Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2007 4 07 /06 /juin /2007 21:56

40 ans après la guerre de Six jours, pas de fin de misère des Palestiniens en vue (Par Abdul-Wahab Kashef, IINA




Jérusalem, 21 J.Awwal/6 juin (IINA)-Il y a 40 ans, le 5 juin 1967, eu lieu la Guerre de Six jours suite à laquelle Israël sortit victorieux contre les Arabes et occupa les territoires palestiniens restants de la Cisjordanie et de la bande de Gaza, y compris la troisième ville la plus sainte de l'Islam, Jérusalem, ainsi que la péninsule de Sinaï et le Golan.
Le lendemain de la guerre continue à marquer la région, rendant les conditions de vie des Palestiniens plus malheureuses et cauchemardesques, sans compter l’effet sur la paix et la stabilité de la région du Moyen- orient entière. Inutile de dire que la guerre a laissé presque quatre millions de Palestiniens comme réfugiés, y compris 100.000 réfugiés qui habitent en Syrie. Le nombre de réfugiés palestiniens a grimpé de 711.000 en 1950 à plus de quatre millions recensés par l’ONU en 2002.
Il y a plusieurs raisons attribuées à la défaite des Arabes dans la guerre de Six jours. Elles incluent le manque de l'état de préparation militaire, la fausse prétention au sujet du niveau de la conduite arabe, les faux calculs politiques, le manque de rapports d'intelligence au sujet des vraies capacités et de la force militaire d'Israël, en plus des divisions entre les dirigeants arabes. Les victimes les plus touchées par la guerre sont les civils palestiniens vivant dans les territoires occupés ainsi que ceux qui souffrent dans des camps de réfugié dans les pays voisins.
A l'occasion du 40ème anniversaire de la guerre de Six jours, un rapport rendu public par Amnesty International basé à Londres, traite en détail la misère et la souffrance dont les Palestiniens souffrent sous l’occupation. Amnesty International a sérieusement critiqué Israël l'accusant d’avoir plongé les Palestiniens dans un niveau de pauvreté et de désespoir sans précédent ainsi que de violation des lois internationales par sa saisie des terres palestiniennes, le blocus et le mur de séparation. Les dures restrictions israéliennes ont causé l'effondrement virtuel de l'économie palestinienne et aggravé les conditions de plus en plus fragiles dans lesquelles les Palestiniens vivent et travaillent, a dit dans un rapport, Malcom Smart, directeur du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d’Amnesty International.
Le rapport "Supporter l’Occupation: Les Palestiniens assiégés en Cisjordanie", dit que les pratiques israéliennes ont eu comme conséquence les niveaux sans précédent du désespoir, de pauvreté et d'insécurité alimentaire dans les territoires occupés. "La plupart des Palestiniens comptent maintenant sur l'aide pour la subsistance, avec des familles réduisant la qualité et la quantité de la nourriture qu’elles consomment et vendant leurs biens essentiels pour survivre". La semaine dernière, l'Organisation internationale du travail (OIT) a dit que la pauvreté a nettement augmenté dans les territoires palestiniens l’année dernière à cause des restrictions et des fermetures imposées par Israël.
Un récent rapport de la Banque mondiale indique que les restrictions ont transformé la Cisjordanie en enclaves économiquement isolées, empêchant à l'économie à la croissance déjà lente d'avancer et aux Palestiniens d’accéder à la moitié de leurs terres. Israël célèbre le 40ème 'anniversaire de la guerre de Six jours en 1967 qui a vu l’occupation de la bande de Gaza (alors sous contrôle de l’Egypte) et de la Cisjordanie (alors sous le contrôle de la Jordanie.
Amnesty International a indiqué que les Palestiniens sont exposés à plus de 500 postes de contrôle et blocus et ne peuvent emprunter certaines routes réservées uniquement aux colons juifs. " Les Palestiniens vivant en Cisjordanie sont bloqués à chaque coin", a dit Smart. "Ce n'est pas simplement un dérangement. Ca peut être une question de vie ou de mort. Il est inacceptable que des femmes en travail, les enfants malades ou les victimes des accidents soient obligés à faire un long détour pour atteindre un hôpital, avec un retard pouvant leur coûter le vie" a-t-il ajouté.
Pour beaucoup de femmes palestiniennes de Cisjordanie, la grossesse est devenue une expérience cauchemardesque comme elles sont habituellement bloquées au niveau des postes de contrôle israéliens quand il s’agit d’aller à l’hôpital ou à la maternité. Beaucoup finissent par accoucher sans médecin ou équipement stérilisé, souvent sous les regards des soldats israéliens aux postes de contrôle. Selon les estimations de l'ONU, un total de 36 bébés palestiniens sont morts parce que leurs mères étaient détenues pendant le travail aux postes de contrôle israéliens. Il y a 270.000 colons israéliens qui vivent en Cisjordanie parmi environ 2,5 millions de Palestiniens.
Amnesty International a indiqué que la barrière israélienne cause la mort et aggrave la douleur des Palestiniens. L’organisme de défense des droits de l’Homme a affirmé que le mur de séparation que construit Israël en Cisjordanie occupée cause la mort et aggrave la douleur des Palestiniens.
Amnesty International a dit que les actions d’Israël ont eu comme conséquence des abus répandus des droits de l'homme et n'ont pas apporté la sécurité aux populations civiles israéliennes et palestiniennes. L’organisme a invité Israël à lever les blocus et les autres restrictions imposés aux Palestiniens. Israël doit s’assurer que ses actions ciblent les menaces spécifiques de sécurité plutôt que de punir les communautés entières. Amnesty International a invité Israël à cesser la construction et l'expansion des colonies comme première étape vers leur enlèvement. Elle a également demandé d’annuler tous les ordres de démolition des maisons palestiniennes et de dédommager les Palestiniens dont les maisons et les propriétés ont été détruites.
Amnesty International a demandé une action internationale pour arrêter la punition collective des Palestiniens par les Israéliens. 

Source: islamicnews.org.sa

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • : Dans Anwaroul-Islam vous entez, sur l'ocean de l'Amour et la Fraternité vous navigurez,les rappels et la science d'Allah vous rencontrerez .......
  • Contact

Recherche