Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2005 3 23 /11 /novembre /2005 16:23
Son nom et sa généalogie

C'est Wahchi Ibn Harb

Le meutre de Hamza lors de la bataille de Ouhoud pour sortir de l'esclavage (3 H)

A la demande de Ja'far Ibn 'Amr Ibn Umayyah Ad-Damrî et 'Ubaydullâh Ibn 'Udayy Ibn Al-Khayyâr, Al-Wahshî répondit à leur interrogation disant : "Je vais vous dire ce que j'ai dit au Prophète . J'étais l'esclave de Jubayr Ibn Mut'am quand Quraysh a déclaré la bataille de Ouhoud. Jubayr me dit : "Si tu tues Hamza, l'oncle de Mouhammad, pour venger mon oncle, tu seras un homme libre !"
De par mes origines éthiopiennes, je maniais la lance à la perfection. Alors je suis parti avec l'armée. Quand les deux camps se sont rencontrés, je me suis mis à la recherche de Hamza. J'ai fini par le voir au milieu des combattants abattant ses ennemis à tour de bras, rien ne lui résistait. Je l'ai donc guetté me cachant derrière les arbres et les rochers jusqu'à ce qu'il se soit rapproché de moi. A ce moment, Sibâ' Ibn 'Abdel 'Uzzâ se précipita sur Hamza.
Le voyant venir, Hamza lui dit : "Viens à moi, fils de l'exciseuse !" et lui porta un coup qui n'a pas raté sa tête. J'ai alors balancé ma lance jusqu'à ce que j'en sois satisfait puis je l'ai envoyée, elle transperça son abdomen. Il s'est retourné vers moi voulant m'atteindre mais il s'est écroulé. J'ai attendu qu'il soit bien mort puis j'ai récupéré ma lance. Une fois mon objectif réalisé, je suis retourné m'asseoir au camp car tout ce que je voulais était mon affranchissement. A mon retour à la Mecque, je suis devenu libre et j'y ai vécu jusqu'à la prise de la Mecque. (Ibn Hichâm)

Sa fuite à Taïf puis sa conversion

Ensuite, je me suis réfugié à At-Tâif. Quand la délégation d'At-Tâif s'est rendue auprès du Prophète pour déclarer leur adhésion à l'Islam, je ne savais plus où aller. Je me suis dit que je pourrais peut-être partir en Syrie ou au Yemen ou dans toute autre contrée. Je vivais un vrai enfer quand un homme m'a dit : "Mais, idiot, il n'a jamais tué une personne ayant adopté sa religion et professé la même foi que lui".
Sur cette parole, je suis parti à Médine et me suis présenté au Prophète annonçant ma profession de foi.
Quand le Prophète m'a vu, il m'a demandé : "Es-tu Wahchî ?"
J'ai répondu que oui. Il m'a demandé de m'asseoir et de lui raconter comment Hamza avait été tué. Je lui ai raconté ce que je viens de vous raconter.
Quand j'ai fini, il m'a dit : "Vas, et que je ne te vois plus !"
Ce que je me suis empressé de faire jusqu'au décès du Prophète. (Ibn Hichâm)

Ibn 'Abbâs, qu'Allâh les agrée, rapporte : le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) convoqua Wahchi Ibn Harb qui avait tué Hamza (رضي الله عنه) pour l'inviter à l'Islam. Wahchi envoya lui dire : "ش Mouhammad! Comment m'invites-tu alors que tu prétends que celui qui a tué, associé ou commis l'adultère trouvera un châtiment; la souffrance lui sera doublée le jour de la résurrection et il y sera éternel et humilié? Et moi, j'ai commis tout cela. Me trouves-tu une exception?" Allâh révéla alors : {Sauf celui qui se repent, croit et accomplit une bonne oeuvre; ceux-là Allâh changera leurs mauvaises actions en bonnes, et Allâh est pardonneur et miséricordieux} (25/70).
Wahchi fit la remarque : "ش Mouhammad! C'est une condition très dure : {Sauf celui qui se repent, croit et accomplit une bonne action}. Il se peut que je ne puisse faire cela".
Allâh descendit alors : {Certes, Allâh ne pardonne pas qu'on lui donne quelqu'associé. ہ part cela, il pardonne à qui il veut} (4/48).
Wahchi objecta encore : "ش Mouhammad! D'après ce que je vois, ceci dépend de la volonté d'Allah, et je ne sais pas s'il me pardonnera ou non. Y a-t-il autre chose?"
Allâh révéla enfin : {ش mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d'Allah, car Allâh pardonne tous les péchés. Oui, c'est lui le pardonneur, le très miséricordieux} (39/53).
Wahchi déclara : "Là, d'accord", et il embrassa l'Islam. Des musulmans demandèrent : "ش Messager d'Allah! Nous avons commis les mêmes choses que Wahchi?".
Il répondit : "Ce verset est pour tous les musulmans".

Le combat contre Mousaylama le faux prophète

Il dit : "Quand les musulmans ont livré la guerre à Mousaylama le menteur, j'ai saisi la lance avec laquelle j'ai tué Hamza. Quand les deux camps se sont rencontrés, j'ai vu Mousaylama une épée au poing alors j'ai balancé ma lance puis l'ai envoyée le transperçant. D'un autre côté, un homme des Ansârs l'a frappé de son épée et je me demande qui de nous deux a bien pu le tuer. Une chose est sûre néanmoins : de ma lance, j'ai tué le meilleur homme qui soit hormis le Prophète et j'ai aussi tué le pire homme qui soit". (Ibn Hichâm)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • : Dans Anwaroul-Islam vous entez, sur l'ocean de l'Amour et la Fraternité vous navigurez,les rappels et la science d'Allah vous rencontrerez .......
  • Contact

Recherche