Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2005 7 15 /05 /mai /2005 00:00


NOM
: Oussama Ben Zayd Al Haritha

PERE : Zayd Ben Haritha

MERE : Oum Ayman

QUALIFICATIF : Le bien aimé, le fils du bien aimé


Son père était Zayd ben Haritha, le serviteur du Messager (saw) qui a préféré le Prophète (saw) à son père, sa mère dont le Messager a déclaré :"Je vous prends à témoin que Zayd est mon fils, il héritera de moi et je l'hériterai". Son Nom resta Zayd Ben Mohamed jusqu'à ce que le Coran annula cette pratique.

Oussama était le fils de cet homme, sa mère Oum Ayman était la servante du Messager et sa gouvernante.

Le physique d'Oussama ne le promettait à aucun rôle comme l'ont décrit les historiens, il était noir au nez camus, mais depuis quand l'Islam s'intéressait au physique des hommes. Le Messager (saw) disait :"Il se peut qu'un homme aux cheveux hirsutes, poussiéreux aux guenilles, personne ne s'y intéresse, s'il jure par Dieu, Il l'exauce...

Oussama jouissait de toutes les qualités qui le rapprochaient du coeur du Messager et le faisaient admirer. Il est le fils de deux musulmans généreux parmi les pionniers de l'Islam et des plus fidèles au Messager et proches de lui. Il est un des musulmans qui sont nés dans l'Islam et ont reçu avec le lait la pure essence de cette religion en désavouant tout ce qu'on pratiquait à l'époque antéislamique. Malgré son jeune âge, il était un Croyant ferme et un musulman assidu, assumant toute la responsabilité de sa religion et sa foi avec une fidélité irrésistible et une forte persistance. Il était très intelligent et très modeste, son dévouement pour le Messager d'Allah (saw) n'avait pas de limites.

Ainsi nous avons vu le Messager (saw) entrer à la Mecque le jour de la Conquête accompagné par Oussama le noir au nez camus. Et nous le vîmes dans la Kaaba dans les heures les plus resplendissantes de l'Islam accompagné de Bilal à droite et Oussama à gauche. Deux hommes à la peau noire foncée, mais la parole de Dieu qu'ils portaient dans leur coeurs purs et élevés les a rendus honorables. "Le plus noble d'entre vous auprès de Dieu est le plus pieux d'entre vous"

A l'âge de 20 ans, le Messager ordonna à Oussama de commander une armée dans laquelle se trouvait Abou Bakr et Omar. Quelques musulmans s'étonnaient comment un jeune garçon commande une armée renfermant des nobles parmi les Ansars et les Mohajirouna. Leur murmures arrivèrent aux oreilles du Messager (saw) qui dit :" Quelques uns critiquent le commandement d'Oussama ben Zayd. Ils ont fait de même pour son père. Même si son père était capable de ce commandement, Oussama en est capable, aussi Oussama m'est le plus préféré après son père. Je souhaite qu'il soit l'un des vertueux parmi vous. Soyez donc bienveillant à son égard. Le Messager mourut avant que l'armée partit mais il laissa son sage conseil à ses compagnons "Accomplissez l'envoi d'Oussama, accomplissez l'envoi d'Oussama...

L'armée des Musulmans commandés par Oussama marcha vers son but. L'empereur des Byzantins, Héraclius fut surpris de la force des Musulmans à mener le combat malgré la mort du Messager (saw). Les Byzantins se retirèrent pour ne plus utiliser les frontières de la Syrie comme départ pour attaquer le sein de l'Islam dans la péninsule de l'Arabie.

L'armée retourna victorieuse sans subir aucune perte, les Musulmans dirent : Nous n'avons jamais vu une armée retournée saine et sauve comme l'armée d'Oussama.

Oussama ben Zayd (raa) nous raconte une leçon signifiante de la part du Prophète (saw) avant qu'il ne meure deux années plus tard :

Je suis venu chez le Prophète (saw) qui avait déjà entendu la nouvelle et je le vis heureux, le visage radieux, il me fit approcher de lui et me dit raconte moi. Je lui ai raconté le déroulement du combat. Alors que l'ennemi était en déroute, j'ai atteint un homme qui en le menaçant de la lance, il s'écria :"Il n'y a d'autre divinité que Allah". Je l'ai poignardé malgré son témoignage. Le visage du Messager (saw) fut contrarié et dit :"Malheur à toi Oussama ! Comment as tu osé le tuer après son témoignage". Il ne cessa de répeéter cela au point où j'ai bien souhaité désavouer toutes mes oeuvres, pour me reconvertir. Non par Dieu, je ne combattrai désormais quiconque aura témoigné l'unicité de Dieu, après avoir entendu le Messager d'Allah (saw).

Voici la leçon qui orienta la vie d'Oussama. C'est une leçon très signifiante qui nous révèle l'humanité du Messager, sa justice, la grandeur de ses principes de sa religion et son caractère. Cet homme que le Messager (saw) se désola pour sa mort et reprocha à Oussama de l'avoir tué était polythéiste et combattant. Mais lorsqu'il dit :"Pas de divinité autre que Dieu", malgré que le sang des Musulmans coulait encore de son épée, sa vie,son sang et son honneur devait être épargné.

Cette leçon que retint Oussama devait s'avérer importante pour la suite des évènements lorsque vint la grande discorde entre l'Imam Ali et Moâwiya. Oussama prit le partie de la neutralité. Oussama aimait beaucoup Ali et trouvait qu'il avait le droit avec lui. Comment Oussama pourrait il tuer un Musulman de son épée qui croit en Dieu et son Messager, lui qui fut blâmé par le Prophète (saw) pour avoir tué un Polythéiste combattant qui témoigna dans sa défaite l'unicité de Dieu ?

Oussama préféra rester chez lui, le temps que dura ce conflit et cette guerre. Lorsque ces compagnons vinrent à lui, il leur répondit :"Je ne combattrais personne qui aura témoigné de l'Unicité d'Allah". L'un de ses Compagnons dit :"N'est ce pas Dieu qui a dit :"Combattez les jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de foyers de sédition et que le culte soit rendu à Dieu dans sa totalité". (s8/v39). Oussama répondit :"Voilà les polythéistes, nous les avons combattus jusqu'à ce qu'il n'ait plus de sédition et que le culte a été rendu à Dieu dans sa totalité !".

En l'an 54 de l'hégire, Oussama avait la passion et le désir de rencontrer Dieu, son âme s'agita dans sa poitrine voulant revenir à sa première patrie. les portes du Paradis s'ouvrirent pour recevoir un des innocents pieux ! Que la paix soit sur Toi O Oussama ! le Bien aimé.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • : Dans Anwaroul-Islam vous entez, sur l'ocean de l'Amour et la Fraternité vous navigurez,les rappels et la science d'Allah vous rencontrerez .......
  • Contact

Recherche