Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2006 2 14 /11 /novembre /2006 20:33

Le réveil sonne. Il fait sombre, le soleil n’a pas encore montré le bout son nez. Je tourne dans mon lit chaud, une voix me somme de me lever, l’autre m’invite à rester. Je ferme à nouveau les yeux. Le cœur remplit de remords, des images défilent dans ma tête. Je me vois me lever pour aller à mon travail, pour aller à l’école, etc. Et, pour rendre visite à Dieu (exalté soit-il) je m’y refuse ? Les yeux s’ouvrent alors. Je saute de mon lit, les yeux à demi ouverts, je me dirige vers la salle d’eau pour me rafraîchir le visage. Je fais mes ablutions me dirige vers la Qibla et j’effectue ma prière dans un silence de mort. Je termine mes salutations. Le cœur se soulage et l’âme est enfin rafraîchie. Je prends le livre posé sur la table de mon chevet afin d’y méditer quelques passages de la sourate : « Al-fajr ». Des bribes de paroles surgissent dans mon esprit en éveil. Je me souviens des propos de mon oncle, assidu à ce rendez-vous quotidien : Le Prophète saws disait : « La prière de l’aurore effectuée en congrégation équivaut à une nuit entière de prières. » (Mouslim, al-Tirmidhi )

Puis, il me rappelle avec sagesse, les dires du prophète saws à ce sujet : « Les prières les plus pesantes pour les hypocrites sont la prière al-’isha’ et la prière al-fajr, mais s’ils savaient seulement ce qu’elles contiennent en récompense, ils viendraient même s’ils devaient ramper. » (Rapporté par Imam Ahmad)

Lorsque nous prions, nous sommes sous la protection d’Allah. Etre à l’heure au rendez-vous revient à être sincère avec lui.

Il est rapporté aussi que les anges se relaient auprès de nous nuit et jour. Ils se rencontrent à la prière Al-fajr et à celle d’Al-’asr. Ceux qui sont restés auprès de nous pendant la nuit reprennent leur ascension et sont questionnés par Celui Qui Sait mieux qu’eux. Il leur dit en ces termes : « Comment avez-vous laissé Mes Serviteurs ? » Et ils répondent : « En partant, nous les avons laissé en train de prier et en revenant, nous les avons trouvé en train de prier. » (Rapporté par al-Boukhari)

D’après un hadith sahih : « Quiconque prie al-Bardayn [1] entrera au Paradis. » (Rapporté par al-Boukhari).

La prière de l’aube est sans nul doute une preuve (et une épreuve) de bonne foi, une indication, une mesure de sincérité et une régularité dans notre performance spirituelle. Il faut le reconnaître, les autres prières sont plus faciles à effectuer car elles conviennent mieux aux circonstances personnelles et elles s’imbriquent plus facilement entre les temps de travail et de sommeil. C’est pourquoi, ceux qui sont déterminés et sincères, ne pourront pas manquer ce rendez-vous et cela pour rien au monde.

Ces hadiths ont suffit à motiver mon cœur dans son ardeur à ne pas manquer la prière Al-fajr. Je souhaite comme tout croyant d’ailleurs, à gagner la Récompense, celle qui me dissuade chaque jour de commettre toute forme de péchés, dont celui, vicieux de la négligence. Et pourtant, c’est toujours le même combat, demain est un autre jour et la difficulté fait partie de mon quotidien.
Qui parmi les créatures n’a pas vu son lit lui parler pour le retenir dans ses bras tendres et chauds ? Consacrer quelques minutes à Dieu avant le lever du soleil semble être une montagne insurmontable, alors que perdre son temps dans le toboggan du futile, semble une glisse tout à fait plaisante et amusante.

Le sommeil se voit bouleversé, le corps hésite, le cœur palpite et la foi s’agite. Nous nous hâtons vers le sommeil et nous retardons l’éveil. Et, paradoxalement, nous retardons la mort et profitons pleinement de la vie. Les rendez-vous manqués me culpabilisent durant toute la journée. Ils m’effraient aussi. Je me surprends à voir l’hypocrisie qui sommeille en moi. Je me hâte vers le sommeil, persuadé d’être éternel sur terre, persuadé que le réveil se fera. L’illusion de dominer mon existence souille mon discernement. Si c’était mon denier jour, si mes paupières restaient fermées demain, comment j’agirais ?

Se lever ou pas, telle est l’interrogation quotidienne. Pourtant, la recette de l’éveil n’est guère compliquée.

-  Prier Allah de nous aider à nous lever pour prier Al-fajr en congrégation. L’invocation est l’une des plus grandes sources de force et de succès en toutes choses.

-  Ne pas trop manger avant d’aller dormir. On dort d’un sommeil plus profond quand on a trop mangé.

-  Se coucher tôt. Le Prophète saws n’aimait pas dormir avant la prière ’isha et parler après.

-  S’assurer que l’on est propre et réciter al-adhkaar (prières) avant de s’endormir.

-  Avoir une intention sincère et être déterminé à se lever pour la prière au coucher.

-  Se rappeler Allah dès le réveil. Si on se remémore Allah dès le réveil, cela dénouera les nœuds du Shaytan (maudit soit-il) et nous motivera à nous lever.

-  Tout comme les membres d’une même famille devraient s’aider, nous devrions nous encourager les uns les autres à prier le fajr. C’est pourquoi, il ne faut pas dormir seul. Le Prophète saws interdit à un homme de dormir seul. (Rapporté par l’Imam Ahmad). Peut-être que la sagesse derrière cette interdiction est qu’une personne se laisse aller à dormir de trop quand il n’y a personne pour la réveiller pour la prière.

Finalement, la dévotion sincère envers Allah est la meilleure motivation pour se lever pour la prière et pour être assidu aux injonctions de Dieu parce qu’Allah est Celui qui contrôle toutes les aides. Si une personne est réellement sincère et que son c¦cœur brûle de dévotion envers Allah, alors Allah l’aidera et la protègera de son mal.

D’ailleurs, lorsqu’on se lève, avez-vous remarqué le sentiment de bonheur et l’énergie débordante qui nous entoure ? On défierait le monde entier, n’est-ce pas ? Car nous sommes protégés par Dieu tout simplement... protégés par Dieu... de nous-mêmes et des insufflations sataniques.

Que Dieu nous compte parmi les prieurs de l’aube et rafraîchisse nos cœurs par la foi sincère et rigoureuse !
(Amîn).

[1] Al-Bardayn sont les prières al-fajr et al-’asr.

Auteur:Sawsan R.

 

Sawsan R.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bouchra - dans Rappels
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • : Dans Anwaroul-Islam vous entez, sur l'ocean de l'Amour et la Fraternité vous navigurez,les rappels et la science d'Allah vous rencontrerez .......
  • Contact

Recherche