Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2006 2 19 /12 /décembre /2006 15:10

  Par le Docteur Kamal Abdelhamid Othmane (1)

L’islam est la religion médiane, la religion de la modération et de la bienfaisance. L’Islam est la religion du juste milieu. C’est d’ailleurs la religion qui a été choisie par Dieu pour ses créatures depuis Adam et jusqu’à la fin du monde. Le Bon Dieu ne s’est-Il pas adressé aux Musulmans, dans le Saint Coran, Sourate Al Bakara (la Vache), au Verset 143 en ces termes: « C’est ainsi que Nous avons fait de vous la Communauté du Juste Milieu » ? C’est-à-dire que les Musulmans ont été élus par Dieu pour être la Meilleure Communauté, Juste et Modératrice créée pour les autres Communautés.

La  nourriture qui est « la base de la vie » se trouve au centre de cette modération dont la règle générale par excellence est : en matière de nourriture et de boisson, pas d’excès ni dans un sens ni dans l’autre.

Dans la Sourate Al Aaraf , Verset 31, le Coran dit : « Mangez et buvez, évitez les excès, Il (Dieu) n’aime pas les gens qui dépassent les limites ».

D’après la Sourate Al Forkane , Verset 67, parmi les « serviteurs de Dieu », « ceux qui marchent humblement sur la terre »,…, il y a ceux qui « lorsqu’ils dépensent (pour leur nourriture, etc..), ils ne sont ni prodigues ni avares mais se tiennent juste au milieu ».

Manger et boire est essentiel et indispensable  pour l’Homme

Le Bon Dieu a créé l’Homme sur terre pour qu’il la peuple et pour qu’il adore Dieu. Pour lui faciliter   l’accomplissement de cette tâche, Dieu a mis à sa disposition  tout ce dont il aura besoin : « C’est Lui Qui vous a soumis la terre : parcourez-la en long et en large et mangez ce qu’Il vous a procuré. C’est vers Lui qu’aura lieu la Résurrection » (Sourate Al Moulk, Verset 15).Aucune personne ni aucun être vivant ne peut survivre sans nourriture, eau, air, habit et gîte.

La nourriture, la santé et l’importance que leur donne l’Islam

Un athée a fait la remarque suivante à un théologien musulman : « Votre Livre (le Coran) n’a rien mentionné en matière de médecine ». Le savant lui a rétorqué que Dieu a résumé toute la médecine en un demi verset : « et mangez et buvez mais sans excès ; Il n’aime pas ceux qui agissent par des excès » (Al Aaraf, 31).

Celui qui lit le Coran en le méditant remarque les différentes références à la médecine et à la santé, par exemple, en ce qui concerne le nourrisson le Coran nous dit : « Et les mamans allaitent leurs nourrissons pendant 2 années complètes. » Al Bakara, 233 et « O gens, de ce que produit la terre, mangez ce qui est licite et ce qui est bon » Al Bakara 168 ; « Mangez de leurs fruits quand ils en produisent » Al An’am, 141 ; « Que l’homme considère donc sa nourriture ; c’est Nous qui versons l’eau abondante, puis nous fendons la terre par fissures et y faisons pousser grains, vignobles et légumes, oliviers et palmiers, jardins touffus, fruits et herbages pour votre propre jouissance et pour vos bestiaux » Abassa, 24-32 ; dans la Sourate Attin, 1 Dieu jure « Par le figuier et l’olivier ».

Par ailleurs, le Prophète Mohammed a dit « Mangez, buvez et habillez-vous et donnez-en aux nécessiteux, sans avarice ni prodigalité, car le Bon Dieu aime voir l’effet de ses bienfaits sur ses adorateurs » rapporté par Al Boukhari dans sa rubrique ‘’l’habillement’’,  aussi: «Le Bon Dieu préfère le croyant fort au croyant faible» rapporté par Mouslim d’après Abou Horaïra et « Tu as des devoirs envers ton corps » Al BoukhariIl s’agit donc des nécessités dont aucun homme ne peut se passer : l’habillement, la nourriture et l’eau.

Quels sont les critères qui permettent de juger qu’une personne est en bonne santé ?

Il  existe 3 éléments interdépendants par lesquels une personne est jugée être en bonne santé :

1-Une nutrition complète et saine ; un sport convenable ; un repos suffisant et une distraction saine

2-L’application des règles de prévention car ‘’le préventif vaut mieux que le curatif’’ et ‘’1 g de prévention est plus efficace qu’une tonne de médicaments’’, selon les dictons connus.

3-Une réaction rapide : en cas de maladie, réagir vite pour se soigner correctement.

Importance et nécessité de la nutrition pour la vie et intérêt porté par l’islam à la santé de l’homme

La nutrition est une nécessité pour la vie de l’homme et pour sa croissance : depuis sa conception, en tant que fœtus dans le ventre de sa mère et après sa naissance, durant toute sa jeunesse et puis sa vieillesse et jusqu’à la fin de ses jours.

En effet, c’est à partir de la nourriture que se constituent les cellules du corps de l’homme et les tissus de ses divers organes, et que s’effectue le remplacement des tissus perdus. De même c’est la nourriture qui fournit au corps l’énergie qui lui permet de se déplacer et de remplir toutes les activités auxquelles il participe régulièrement. Si nous comparons le corps à une voiture et la nourriture à l’énergie, la voiture peut-elle se déplacer sans carburant ? Non, certainement pas.

Le progrès technique et technologique en matière de nutrition ainsi que le rôle joué par les medias, en particulier la télévision, ont permis de sensibiliser les populations et de généraliser une culture sanitaire en ce qui concerne la nutrition et la modération à observer en la matière comme nous l’enseigne l’Islam. Tout  ceci a conduit à l’élévation du niveau sanitaire des individus et des sociétés.

L’Islam a donné une importance extrême à la santé et a exhorté ses adeptes à être forts physiquement, car Dieu préfère le Musulman fort au Musulman faible. Ne lit-on pas dans le Coran Sourate Al Kassas, 26 : « L’une d’elles a dit : ô mon père, engage-le ; car le meilleur pour toi à engager est celui qui est fort et digne de confiance ».

Le concept de santé ne signifie pas uniquement un corps sain de toute maladie mais également « un état complet de bien être physique, intellectuel, psychique et social  et non pas seulement un corps sans maladie ni tare ».C’est la santé ainsi définie que vise l’Islam pour que le Musulman puisse accomplir ses obligations religieuses et remplir les tâches qui lui incombent dans sa vie de tous les jours.

L’Islam a en matière de santé suivi le chemin du juste milieu : « Mangez et buvez, évitez les excès, Il (Dieu) n’aime pas les gens qui dépassent les limites »

Le régime alimentaire sain à suivre est un régime équilibré

Ce régime doit comporter les quantités suffisantes de protides, glucides et lipides, vitamines, sels minéraux, eau, aux quantités convenables pour assurer la croissance, la santé, la vivacité, l’activité et la reproduction de l’homme.

Et en plus des aliments indispensables en quantité et en qualité pour la bonne santé, il faut des aliments contenant des fibres qui ne se digèrent pas, qui se trouvent dans les légumes, dans les fruits et dans le son. Ces fibres sont indispensables parce qu’elles aident les intestins dans le bon fonctionnement de la digestion, et en particulier pour l’évacuation des déchets hors du corps et évitent aux gens les constipations et les problèmes sanitaires qui s’ensuivent.

Nous pouvons regrouper les aliments en 3 groupes :

1-Aliments de la croissance et de la construction : lait, fromage et dérivés, viandes, volailles, poisson et quelques légumes

2-Aliments de l’énergie et de l’effort : glucides, féculents, graisses, huiles, céréales

3-Aliments de la prévention naturelle du corps : légumes et fruits frais, légumes cuits.

L’homme doit prendre, chaque jour, dans ses repas, au moins un élément de chaque groupe en variant régulièrement et en prenant suffisamment d’eau et de fibres. Cette alimentation complète est à même d’assurer à l’organisme une bonne santé, considérée comme « une couronne sur la tête des bien-portants et que ne voient que les souffrants ». Ainsi, la santé est l’un des trois souhaits qui assurent à l’individu le bonheur total sur terre, ces 3 souhaits étant d’avoir la sécurité, une bonne santé et sa dépense quotidienne assurée.

C’est ainsi que parmi les invocations à Dieu, il y a : « Mon seigneur, je Te demande le pardon, la santé en ce qui concerne ma religion, ma vie ici-bas et ma vie dans l’au-delà. »

Les méfaits, dangers et maladies dus à l’excès d’alimentation ont pour origine la consommation d’aliments dépassant les besoins de l’organisme

L’alimentation doit contenir tous les éléments constitutifs d’un régime alimentaire complet et équilibré. Pour que l’alimentation soit saine, il faut prendre la quantité nécessaire : si l’on prend une quantité supérieure au besoin, le corps emmagasine le surplus sous forme de graisses, ce qui engendre les maladies dues à l’obésité. Et l’on peut dire que l’excès d’alimentation est la vraie cause de l’obésité. Par ailleurs, le surpoids conduit au cholestérol, aux maladies cardiaques, à l’engraissement du foie (stéatose hépatique). S’ensuivent les calculs biliaires, le diabète, les varices   des pieds, l’infarctus du myocarde, le rhumatisme articulaire cartilagineux des genoux, l’hypertension artérielle, les maladies psychologiques et les retombées sociales dont certains souffrent.

Ecoutons et comprenons ce qui nous a été transmis de la tradition (du Prophète Mohammed) à ce sujet : « L’estomac est le lieu du mal et le régime le sommet du remède » ; « L’homme n’a jamais aussi mal  rempli un ‘contenant’ qu’il ne l’a fait pour son estomac : il suffit à l’homme quelques bouchées pour s’assurer une bonne constitution ; il pourrait au mieux réserver le tiers de son estomac à la nourriture, le 2e tiers à l’eau et le dernier tiers à sa respiration » ; « Nous sommes un peuple qui ne mange que lorsqu’il a faim, et lorsque nous mangeons, nous ne mangeons pas jusqu’à satiété », et « Jeûnez, vous serez en bonne santé »Beaucoup de cliniques internationales, dans les pays occidentaux, ont eu recours au jeûne comme moyen pour faire maigrir leurs malades avec qui aucun autre moyen n’a été efficace.

D’anciens médecins avaient dit : « Celui qui recherche la santé pour son corps, qu’il diminue son alimentation et celui qui veut une bonne santé pour son âme, qu’il diminue ses péchés ».

Thabit Ben Korra a dit : « Le repos du corps est dans l’économie de l’alimentation ; celui de l’âme dans la limitation des pêchés et celui de la langue est dans la réduction de la parole».

L’excès d’alimentation conduit à des dysfonctionnements au sein de tout l’appareil digestif : c’est ce qui amène le malade à se plaindre constamment, à être sous tension, nerveux et à avoir recours à des visites régulières aux cliniques de diverses spécialités.

S’il savait que tout cela avait pour origine l’excès d’alimentation et de boisson et s’il avait suivi le texte de ce verset du Coran : « Mangez, buvez, mais sans excès », il aurait évité toutes ces maladies et d’autres et aurait vécu en bonne santé et dans le bonheur et la tranquillité.

Détail des aliments nécessaires, leur provenance et leur rôle dans le corps humain : les besoins du corps et la conséquence des excès:

1-Les protéines et leurs rôles

C’est un élément essentiel dans la constitution, la croissance du corps, depuis la constitution du fœtus, après la naissance et durant toutes les phases de développement. Elle rentre dans la composition de toutes les cellules. La matière vivante dans la cellule est constituée de protéines. C’est la matière qui construit le corps, assure son développement  et la régénération de ses cellules et constitue les enzymes et les levures qui catalysent les réactions chimiques, ainsi que les hormones et les anticorps qui protègent le corps contre les maladies microbiennes et le sang avec ses composantes. Tous ces rôles sont accomplis par les protéines.

Les différentes protéines dans l’alimentation humaine et leur origine

a-Les protéines animales -dont l’origine est animale- se trouvent dans :les viandes, les volailles, les lapins, les produits laitiers, les œufs. Ces  produits contiennent des acides aminés dits essentiels parce qu’ils sont indispensables au corps qui ne peut les produire et doit les rechercher dans l’alimentation.

b-Les protéines végétales -dont l’origine est végétale- se trouvent dans :les fèves et leurs dérivés, (les féveroles, le moudammas, etc,), les fibres, les pois chiches, le blé, le fenugrec..

Or, les protéines végétales manquent de certains acides aminés nécessaires ; si l’adulte se nourrit surtout avec des protéines végétales, il doit diversifier son alimentation en vue de combler le déficit constaté en tel ou tel acide aminé.

Besoins quotidiens en protéines :

Un adulte a un besoin quotidien de 1 mg de protéine pour chaque kilogramme de poids de son corps, c’est-à-dire qu’une personne qui pèse 60kg a besoin de 60g de protéine quotidiennement, tandis que pour l’enfant, on évalue entre 1,8 et 2,5g ses besoins en protéine par kg de son poids, parce qu’il est en période de développement de son corps et de croissance de ses os et de ses tissus. C’est pourquoi il est conseillé que le tiers des protéines soit d’origine animale pour l’adulte, alors que pour les enfants en bas âge, les protéines animales doivent constituer l’essentiel de l’alimentation protéinique.

Il convient également de remarquer que lors des périodes de croissance et de convalescence de maladie ainsi que pour les sportifs pratiquant le body-building ou l’athlétisme (ou l’haltérophilie) de même que durant les périodes de grossesse et d’allaitement, les besoins en protéines surtout animales augmentent : 1.5 à 2 g par kg de poids.

Les protéines, en plus des rôles essentiels déjà cités, procurent au corps une partie de ses besoins en énergie pour l’effort, évalués entre 10 et 15%, sachant que chaque gramme de protéine fournit 4.1 calories environ. Voici quelques exemples d’aliments connus : 1 œuf dur = 5g, un grand morceau de viande=30g, une grande, une grande cuillerée de lentilles=7g, un quart de litre de lait=12g

Dysfonctionnements dus à un excès ou à un manque de protéine par rapport aux besoins :

1-La consommation excédentaire de protéines, comme la viande, les œufs ou autres oblige le foie et les reins à un effort supplémentaire, car ce sont ces organes qui libèrent le corps du « solde » des produits entrés dans le corps après la digestion et après que toutes les cellules du corps aient puisé leurs besoins en acides aminés ; ceci en ce qui concerne un corps sain.

Pour ce qui est d’un organisme dont le foie est atteint d’une inflammation ou si des calculs biliaire bouchent et surchargent la vésicule ou dans le cas où le foie a subi une détérioration suite à une maladie telle que la bilharziose, ou en cas de consommation d’alcool, tout ceci diminue le rôle du foie ce qui nécessite la diminution des quantités de protéines ; il faudrait agir de même dans le cas d’affection des reins.

2-Certaines personnes pourraient exagérer leur alimentation en viandes, en croyant que cela ne mène pas nécessairement à l’obésité et que cela augmente la force du corps et donne une meilleure santé à l’individu ; mais en réalité, cette croyance est erronée ; car il a été vérifié que le fait de manger plus d’1kg de viande par jour pourrait entraîner des maladies : Par exemple, les artères pourraient « se solidifier» (médiacalcose) à cause des graisses qui se trouvent autour des fibres de la viande.

3-l’excès de viande pourrait faire grossir parce que la viande procure au corps un surplus d’énergie par rapport aux besoins.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

SuppÎt de Zitoire 20/12/2006 06:19

Vous avez parfaitement raison !c'est ce que je m'efforce de rappeler à tous et à toutes sur mon site. Oui ! l'islam c'est la paix, la tolérance et l'amourBravo à ce site merveilleux

Présentation

  • : L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • : Dans Anwaroul-Islam vous entez, sur l'ocean de l'Amour et la Fraternité vous navigurez,les rappels et la science d'Allah vous rencontrerez .......
  • Contact

Recherche