Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 novembre 2006 3 29 /11 /novembre /2006 23:13

Si nous comparons le mode de vie de Mohammed  avant sa mission comme prophète et son mode de vie après le début de sa mission, nous en conclurons qu'il n'est pas raisonnable de croire que Mohammed était un faux prophète, qui prétendait avoir reçu la prophétie dans le but d'acquérir des biens matériels, de l'importance, de la gloire ou du pouvoir.

Avant sa mission comme prophète, Mohammed n'avait aucun souci financier.  En tant que marchand réputé et prospère, Mohammed  gagnait un salaire satisfaisant et suffisant.  Après le début de sa mission comme prophète, et à cause de cette mission, sa situation matérielle se détériora.  Pour illustrer ce point, voici quelques hadiths sur son mode de vie:                           

 A'isha, la femme de Mohammed, a dit: "Ô mon neveu, il nous arrivait de voir passer trois nouvelles lunes en deux mois sans que nous ayons allumé un feu (pour cuisiner) dans la maison du Prophète."  Son neveu demanda: "Ô ma tante, de quoi vous nourrissiez-vous?"  Elle dit: "Les deux choses noires, les dattes et l'eau, mais le Prophète avait des voisins Ansar qui possédaient des chamelles qui allaitaient, et ils envoyaient un peu de leur lait au Prophète."1   

  Sahl Ibn Sa’ad, un des compagnons de Mohammed, a dit: "Le prophète de Dieu  n'a pas vu de pain fait de farine raffinée du moment où Dieu lui a confié la mission de prophète jusqu'à sa mort."2  

  A’isha, la femme de Mohammed, a dit: "Le matelas du Prophète, sur lequel il dormait, était fait de cuir rembourré avec des fibres de palmier."3         

  Amr Ibn Al-Hareth, un des compagnons de Mohammed, a dit que lorsque le Prophète est mort, il n'a laissé ni argent ni quoi que ce soit d'autre à part sa mule blanche qu'il montait, ses armes, et une parcelle de terre qu'il laissa en charité.4       

Mohammed a vécu cette vie difficile jusqu'à sa mort en dépit du fait que la trésorerie musulmane était à sa disposition, que la plus grande partie de la Péninsule arabe était musulmane avant sa mort, et que les musulmans étaient victorieux après dix-huit ans de sa mission.    

Est-il possible que Mohammed ait pu prétendre être prophète dans le but d'acquérir du prestige, de l'importance et du pouvoir?  Le désir de jouir du prestige et du pouvoir est habituellement associé à la bonne chère, aux beaux habits, aux palais monumentaux, aux gardes pittoresques, et à une autorité incontestable.  Est-ce que l'une ou l'autre de ces choses s'applique à Mohammed?  Voici un aperçu de sa vie qui peut nous aider à répondre à cette question.  

Malgré ses responsabilités en tant que prophète, enseignant, homme d'État et juge, Mohammed trayait sa chèvre,5 raccommodait ses vêtements, réparait ses souliers,6 participait aux tâches ménagères,7 et visitait les pauvres lorsqu'ils étaient malades.8 Il aida aussi ses compagnons à creuser une tranchée en retirant le sable avec eux.9 Sa vie était un modèle étonnant de simplicité et d'humilité.         

Les disciples de Mohammed l'aimaient, le respectaient, et lui faisaient confiance jusqu'à un degré étonnant.  Pourtant, il continua à mettre l'accent sur l'importance de ne déifier que Dieu et non lui personnellement.  Anas, un des compagnons de Mohammed , a dit qu'ils n'aimaient personne autant que le prophète Mohammed  et pourtant, lorsqu'il venait à eux, ils ne se levaient pas pour lui, parce qu'il détestait qu'ils se lèvent pour lui10 comme le font certains peuples pour leurs nobles.      

Bien avant qu'il n'y eût quelque perspective de succès en vue pour l'islam, et au début d'une longue et pénible ère de tortures, de souffrances, et de persécutions subies par Mohammed  et ses disciples, il reçut une offre intéressante.  Un envoyé des chefs païens, Otba, vint à lui et lui dit: "Si tu veux de l'argent, nous amasserons pour toi assez d'argent pour que tu sois le plus riche d'entre nous.  Si c'est le leadership que tu veux, nous te prendrons comme chef et nous ne prendrons jamais de décision au sujet de quoi que ce soit sans ton approbation.  Si tu veux un royaume, nous te couronnerons roi..."  On demandait à Mohammed  de ne faire qu'une concession en échange de tout cela: c'était de cesser d'appeler les gens à l'islam et à n'adorer que Dieu sans Lui attribuer d'associés.  Cette offre ne serait-elle pas apparue tentante à quelqu'un recherchant les privilèges de ce monde?  Mohammed  était-il hésitant lorsqu'on lui fit cette offre?  L'a-t-il refusée par stratégie de marchandage pour laisser la porte ouverte à une meilleure offre?  Voici ce que fut sa réponse: {Au nom de Dieu, le tout miséricordieux, le très miséricordieux}, et il récita à Otba les versets du Coran 41:1-38.11 Voici quelques-uns de ces versets:

C'est une révélation descendue de la part du Tout Miséricordieux, du Très Miséricordieux.  Un Livre dont les versets sont détaillés et clairement exposés, un Coran en arabe pour des gens qui savent, annonciateur d'une bonne nouvelle et avertisseur.  Mais la plupart d'entre eux se détournent; c'est qu'ils n'entendent pas.  (Coran, 41:2-4)

À une autre occasion, et en réponse aux supplications de son oncle qui lui demandait d'arrêter d'appeler les gens à l'islam, la réponse de Mohammed  fut tout aussi décisive et sincère: {Je jure par le nom de Dieu, Ô mon oncle! que s'ils mettent le soleil dans ma main droite et la lune dans ma main gauche pour que j'abandonne cela (appeler les gens à l'islam), je ne cesserai jamais jusqu'à ce que Dieu fasse triompher l'islam ou que je périsse en le défendant.}12     

Non seulement Mohammed  et ses quelques disciples souffrirent-ils de persécutions pendant treize ans, mais les mécréants tentèrent de tuer Mohammed à plusieurs reprises.  À une occasion, ils tentèrent de le tuer en jetant sur sa tête un énorme rocher, si gros qu'il pouvait à peine être soulevé.13 Une autre fois, ils essayèrent de le tuer en empoisonnant sa nourriture.14 Qu'est-ce qui pouvait bien justifier une telle vie de souffrances et de sacrifices, même après qu'il fût devenu tout à fait triomphant de ses adversaires?  Comment expliquer l'humilité et la magnanimité qu'il démontra dans ses moments les plus glorieux, durant lesquels il maintenait que le succès n'était dû qu'à l'aide de Dieu et non pas à son propre génie?  Est-ce que ce sont là les caractéristiques d'un homme égocentrique ou assoiffé de pouvoir?

_____________________________

Notes:

(1) Rapporté dans Sahih Mouslim, #2972, et Sahih Al-Boukhari, #2567.

(2) Rapporté dans Sahih Al-Boukhari, #5413, et Al-Tirmizi, #2364.

(3) Rapporté dans Sahih Mouslim, #2082, et Sahih Al-Boukhari, #6456.

(4) Rapporté dans Sahih Al-Boukhari, #2739, et Mosnad Ahmad, #17990.

(5) Rapporté dans Mosnad Ahmad, #25662.

(6) Rapporté dans Sahih Al-Boukhari, #676, et Mosnad Ahmad, #25517.

(7) Rapporté dans Sahih Al-Boukhari, #676, et Mosnad Ahmad, #23706.

(8) Rapporté dans Mowatta Malek, #531.

(9) Rapporté dans Sahih Al-Boukhari, #3034,  Sahih Mouslim, #1803, et Mosnad Ahmad, #18017.

(10) Rapporté dans Mosnad Ahmad, #12117, et Al-Tirmizi, #2754.

(11) Al-Serah Al-Nabaweyyah, Ibn Hesham, vol. 1, pp. 293-294.

(12) Al-Serah Al-Nabaweyyah, Ibn Hesham, vol. 1, pp. 265-266.

(13) Al-Serah Al-Nabaweyyah, Ibn Hesham, vol. 1, pp. 298-299.

(14) Rapporté dans Al-Daremey, #68, et Abou-Dawood, #4510.

D'après le petit guide illustré pour comprendre l'Islam

Source: 55a. net

Partager cet article

28 novembre 2006 2 28 /11 /novembre /2006 13:11

وَاللَّيْلِ إِذَا يَغْشَى
92.1. Waallayli itha yaghsha
92.1. Par la nuit quand elle enveloppe tous !


وَالنَّهَارِ إِذَا تَجَلَّى
92.2. Waalnnahari itha tajalla
92.2. Par le jour quand il éclaire !


وَمَا خَلَقَ الذَّكَرَ وَالْأُنثَى
92.3. Wama khalaqa alththakara waal-ontha
92.3. Et par ce qu'Il a créé, mâle et femelle !

إِنَّ سَعْيَكُمْ لَشَتَّى
92.4. Inna saAAyakum lashatta
92.4. Vos efforts sont divergents.


فَأَمَّا مَن أَعْطَى وَاتَّقَى
92.5. Faamma man aAAta waittaqa
92.5. Celui qui donne et craint (Allah)

وَصَدَّقَ بِالْحُسْنَى
92.6. Wasaddaqa bialhusna
92.6. et déclare véridique la plus belle récompense

فَسَنُيَسِّرُهُ لِلْيُسْرَى
92.7. Fasanuyassiruhu lilyusra
92.7. Nous lui faciliterons la voie au plus grand bonheur.

وَأَمَّا مَن بَخِلَ وَاسْتَغْنَى
92.8. Waamma man bakhila waistaghna
92.8. Et quand à celui qui est avare, se dispense (de l'adoration d'Allah),


وَكَذَّبَ بِالْحُسْنَى
92.9. Wakaththaba bialhusna
92.9. et traite de mensonge la plus belle récompense,

فَسَنُيَسِّرُهُ لِلْعُسْرَى
92.10. Fasanuyassiruhu lilAAusra
92.10. Nous lui faciliterons la voie à la plus grande difficulté,

وَمَا يُغْنِي عَنْهُ مَالُهُ إِذَا تَرَدَّى
92.11. Wama yughnee AAanhu maluhu itha taradda
92.11. et à rien ne lui serviront ses richesses quand il sera jeté (au Feu).


إِنَّ عَلَيْنَا لَلْهُدَى
92.12. Inna AAalayna lalhuda
92.12. C'est à Nous, certes, de guider;


وَإِنَّ لَنَا لَلْآخِرَةَ وَالْأُولَى
92.13. Wa-inna lana lal-akhirata waal-oola
92.13. à Nous appartient, certes, la vie dernière et la vie présente.


فَأَنذَرْتُكُمْ نَاراً تَلَظَّى
92.14. Faanthartukum naran talaththa
92.14. Je vous ai donc avertis d'un Feu qui flambe


لَا يَصْلَاهَا إِلَّا الْأَشْقَى
92.15. La yaslaha illa al-ashqa
92.15. où ne brûlera que le damné,

الَّذِي كَذَّبَ وَتَوَلَّى
92.16. Allathee kaththaba watawalla
92.16. qui dément et tourne le dos;

وَسَيُجَنَّبُهَا الْأَتْقَى
92.17. Wasayujannabuha al-atqa
92.17. alors qu'en sera écarté le pieux,


الَّذِي يُؤْتِي مَالَهُ يَتَزَكَّى
92.18. Allathee yu/tee malahu yatazakka
92.18. qui donne ses biens pour se purifier


وَمَا لِأَحَدٍ عِندَهُ مِن نِّعْمَةٍ تُجْزَى
92.19. Wama li-ahadin AAindahu min niAAmatin tujza
92.19. et auprès de qui personne ne profite d'un bienfait intéressé,
,

إِلَّا ابْتِغَاء وَجْهِ رَبِّهِ الْأَعْلَى
92.20. Illa ibtighaa wajhi rabbihi al-aAAla
92.20. mais seulement pour la recherche de La Face de son seigneur le Très-Haut .

وَلَسَوْفَ يَرْضَى
92.21. Walasawfa yarda
92.21. Et certes, il sera bientôt satisfait !

A Ecouter

Bissmi-Llehi Rahmani-Rahim

 



 

Partager cet article

Published by Bouchra - dans Coran
commenter cet article
27 novembre 2006 1 27 /11 /novembre /2006 21:33

Tres beau chant de Machary Rachid Al Afasy

===> Ma'a ALLAH <===

Partager cet article

25 novembre 2006 6 25 /11 /novembre /2006 16:57
Bakkah

Ancien nom de la ville de La Mecque (Makkah en arabe).

 

Banou

Pluriel de ibn : « fils de » ; suivi du nom d'un ancêtre éponyme, s'emploit pour désigner les membres de la tribu qui s'y rattache

 

Baqi'

Cimetière de Médine où de nombreux compagnons du prophète Mohammedfurent enterrés.

 

Barakallahou fik  ( Fem : Barakalahoufiki -  Pluriel : Barakalahoufikoum )

Cette expression signifie : Que la bénédiction d'Allah soit sur toi.

Quand un musulman veut remercier une autre personne, il utilise certaines expressions dont celle-ci.

 

Barakah

Signifie bénédiction ou grâce divine.

 

Ben

Fils de...

 

Bint

Fille de...

 

Bid'a

Toute innovation apportée à la religion. Les innovations sont un égarement.

 

Bismillahi ar-rahmani ar-rahim

 

L'expression est souvent dite par le croyant juste après avoir demandé refuge auprès d'Allah pour commencer toute activité.

Elle peut être traduite par : Au nom d'Allah, le Tout Clément, le Tout Miséricordieux.

Partager cet article

24 novembre 2006 5 24 /11 /novembre /2006 21:16

D'après Abu Harayrah , le Prophète a dit : Allah a dit :

Les premières des actions pour lesquelles un serviteur de Dieu sera jugé le Jour de la Résurrection seront ses prières. Si elles sont en ordre, alors il aura prospéré et réussi et si elles sont incomplètes, alors il aura failli et perdu.

Si quelque chose manque à ses prières obligatoires, le Seigneur - glorifié et exalté - dira : Voyez si Mon serviteur a des prières surérogatoires qu'il puisse compléter celles qui étaient défectueuses de ses prières obligatoires. Alors le reste de ses actions sera jugé de la même manière.

(Rapporté par at-Tirmidhi (aussi par Abu Dawud, an-Nasa'i, Ibn Majah et Ahmad).

Partager cet article

Published by Bouchra - dans hadiths
commenter cet article
23 novembre 2006 4 23 /11 /novembre /2006 20:17

Gaza: une grand-mère se fait exploser près de soldats israéliens

23 novembre 18:27 - JABALIYA (AFP) - Une grand-mère palestinienne s'est fait exploser jeudi près de soldats israéliens dans la bande de Gaza, blessant trois d'entre eux, dans le premier attentat suicide revendiqué par le Hamas en près de deux ans.

Fatima Omar Mahmoud al-Najar, mère de neuf enfants et grand-mère de 41 petits-enfants, a actionné sa charge explosive près de soldats israéliens participant à une incursion dans le secteur de Jabaliya, dans le nord du territoire palestinien.

Il s'agit du plus vieux kamikaze palestinien à commettre un attentat anti-israélien depuis le début de l'Intifada en septembre 2000.

"Les Brigades Ezzedine al-Qassam revendiquent l'opération de martyre menée par Fatima Omar Mahmoud al-Najar, âgée de 57 ans, au milieu d'un groupe de soldats sionistes faisant de nombreux blessés et tués", a affirmé la branche armée du Hamas dans un communiqué diffusé sur son site internet.

L'armée israélienne avait indiqué plus tôt que trois de ses soldats avaient été blessés.

"Les soldats ont vu une femme suspecte s'approcher et constaté qu'elle portait une charge explosive. Ils ont lancé une grenade assourdissante en sa direction mais elle a réussi à se faire exploser", a affirmé une porte-parole militaire.

Selon une fille de la kamikaze, Azhar, Fatima al-Najar a mené l'attentat "en réponse au massacre de Beit Hanoun", une localité du nord de la bande de Gaza où 19 civils avait été tués le 8 novembre dans un bombardement israélien.

"Elle a été très touchée par ce qui s'est passé. Elle espérait devenir une martyre", a affirmé Azhar à l'AFP, dans la maison familiale de Jabaliya.

"Elle nous avait dit la nuit dernière qu'elle allait réaliser cette opération (...) +Je ne veux rien, seulement mourir en martyre+, a-t-elle dit", a déclaré un de ses fils, Zouheir, 20 ans.

C'est le premier attentat suicide revendiqué par le Hamas, qui contrôle le gouvernement palestinien, depuis janvier 2005.

Des chefs du mouvement avaient appelé à la reprise des attentats suicide en Israël après l'attaque de Beit Hanoun.

L'attentat est survenu alors que l'armée israélienne multiplie les incursions et les raids dans la bande de Gaza pour tenter de stopper les tirs de roquettes palestiniennes sur les localités du sud d'Israël.

Sept Palestiniens, dont au moins quatre activistes, ont ainsi été tués jeudi dans le nord de ce territoire.

Trois activistes des Comités de la résistance populaire ont été tués dans un raid aérien mené par un appareil israélien sur leur voiture à Beit Lahya.

Un quatrième Palestinien a été tué lorsque l'armée israélienne a bombardé le nord du territoire à l'artillerie après l'attentat suicide.

Trois autres Palestiniens, dont un membre du Jihad islamique, ont été tués par balles ou des obus de char israéliens plus tôt jeudi dans divers incidents.

Quatre soldats israéliens ont été blessés lors des opérations, selon l'armée.

Les derniers décès portent à 5.591 le nombre de tués depuis le début de l'Intifada en septembre 2000, pour la grande majorité des Palestiniens, selon un décompte de l'AFP.

Le cabinet de sécurité israélien a donné son feu vert mercredi à la poursuite des opérations militaires pour tenter de stopper les tirs de roquettes, tout en écartant pour le moment une opération de très grande envergure.

Cette décision est intervenue après la mort de deux Israéliens en une semaine dans la chute de roquettes dans la région de Sdérot (sud), où sept autres engins se sont abattus jeudi.

"L'armée va continuer à agir avec détermination contre les organisations terroristes et leurs infrastructures, quelle que soit leur affiliation politique, en vue de mettre fin aux attaques terroristes et aux tirs de roquettes vers Israël", a indiqué un porte-parole militaire dans un communiqué.

© 2006 AFP
AFP
texte
20061123182750
Source: AOL.FR
 

Partager cet article

22 novembre 2006 3 22 /11 /novembre /2006 16:13

الكريم

" Le Très Noble, Celui qui a toutes les nobles vertus "

 Au nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux, Louanges à Allah Seigneur de l’Univers et que Ses grâces et Sa paix soient accordées à Son Messager.

 

Comme à chaque épisode, nous voulons transmettre un message aujourd’hui. Dans l’épisode d’Al-‘Azîz le message était de ne pas accepter d’être humiliés ou avilis par quiconque, ici le message est « ne pas s’avilir soi-même parce qu’Allah nous a anoblis ». Il est  particulièrement important de le signaler à la fin de ce mois béni pour qu’après Ramadan nous nous gardions de nous rabaisser par les péchés ou par tout ce qui peut affecter notre moralité.

 

1.      Définitions :

 

Ce nom a été cité trois fois dans le Coran, deux fois sous sa forme « Al-Karîm » et la troisième sous la forme « Al-Akram » le plus noble.

Nombreux sont ceux qui assimilent ce nom d’Al-Karîm au seul sens relatif à la générosité pourtant al Karam (la noblesse) est une qualité au sens beaucoup plus vaste. Al Karam est un terme concis pour designer toute qualité louable, aux multiples bienfaits. C’est pourquoi la bonne moralité est appelée en arabe « noble vertu morale ». Alors la grandeur d’âme, la patience, l’indulgence, la générosité, le courage sont toutes de la noblesse et donc al karîm est celui qui a les hautes qualités morales.

Le Coran est dit « noble » car il a de multiples bienfaits. Le raisin s’appelle Karm – en arabe –  « vigne » parce que c’est un fruit très bénéfique. Les bijoux sont faits de pierres dites karima « précieuses » car rares et inaltérables. Il y a la descendance noble comme celle du prophète Youssouf fils de Jacob lui-même fils de Isaac fils de Abraham, tous des prophètes.

 

Pour Allah (SWT[i]), Al-Karîm est Celui qui a toutes les qualités louables. Ce nom regroupe donc tous les autres attributs d’Allah, Il est Le Pourvoyeur, L’Indulgent, Le Donateur Gracieux, Le Très Aimant, etc. Il a tous ces attributs parce qu’Il est Le Très Noble. Le Prophète (BP sur lui) dit : « Allah a de la pudeur et Il est noble, il ne renvoie jamais celui qui L’invoque avec les mains vides ».

Il est aussi Al-Akram « Le Plus Noble » car si parmi les hommes il est des indulgents, des généreux, des cléments, etc. Aucun ne l’est autant que Lui. Il a la noblesse absolue. Nous devrions nous figurer tous les noms d’Allah à chaque fois que nous citons ce nom d’Al-Karîm.

Al-Karîm est aussi Celui qui manifeste la bienfaisance et la bienveillance avant que l’individu ne la demande, Il ne rappelle pas sans cesse Ses bienfaits à l’homme, Il ne déçoit jamais celui qui Lui demande secours, et ne le désespère jamais de Sa grâce. Allah certes, peut nous éduquer, nous corriger parce qu’Il est Ar-Rahîm mais Il n’humilie pas. Ce sont là des niveaux de noblesse auxquels la plupart des hommes ont de la peine à accéder. Certains croyants peuvent percer quelques-uns de ces sens, Ali ibn Abou Taleb par exemple dit « Ecarte la lanterne loin du visage du mendiant pour lui épargner la honte d’être reconnu. ».. Al-karîm est aussi Celui qui accepte les excuses quelles qu’elles soient. Le prophète (BP sur lui) dit : « Il n 'y a personne qui aime plus les excuses qu’Allah»

 

Il y a de la noblesse, de la grandeur, de la splendeur dans l’univers. Un beau paysage nous laisse subjugués, la beauté du prophète Youssouf qui égale la moitié de la beauté destinée à la terre a fait s’écrier les femmes « Ce n’est pas un être humain, ce n’est qu’un ange noble » (TSC[ii], Yoûsouf (JOSEPH) : 31). Et la majesté imposante de la Ka’ba bâillonne beaucoup d’adorateurs venus invoquer le Seigneur. Comment est donc la beauté et la majesté d’Allah qui a créé Youssouf, cette nature et la Ka’ba ?

 

2.      Adam et sa progéniture honorés par Al-Karîm:

 

Jusqu’ici nous parlions de noblesse d’ordre général. Il est une noblesse spécifique à l’homme, et c’est de cette noblesse qu’il est question dans le message dont j’ai parlé au tout début de notre épisode. L’homme est la créature la plus chère pour Allah « Certes, Nous avons honoré les fils d’Adam. Nous les avons transportés sur terre et sur mer, leur avons attribué de bonnes choses comme nourriture, et Nous les avons nettement préférés à plusieurs de Nos créatures. » (TSC, Al-'Isrâ' (LE VOYAGE NOCTURNE) : 70). Il nous a choisis parmi Ses innombrables créatures et nous a élevés au-dessus d’elles par un grand honneur.

Allah (SWT) dit aussi -ce qui peut être traduit par : «Ô homme! Qu’est-ce qui t’a trompé au sujet de ton Seigneur, le Noble, qui t’a créé, puis modelé et constitué harmonieusement? Il t’a façonné dans la forme qu’Il a voulue » (TSC, Al-'Infitâr (LA RUPTURE) : 6/8).

 

Il nous a créés avec une stature droite et non pas inclinée comme les animaux. C’est pourquoi lors de la salat alors qu’à chaque changement d’attitude nous disons « Allah est plus grand », en nous redressant de la génuflexion, nous disons « Allah entend celui qui Le loue, Seigneur nous louons Ta grâce ». Nous louons la grâce de cette stature dont Il nous a avantagée par rapport à tous les animaux contraints de baisser la tête pour s’abreuver ou se nourrir.

 

3.      Les croyants honorés par Al-Karîm

 

L’honneur dont Al-Karîm a privilégié le croyant est encore beaucoup plus grand. Il est vrai que nous avons, nous les humains, mis le désordre et répandu le sang comme ont dit les anges à Allah «Vas-Tu y désigner un qui y mettra le désordre et répandra le sang, quand nous sommes là à Te sanctifier et à Te glorifier?» (TSC, Al-Baqara (LA VACHE) : 30) mais Allah leur répondit « En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas! » (TSC, Al-Baqara (LA VACHE) : 30). Il sait que même si nombre d’entre eux sont pervertis et destructeurs, il est parmi eux des gens qui se sentent les serviteurs du Très Noble, qui respectent cette âme noble qu’il a insufflée en eux et qui accomplissent leur devoir d’adoration envers Lui,… ces bien-aimés d’Allah, ces croyants, ces femmes pieuses, ces réformateurs, ces prophètes qui guident les hommes vers leur Créateur.

 

L’agriculteur averti plante 100 palmiers alors qu’il sait d’avance que seulement 20 d‘entre eux réussiront mais il sait que la récolte de ces vingt l’emporte sur les 80 autres plants qui ne donneront pas de fruits. Sur 80 œufs de paon, 15 seulement arrivent à maturité. L’éleveur avisé endure la peine de l’élevage et des soins parce qu’il sait que la valeur des 15 œufs vaut la peine des efforts. Il est donc question de valeur et non de quantité.

 

De toute l’humanité Les croyants sont les plus chers, même s’ils sont très peu nombreux ils sont le bien de la terre « Quant à ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, ce sont les meilleurs de toute la création.(TSC, Al-Bayyina (LA PREUVE) : 7). Pour cet honneur, Il nous a créés des deux matières les plus pures dans l’univers : l’eau et la terre, ces deux-là mêmes que nous utilisons pour nous purifier avant de faire la prière. Il nous a créés de Sa propre main « Ô Iblîs, qui t’a empêché de te prosterner devant ce que J’ai créé de Mes mains» (TSC, Sâd : 75), Il a insufflé en nous de Son Esprit. Il a ordonné aux anges (Djbril compris) de se prosterner devant notre père, et Il a banni Iblîs le diable du paradis pour avoir refusé de s’y soumettre.

 

Il dit dans sourate At-Tin « Par le figuier et l’olivier. Et par le Mont Sīnīn. Et par cette Cité sûre. Nous avons certes créé l’homme dans la forme la plus parfaite» (TSC, At-Tîn (LE FIGUIER) : 1-4), Il jure par les lieux les plus saints de toute la terre : Jérusalem, cité des figuiers et des oliviers, le Mont Sīnīn où Allah a interpellé Moïse, et la cité sûre où se dresse la Ka’ba. Qu’Il nous a créés dans la forme la plus parfaite.

Et Dans sourate Ach-Chams, Il jure par les créatures titanesques des cieux, de la terre et puis Il s’attarde sur l’homme tout le reste de la sourate car il est le privilégié.

 

Nous sommes certes la dernière créature qu’Il ait créée mais c’est pour que l’univers se prépare à nous recevoir. Et nous sommes certes physiquement la créature la plus vulnérable mais honorée par l’esprit et l’usage de la plume pour réformer la terre et accomplir le but de notre création et de notre honneur. Tout nous est assujetti : les bestiaux « et Nous les leur avons soumis: certains leur servent de monture et d’autres de nourriture; » (TSC, Yâ-Sîn : 72). La terre « N’as-tu pas vu qu’Allah vous a soumis tout ce qui est sur la terre ainsi que le vaisseau qui vogue sur la mer par Son ordre? » (TSC, AL-HAJJ (LE PELERINAGE): 65).

Toutes les autres créatures agissent sous la contrainte de l’asservissement, mais nous sommes une créature libre de réfléchir, d’innover, d’agir. L’univers est comme un arbre dont le fruit est l’homme. Nous sommes la quintessence de la création, mais il faut être soumis au Très Noble, être Son serviteur, et nous parer des vertus morales pour préserver cet honneur car lorsque nous nous rabaissons et nous avilissons il nous remet aux plus bas niveaux « Ensuite, Nous l’avons ramené au niveau le plus bas, sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres: ceux-là auront une récompense jamais interrompue.” (TSC, At-Tîn (LE FIGUIER) : 5/6).

 

Nous rendons-nous compte de notre valeur dans l’univers ? Le  Souverain a chéri un de Ses esclaves, tous les autres l’envient pour cette place d’honneur chez leur Maître, tous auraient voulu être à sa place. Les anges ont dit-ce qui peut être traduit par : « Vas-Tu y désigner un qui y mettra le désordre et répandra le sang, quand nous sommes là à Te sanctifier et à Te glorifier? …» (TSC, Al-Baqara (LA VACHE): 30). Et Iblîs a dit « Je suis meilleur que lui: Tu m’as créé de feu, alors que Tu l’as créé d’argile(TSC, Al-'A`râf : 12). Mais lui, il est distrait de cet honneur tant convoité par nos semblables.

 

4.      Préserver cet honneur :

 

Cet épisode est important pour nous après Ramadan, maintenons-nous sur ce rang de privilège et d’honneur. Si nous nous conformons à Ses ordres, nous sommes plus nobles que les anges mais si nous transgressons, Il nous remet aux plus bas niveaux.

 

Allah (SWT) est encore plus Généreux. Il a disposé chez l’homme une nature qui le pousse toujours à avoir une grande estime de soi. L’homme aime à être respecté et estimé, il aime avoir sa dignité sauve. Les psychologues soutiennent que l’homme se distingue par trois forces motrices qui animent sa volonté et ses désirs dans la vie. Nous connaissons son besoin en nourriture et son besoin pour les plaisirs de la chair, mais en plus de ces deux instincts, l’homme se distingue des autres créatures par un autre instinct, celui du besoin de se sentir digne, respecté et admiré. Le besoin de l’accomplissement de soi.

Allah a prédisposé en nous les besoins en nourriture et en plaisirs de la chair, mais Noble et généreux qu’Il est, Il a aussi insufflé à la nature humaine le besoin d’être respecté et considéré dans la société. De façon que, lorsque les instincts de l’homme se révèlent et le poussent à commettre le péché, le respect de soi se tient en rempart, car l’homme déteste être mal vu par la société et voir son image ébréchée.

 

N’est-il pas vrai que nous aimons tous être respectés ? Nous aimons tous notre personne. Nous aimons ce que nous sommes aux yeux des gens, nous sommes jaloux et fiers de notre nom, et chacun de nous cache tant bien que mal ses erreurs et ses faux pas. Pour cela nous craignons tous le scandale et nous aimons à être couverts et protégés.

Al-Karîm a donc déposé en nous cette vertu, pour contrer les vils instincts de l’homme et pour qu’elle le hisse encore plus haut en se gardant de tomber dans le péché, une élévation qui le rapproche d’Allah et le met au devant de toutes les créatures même les anges. Et l’homme se tient au faîte de toute la création tant qu’il ne met pas en cause sa dignité, et ne laisse pas traîner sa personne dans l'ignominie ; " …Nous avons certes créé l'homme dans la forme la plus parfaite. Ensuite, Nous l'avons ramené au niveau le plus bas… " (TSC, At-Tîn (LE FIGUIER) : 4-5). Par la grâce de cette vertu, l’homme se tient de s’abaisser et de s’avilir.

 

Les péchés capitaux sont désignés comme tels, car ils sont les péchés qui mettent à mal le plus cette dignité et ce respect de soi. Je vous cite des exemples : Un jeune qui s’adonne à la drogue se sent amoindri au fond de lui-même. Il en va de même pour celui qui consomme de l’alcool; je n’ai jamais pu réaliser combien la consommation de l’alcool abaisse l'homme qu’en Europe, lorsque les gens se soûlent le samedi, et j’ai vu combien l’homme s’humilie en s’adonnant à ce mal ! L’homme qui trompe sa femme, à quel point il s’humilie devant elle en tentant de cacher sa tromperie par des actes qui le ridiculisent et lui ôtent toute dignité. Un jeune qui se plait à faire la cour aux filles à bord de sa voiture, à quel point il s’humilie à chaque fois qu’il essuie une injure inutile. Et le menteur, comme il s’humilie quand il est confondu, il perd toute estime de soi et il se rapetisse devant les gens.

 

Un être doué de respect et d’estime peut-il s’humilier et se rabaisser de la sorte ? Est-il possible que la créature qu’Allah a tant honorée se défasse de son honneur et de sa dignité et se laisse souiller par les péchés, lui au sujet duquel Allah dit : " Certes, Nous avons honoré les fils d'Adam. Nous les avons transportés sur terre et sur mer, leur avons attribué de bonnes choses comme nourriture, et Nous les avons nettement préférés à plusieurs de Nos créatures." Ou bien s’attachera t-il aux hautes moralités pour qu’il réalise toute la noblesse dont Allah l’a distingué… pour qu’il préserve intacte la pureté de sa création…?

Accepterons-nous encore de nous humilier, de nous couvrir de honte par le fait de nos péchés ? La fille qui accepte de se marier à l’insu de ses parents, celui qui s’adonne au voyeurisme dans les rues et à l’intérieur des magasins, celui qui se laisse ridiculiser dans son travail à cause de ses pratiques malsaines… continuerez-vous à subir l’humiliation de vos péchés ? À porter le poids écrasant de la faute dans vos cœurs qui vous rabaisse même à vos propres yeux … ? De paniquer et sursauter à chaque fois que quelqu’un parle en croyant qu'on vous désigne, de soupçonner les regards et les gestes de peur qu’ils dévoilent ce que vous tentez de cacher… tels les hypocrites décrits par Allah  "…et ils pensent que chaque cri est dirigé contre eux..." (TSC, Al-Mounâfiqoûn (LES HYPOCRITES): 4).

 

A coté de nos bassesses, les grâces d’Allah sont infinies. Il nous accorde le pardon et Il nous laisse ouvertes les portes de la repentance pour préserver cet honneur si cher à Allah. Il voile nos péchés et les absout pour que nous repartions du bon pied et refassions un honneur sans souillure ni flétrissure. Même quand Il nous ôte Son voile et nous met à nu, Il le fait avec douceur, sans grand scandale. Juste une légère pinçure pour que nous sachions que la haie, qui protégeait notre honneur, s’est écornée. Il écorche notre honneur pour raviver l'amour propre et la dignité blessée. Alors prenons garde de perdre notre honneur, prenons garde de laisser le diable se jouer de nous et nous pousser à nous humilier en nous traînant dans l’indignité. Il nous envie pour l’honneur qu’Allah nous a accordé et il s’est engagé à souiller l’honneur des hommes pour les voir déchus de cette marque de préférence;  Allah (exalté soit-Il) dit -ce qui peut être traduit comme : " Il dit encore: «Vois-Tu? Celui que Tu as honoré au-dessus de moi, si Tu me donnais du répit jusqu'au Jour de la Résurrection, j'éprouverai, certes, sa descendance excepté un petit nombre [parmi eux]»." (TSC, Al-'Isrâ' (LE VOYAGE NOCTURNE): 62).

 

Toute la religion est édictée pour nous préserver notre honneur. Tu ne dois pas boire du vin car tu es noble et digne. Tu ne dois pas commettre l’adultère car tu es noble et digne. Tu ne dois pas voler ou tuer car tu es noble et digne. Tu ne dois pas commettre toute sorte d’infamie car tu es digne et ton honneur est au-dessus de ces bassesses.

Et comme Allah n’accepte pas l’humiliation pour Ses serviteurs, nous devons préserver l’honneur des gens. Nous ne devons pas dévoiler les péchés des autres et leur faire perdre ainsi leur dignité. Le Prophète (BP sur lui) dit : « Celui qui tourne en ridicule un péché commis par son frère Musulman ne mourra pas avant de l'avoir fait lui-même.» il dit aussi : « Du malheur de ton frère, ne te réjouis pas, Allah lui accordera ainsi Sa miséricorde et t'éprouvera.»

Et le jour de jugement dernier, ceux qui laissent leur honneur traîner dans la boue, ceux qui s’humilient et bafouent leur dignité en commettant des péchés subiront un châtiment avilissant. Le Prophète dit : «Au Jour de la Résurrection, Allah rassemblera les hommes de trois sortes : à pied, à cheval ou traînés sur leurs visages. --- ô Messager d'Allah, comment marcheront–ils sur leurs visages? Demanda-t-on. ---- Celui qui les a fait marcher sur les pieds est capable de les faire marcher sur leurs visages qui éviteront toute saillie et toute épine.» Et Allah dit-ce qui peut être traduit par : «...Ceux qui ont commis le crime seront atteints d'un rapetissement auprès d'Allah… " (TSC, Al-'An`âm (LES BESTIAUX) : 124).

 

5.      Devoir pratique :

 

·         Prenons garde de nous humilier

·         Soyons nobles de caractère, faisons honneur aux gens et préservons leur dignité pour qu’Allah nous préserve notre dignité.

Auteur: Amr Khaled

Partager cet article

20 novembre 2006 1 20 /11 /novembre /2006 21:36

 

 

Tout le monde peut accomplir
De grandes choses... parce que
Tout le monde peut servir.

Vous n’avez pas besoin d’un diplôme
Universitaire pour servir.

Vous n’avez pas besoin d’accorder
Le verbe avec le sujet pour servir.

Vous avez simplement besoin
D’un cœur plein de grâce.

D’un âme régénérée par l’amour.

Partager cet article

20 novembre 2006 1 20 /11 /novembre /2006 21:10

 

Présenter toutes les femmes du Prophète Mohammed saws et son comportement avec elles nécessite d’y consacrer un livre, ce qui a été fait par quelques auteurs. Cet article se limite donc à quelques aspects de la relation du Prophète saws avec ses femmes afin de distinguer ce que l’islam préconise du comportement de certains musulmans. En effet, il ne faut pas confondre les deux et attribuer à l’islam les attitudes et les actes des individus ignorant de leur religion, malheureusement l’amalgame est trop souvent vite fait.

 

Ses mariages

Le Prophète saws eut onze épouses, le Coran leur donne le titre honorifique de Mère des Croyants. A celles-ci, il convient d’ajouter quatre femmes dont le mariage n’a pas été consommé. Nombre de personnes peuvent être choquées par le nombre mais à l’époque cela n’avait rien d’extraordinaire. Il est à noter que le Prophète saws n’a commencé à avoir plusieurs épouses qu’à partir de cinquante ans. Jeune, il resta célibataire jusqu’à vingt-cinq ans. Or un homme jeune est normalement attiré par les femmes mais le Prophète saws n’avait pas une telle réputation mais au contraire, il était connu comme un homme digne de confiance et respecté par tous. A vingt-cinq ans, il épousa sa première femme Khadija, une veuve âgée de quinze ans de plus que lui. Il n’eut pas d’autre épouse jusqu’à la mort de celle-ci c’est-à-dire pendant vingt-cinq de mariage. Ce ne fut qu’après qu’il épousa plusieurs femmes et pour chacune, il leur donna leur dot conformément aux principes de l’islam. Derrière ces mariages, il y avait des raisons sociales ou politiques, soit pour ne pas laisser des femmes seules sans soutien, soit pour créer des alliances ou des rapprochements avec une tribu. Il en résulta des bienfaits pour la communauté tels que la conversion de tribus. Des femmes se sont proposées en mariage au Prophète saws sans que celui-ci n’y accorde une réponse favorable, il ne se mariait pas selon son propre gré mais guidé par une raison divine. Lorsqu’un verset fut révélé au Prophète saws pour qu’il ne prenne plus d’épouse, celui-ci proposa à ses femmes de mettre fin à leur mariage mais aucune n’accepta, elles choisirent toutes de rester auprès de lui.

« Il ne t’est plus permis désormais de prendre d’autres femmes, ni de changer d’épouses, même si leur beauté te plaît ; - à l’exception des esclaves que tu possèdes. Et Allah observe toute chose. »
Sourate 33, Al Ahzab (Les coalisés), verset 52

La polygamie n’est donc pas une règle absolue dans l’islam et elle y est très réglementée. Tout musulman ne peut pas prendre plusieurs épouses comme il l’entend, il se doit de respecter des principes d’équité envers elles.

Voici le nom de ses principales épouses et leur âge lors de leur mariage avec le Prophète saws (dans l’ordre chronologique) :
-   Khadija bint Khouwaylid, 40 ans
-   Sawda bint Zama ibn Kaïs, 50 ans
-   Aicha bint Abou Bakr, 7 ans
-   Hafsa bint Omar ibn Al Khattab, 20 ans
-   Zaynab bint Khouzayma ibn Al Harith al Hilaliya, 30 ans
-   Oum Salama, Hind bint Abou Oumayya ibn Al Moughira, 29 ans
-   Zaynab bint Jahsh, 35 ans
-   Jouwayriya, Barah bint Al Harith, 18 ans
-   Oum Habiba, Ramla bint Abou Soufiyan, 35 ans
-   Safiya bint Houyay ibn Akhtab, 17 ans
-   Maymouna bint Al Harith ibn Hazan, 36 ans

Excepté Aicha (que Dieu soit satisfait d’elle), le Prophète saws ne s’est pas marié avec des femmes jeunes et vierges, ceci contredit ceux qui affirment qu’il se mariait par plaisir des femmes, ou encore ceux qui prétendent que la virginité est une condition indispensable. Les femmes du Prophète saws n’étaient pas toutes jeunes et étaient soit veuves (Khadija, Sawda, Hafsa, Zaynab, Oum Salama, Jouwayriya, Oum Habiba, Maymouna), soit divorcées (Zaynab bint Jahsh, Safiya), que Dieu soit satisfait d’elles.
Le Prophète saws étant un modèle pour les musulmans, ils se doivent de le suivre de leur mieux et s’inspirer de son comportement. Ainsi, ne pas exiger absolument une femme jeune et vierge pour se marier, il ne s’agit que d’une possibilité parmi d’autres, et considérer l’éventualité de se marier avec une femme veuve ou divorcée est louable. Malheureusement la femme divorcée est souvent délaissée, ignorée dans les sociétés musulmanes, elle est vue comme fautive ou ayant un défaut quelconque ; rares sont celles qui se remarient.

Humilité

Aicha la mère des croyants (que Dieu l’agrée) a rapporté : « Un jour l’Envoyé de Dieu saws me dit : « Ô Aicha, as-tu quelque chose à manger ? » « Non, répondis-je, ô Envoyé de Dieu, je n’ai rien de quoi manger. » « Je jeûne alors » reprit-il [...] » (Mouslim)

D’après ce hadith, il ne se mettait pas en colère s’il n’y avait pas tel ou tel mets, pas même s’il n’y avait rien à manger. Et ce, alors qu’il avait neuf épouses ! Il ne se considérait pas comme un seigneur dans la maison, qui devait être servi sur le champ, au contraire, il était humble, modeste. Ce comportement est, certes, à méditer et à suivre. Combien d’hommes ne se sont pas mis en colère pour un repas servi trop tard, pas assez délicieux, pas suffisamment copieux, pas assez chaud ?

De plus, le Prophète saws participait aux tâches de la maison, telle la couture. Il se servait et n’attendait pas d’être servi. En effet, Al Aswad rapporte : « J’ai demandé à Aicha ce que faisait le Prophète saws dans sa demeure. Elle m’a répondu qu’il s’occupait des affaires domestiques (il aidait sa femme), et sortait pour prier quand venait l’heure de la prière. » (Rapporté par Al Boukhâri)
Selon une variante rapportée par Ahmad : « On demanda à Aicha ce que le Prophète saws faisait dans sa demeure. Elle répondit : « Il était un homme comme les autres, il arrangeait son vêtement, trayait sa brebis et se servait lui-même. » »
Aicha (que Dieu l’agrée) a également rapporté : « Il faisait comme n’importe lequel d’entre vous, soulevant ceci, remettant cela à sa place, et il participait aux occupations des siens : il leur découpait la viande, balayait la maison et aidait le domestique dans ses travaux. » (Tabarani)

Les compagnons prenaient le Prophète saws comme exemple et le suivaient. Ils aidaient également leur femme dans les tâches domestiques. De nos jours, beaucoup d’hommes répugnent à aider leur femme à la maison, ils considèrent cela comme une atteinte à leur virilité, les tâches domestiques étant un travail pour les femmes. Certains rentrent chez eux du travail, vont s’asseoir sur le canapé et attendent d’être servi, comme un seigneur, et se plaignent si ce n’est pas à leur goût, ils ne daignent même pas se lever pour aller chercher un verre d’eau. Ce type de comportement est emprunt d’orgueil et bien loin de celui du Prophète saws comme nous l’avons vu dans le hadith précédent. Il ne faut donc pas confondre entre les habitudes de certains musulmans qui suivent leurs traditions et l’islam qui n’a jamais prétendu que la femme doit tout assumer au sein de son foyer. Son principal rôle est bien le maternage et l’éducation des enfants mais elle ne doit pas être épuisée par les travaux domestiques au détriment de ses actes d’adoration comme la prière, la lecture du Coran et l’apprentissage de sa religion. Cela ne signifie pas que la femme ne doit pas prendre soin de son mari mais elle n’est pas sa servante, c’est un équilibre à trouver entre la maison, les enfants, le mari et les actes d’adoration. Certes s’occuper des siens peut être considéré comme un acte d’adoration si l’intention en est faite mais la femme est un être à part entière qui a besoin de moments de spiritualité, de méditation, de savoir. Elle peut alors se ressourcer à travers ce type d’activités. Pour s’épanouir la femme a également besoin d’avoir des occupations sociales à l’extérieur telles que rencontrer des amies ou participer à des œuvres de bienfaisance, elle ne peut être en permanence dévouée à son foyer.

Education

Abou Saïd al Khoudri rapporte : « Une femme vint trouver le Prophète saws et lui dit : « Envoyé de Dieu, les hommes accaparent tes paroles. Consacre-nous une journée... » Il leur répondit : « Rassemblez-vous tel jour, à tel endroit. » Elles se rassemblèrent et le Prophète saws vint les trouver... » (Rapporté par Al Boukhâri et Mouslim)

Ainsi, le Prophète saws ne maintenait pas les femmes dans l’ignorance, suite à leur demande, il leur consacra une journée par semaine. D’autre part, il demandait à celles qui étaient instruites d’enseigner la lecture aux autres femmes.

Certes le Prophète saws fut le meilleur des hommes pour ses femmes et a encouragé les musulmans à le suivre en étant les meilleurs avec les femmes.

Abou Houraïra (qu’Allah l’agrée) a rapporté que l’Envoyé de Dieu saws a dit : « Le croyant dont la foi est la plus parfaite est celui dont les mœurs sont les plus nobles. Les meilleurs d’entre vous sont les meilleurs avec leurs épouses. » (Rapporté par Tirmidhi)


Auteur: Leila R. ( Aslim Taslam)

Partager cet article

Published by Bouchra - dans Femina-famille
commenter cet article
18 novembre 2006 6 18 /11 /novembre /2006 14:15

Petite soeur, petit frère ! Lorsque que quelqu’un te veux du mal, qu’il fait tout pour te rendre la vie impossible, comment réagis-tu ?
Essaies-tu, malgré tout, de lui pardonner et de devenir son ami ou alors tu te comportes comme lui, en étant méchant(e) ?

 

Ecoute-moi bien : la meilleure solution est de suivre l’exemple du prophète Mohammed saws. Il pardonnait à tous ses ennemis, même les plus acharnés !

Quand, tous les matins, son voisin juif déversait des ordures devant la porte de sa maison, que faisait-il ? Il nettoyait le sol et ne cherchait surtout pas à se battre avec lui. Et puis un jour, il n’y avait plus d’ordures devant sa porte, il se posait la question de savoir pourquoi et se rendit chez ce juif le visiter car il était tombé malade.
Vois-tu le degré de bonté du prophète Mohammed saws ???

Un jour, lorsque le prophète saws se rendit à Taïf pour propager l’islam, les habitants refusèrent son invitation et lui firent subirent de terribles souffrances ; les chefs de la ville avaient même envoyé les mauvais garçons lancer des pierres sur lui ; il était blessé jusqu’au sang et très déçu après avoir traversé pieds nus monts et vallées en espérant être écouté.
Malgré tout, il n’avait pas l’intention de se venger, il fit même cette invocation à l’égard de ce peuple :

"Oh ! ALLAH, donne la guidée à mon peuple. Sans aucun doute, ces gens ne me connaissent pas bien."

(GIF)

Lors d’une bataille, son oncle bien aimé Hamza a été tué et mutilé de manière atroce... Et bien il a pardonné cet acte horrible.

Tu peux voir à travers ces exemples combien le prophète Mohammed saws avait un caractère exceptionnel et des qualités humaines très importantes : ni rancune ni haine ; d’ailleurs, les batailles qu’il avait menées étaient dans le but de se défendre.

Serais-tu capable de suivre l’exemple de notre prophète Mohammed saws, modèle de paix et d’amour ?

Auteur: Yamina H. ( aslim taslam)

Ce message est pour les grands aussi

Partager cet article

Published by Bouchra - dans Rappels
commenter cet article

Présentation

  • : L&amp;#39;Islam n&amp;#39;est pas le chemin que l&amp;#39;on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • L&amp;#39;Islam n&amp;#39;est pas le chemin que l&amp;#39;on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • : Dans Anwaroul-Islam vous entez, sur l'ocean de l'Amour et la Fraternité vous navigurez,les rappels et la science d'Allah vous rencontrerez .......
  • Contact

Recherche