Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 17:19
Le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU a critiqué, dans un rapport, la loi interdisant le port du voile dans les écoles, les établissements scolaires et les institutions gouvernementales en France. Selon le rapport de Mehrnews, le Conseil des droits de l'Homme a déclaré, jeudi, dans un rapport, que l'application de cette loi signifiait l'absence de tolérance religieuse. La minorité musulmane de France qui constitue la plus grande communauté musulmane de l'Europe, compte environ 6 à 7 millions de personnes. Nombre de filles musulmanes se rendent aux pays voisins ou vont aux écoles privées pour pouvoir porter leur Hidjab et sauvegarder leur identité religieuse.


mai 2008
Source : Alterinfo.net
Repost 0
Published by Bouchra & Samir - dans Actualités des Musulmans
commenter cet article
31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 22:00

Ce dimanche 31 août 2008, “Nuit du Doute“, la Commission théologique de l'Institut Musulman de la Grande Mosquée de Paris, des imams, des personnalités musulmanes et des responsables associatifs de mosquées et de lieux de culte réunis à la Mosquée de Paris, informent les musulmans de France que le premier jour du mois de Ramadhan pour l’an 1429 de l’Hégire sera : 

Lundi 1er septembre 2008 

Nous implorons Allah pour qu’Il accepte notre jeûne et qu’Il nous comble de Sa Clémence et de Sa Miséricorde durant ce mois béni du Ramadhan. 

L'Equipe sajidine vous informe que le Tarawih (prière de la nuit) débute donc le dimanche 31 Aout après la prière d'el Icha.

Qu'Allah vous préserve et vous couvre de sa grande miséricorde.

Repost 0
31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 15:25

Chers frères et soeurs,

 

Ramadan approche et malheureusement, il est possible qu’il passe sans que nous n’en tirions avantage. Probablement parce que nous n’avons pas compris sa valeur inestimable, mais peut-être aussi parce que nous vivons nos vies à un rythme effréné.
Cette année, face à ce risque, je me suis dit à moi-même : « Zeina ! Fini la fainéantise ! Tu dois tirer bénéfice de chaque instant de ce mois béni parce que c’est un cadeau précieux qu’Allah nous a donné. »
Et c’est aussi la meilleure occasion pour s’approvisionner en actes de bienfaisance et ce, autant que nous le pouvons.
Avant de commencer quoi que ce soit, je vous demande d’être patients avec moi. J’espère que vous me considérerez comme votre sœur qui vous aime... Sinon je n’aurai pas commencé avec vous comme je viens de le faire.

 

 

 

Récemment, j’ai donc fais ce plan pour Ramadan et je me suis lancée le défi de le suivre. Car pas un Ramadan n’est passé, sans qu’à chaque fois, une grande culpabilité ne m’oppresse, après m’être rendue compte de la belle opportunité que j’avais manquée. Bref, plus de remords ! Les paroles doivent être traduites en actes.

Maintenant vous vous demandez peut être pourquoi Zeina nous dit tout cela ? Et bien, chers frères et soeurs, le fait est que quand j’apprends, j’entends, ou fais quelque chose de bien ou d’utile, j’aime le partager avec les gens que j’affectionne sincèrement et dont je me soucis afin que nous en tirions tous bénéfice. Et je me sentirais sincèrement égoïste si je ne partageais pas ces mots avec mes chers amis... que vous êtes.

Si j’ai offensé quelqu’un en quelque façon que ce soit, je vous demande pardon !
Vous êtes peut être déjà entrain d’exécuter ces quelques principes, et peut être plus ! Je ne suis pas entrain de minimiser vos capacités. Ce sont seulement des mots qui viennent du cœur pour ceux que j’aime.

1 Jeûner de la bonne manière.

Pendant Ramadan nous n’arrêtons pas seulement de manger et de boire, mais surtout nous devons arrêter de crier, de nous fâcher, de dire du mal. Au cas où quelqu’un crie sur vous, vous devez lui dire : « Je jeûne » d’après un hadith du Prophète saws. Croyez-moi ! Cela nous radoucit tout de suite, de cette manière, nous pourrons tirer un maximum de récompenses de notre jeûne. In cha Allah !
Gardons en mémoire le fait que le jeûne est très important puisqu’il s’agit de l’un des cinq piliers de l’islam !

2 Prier à l’heure.

Nous devons faire des efforts pour prier, le plus souvent possible, juste après l’appel à la prière ce qui augmentera notre récompense. Je veux que vous ayez beaucoup de volonté sur ce point. Si nécessaire, assurez-vous d’avoir des habits de prière avec vous, partout où vous allez. Le but principal étant de ne plus rater une seule prière. C’est faisable d’après mon expérience. Fermez la porte de votre bureau pour cinq minutes si vous êtes au travail, ne soyez pas honteux de vous excuser de votre ami quelques minutes pour aller prier, même si vous êtes chez lui. S’il s’agit de musulmans, vous pouvez leur demander de prier avec vous, en groupe, ce qui multipliera votre récompense. Et si ils ne sont pas musulmans, ils vous laisseront sûrement prier par respect pour vos choix. In cha Allah ! Notre bien aimé prophète saws nous a d’ailleurs ordonné de traiter les autres avec bonté et respect, même s’ils ne sont pas musulmans.
Réglons nos agendas et donc nos déplacements en fonction du temps des prières. Allah nous en récompensera, car nous aurons préférez chercher son agrément avant tout.
Rien n’est pire que de rater une prière ! Pesons les pour et les contres et regardons ô combien nous voulons toujours faire plaisir aux gens avant de faire plaisir à Allah alors que c’est en agissant pour Allah en premier lieu que nous serons gagnants. Il faut vraiment garder ce principe en mémoire.
Rien de plus facile que de se lever au « fajr » -prière du matin- pendant Ramadan puisque de toute façon, nous devons nous levez avant l’heure de la prière pour prendre une petite collation : « souhour ».

A propos des ablutions ! Pour que nos prières soient complètes, nous devons commencer par vérifier que nous faisons nos ablutions de la bonne manière. Pourquoi ne pas en profiter pour nous procurer un petit livre sur les ablutions ? Peut-être allez-vous me détester pour cela mes sœurs, mais oui ! Il ne faut pas faire les ablutions avec le vernis à ongle, mais il faut le retirer, puis faire les ablutions. Idem pour tout ce qui forme une barrière entre l’eau et notre peau. Le Prophète saws nous a expliqué que l’eau des ablutions fait disparaître toutes les traces d’impureté, morale et ou physique, qu’il y a sur nous. Puis, nous prions, pour que Dieu nous les pardonne.

3 Lire le Saint coran.

Un jour, j’ai eu cet « email » : « Et si Allah nous privait un jour du Saint Coran pour toujours ! Ne nous sentirions-nous pas coupables de ne pas avoir su profiter suffisamment de ce trésor comme nous le devrions. » Et ce courrier Internet à fait trembler tout mon être, me rappelant de ne pas oublier ce point très important et qui est : Lire le Saint Coran régulièrement, quotidiennement !
Essayons de lire un « juzu’ », soit 20 pages par jour, c’est possible, en lisant 4 pages après chaque prière : 4 fois 5 prières, nous aurons ainsi lu 20 pages par jour, or sur 29 jours, nous aurons fini de lire le coran !
Une idée donc pour vous aider à lire lentement, mais correctement tout le Saint Coran pendant Ramadan ! Car n’oublions pas qu’il ne faut pas juste lire, mais méditer sur ce que l’on lit.

Il faut également se rappeler que dans « bismillahir rahman irrahim », qui se trouve au début de chaque sourate du coran, il y a 19 lettres arabes soit 19 bonnes actions, « hassAnat », à 10 « points » « l’hassanat » soit 190 « hassAnat ». Que dire alors si nous lisons un quart, la moitié, ou tout le coran ! Pour 35 minutes de lecture, soit environ un « juzu ’ » du coran, on peut obtenir autour de 700 000 bonnes actions ! Quelle belle opportunité sommes-nous donc entrain de perdre !
Il parait, et Allah en est le mieux informé que l’un de nos pieux prédécesseurs réussissait à relire le coran des dizaines et des dizaines de fois pendant le Ramadan !

4 L’aumône.

Quand nous jeûnons, nous ressentons ce que ceux qui n’ont pas à manger ressentent, ce qu’ils ont à endurer toute l’année. Alors que dans notre cas, c’est seulement pour le mois de ramadan et donc pas pour toute la journée : du levé au coucher du soleil seulement. Il faut donc sentir la bénédiction d’Allah d’avoir de la nourriture d’autant plus que si il n’y avait pas de la nourriture et de l’eau, nous mourrions. En conséquence, pensons de manière générale à tous les bienfaits d’Allah !
Essayons alors de partager ces plaisirs avec ceux qui en ont moins, que ce soit en leur donnant de l’argent, des vêtements ou de la nourriture. Ce sera une bonne habitude. Il faut bien sûr s’assurer d’avoir une intention pure et de le faire discrètement, mais donner une « sadaqah » devant autrui, peut aussi en encourager d’autres, montrer l’exemple.

5 Tarawih.

Pourquoi n’essayeriez-vous pas d’aller prier les « tarawih » à la mosquée, c’est une belle sensation que celle de prier en groupe, tous unis pour Allah pendant ce mois béni et quelle belle image de l’islam !
Même si cela peut être difficile à cause de notre famille, de notre travail, et donc de la fatigue qui en découle, essayons tout de même de nous libérer pour les dix derniers jours où l’on doit chercher la nuit du destin ou au moins une fois pour essayer !

6 Le dhhikr.

Des occasions en or et leurs trésors, voilà ce qu’on peut dire pour résumer le « dhhikr » - ou rappel d’Allah- pendant Ramadan. Pendant ce mois, faisons beaucoup d’ « istighfar », demandes de pardon pour nos péchés, faisons des invocations pour nous et nos proches, n’oublions pas tous les Musulmans qui souffrent en Palestine, en Irak, en Afghanistan, partout sur la terre, pensons aux morts, musulmans et musulmanes, ceux qui nous ont précédés dans la foi et qui seront sûrement heureux qu’on leur envoie des « dohas », pensons à faire des invocations pour la communauté islamique, laissons parler notre cœur.
N’oublions pas les enfants, faisons-leur sentir que c’est un mois exceptionnel, racontons-leur l’histoire d’un prophète. Prier avec eux une prière obligatoire ne nous prendra que quelques minutes, emmenons-les à la mosquée au moins une fois pour qu’ils voient la communauté entrain de prier et que nous sommes nombreux ! Décorons leurs chambres de guirlandes avec marqué « bon ramadan » ou « Allah » ou « Mohammed » saws.
Il y a énormément d’invocations à faire dans la journée, vous pourrez trouver celles que le Prophète saws a faites, notamment dans ce livre : « La citadelle du musulman » par Al qahtaani.

Une petite invocation pour finir :

Ramadan shahrou l’3afou, fa t’loubou l’3afou...
Allahomma annta 3Afouwwonn kareem touhibbou l’3afwa fa’3fou 3anna !
Allahomma anta rabbee la ilaha illa annta khalak-ta-nee wa ana 3abb-dok, wa ana 3ala 3ah-dika wa wa3-dika ma ss-tata3tou a3outhou bika min sharee ma sana3-tou, abou-ou laka bi ni3matika 3alayya wa abou-ou bi thann-bee, fa’ghfirr lee, fa innahou la yagh-firra th-thounouba illa annta.
Allahomma asskina minn nahri l’kawtharr yawma l’3atashi l’akbarr !!
Allahomma arihh-na ra’ihhata l’jinani ya hannan, ya mannan, ya kareem !!
Allahomma bayyid waj-hana yawwma tab-yaaddoo woujouh, wa yawwma tasswadou woujouh !!
Allahomma a3tina kitabana bi yameenina wa la to3tina kitabana bishimalina !!
Allahomma a3inna 3ala thik-rika wa shook-rika wa hoosni 3ibada-tika !!
Allahomma j’3all-na minn ahli l’jannah wa r’zokna an-na-tha-ra ila waj-hika l’kareemi YA ALLAH !!
Allahomma onn-sorr al-islama wal muslimeen !!
Ya moukalliba l’kouloub, thabit kalbee 3ala deenika !!
Ameen.
Alhamdoulillah allathee hadana li hatha, wa ma komma li-nah-tadee lawwla ann hadana Allah, Allahomma sallee 3ala Mohammed 3abdika wa rassoulika annabiyy l’ommiyy, wa 3ala alihee wa ssahh-bee-hee wa sallam.
Asstaghfirou ALLAH lee wa lakoumm

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de passer un bon Ramadan.
Qu’ Allah pardonne aux musulmans et aux musulmanes.


Traduction du livret de Zeina : A letter from the heart.
Repost 0
Published by Bouchra & Samir - dans * Special Ramadan*
commenter cet article
30 août 2008 6 30 /08 /août /2008 21:19

L'Institut Musulman de la Mosquée de Paris se réunira le Dimanche 31 Août 2008 soit le 29 Sha'bane 1429 afin de déterminer le premier jour du jeûne du mois béni de Ramadan, en tenant compte des données astronomiques et des règles religieuses.

Le jeûne débutera soit le lundi 01 ou le Mardi 02 Septembre 2008. Nous vous informerons insha Allah, de la décision définitive et commune concernant le début de ce mois pour la France

Repost 0
Published by Bouchra & Samir - dans Rappels
commenter cet article
19 août 2008 2 19 /08 /août /2008 20:22

Allah le Très Haut dit :
« (Ces jours sont) le mois de Ramadân au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement. Donc, quiconque d’entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours. - Allah veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous, afin que vous en complétiez le nombre et que vous proclamiez la grandeur d' Allah pour vous avoir guidés, et afin que vous soyez reconnaissants! » (Coran, 2 : 185).

 

Ce mois béni est une grande occasion pour le bien, la pratique cultuelle, la dévotion et l’obéissance à Allah.

C’est un mois important, une belle occasion , un mois au cours duquel les bonnes oeuvres sont décuplées, les mauvaises aggravées, les portes du paradis ouvertes et les portes de l’enfer fermées. Allah y agrée le repentir des auteurs de péchés et de mauvaises actions. C’est un mois dont le début est miséricorde, le milieu pardon  et la fin affranchissement de l’enfer.

Remerciez Le pour les occasions de bien et de bénédiction qu’Il vous a données. Remerciez-Le de vous avoir réservé des causes de grâce et des catégories de bienfaits abondants. Profitez du passage de ces moments sacrés et de ces occasions privilégiées en les meublant par des actes de piété et par l’abandon des interdits. C’est ainsi que vous mènerez une bonne vie et accéderez au bonheur après votre mort.

Pour le vrai croyant, tous les mois sont des occasions pour la dévotion, toute sa vie étant une occasion pour l'obéissance. Mais son désir pour le bien se renforce considérablement en Ramadan, et son coeur se livre avec plus d'énergie à la dévotion. Il s’oriente vers son Maître Transcendant et Très Haut. Pour Sa grande générosité, notre Maître octroie Sa grâce aux croyants jeûneurs et leur accorde une récompense multipliée pendant ce temps particulier. Il les rétribue abondamment pour leurs bonnes œuvres.

Combien aujourd’hui ressemble à la veille ! …Les jours passent rapidement comme des instants. A peine avons-nous accueilli le Ramadan que nous lui disons au revoir. Et, peu de temps après, nous accueillerons le Ramadan une nouvelle fois.  
C’est à nous de nous dépêcher d’accomplir de bonnes œuvres dans ce mois important et de veiller à tout ce qui peut plaire à Allah et nous procurer le bonheur le jour où nous Le rencontrerons.

Comment nous préparer pour le Ramadan ?

La préparation du Ramadan commence par un examen de conscience pour constater sa propre négligence dans la réalisation des exigences des deux attestations et dans l’accomplissement des obligations et l’abandon des sources de plaisir inutile ou suspect.

Le fidèle doit évaluer sa conduite afin que le Ramadan marque une accélération de sa progression dans la foi. Car celle-ci peut augmenter ou diminuer ; l’obéissance l’augmente et la désobéissance l’affaiblit. L’obéissance commence par la réalisation de la vraie servitude envers Allah seul. Cela est marqué par la croyance ferme qu’Allah est le seul qui mérite vraiment d’être adoré. Et puis on Lui consacre toute forme d’adoration sans Lui associer personne en cela. L’on doit aussi être convaincu que ce qui nous arrive ne pourrait pas ne pas nous arriver et ce qui nous a raté ne pourrait pas nous frapper puisque tout est prédéterminé.

Nous nous abstenons de tout ce qui s’oppose à la réalisation des deux attestations et nous évitons d’introduire des innovations dans la religion et réaffirmons notre alliance et notre désaveu (...). Nous aimons la Sunna et ceux qui l'appliquent et nous la défendons partout et toujours.

Ensuite nous faisons notre propre examen de conscience pour la négligence que nous manifestons dans les pratiques rituelles comme l’accomplissement des prières en groupe, le rappel d’Allah, le Puissant et Majestueux, le respect des droits du voisin des proches et des autres musulmans. Il en est de même de notre laxisme relatif à la recommandation du bien, à l’interdiction du mal, à la recommandation mutuelle de la vérité, à la persévérance en cela, à la persistance dans l'abandon des mauvais actes et dans l’accomplissement des actes cultuels et l’endurance des décrets d’Allah le Puissant et Majestueux.

L’examen de conscience doit encore concerner les actes de désobéissance et l’acharnement aux plaisirs. Il s’agit alors de cesser tout acte de désobéissance majeur ou véniel ; qu’il soit accompli à l’aide de l’oeil comme un regard porté sur un objet interdit ou par l’oreille comme l’écoute de la musique ou par le pied comme la marche vers ce qu'Allah le Puissant et Majestueux n’agrée pas ou par les mains comme leur usage contraire à l’agrément d’Allah ou la bouche comme la consommation de ce qu’Allah a rendu illicite comme le fruit de l'usure ou de la corruption ou d'autres revenus qui entrent dans la rubrique : spoliation des biens d’autrui.

Nous devrions avoir présent à l’esprit qu’Allah tend la main le jour pour permettre au pécheur de la nuit de se repentir et tend la main la nuit pour permettre au pécheur du jour de se repentir. A ce propos, Allah a dit :

« Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux, - qui dépensent dans l' aisance et dans l' adversité, qui dominent leur rage et pardonnent à autrui - car Allah aime les bienfaisants -- et pour ceux qui, s' ils ont commis quelque turpitude ou causé quelque préjudice à leurs propres âmes (en désobéissant à Allah), se souviennent d' Allah et demandent pardon pour leurs péchés - et qui est - ce qui pardonne les péchés sinon Allah ? - et qui ne persistent pas sciemment dans le mal qu’ils ont fait. - Ceux-là ont pour récompense le pardon de leur Seigneur, ainsi que les Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement. Comme est beau le salaire de ceux qui font le bien! » (Coran, sourate 3 : verset 133-136 )

et :

« Dis: "Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d' Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c’est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux.» (Coran, sourate 39 : verset 53 )

et :

« Quiconque agit mal ou fait du tort à lui-même, puis aussitôt implore d' Allah le pardon, trouvera Allah Pardonneur et Miséricordieux. » (Coran, sourate 4 : verset 110 ).

C’est avec cet examen de conscience, avec ce repentir et cette imploration du pardon que nous devrions accueillir le Ramadan : « Le vrai intelligent est celui qui se maîtrise et oeuvre pour préparer la mort. L’incapable est celui qui s’adonne à la passion et souhaite tout obtenir d’Allah ».

Le mois de Ramadan est certes un mois de profits et de gains. Le commerçant averti saisit les opportunités pour augmenter ses bienfaits. Profitez de ce mois grâce à la dévotion par la multiplication des prières, la lecture du Coran, le pardon aux autres, la bienfaisance à leur égard et la distribution d’aumônes aux pauvres.
En Ramadan, on ouvre les portes du paradis, ferme les portes de l'enfer, enchaîne les démons et lance chaque nuit cet appel : ô celui qui cherche le bien ! Avance. Ô celui qui cherche le mal ! Recule.

Soyez de bons serviteurs d'Allah fidèles à la tradition des ancêtres pieux et guidés par la Sunna de votre Prophète de sorte à obtenir au sortir du Ramadan le pardon de vos péchés et l’exaucement de vos bonnes oeuvres.

Sachez que le Ramadan est le meilleur des mois. Ibn al-Qayyim dit : « La comparaison des choses créées par Allah amène à préférer le Ramadan à tous les autres mois et ses dix dernières nuits à toutes les autres ». Voir Zad al-m'aad, 1/56.

 

Ce mois est préféré aux autres pour quatre raisons :

Premièrement, il comprend la meilleure nuit de l'année, la nuit du Destin à propos de laquelle Allah le Très Haut a dit : « Nous l' avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d' Al-Qadr. - Et qui te dira ce qu’est la nuit d' Al-Qadr? - La nuit d' Al-Qadr est meilleure que mille mois. - Durant celle-ci descendent les Anges ainsi que l’Esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre. - Elle est paix et salut jusqu'à l’apparition de l’aube. » (Coran, 97 :1-5).

La pratique cultuelle faite dans cette nuit est meilleure que les pratiques cultuelles faites dans mille autres mois.
 

Deuxièmement, c’est au cours de ce mois que le meilleur livre fut révélé au meilleur des prophètes . A ce propos le Très Haut a dit : « (Ces jours sont) le mois de Ramadân au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement.» (Coran, 2 : 185) et : « Nous l’avons fait descendre en une nuit bénie, Nous sommes en vérité Celui qui avertit, - durant laquelle est décidé tout ordre sage, - c''est là un commandement venant de Nous. C’est Nous qui envoyons (les Messagers),» (Coran, 44 : 3-5).

Dans al-Mu’djam al-Kabir, at-Tabarani a rapporté à la suite d’Ahmad d’après Wailah ibn al-Asqu’a que le Messager d’Allah a dit : « Les feuilles d'Ibrahim furent révélées durant la première nuit du Ramadan, et la Thora à la sixième nuit du mois et le Coran à la vingt quatrième » (hadith déclaré bon dans as-Silsila as-Sahihi, 1575).
 

Troisièmement, les portes du paradis sont ouvertes pendant ce mois et les portes de l’enfer fermées et les démons enchaînés.  D’après Abou Hourayra le Messager d’Allah a dit : « A l’arrivée du Ramadan, les portes du paradis sont ouvertes, celles de l’enfer fermées et les démons enchaînés » (cité par al-Boukhari et Mouslim).

An-Nassaï a rapporté d’après Abou Hourayra que le Messager d’Allah a dit : « A l’arrivée du Ramadan, les portes du paradis sont ouvertes, celles de l’enfer fermées et les démons enchaînés » (déclaré authentique par al-Albani dans Sahih al-Djami, 471). At-Tirmidhi , Ibn Madja et Ibn Khouzayma (selon une version) ont rapporté  : « Dès la première nuit du Ramadan, les démons et les plus méchants des djinns sont enchaînés et les portes de l’enfer sont toutes fermées et celles du paradis toutes ouvertes. L’on appellera ainsi : ô chercheur du bien ! Avance. Ô chercheur du mal ! Recule. Et, à chaque nuit, Allah affranchit des gens de l’enfer » (déclaré bon par Al-Albani dans Sahih al-Djami (759).

Si on dit : si les démons sont enchaînés pourquoi tant de maux et de péchés arrivent en Ramadan ?

La réponse est que ceux qui respectent les règles et conditions du Ramadan ne sont concernés que faiblement. On peut aussi dire que seule une partie des démons est enchaînée : les plus méchants. On peut encore dire qu'il s'agit d'une diminution des maux. Ce qui est constaté. Car les maux et péchés sont moins fréquents dans ce mois. En outre, l'enchaînement de tous les démons n’impliquent pas nécessairement l’absence total de maux et péchés, ceux-ci ayant d'autres causes que les démons, comme les mauvaises âmes, les habitudes odieuses et les démons à visage humain. Voir al-fateh, 4/145.
 

Quatrièmement, le mois comprend beaucoup d’actions cultuelles. Certains de celles-ci ne se retrouvent qu'en Ramadan. C’est le cas du jeûne, des prières nocturnes, de la distribution des nourritures, de la retraite pieuse, de l'aumône et de la lecture du Coran.

Je demande à Allah, l'Auguste, l'immense de nous assister tous à bien jeûner, à bien célébrer les prières nocturnes, à faire les actes d'obéissance et à nous abstenir des interdits. Louanges à Allah, le Maître des Univers.

 

Cheikh Saleh el Mounajeed

Repost 0
Published by Bouchra & Samir - dans * Special Ramadan*
commenter cet article
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 20:48

Au Nom de Dieu, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux
 
Louange à Dieu, Seigneur des mondes. Paix et salut sur notre Prophète Mouhammad. Chères sœurs, chères mères, que la paix et la miséricorde de Dieu soient sur vous.  
Les enfants grandissent, voici le moment de leur apprendre la prière. Lourde responsabilité à assumer, comment faire ? Comment s’y prendre ? Comment persévérer ? Ce sujet a pour objectif de répondre à ces questions en vous proposant une méthode pratique, qui tient compte du rythme et de la psychologie de l’enfant.

 

Tout d’abord, il ne faut pas oublier d’être progressif avec un enfant car c’est un être extrêmement sensible et fragile et qui n’aime pas être brusqué. Ainsi, lui imposer les cinq prières en une seule fois, par exemple, risque de le décourager complètement. Il est préférable qu’il commence à prier assez jeune, (vers 6 ans environ) mais à son rythme.

Pour ce qui est de l’apprentissage des ablutions, un papier plastifié collé près du lavabo, sera une aide précieuse pour l’enfant. Ce papier pourra se résumer à quelques petits dessins simplifiés, qui lui rappelleront les actes à effectuer, ainsi que l’ordre dans lesquels ils doivent être accomplis. Ce papier ne vous dispensera pas de surveiller les ablutions de votre enfant, car au début il fera des erreurs, et vous serez là pour le corriger. Il est préférable de bien le surveiller au début, car s’il s’habitue à des erreurs, ce sera plus difficile après de le corriger.
Lorsque vous remarquez que votre enfant sait bien faire ses ablutions, espacez alors le contrôle, mais revenez-y de temps à autre, afin de vérifier s’il ne commet pas d’erreur.

(JPEG) En ce qui concerne la prière, décidez du moment où vous voulez qu’il commence à prier et préparez-le psychologiquement une ou deux semaines à l’avance. C’est-à-dire répétez-lui assez souvent, durant cette période, qu’il a grandi et qu’il va commencer, tel jour, à faire la prière. Cela va l’encourager et le préparer à cet acte, car dire à un enfant, du jour au lendemain, tu dois faire la prière, point final, tu ne discutes pas, tu obéis, n’est pas, je le pense la meilleure façon de lui faire aimer sa religion et ses obligations. Il ne faut pas brusquer l’enfant, mais suivre son rythme et l’encourager.

Au cas où votre enfant ne connaît pas bien les sourates ou les paroles à dire dans la prière, un autre petit papier sera alors très utile. S’il ne sait pas l’arabe, écrivez-lui avec des lettres françaises (méthode qui peut s’avérer très utile également pour les converti(e)s au début). Si l’enfant ne sait pas encore lire, apprenez-lui par cœur ce qu’il a à dire dans la prière. Au départ, il faudra, tout comme l’ablution, de la surveillance et énormément de patience de la part de la maman, mais les efforts seront, si Dieu veut, récompensés.

A quel moment commencer ? Quel rythme suivre ?

Nous savons que le Prophète saws a conseillé l’âge de 7 ans en indiquant une méthode progressive. Donc à chacune de trouver le rythme qui lui convient, et qui convient à son enfant.
Une méthode possible consiste à commencer lorsqu’ils ont 6 ans environ, en adoptant ce rythme : une prière par jour pendant un an, puis deux prières par jour l’année suivante, etc, jusqu’à parvenir, par l’aide de Dieu, aux cinq prières. Toutes les fois qu’une prière va être ajoutée, les prévenir quelques temps à l’avance, afin qu’ils aient le temps de s’habituer psychologiquement au changement.
(JPEG)
La prière que l’enfant a à faire est laissée au choix et peut varier. C’est-à-dire que si l’enfant, par exemple, en est à la phase d’une prière par jour, alors tous les jours, il gère lui-même quelle prière il va effectuer, ce qui lui donne plus de liberté et l’oblige à connaître, par là-même les différentes sortes de prières (2 ou 3 ou 4 rak’ates). Mais en aucun cas la ou les prières à faire ne doivent être négligées pour cause de visites, voyage, maladie ou autres, car sinon l’enfant prendra l’habitude de retarder la prière ou la laisser pour n’importe quelle excuse ou changement dans sa vie quotidienne.

Le rythme d’une prière par an peut être réadapté en fonction de la sœur, de l’enfant... Mais il y a une erreur qu’il faut absolument éviter c’est le fait de commencer très tard et d’imposer à l’enfant toutes les prières d’un seul coup. Il se lassera très vite et pourra laisser tout tomber et se découragera. Il vaut donc mieux doucement mais sûrement...

La sœur qui apprend la prière à ses enfants doit s’armer de beaucoup de patience de persévérance. Il y aura peut-être des jours où elle aura l’impression de faire parti de "la police de la prière", des jours de lassitude également, mais elle ne doit pas oublier sa responsabilité, ne pas oublier qu’elle sera interrogée sur ses enfants, au jour du Jugement, ne pas oublier la récompense qu’il y a à laisser derrière soi des êtres qui remplissent le rôle de leur création, à savoir adorer leur Créateur par la prière et les bonnes actions. Puis ses enfants feront des invocations en sa faveur, après leurs prières, et le cycle de la vie et de l’adoration pourra se poursuivre et elle pourra être heureuse d’en avoir fait parti.

La méthode présentée ici n’est peut-être pas parfaite mais elle est efficace, si d’autres sœurs ont d’autres idées à proposer, je les encourage à nous écrire car la religion c’est le bon conseil. Partager nos expériences de mères pour s’entraider fait parti de la fraternité. Que Dieu, Le Tout Miséricordieux aide les mamans à enseigner la prière à leurs enfants, qu’Il leur donne la facilité, le courage et la patience pour assumer cette lourde responsabilité. Amine. Paix et salut sur notre Prophète Mouhammad.

 

Louange à Dieu, Seigneur des mondes.

auteur:Imane P.
Repost 0
Published by Bouchra & Samir - dans Femina-famille
commenter cet article
12 juin 2008 4 12 /06 /juin /2008 23:06

Le travail de la femme musulmane soulève de nombreuses interrogations. Doit-elle travailler ou non ? Si oui, dans quels secteurs, comment, sous quelles conditions ? Comment concilier le travail avec la vie de famille étant donné le rôle de la femme au sein de la famille ? Pour répondre à ces questions, il est nécessaire de cerner les avantages et les inconvénients liés au travail de la femme.

 

 

L’islam reconnaît à la femme musulmane le droit de travailler, faculté unanimement reconnue mais pas toujours respectée. A l’époque du Prophète , la femme était active dans la société. Au niveau professionnel, elle était présente dans tous les domaines : agriculture, artisanat, administration, médecine. En occident, la femme travaille aujourd’hui également dans tous les secteurs, parfois au prix de nombreux combats et sacrifices mais qu’en est-il de la femme musulmane ? Nous essaierons de présenter ici les conditions, les avantages, les inconvénients du travail de la femme musulmane.

Quelques soient ses motivations, la femme musulmane doit respecter certaines conditions. La première est la légitimité de l’emploi occupé. L’activité ne doit pas comporter d’actes illicites tels que vendre ou servir de l’alcool, le mensonge ou le vol. L’exigence suivante est vestimentaire, la tenue islamique doit être respectée par le port d’habits longs et amples ne laissant pas paraître les formes féminines et d’un voile couvrant les cheveux. Son comportement doit suivre les règles de bienséance définies par l’islam. Elle doit éviter l’isolement avec un homme étranger et tenir un langage correct avec une voix ferme, et non mielleuse, avec tout collègue du sexe opposé.

Quels sont les avantages pouvant inciter la femme musulmane à travailler ? On peut dégager trois principaux aspects : intellectuel, social et économique. Dans de nombreuses professions, le travail peut constituer un moyen d’atteindre ou de maintenir un certain niveau intellectuel. Cet aspect est particulièrement important pour celles qui ont fait de longues études, elles valorisent ainsi leurs diplômes. Du point de vue social, il permet de rompre la solitude de certaines femmes au foyer. Rencontrer des gens, discuter, échanger des idées font partie des besoins de tout être humain car celui-ci ne peut vivre dans l’isolement. Enfin, l’aspect économique est non négligeable. Le travail est un moyen pour la femme d’avoir son propre argent, que ce soit pour ses dépenses personnelles, sa famille ou les indigents. L’islam octroie à la femme musulmane un droit à la propriété que peu de société lui ont donné avant l’avènement de l’islam ou bien seulement au cours du siècle dernier. Elle jouit de ses biens comme elle l’entend et nul ne peut en disposer à sa place.

 

" Ne convoitez pas ce qu’Allah a attribué aux uns d’entre vous plus qu’aux autres ; aux hommes la part qu’ils ont acquise, et aux femmes la part qu’elles ont acquise. Demandez à Allah de Sa grâce. Car Allah, certes, est Omniscient. ",
Sourate 4, An-Nisâ’ (Les femmes), verset 32

Si elle le souhaite donc, son salaire peut constituer un apport supplémentaire pour le foyer sans pour autant diminuer ou ôter à l’homme sa responsabilité financière. Le mari est tenu, dans tous les cas, de subvenir aux besoins de la famille sans aucune obligation pour l’épouse d’y contribuer. En cas de veuvage, les fruits de son travail permet à la femme d’assurer une vie décente à sa famille. Elle a également la possibilité d’utiliser l’argent ainsi gagné, de façon licite, pour faire le bien en le donnant en aumône. Cette dernier usage est bien évidemment le meilleur comme Allah le dit dans le Coran.

 

" Les Musulmans et Musulmanes, croyants et croyantes, obéissants et obéissantes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, craignants et craignantes, donneurs et donneuses d’aumône, jeûnants et jeûnantes, gardiens de leur chasteté et gardiennes, invocateurs souvent d’Allah et invocatrices : Allah a préparé pour eux un pardon et une énorme récompense. ",
Sourate 33, Al ’Ahzâb (Les coalisés), verset 35

 

" Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils commandent le convenable, interdisent le blâmable accomplissent la Salâ, acquittent la Zakâ et obéissent à Allah et à Son messager. Voilà ceux auxquels Allah fera miséricorde, car Allah est Puissant et Sage. ",
Sourate 10, At Tawba (Le repentir), verset 71

Une activité professionnelle comporte indéniablement des bénéfices pour la femme mais elle implique également des inconvénients qu’il est important de prendre en considération. Lorsque la femme travaille, elle conserve toutes ses responsabilités au regard de son foyer. Ses rôles de mère et d’épouse restent intacts. En choisissant de travailler, la femme doit assumer une charge additionnelle et le plus souvent, le travail occasionne un stress et une fatigue supplémentaires. Elle est alors moins disponible pour sa famille au niveau temps, attention, écoute, affection. Elle doit être suffisamment forte moralement et physiquement pour les supporter afin que son activité n’agisse pas négativement sur ses responsabilités premières, religieuses et familiales. Sa religion risque d’être affaiblie par un manque de temps, des compromis ou un environnement peu favorable aux pratiques religieuses. Le monde du travail n’est pas toujours suffisamment ouvert et tolérant pour accepter le voile qu’Allah a prescrit pour toute Musulmane. En ce cas, elle doit choisir entre sa religion et son emploi. Si sa foi est faible ou si le travail représente une réelle nécessité économique, elle peut être tentée d’ôter son voile sur le lieu de travail. Le travail constitue alors une menace pour sa religion. En occident, exceptés quelques domaines, le travail a lieu dans un cadre mixte et entraîne de nombreux contacts avec des hommes étrangers. La femme est alors exposée à un risque de manque de respect, à des avances. Seul un environnement constitué de Musulmans respectueux de leur religion peut lui garantir une sécurité morale.

Travailler relève plutôt d’un choix personnel de la femme, en concertation avec son époux, selon les besoins financiers, sa capacité à concilier la vie professionnelle avec la vie familiale, l’apport de son travail à la société. Cependant, il n’est pas facile de respecter toutes les conditions requises citées précédemment dans une société majoritairement non musulmane comme en France. Travailler devient alors pour la femme un véritable défi. De plus, la Musulmane ne doit pas oublier ou négliger ses obligations religieuses et familiales. Elle est responsable de son foyer et devra en rendre compte :

 

" Chacun d’entre vous est un berger et chacun de vous est responsable de son troupeau. Le Chef de la Communauté musulmane est un berger et il lui sera demandé compte de son troupeau ; l’homme est le berger des siens et il est responsable de son troupeau, la femme est une bergère dans la demeure de son mari et elle sera responsable de son troupeau ; le serviteur est un berger quant au bien de son maître et il est responsable de son troupeau. "
(Sahih Al Bokhari 11-11)

 

" Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’ absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. ",
Sourate 4, An-Nisâ’ (Les femmes), verset 34


 

Leila R.

           
Repost 0
Published by Bouchra & Samir - dans Femina-famille
commenter cet article
13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 17:30

Au Nom de Dieu, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux
Louange à Dieu, Seigneur des mondes. Paix et salut sur notre Prophète bien-aimé. Chers frères et sœurs, que la paix, la miséricorde et les bénédictions de Dieu soient sur vous.

 

 

Nous vivons une époque où l’apparence a pris une importance démesurée, le paraître a détrôné l’être, ce qui laisse la porte ouverte aux comédiens en tous genre. Ainsi, lorsque Le Tout Puissant parle des hypocrites à Son Prophète saws, Il l’avertit en lui expliquant que parfois, ce sont des gens qui ont une belle apparence et parlent très bien, mais ils n’en restent pas moins des ennemis de Dieu :

 

« Et quand tu les (les hypocrites) vois, leurs corps t’émerveillent ; et s’ils parlent, tu écoutes leur parole. Ils sont comme des bûches appuyées et ils pensent que chaque cri est dirigé contre eux. L’ennemi c’est eux. Prends y garde. Que Dieu les extermine ! Comme les voilà détournés (du droit chemin)  »
Sourate 63, Al Munafiqun (Les hypocrites), verset 4

L’apparence est parfois trompeuse ; un aspect attirant peut quelquefois cacher un monstre et un aspect banal peut parfois recéler une beauté intérieure. Dieu sait, nous, nous ne savons pas. Le musulman sincère ne doit pas se laisser piéger par cette tentation du paraître, en se faisant passer pour ce qu’il n’est pas, mais plutôt vivre en croyant véridique, équilibré qui n’oublie jamais que Dieu observe son cœur et qu’Il connaît les secrets et les pensées les plus intimes. C’est notre cœur qui intéresse notre Seigneur, à nous donc de bien le soigner, l’éduquer, le purifier afin de plaire à notre Créateur et nous rapprocher de Lui.

Le Prophète saws a dit : "Certes Dieu ne regarde ni vos corps, ni votre aspect mais Il regarde vos cœurs." (Mouslim). Ce hadith rejoint le verset coranique où Dieu dit :

 

« [...] Certes, le plus noble d’entre vous, pour Dieu, est le plus pieux. [...] »
Sourate 49, Al Hujurat (Les appartements), verset 13

Dieu, pureté à Lui, ne regarde pas le corps de Ses adorateurs, s’il est grand ou petit, Il ne regarde pas non plus l’aspect, s’il est beau ou laid. Tout cela n’est rien pour Dieu. De même qu’Il ne regarde pas l’origine, si elle est noble ou basse, et Il ne regarde pas non plus les biens de la personne, en fait, Il ne regarde rien de toutes ces choses.

Il n’y a donc pas de lien entre Dieu et Ses créatures si ce n’est que par la piété. Celui qui, pour Dieu, est le plus pieux, est le plus près de son Seigneur et il est, pour Dieu, le plus noble. Ainsi tu ne dois pas t’enorgueillir à cause de tes biens, de ta beauté, de ton corps, de tes enfants, de ta demeure, de ta voiture, etc ou autre chose de la vie d’ici-bas. Mais lorsque Dieu, Le Très Généreux, te favorise en t’accordant la piété, n’oublies pas que c’est un de Ses bienfaits envers toi alors remercie-Le pour cela.

A la fin du hadith, on trouve : "mais Il regarde vos cœurs." Le cœur est donc l’axe principal, cela confirme d’ailleurs le hadith où le Prophète saws dit que "Les actions ne valent que par les intentions..." (Boukhari- Mouslim). Ainsi combien y a-t-il de personnes dont l’action est apparemment bonne et correcte mais ayant de mauvaises bases, elle s’autodétruit.

L’intention est donc la base de tout. Ainsi, on peut trouver deux hommes priant dans la même rangée, suivant le même imam, et pourtant, il y a entre leur prière la distance comprise entre l’orient et l’occident, car leurs cœurs diffèrent. L’un d’eux a un cœur négligent, peut-être est-il un simulateur dans sa prière, recherchant, par elle, quelque chose de la vie d’ici-bas. Que Dieu nous en préserve ! Et l’autre, dont le cœur est présent qui cherche, par sa prière, à s’approcher de Dieu et à suivre la sounnah de Son Messager saws.

L’action dépend de ce qu’il y a dans le cœur et au Jour du Jugement, la récompense sera en fonction de ce que renferme le cœur, comme Dieu, Le Très Haut, dit :

 

« Dieu est certes capable de le ressusciter. Le jour où les secrets seront dévoilés »
Sourate 86, At Tariq (L’astre nocturne), versets 8-9

C’est-à-dire que ce jour là, les secrets seront examinés et non pas les apparences. Ici-bas, le jugement, entre les gens, se fait en fonction des apparences, en vertu de ce que le Prophète saws a dit : "Je ne suis qu’un être humain. Vous plaidez devant moi ; mais il se peut que quelques-uns d’entre vous soient plus éloquents que d’autres à exposer leurs arguments, or, les jugements que je rends reposent sur ce que j’entends. Donc, celui pour lequel j’ai prononcé une sentence favorable qui lui permet de prendre un droit de son frère, qu’il ne le prenne pas, car en réalité, je lui ai coupé un morceau de Feu." (Boukhari-Mouslim). Par contre, dans l’au-delà, la connaissance sera en fonction des secrets. Demandons à Dieu, Le Tout Puissant, qu’Il purifie tous nos secrets.

Dans le cas où le secret est bon et juste, alors reçois la bonne nouvelle mais si c’est le contraire, alors tu perds tout le bien. Dieu, qu’Il soit exalté, dit :

 

«  Ne sait-il donc pas que lorsque ce qui est dans les tombes sera bouleversé. Et ce que sera dévoilé ce qui est dans les poitrines. Ce jour-là, certes, leur Seigneur sera parfaitement Connaisseur d’eux »
Sourate 100, Al ‘Adiyate (Les coursiers), versets 9-11

Dieu, Le Très Haut, dans Son Livre et Son Messager saws dans sa Sounnah, affirment la purification de l’intention. A l’homme, donc, de purifier son intention, de purifier son cœur, de regarder s’il existe un doute dans son cœur qu’il devra faire disparaître pour le remplacer par la certitude. Comment ? En regardant les signes :

 

« Certes, dans la création des cieux et de la Terre et l’alternance de la nuit et du jour, il y a des signes pour les doués d’intelligence, qui se rappellent de Dieu, debout, assis, couchés sur leurs cotés et réfléchissent sur la création des cieux et de la Terre. Notre Seigneur ! Tu n’as pas créé cela en vain. Pureté à Toi ! Protège-nous donc du châtiment du Feu ! »
Sourate 3, Al ‘Imran (La famille d’Imran), versets 190-191

 

« Il y a certes dans les cieux et la Terre des signes pour les croyants. Et dans votre propre création, et dans ce qu’Il dissémine comme animaux, il y a des signes pour des gens qui croient avec certitude. De même dans l’alternance de la nuit et du jour, et dans ce que Dieu fait descendre du ciel, comme subsistance (pluie) par laquelle Il redonne la vie à la terre une fois morte, et dans la distribution des vents, il y a des signes pour des gens qui raisonnent. »
Sourate 45, Al Jatiya (L’agenouillée), versets 3-5

Lorsque le diable fait entrer le doute dans ton cœur, regarde les signes de Dieu, Le Créateur de toute chose. Regarde l’Univers, Qui l’organise ? Observe comment les circonstances changent, comment Dieu fait alterner les jours parmi les gens afin que tu saches que cet Univers a Un Organisateur, Sage Qui est Dieu, Le Tout Puissant.

Purifie ton cœur de l’idolâtrie. Comment ? En te disant que les gens ne te serviront à rien si tu désobéis à Dieu et qu’ils ne te sauveront pas du châtiment. Et si tu obéis à Dieu, ce ne sont pas les gens qui te donneront la récompense. Car Celui Qui donne la récompense et écarte le châtiment c’est Dieu Seul. Puisqu’il en est ainsi alors pourquoi associer à Dieu, L’Unique. Pourquoi chercher, par l’adoration, à te rapprocher des créatures ?
C’est pourquoi celui qui se rapproche des créatures par des actions qui devraient le rapprocher de Dieu, en arrive au fait que Dieu et les créatures s’éloignent de lui. C’est-à-dire que son rapprochement des créatures par ce qui doit le rapprocher de Dieu augmente, en fait, son éloignement de Dieu et des créatures car lorsque Dieu est satisfait de quelqu’un, Il fait que les gens le soient également de lui et lorsque Dieu est en colère contre une personne, Il met les gens en colère contre elle. Que Dieu nous protège de Sa colère et de Son châtiment !

L’important est donc de toujours soigner et purifier son cœur, car c’est cela qui sera utile au Jour Dernier :

 

« Le jour où ni les biens, ni les enfants ne seront d’aucune utilité, sauf celui qui vient à Dieu avec un cœur »
Sourate 26, Ach-Chu’ara (Les poètes), verset 89

Demandons à Dieu qu’Il purifie nos cœurs et nous rende sincères. Amine. Paix et salut sur notre Prophète bien-aimé qui est notre modèle à tous.

 

 

Louange à Dieu, Seigneur des mondes.

 


 

Référence : Explication des Jardins des vertueux de Nawawi, Mouhammad ibn Salih al Outhaimine (en arabe)

Aslim-taslam

 

Repost 0
Published by Bouchra & Samir - dans Rappels
commenter cet article
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 16:42
Je suis dans le regree de vous annonce que votre  blog anwaroul-islam ne pouras plus vous publiez de nouveaux articles et se a partir  d'aujourd'hui jusqu'a  une date encore inconnue  .Cela est du à l'hospitalisation de l'administrateur "BOUCHRA" .Nous vous demandons de ne pas l'oublier dans vos dou'a ( invocations ).De meme  elle ne poura pas repondre aux commentaires  et aux messages "mail"  envoye  sur sa boite  de reception  .Nous  vous  pryions de nous excuse pour cette arret temporaire inch-ALLAH.         cordialement  
Repost 0
31 janvier 2008 4 31 /01 /janvier /2008 20:29


Un tres bon rappel  sur la MORT qui nous previent PAS!!


Cours fait pas le precheur Nabil  Ibn Ali Al Awadi


  Clikez ICI 

الموت و سكراته

Repost 0

Présentation

  • : L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • : Dans Anwaroul-Islam vous entez, sur l'ocean de l'Amour et la Fraternité vous navigurez,les rappels et la science d'Allah vous rencontrerez .......
  • Contact

Recherche