Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 juin 2005 1 06 /06 /juin /2005 00:00
 
Image


Tout ce j'ai à dire est tout ce que vous savez déjà, confirmer ce que vous savez concernant le message du prophète( ) donné par Dieu, la religion de la vérité.

En tant qu'êtres humains, nous avons une conscience et un devoir qui nous ont placés au-dessus de la création. L'homme a été créé pour être « le vicaire » de Dieu sur terre et il est important de mettre en pratique les obligations religieuses afin de se débarrasser de toutes illusions et faire de notre vie une préparation pour la vie dans l'au- delà.

Quiconque manque cette chance n'est pas susceptible d'en avoir une autre, parce qu'il est dit dans le Glorieux Coran que lorsque l'homme sera appelé pour rendre compte de ses actes, il dira : « O seigneur renvois-nous sur terre et donne nous une autre chance » . Le seigneur dira :
« si je vous renvois de nouveau vous ferez la même chose »

mon éducation religieuse...

J'ai été élevé dans le monde moderne avec toutes ses parures.

Je suis né dans une famille chrétienne mais nous savions que chaque enfant naît avec sa propre nature et ce sont ses parents qui le dirigent vers une religion ou une autre.

Le Christianisme était ma religion et mon mode de vie, on m'a enseigné l'existence de Dieu, mais il n'y avait aucun lien direct avec Dieu,
nous devions communiquer avec lui à travers Jésus, il était en quelque sorte la porte pour accéder à Dieu.

Je l'acceptais plus ou moins ; mais j'émettais quelques réserves.
Je regardais les statues de Jésus, c'était simplement un amas de pierres sans vie. J'étais encore plus perplexe mais je n 'avais aucune réflexion sur la question.
J'y croyais plus ou moins car je devais respecter la foi de mes parents.

pop star...

Petit a petit, cette éducation religieuse m'aliénait.
J'ai commencé à faire de la musique. Je voulais être une grande star et tout ce que je voyais dans les films et dans les médias s'emparaient de moi. Peut-être que cela représentait mon Dieu, cet unique but de faire de l'argent. J'avais un oncle qui avait une belle voiture « eh bien, son avenir est assuré » me suis-je dit, il avait beaucoup d'argent. Les personnes autour de moi me poussaient à croire que ce monde était leur Dieu.

Je décidais alors que cette vie me convenait parfaitement : avoir beaucoup d'argent, avoir la grande vie, mon exemple étaient les pop stars, j'ai commencé à faire des chansons, mais au plus profond de moi-même, j avais un sentiment d'humanité, le sentiment que si je devenais riche j'aiderais les nécessiteux (il est dit dans le Coran que lorsque nous faisons une promesse et que nous y arrivons, nous nous attachons à cette chose et nous devenons avides).

Ainsi, ce qui s'est passé est que je suis devenu très célèbre. J'étais toujours un adolescent. Mon nom et mes photos envahissaient les médias, ils ont fait de moi un être supérieur à la vie, ainsi j'ai voulu vivre en étant plus fort que celle ci et la seule manière d'y arriver était de m'enivrer (avec les boissons alcoolisées et les drogues)

à l'hopital...

Après une année de réussite financière et un niveau de vie assez élevé, je suis tombé très malade en contractant la tuberculose et j ai dû être hospitalisé.

C'est alors que j'ai commencé à réfléchir : que m'arrivait il ? Est-ce que j'étais juste un corps et mon but dans la vie était-il simplement de satisfaire ce corps? Je réalisai à ce moment-là que cette calamité était pour moi une bénédiction d'allah , une chance pour moi d'ouvrir les yeux.
Pourquoi suis- je ici, pourquoi suis- je dans ce lit, et je commençai à chercher les réponses à ces questions.

À ce moment-là, le mysticisme oriental intéressait beaucoup, j'ai commencé à lire et la première chose qui m'a attiré l'attention était la mort et que l âme est constamment en mouvement.

Je sentais que je me dirigeais vers le bonheur en route vers de grands accomplissements. J'ai commencé à méditer et je suis même devenu végétarien. A ce moment-là, je croyais en « peace and flower power » qui était la tendance actuelle. Mais ce à quoi je croyais en particulier étais que je n'étais pas simplement un corps, c' est à l'hôpital que j ai pris conscience de cela.

Un jour alors que je marchais il se mit à pleuvoir.
J'ai commencé à courir pour me mettre à l'abri et je me suis alors dit « attends une minute, mon corps est mouillé ; mon corps me dit que je suis mouillé ».
C'est alors que je me suis dit que le corps est comme un âne, il doit être formé en fonction de là où il doit aller autrement l'âne vous mène là où il veut aller.

Ainsi, j'ai réalisé que j avais une volonté, un cadeau donné par Dieu car suivre la volonté de Dieu était ce qui me fascinait dans les nouvelles orientations que j'apprenais dans la religion orientale :
J'avais aussi écrit une nouvelle chanson « The way to find God out» et je devenais encore plus célèbre dans le monde de la musique.

J'ai passé des moments difficiles parce que je devenais riche et célèbre et en même temps je recherchais sincèrement la vérité.
Puis je passai par une étape où je décidai que le bouddhisme était une religion noble, mais je n'étais pas prêt à quitter ce monde, j'y étais trop attaché et donc pas prêt à devenir un moine pour m'isoler du reste de la société.
J'ai essayé « le zen » et le « ching », la numérologie, les cartes et l'astrologie, j'ai essayé de regarder à nouveau dans la Bible et je n'y trouvais aucune réponse.
A cette période, je ne connaissais rien sur l'islam, puis ce que je vis comme un miracle se produisit.

Mon frère avait visité la mosquée à Jérusalem et fut grandement impressionné du fait que d'un côté, la vie battait de son plein (contrairement aux églises et aux synagogues qui étaient vides), et, d'un autre côté, une atmosphère de paix et de tranquillité régnait.

le Coran...

Lorsqu'il rentra à Londres, il apporta avec lui une traduction du Coran qu'il me donna.
Il ne devint pas musulman mais il ressentait quelque chose dans cette religion et pensa que moi aussi j'aurai le même sentiment.

Et, lorsque je reçus le livre, (une direction qui m'expliquerait tout : qui j'étais ? quel était le but de ma vie ? Quel était la réalité et quelle serait la réalité, et d'où je venais ? Je réalisai que c'était la vraie religion - religion, pas dans le sens dans lequel l'occident le comprend, pas le type de croyance qui ne convient qu'à vos personnes âgées.

En occident quiconque souhaite embrasser une religion et en faire son unique mode de vie est taxée de fanatique.

Je n'étais pas un fanatique, au départ j'étais troublé par la question du corps et de l'âme.
Puis-je réalisai que ceux-ci n'était pas à part et que tu n'as pas besoin de s'isoler dans une montagne pour se rapprocher de Dieu.

Nous devons simplement suivre la volonté de Dieu pour avoir une position encore plus élevée que celles des anges.
A présent la seule chose que je voulais, était de devenir musulman.

Je réalisai que tout appartenait à Dieu, que le sommeil ne Le prenait pas.
Il a tout créé. A cet égard, je commençai à perdre ma fierté, parce que je pensais que la raison pour laquelle j'étais ici était liée à ma grandeur.
Mais je réalisai que je ne m'étais pas créé et que le but de ma présence ici, était de me soumettre à l'enseignement parfait de la religion que nous connaissons comme étant l'Islam.

A ce sujet, je commençais à découvrir ma foi, je sentais que je devenais musulman quand je lisais le Coran. Maintenant je comprenais que tous les prophètes envoyés par Dieu apportaient le même message.

Alors pourquoi est-ce que les juifs et les chrétiens étaient différents ?
Je savais maintenant pourquoi les juifs n'acceptaient pas Jésus comme le messie et qu'ils avaient transformé ses mots.

Même les chrétiens ne comprennent pas les mots de Dieu et disent de Jésus qu'il est le fils de Dieu.
Tout avait un sens.
C'est la beauté du Coran, il t'incite à réfléchir et à raisonner, et non à adorer le soleil ou la lune mais Celui qui a tout créé. Le Coran demande à l'homme de réfléchir sur le soleil et la lune et sur la création de Dieu en général.
Te rends-tu compte combien le soleil est différent de la lune ? Ils sont à des distances différentes de la terre, et pourtant ils ont la même dimension lorsque nous les regardons.

De plus, beaucoup d'astronautes vont dans l'espace, ils voient l'insignifiante taille de la terre et l'immensité de l'espace et deviennent alors très croyants, car ils ont vu les signes d'ALLAH

Lorsque j'ai lu le Coran plus tard, il parlait de prières, de gentillesse et de charité. Pourtant, je n'étais pas encore musulman mais je sentais que la seule réponse pour moi était le Coran, et Dieu me l'avait envoyé, je le gardais en secret. Je voulais rencontrer mes frères musulmans.


mon Islam...

Puis -je décidai de séjourner à Jérusalem (comme mon frère l'avait fait). A Jérusalem, je suis allé dans une Mosquée et je me suis assis.
Un homme m'a demandé ce que je voulais. Je lui ai dit que j'étais Musulman. Il m'a demandé quel était mon nom ; je lui ai répondu : « Stevens ».
Il était troublé.

Je rejoignis ensuite la prière bien que sans succès.

De retour à Londres, je rencontrai une soeur qui s'appelait Nafisa. Je lui ai dit que je voulais embrasser l'Islam et elle me dirigea vers la nouvelle « regent mosque ». Cela se passait en 1977, un an après avoir reçu le Coran. Maintenant je comprenais que je devais me débarrasser de mon orgueil, d'Iblis (nom donné a Satan) et me diriger dans une seule direction.

Alors un vendredi, après la jummah, j'allais voir l'Imam et lui déclara ma foi. Vous avez devant vous quelqu'un qui a mis un terme à la célébrité et à la fortune. Mais la voie droite était quelque chose qui m'échappait, quand bien même je m'y attelais difficilement jusqu'à ce que l'on me montre le Coran.

Maintenant, je réalise que je peux avoir un contact direct avec Dieu, contrairement au Christianisme ou à d'autres religions. Comme me l'avait dit une femme hindoue : «tu ne comprends pas les hindous, nous croyons en Dieu, nous utilisons ces objets ( idoles ) simplement pour nous concentrer ».
Ce qu'elle était en train de dire, c'est que pour atteindre Dieu, ils doivent créer des associés, qui sont des idoles.

Mais l'Islam déplace toutes ces barrières, la seule chose qui sépare les croyants des non-croyants est la Salat (dans laquelle tu pries Dieu et non pas un intermédiaire comme Marie ou Jesus). C'est le processus de purification.Finalement je souhaite dire que tout ce que je fais est pour plaire à ALLAH

et prie pour que tu gagnes l'inspiration de mes expériences.

De plus, j'insiste sur le fait que je n'avais eu aucun contact avec aucun musulman avant d'embrasser l'Islam.
J'ai commencé par lire le Coran et j'ai compris que personne n'était parfait, l'Islam est parfait et si nous suivons la conduite de notre Saint-Prophète ( ) nous aurons le succès.
(« Si j'avais connu les musulmans avant de connaître l'Islam, je ne me serais jamais re-converti ») "car en france beaucoup se disent musulman mais ne le sont pas"

Puisse ALLAH nous dirigé sur le chemin de la Ummah de Muhammad (la vrai et unique "islam") amen.
Repost 0
Published by Bouchra - dans ~Témoignages ~
commenter cet article
5 juin 2005 7 05 /06 /juin /2005 00:00

voila une vidéo que jai bcp aimé c'ets la conversion  d'Audrey Marsolais!

 a voir inchallah

k'ALLAH la protege et lui accorde comme demeure eternel le Paradis

Repost 0
Published by Bouchra - dans ~Témoignages ~
commenter cet article
5 juin 2005 7 05 /06 /juin /2005 00:00
 
 
 
 
L'Islam a établi un certain nombre de droits fondamentaux, valables pour l'humanité toute entière et qui doivent être observés et respectés en toutes circonstances. Dans ce but, l'Islam fournit, non seulement des garanties juridiques, mais aussi tout un système moral très efficace. Ainsi, pour l'Islam tout ce qui conduit au bien-être de l'individu ou de la société est moralement bon, et tout ce qui lui est nuisible est moralement mauvais. L'Islam attache tant d'importance à l'amour de Dieu et à l'amour de l'homme qu'il met en garde contre trop de formalisme.

Nous lisons dans le Coran:

2.177 La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant. Mais la bonté pieuse est de croire en Allah, au Jour dernier, aux Anges, au Livre et aux prophètes, de donner de son bien, quelque amour qu'on en ait, aux proches, aux orphelins, aux nécessiteux, aux voyageurs indigents et à ceux qui demandent l'aide et pour délier les jougs, d'accomplir la Salat et d'acquitter la Zakat. Et ceux qui remplissent leurs engagements lorsqu'ils se sont engagés, ceux qui sont endurants dans la misère, la maladie et quand les combats font rage, les voilà les véridiques et les voilà les vrais pieux !

Nous avons là une belle description du croyant vertueux et qui, craignant Dieu, obéit aux préceptes salutaires mais sans cesser de fixer son regard sur l'amour de Dieu et de son prochain.

Nous avons reçu quatre préceptes:


1) Notre foi doit être vraie et sincère.
2) Nous devons être préparés à le montrer par des actes de charité envers notre prochain.
3) Nous devons être de bons citoyens et apporter notre soutien aux organisations sociales.
4) Notre âme doit être ferme et inébranlable en toutes circonstances.

C'est là le critère selon lequel tout comportement individuel est jugé comme bon ou mauvais. Ce critère est en quelque sorte le noyau autour duquel viennent s'articuler tous les éléments qui constituent la conduite morale de chacun.

Avant d'établir des préceptes moraux, l'Islam cherche à implanter fermement dans le cœur de l'homme, la conviction qu'il est en constant rapport avec Dieu, qui le voit à tout moment et en tout lieu. Il peut se cacher du monde entier, mais pas de Dieu. Il peut tromper n'importe qui, mais pas Dieu Il peut fuir l'emprise de n'importe qui, mais pas celle de Dieu.

Ainsi, en faisant de "ce qui plaît à Dieu" l'objectif premier de toute vie humaine, l'Islam a posé le critère de moralité le plus élevé qui soit, ouvrant ainsi à l'évolution morale de l'humanité des perspectives illimitées
.
Repost 0
Published by Bouchra - dans Rappels
commenter cet article
5 juin 2005 7 05 /06 /juin /2005 00:00

 

J'ai dit il n'est nul Dieu si ce n'est Allah
Et si en ce jour ce souvenir fait partie de moi
Il n'en est pas moins vital qu'insupportable

En terme de vérité, point de parole semblable
Cette sentence connue possède en effet un secret
Elle est à elle-même le sens caché de la réalité.

Mais comment la vivre ô mon seigneur, l'Unique,
Car les porteurs de cette richesse magnifique
La tache, rendant discrète son infinie valeur?

Sont ils donc si inconscient de sa grandeur?
Pour que ce qui devrait être leur identité ?
Soit abaissée au rang de phrase prononcée?

Ce monde de matière ne peut être transcendé
Que par la Shahada, mais vraiment méditée
Ce qu'on nous a confié, pourquoi le négliger?

Avons nous oublié ce que Mohamed a enduré?
Ce que les savants nous en ont expliqué?
Les soumis vivent leur soumission au passé

Les doctrines ont parfois divisé la communauté
Mais jamais chose triviale comme la nationalité
Le débat d'idée est devenu une pure hostilité

On accuse de trop aimer, on se sait plus aimer
On refuse sa fille à l'homme pieu mais différent
On prête même le Grand Péché à des musulmans

N'est ce pas assez qu'il y' ai un Grand Châtiment?
Ou bien en l'Unique ne sont ils plus confiants?
Je crois que l'amour nous a fui, comprenons-le:

Nous l'accueillons avec le cœur tout empli de "je"
Comment lui se sentirait-il à l'aise, parmis nous?
Alors qu'un musulman n'est pas bienvenu partout?

Repost 0
Published by Bouchra - dans Poemes
commenter cet article
3 juin 2005 5 03 /06 /juin /2005 00:00
 
 
 
La dernière fois que vous vous êtes demandés des comptes remonte à quand ? Vous avez une date ? C'est déjà pas mal, mais ne pas en avoir, là est tout le problème...

Savez-vous que dans ce bas monde, vous comme moi, sommes en train de courir, je dirai plutôt concourir, pourquoi et après quoi ? Posons-nous justement cette question.

Vous êtes-vous déjà arrêtés une fois à ce verset :
« Les premiers (à suivre les ordres d'Allah sur la terre) ce sont eux qui seront les premiers (dans l'au-delà).Ce sont ceux-là les plus rapprochés d'Allah dans les jardins des délices, une multitude d'élus parmi les premières générations et un petit nombre parmi les dernières générations ».

Notre ultime demeure dépend donc de ce pourquoi nous concourons dans cette vie, ce à quoi nous sommes occupés et ce à quoi notre coeur est ardemment attaché.

Parlons justement de ce coeur que j'espère n'est pas celui dont il est sujet dans le verset suivant : « Ils ont des coeurs mais ne leur servent pas pour raisonner ; et ils ont des yeux mais ne voient pas (avec), ceux-là sont comme des bestiaux (en égarement), pire encore, et ils auront l'Enfer pour demeure ».

Ali ibn Abi Talib s'adressait à la vie en disant : « Je t'ai répudiée à trois reprises, cherche à séduire quelqu'un d'autre que moi ».
Quelles sont vos aspirations, vos principaux desseins ? Réfléchissez y dès maintenant, car plus tard ce sera trop tard... Si l'au-delà est votre objectif, vous serez riches dans votre coeur, réunis avec ceux que vous aimez et comblés de faveurs inattendues. Les plus nobles aspirations sont celles liées au bien-être du monde entier et non celles teintées d'égoïsme et d'égocentrisme.

Ne vous réjouissez pas trop tôt en regardant ébahis autour de vous le développement technologique époustouflant, ce n'est qu'un leurre...En effet, nous vivons dans un monde fou voire de fous... On développe des armes pour tuer, détruire, anéantir, et quelque temps plus tard, on entend proférer ici et là des discours séduisants appelant à la reconstruction...

Regardez avec moi le monde avec des yeux qui sachent discerner et un coeur qui raisonne, et cherchez le véritable bonheur sans oublier la parole de notre bien-aimé (sws ):
« Transmettez ne serait-ce qu'un verset de ce qui m'a été révélé ».
Repost 0
Published by Bouchra - dans Rappels
commenter cet article
1 juin 2005 3 01 /06 /juin /2005 00:00

Il y a deux sortes de gens : ceux qui peuvent être heureux et ne le sont pas, et ceux qui cherchent le bonheur sans le trouver.

Repost 0
Published by Bouchra - dans ~Proverbes Arabe~
commenter cet article
1 juin 2005 3 01 /06 /juin /2005 00:00
 Il était une fois un Imam, nommé Haselhoef. Un matin il arriva a la mosquée avec une vielle cage d'oiseau rouillée et la posa sur une chaise. De nombreux sourcils furent froncés.

   L'imam Haselhoef commenca a raconter :

   "Hier, alors que je marchais dans la ville, je vis un petit garcon avec cette cage à la main. Au fond de la cage, trois petits oiseaux grelotaient de peur.

   Je me suis arrêté et je lui ai demandé : "Qu'as-tu là mon enfant?"

   Le petit garçon repondit : "Deux vieux oiseaux".

   Et que vas-tu en faire?"

   Il repondit : "Je vais les prendre à la maison et m'amuser avec. je vais leur retirer les plumes et les laisser se battre ensemble, c est tellement amusant!"

   "Et quand tu auras assez de ces oiseaux, que comptes-tu en faire?", demandais-je.

   "Oh, j'ai deux chats qui aiment beaucoup les oiseaux", dit le petit garçon.

   J'en étais bouche bée. Je lui demandai : "Combien veux-tu pour ces oiseaux?"

Il demanda : "Pourquoi voulez-vous ces oiseaux monsieur?, ils sont laids, vieux et ne chantent plus".

   A nouveau, je lui demandai : "Combien en veux-tu?".

   Il me regarda en pensant, sans doute, "Il est fou!" et dit "Cinq Euros".

   Je lui remis 5 Euros et parti immediatement.

   Je suis allé jusqu'au jardin se trouvant au bout de la rue, j ai posé la cage sur le sol et j'ai libéré les oiseaux. Voila pourquoi cette cage est vide...

   L'imam continua :

   On peut comparer cette histoire à une éventuelle conversation entre un prophète et Satan! Satan rentre d'une visite sur terre et se vante :

   "Je viens juste d acheter la terre et tous ses habitants. J ai un piège auquel aucun d'eux ne résistera!"

   "Mais que vas-tu faire d eux?" demanda le prophète.

   Satan répond : "Oh, je vais m'amuser avec eux! Je vais m'amuser avec eux! Je vais leur apprendre comment se marier et ensuite divorcer, comment se haïr, comment abuser des autres, comment boire et fumer. Je vais leur apprendre comment faire des armes et des bombes et comment s'entretuer! Je vais vraiment m'amuser avec eux!!!"

   "Et que feras-tu d'eux quand tu en aurras assez?", demanda le prophète.

   "Oh, je vais les tuer!", dit satan fier.

   "Combien demandes-tu pour eux?", demanda le prophète.

Que veux-tu en faire?", demande satan. ils sont mauvais. Ils te détestent et te crachent à la figure. Ils te maudissent et te tuent. Tu ne veux pas de ces gens!!!".

   "Combiens?" demanda à nouveau le prophète.

   Satan regarda le prophète en souriant. "Toutes tes larmes et ton sang", lui dit-il.

   Le prophète répondit : "Marché conclus" et paya le prix.

   Ensuite l'imam prit la cage et s'en alla.    N'est-il pas naïf de penser qu'Allah est la cause de la dégradation de ce monde?    N'est-il pas triste de croire à tout ce que les journaux disent tandis que l'on se pose des questions sur ce qui est écrit dans le Coran?

   N'est-il pas triste de voir que tout le monde desire aller au paradis, alors que nous n'avons pas la foi et que nous n'y pensons pas et que nous ne faisons pas ce que Allah nous demande?

   N'est il pas triste d'entendre certaine personne dire : "je crois en Allah", pendant qu'ils suivent le chemin de satan, le mème satan qui croit en ALLAH!!

   Il est aussi triste de constater qu'il est simple d'envoyer des milliers de blagues par e-mail et qu'ils seront transférés par tous mais que lorsqu'il s'agit de la parole d'Allah, peu d'entre nous les transmetteront.

   N'est-il pas triste de constater que les vulgarites, les grossiertés, les choses ordinaires et le porno passent facilement alors qu'une discution sur Mohamed, au travail ou a l'école, est si difficile?

   N'est-il pas triste que tu te preoccupes plus de ce que les gens vont penser que de ce qu'Allah pense de toi?

Qu'ALLAH nous guide

Repost 0
31 mai 2005 2 31 /05 /mai /2005 00:00
Abdelrhaman

   

 

 J'ai commencé à m'intéresser à l'Islam en 1998, et avant, je dois bien dire que j'avais de cette religion l'image que l'on me montrait à la tv : barbus intégristes, femmes battues, etc, etc... J'étais chrétien avant, quoique depuis mes 14 ans, je ne m'étais plus intéressé à la religion, du fait des erreurs et contradictions du christianisme. Je me disais et je me dis toujours, qu'une religion véridique, doit s'accorder avec toutes les sciences (historiques, naturelles.....) ; ce n'était pas le cas du christianisme.
Un jour, j'ai discuté avec un frère qui était musulman, et il m'a renseigné sur le Coran et ses miracles. Au début, j'étais assez perplexe sur ces miracles, et je voulais en avoir le coeur net, et je lui ai demandé de me prêter une cassette vidéo intitulée "Ceci est la vérité". A la fin de la cassette, j'étais persuadé que Seul Dieu avait pu écrire un tel Livre. J'ai ensuite lu le Coran, des hadiths, et ma foi grandissait petit à petit, je me rendais compte de mes erreurs passées, et je savais que l'Islam était La Religion de Dieu (swt).
J'ai attendu un an avant de faire ma chahada à la Mosquée, pour apprendre les bases de l'Islam, pour être vraiment sûr de mon choix. Puis, je me suis converti au mois de Mai de cette année, à 18 ans. Les épreuves sont dures, mais elles sont nécessaires, et finalement, le plus important, c'est de vivre selon les lois de Dieu (swt), L'Unique.

Abdelrhaman
France

Repost 0
Published by Bouchra - dans ~Témoignages ~
commenter cet article
31 mai 2005 2 31 /05 /mai /2005 00:00
Invocation à dire lorsqu'on se dirige vers la mosquée...

"Seigneur, mets de la lumière dans mon coeur..."

 

 

    Ibn Abbas (radiyallahou 3anhou) rapporte qu'un jour, lorsque le muezzin appelait à la prière du matin, le Messager d'Allah (sallallahou alayhi wa sallam) est sorti pour prier en disant:

 

    "Seigneur, mets de la lumière dans mon coeur,

de la lumière dans ma langue,

de la lumière dans mon ouïe

et de la lumière dans ma vue;

fais qu'il y ait une lumière derrière moi,

une lumière devant moi,

une lumière au-dessus de moi,

une lumière au-dessous de moi;

Oh mon Dieu, assigne-moi une lumière!".

 

   

 "اللهم اجعل فى قلبى نورا

و فى لسانى نورا

و اجعل فى سمعى نورا

واجعل فى بصرى نورا

و اجعل من خلفى نورا

و من أمامى نورا

و اجعل من فوقى نورا

و من تحتى نورا

اللهم أعطنى نورا"

   

allahoumma idj3al fi qalbi noura

wa fi lissani noura

wadj3al fi sam3i noura

wadj3al fi bassari noura

wadj3al min khalfi noura

wa min amami noura

wadj3al min fawqi noura

wa min tahti noura

allahoumma a3tini noura

(rapporté par Moslem)

Repost 0
31 mai 2005 2 31 /05 /mai /2005 00:00
Tabbat yada abee lahabin watabba

تَبَّتْ يَدَا أَبِي لَهَبٍ وَتَبَّ

1
(Sourate 111 ; verset 1)   
Ma aghna AAanhu maluhu wama kasaba

مَا أَغْنَى عَنْهُ مَالُهُ وَمَا كَسَبَ

2
(Sourate 111 ; verset 2)   
Sayasla naran thata lahabin

سَيَصْلَى نَارًا ذَاتَ لَهَبٍ

3
(Sourate 111 ; verset 3)   
Waimraatuhu hammalata alhatabi

وَامْرَأَتُهُ حَمَّالَةَ الْحَطَبِ

4
(Sourate 111 ; verset 4)  
Fee jeediha hablun min masadin

فِي جِيدِهَا حَبْلٌ مِّن مَّسَدٍ

 

 

A ecouter:

Bissmi-LLehi Rahmani Rahim

Repost 0
Published by Bouchra - dans Coran
commenter cet article

Présentation

  • : L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • : Dans Anwaroul-Islam vous entez, sur l'ocean de l'Amour et la Fraternité vous navigurez,les rappels et la science d'Allah vous rencontrerez .......
  • Contact

Recherche