Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juin 2006 2 27 /06 /juin /2006 19:56

Il est vrai que la compréhension du Coran n'est pas la même chez les gens actuellement comme elle l'a été chez les premiers Arabes Bédouin dont la langue Arabe était la langue d'origine .L'âme bédouine est essentiellement mélomane.
Ils étaient beaucoup attirés par la poésie. N'est-ce pas que le génie littéraire arabe trouvera son expression dans la poésie!.En ce temps un verset coranique lancer comme défi à ces Arabes bédouins et même jusqu'à maintenant :"Apportez une seule Sourate semblable et demandez pour cela l'appui de tous ceux que vous pouvez invoquer en dehors d'Allah si vous etes sincères".

On rapporte que Walid Ibn Al Moughira qui était un expert de la langue Arabe lorsqu'il fut questionner par Abou Jahl qui lui dit ce qu'il pense de ce que dit le prophète(psl)?.Ce que je pense. Je pense que rien ne lui ressemble...Il est quelque chose de trop élevé pour etre atteint". Il est rapporté dans la Sira du prophète(SallaAllah Alayhi oua Sallam ) que les polythéistes mecquois venaient individuellement la nuit près des musulmans pour écouter le Coran. Mais lorsque ils se rencontraient ils s'accusaient les uns aux autres de vouloir écouter le Coran .Ce qui fait qu'ils se juraient de ne plus y revenir Allah a dit:"fussilat".

Par contre pour ce qui est de l'écoute du Coran pour les croyants Allah dit à ce propos :"Les vrais croyants sont ceux dont les coeurs frémissent quand on mentionne Allah. Et quand Ses versets leur sont récités, cela fait augmenter leur foi. Et ils placent leur confiance en leur Seigneur"." . ceux dont les coeurs frémissent quand le nom d'Allah est mentionné, ceux qui endurent ce qui les atteint et ceux qui accomplissent la Salat et dépensent de ce que Nous leur avons attribué".
On rapporte que l'une des têtes pensantes de Quoreiches Outba ibn Rabi'a vint voir le prophète(SallaAllah Alayhi oua Sallam) et lui dit:O fils de mon frère tu fais parti d'une famille noble.Seulement tu nous as apporté une chose nouvelle étrangère à nos traditions Si tu cherches pour cela de l'argent,on fera de toi le plus riche de nous. Si tu veux devenir un chef on t'élira pour cela. Si c'est une chose qui te viens malgré toi on fera venir le meilleur médecin.Lorsque Outba termina de parler,le prophète(Salla Allah Alayhi oua Sallam) lui dit:Maintenant c'est à ton tour de m'écouter.Il récita les versets Coraniques suivants:"fussilat/1".Lorsque le prophète(SallaAllah Alayhi oua Sallam) termina Outba se leva chancelant et alla vers ses amis à qui il dit:J'ai entendu des paroles que je n'ai jamais entendu auparavant .Ce n'est ni de la poésie,ni de la sorcellerie ni autre chose.C'est quelque chose de nouveau".

On rapporte aussi que Omar avant sa conversion à l'Islam voulait régler son affaire au prophète(SallaAllah Alayhi oua Sallam).Mais au cours de route il rencontra Na'im Ibn Abd Allah qui lui dit:Tu ferai mieux par commencer par ta soeur qui s'est convertie à cette religion!.En allant chez sa soeur il l'entendit lire un passage de Sourate "Taha".Il fut émerveiller et dit:Qu'elles sont belles ces paroles et envoûtantes!.

En conclusion, actuellement beaucoup d'entres nous ne sont pas envoûtés et attiraient par le charme du Coran comme l'a été les premiers musulmans sinon pourquoi beaucoup de musulmans posent des questions sur cette dureté qu'ils ressentent à l'intérieur d'eux mêmes,ainsi comme cela se remarque dans la relation entre les musulmans dans tous les domaines de la vie quotidienne.

Repost 0
24 janvier 2006 2 24 /01 /janvier /2006 19:33


 

L'humanité a eu connaissance des commandements de Dieu  par deux voies : la première est la parole d'Allah , la seconde est l'oeuvre des prophètes qui ont été choisis par Dieu afin de communiquer sa volonté aux êtres humains. Ces deux voies vont de pair et toute tentative pour connaître la volonté de Dieu en négligeant l'une ou l'autre est illusoire.

Les Hindous, délaissant leurs prophètes, se plongèrent dans leurs livres qui se révélèrent être des labyrinthes dans lesquels ils s'égarèrent. Les Chrétiens, quand à eux, ne prêtèrent guère d'intérêt au livre d'Allah et n'accordèrent d'importance qu'au Christ, non seulement ils lui donnèrent rang de divinité, mais ils négligèrent jusqu'à l'essence du monothéisme (Tawhid) contenu dans la Bible.

     En réalité, les principales écritures révélées avant le Coran, c'est-à-dire l'Ancien Testament et l'Évangile, n'ont été transcrites sous formes de livres qu'après le temps des prophètes (et se fut alors après traduction) car les disciples de Moïse et de Jésus ne firent que peu d'efforts pour préserver ces révélations du vivant de leurs prophètes. Elles ne furent écrites que longtemps après la disparition de ceux auxquels elles avaient été révélées. C'est ainsi que la Bible telle que nous la connaissons aujourd'hui (l'Ancien et le Nouveau Testament) est l'agencement de plusieurs récits (qui concernent les révélations primitives et dont nous ne possédons que les traductions) ainsi que des ajouts, changements et suppressions qui y ont été faits par les disciples.

 

A l'opposé, le Coran (le dernier livre révélé) subsiste dans sa forme originale. Allah a révélé lui-même à ce qu'il soit préservé. C'est la raison pour laquelle le Coran a entièrement été écrit du vivant du Prophète Mohammad sur des feuilles de palmier, des morceaux de parchemin, des os...

De plus, des milliers de compagnons du Prophète mémorisèrent le Coran dans sa totalité. Le Prophète lui-même le récitait à l'ange Gabriel [...].

   Plus tard, le premier Calife Abou Bakr chargea Zeid Ibn Thabit , le scribe du Prophète, de rassembler les écrits du Coran en un seul volume qui ne quitta pas Abou Bakr jusqu'à sa mort.

Il passa alors aux mains du second Calife Omar , puis à celles de Hafsa [ qu'Allah soit satisfait d'elle ] , l'épouse du Prophète .

Le troisième Calife Othman fit faire plusieurs copies de ce volume original et les expédia dans les différents territoires musulmans. Le Coran fut méticuleusement préservé car il devait être le livre des commandements qui allaient guider l'humanité pour l'éternité. C'est pour cette raison qu'il ne s'adresse pas seulement aux Arabes bien qu'il fut révélé dans leur langue. Il s'adresse à l'homme en tant qu'être humain.

 

     L'application des préceptes coraniques est démontrée par la vie exemplaire de Mohammad ainsi que par celles de tous les bons musulmans.

Le Coran renferme des règles qui, s'appuyant sur les ressources accessibles à l'homme, ont pour but le bien être de l'individu. La sagesse coranique décide en toute chose. Elle ne condamne ni ne martyrise la chair mais elle ne néglige pas l'âme. Elle ne donne pas forme humaine à Dieu et elle ne défie pas l'homme. Chaque chose a sa place dans la création.

     Ceux qui prétendent que Mohammad (que la Paix et la Bénédiction soient avec lui) est l'auteur du Coran soutiennent quelque chose d'humainement impossible.  Un homme du sixième siècle de l'ère chrétienne aurait-il pu émettre des vérités scientifiques semblables à celles que contient le Coran ? Aurait-il pu décrire l'évolution de l'embryon dans l'utérus avec autant de précisions que la science moderne le fait elle-même?

 

     D'autre part, peut-on logiquement penser que Mohammad , qui jusqu'à l'âge de 40 ans n'était connu que pour son honnêteté et son intégrité, aurait soudainement entreprit la rédaction d'un livre dont la qualité littéraire reste inégalée et dont l'équivalent n'a jamais été reproduit par aucun de ceux qui forment le pinacle des plus grands poètes et orateurs arabes?

Enfin, est-il justifié de dire que Mohammad , surnommé Al-Amine (celui qui est digne de confiance) par ces contemporains et dont les érudits non-musulmans continuent d'admirer l'honnêteté et l'intégrité, aurait soutenu de faux énoncés et entraîné à sa suite des milliers d'hommes de caractère, honnêtes et intègres, capables d'établir la meilleure société humaine sur terre, avec des mensonges?

 

Tous ceux qui cherchent la vérité avec sincérité et impartialité croiront que le Coran et le livre de Dieu.

Par Khurram Murad  -  Editions Tawhid

Repost 0

Présentation

  • : L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • : Dans Anwaroul-Islam vous entez, sur l'ocean de l'Amour et la Fraternité vous navigurez,les rappels et la science d'Allah vous rencontrerez .......
  • Contact

Recherche