Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mai 2007 5 04 /05 /mai /2007 22:23

Le bonheur est un but auquel aspire l’ensemble des êtres humains, car qui de nous n’aimerait pas être heureux? Personne. La majorité des individus évoqueraient, si vous les questionniez sur les moyens d’atteindre le bonheur, les choses classiques et évidentes tels que l’argent et les enfants. Une très petite minorité dirait que leur bonheur réside dans leur capacité à rendre autrui heureux.

Moi je vois que la propension au bonheur de cette minorité est bien plus grande que chez d’autres. Pourquoi? Parce que le bonheur pour eux est lié à des sacrifices qu’ils sont en mesure de faire, car la décision leur appartient, de même que l’effort qui transforme le désir en réalité. Ceux-ci sont tout à l’opposé des autres qui sont contrôlés par leur désir, et bien souvent ne sont pas en mesure de le réaliser, car certaines des formules de ce désir, parfois toutes, ne sont pas dans leurs mains. Que pensez-vous si nous essayions d’être heureux en rendant autrui heureux? Vous me demanderez : «Que voulez-vous dire par ‘autrui’?». J’entends par ‘autrui’ dans cet article le partenaire de notre vie. Chaque femme ne devrait-elle pas chercher à assurer le bonheur de son époux? Je parle de la femme en tout premier car ce magazine est un magazine féminin. Mais je ne tarderai pas à discuter, après cela, de l’homme, par justice et équité , car ce que je vois est que c’est, en clair, une affaire de responsabilité partagée qui ne devrait pas être assumée par l’un, sans la participation de l’autre.

Et parce que l’intérêt porté à cette affaire est ancien, je vous invite à découvrir sa recette de la bouche des intéressés. Et l’intéressée ici est Oumama Bint Al-Hareth, épouse de Aouf Ibn Milhim Al-Chaybani qui conseillait sa fille, la nuit de ses noces, lui disant : «Ô ma fille! Le conseil est un rappel pour le distrait et une aide pour le sage. Si une femme, à cause de la richesse de ses parents ou à cause de leur grand attachement à elle, pensait se dispenser d'un mari, tu serais la première à pouvoir t’en exempter; mais les femmes sont créées pour les hommes et pour elles les hommes sont créés. Ô ma fille! Tu sors du nid où tu as grandi pour te rendre dans une couche qui t'est inconnue, auprès d'un conjoint qui t'est  étranger : Désormais, il représentera  pour toi l’autorité et le pouvoir. Sois pour lui une servante, il sera pour toi un esclave empressé à te servir. Maintiens pour lui dix qualités, il sera pour toi un trésor. La première et la deuxième sont la soumission consentante, l’écoute et l’obéissance; la troisième : sois pleine d'égards pour sa vue et son odorat de façon que, de toi il ne voit que de belles choses et ne sente que des odeurs agréables; la quatrième: sois attentive à son temps de sommeil, et à celui de sa nourriture de façon que son sommeil ne soit jamais perturbé, que sa faim soit toujours assouvie... car la fréquence de la faim irrite et le sommeil agité rend nerveux ; quant à la cinquième :  garde ses biens, surveille ses serviteurs et ses enfants, observe une bonne gestion de sa fortune et élève ses enfants avec circonspection. La sixième consiste à ne point désobéir à ses ordres, ne jamais dévoiler son secret car si tu lui désobéis, tu encourres sa colère et si tu dévoiles son secret, tu t'exposes à sa rancune; puis en septième point, ne le contrarie jamais, ne manifeste pas de la  joie devant sa tristesse, et s'il est heureux, ne montre pas ta tristesse. La huitième sera que tu ne le pourchasses pas pour qu’il ne fuit pas, et tu n’en t’éloignera point pour qu’il ne se détourne pas: «s’il s’approche de toi, fais de même, s’il se détache, éloigne-toi». La neuvième : sois la plus obéissante que tu puisses, il sera le plus généreux qui soit, et le plus tu seras en accord avec lui, le plus longtemps il t’accordera sa compagnie. La dixième et dernière est que tu saches que tu n’atteindras ce que tu désires que lorsque tu préféreras sa satisfaction à la tienne propre, et ses envies aux tiens en ce que tu aimes ou abhorre. Et que la satisfaction de Dieu demeure ton but ultime. »

 

La recommandation se termine ici et je considère qu’il n’y ait point besoin de la commenter, mais plutôt d’en contempler longuement le contenu pour ses sages considérations, et la sagesse demeurera toujours l’aspiration du bon croyant, qui doit lui profiter quand il la trouve. Ce conseil, tout en englobant de multiples fondements, ne pourra que plaire aux hommes ; néanmoins, je tiens à attirer l’attention de la femme à certaines autres choses qu’elle pourrait méconnaître, mais qui comptent énormément pour rendre un homme heureux.

 

La première de ces choses est le problème des contentions. Une femme peut bien être en désaccord avec son époux car ayant sa propre opinion, et cela est tout à fait naturel et sain, et sans rancune. L’épouse ne peut absolument pas être critiquée d’avoir son propre point de vue, mais elle le devient si elle transforme cette affaire en une argumentation longue et entêtée, sans issue, surtout quand il s’agit de leurs affaires communes qu’une seule et unique décision, en définitive, doit pouvoir clore et y mettre un terme. Supposons, en tant qu’exemple, qu’un homme et sa femme ne se mettent pas d’accord sur l’école à laquelle ils doivent faire entrer leurs enfants. Le mari voit que l’école x est la meilleure alors que la femme voit autrement. La discussion commence et s’enflamme, continue puis se termine, sans qu’aucun d’entre eux deux se convainque à adopter le point de vue de l’autre. Mais en fin, les enfants doivent bien entrer à l’école et la solution ne peut pas être que l’épouse continue à argumenter avec son mari, brandissant nuit et jour ses arguments jusqu'à ce que ce dernier se rende à ses désirs. Ceci ne peut certainement pas être la solution. Mais l’issue, serait, tout simplement, que l’épouse accepte la décision de son mari après qu’elle ait tout loisir d’expliquer clairement son point de vue, et lui y ait prêté oreille plus d’une fois.

Adopter une telle approche est très réconfortant dans ce genre d’affaires et de problèmes ou les points de vue diffèrent et s’opposent, et a l’avantage de ne pas provoquer l’homme de façon continuelle. Le consentement de la femme à la décision de son mari n’est nullement une soumission, mais plutôt une immunité, tout en accordant à l’autre partie ses droits et ne pas le contester dans ce droit. La femme pourrait parfaitement être la plus raisonnable et ayant la vision la plus globale et l’opinion la plus indiquée, ce qui pourrait tout à fait se démontrer au fil du temps. Mais il demeure que les décisions du chef de famille ne doivent pas être étouffées, et lui extenué par les discussions continuelles.

source: Amr  khalid

Repost 0
26 janvier 2006 4 26 /01 /janvier /2006 16:45

Houdhayfa Ibnoul-Yamâne et son père

 

 

 

Un jour, alors que les Musulmans se préparaient pour la bataille d’Ohod, le père de Houdhayfa, vieilli par le temps, s'assit près d'un ami de longue date. Ils regardèrent ensemble les combattants se diriger vers le champ de bataille, tous deux furent dispensés du combat en raison de leur vieillesse. 

 

 

Cependant, en voyant la ferveur de son fils et des autres Musulmans prêts à sacrifier leurs vies, le père de Houdhayfa dit à son vieil ami : « Pourquoi restons-nous ici ? Pourquoi laissons-nous aller le Prophète, que la Paix et le Salut soit sur lui ? Par Allah, il ne me reste de ma vie que quelques minutes ; pourquoi ne pas mourir auprès du Prophète ? Une vie n’a aucune valeur si elle ne se termine pas sur le sentier d’Allah ! »

 

 

Le père de Houdhayfa décida, sans mots dire, de partir à l'expédition, il voila son visage et parti rejoindre ses frères au combat. Malheureusement, peu de Musulmans le reconnurent, certains pensaient même qu’il faisait partie du camp adverse, ils le prirent pour un mécréant, aussi le poursuivirent-ils pour le tuer. Mais son fils Houdhayfa, témoin de la scène, s'écria de loin : « Ô gens ! Mon père ! Mon père ! » Mais  personne ne prêta véritablement attention à ses paroles...

 

 

Il se rapprocha alors à toute vitesse en criant « Mon père ! Mon père ! Ne le tuez pas ! » Mais il était trop tard, à peine était-il arrivé que l’épée d’un de ses frères en Islam avait transpercé le corps de son père qui mourut en Chahid tel qu'il le souhaitait, même s’il s’agissait d’une erreur.

 

 

Houdhayfa regarda son père mort et dit tristement : « C’est mon père ! » Les compagnons répondirent avec étonnement, désolés de cet incident : « Mais nous ne savions pas ! »

 

 

          La réaction de Houdhayfa fut cependant très sage. Il dit : « Qu’Allah soit Clément envers vous. Qu’Allah vous pardonne ; Il est certes le Plus Clément des cléments… »

 

 

            Le Prophète a alors demandé qu’on lui assemble la compensation et qu’on le dédommage en nature pour cette erreur. Houdhayfa répondit généreusement : « Ô Messager d’Allah, je constate que les Musulmans ont besoin de cet argent ;  Je fais aumône aux Musulmans de la compensation de mon père  »

 

 

            Et depuis ce jour, on rapporte que Houdhayfa  monta très haut dans l’estime du Prophète.

 

Repost 0
21 décembre 2005 3 21 /12 /décembre /2005 17:13

Traduit par la sœur Salma – www.amal-online.net © 2003

 

 

Résumé de la conférence sur « Cesser de désobéir à Allah» de la conférence « tant qu’ils ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes » le 24/03/2003.

Louange à Allah, nous le louons, nous implorons Son aide, Sa guidance, Son secours. Nous cherchons refuge auprès d’Allah contre le mal instigué par notre âme et nos mauvaises actions. Celui qu’Allah guide ne saurait être égaré et celui qu’Allah égare tu ne trouveras alors pour lui aucun allié pour le mettre sur la bonne voie. O Seigneur, étend la paix et la bénédiction sur ce Messager généreux, sur sa famille, ses compagnons.

Aujourd’hui, nous allons poursuivre notre chemin vers le changement.. le sujet que nous allons aborder est d’une grande importance .. « Cesser de désobéir à Allah ».
Décidons ensemble, qu’à partir d’aujourd’hui, on ne commettra plus de péché et qu’on se repentira de tout ce qu’on a pu faire dans le passé.
Cela ne veut pas dire qu’on ne va plus jamais commettre de péché, mais au moins ayons l’intention et essayons d’arrêter, car à partir de maintenant on détestera cela.
Quelle est la cause de l’expulsion d’Adam du paradis? un péché.
Quelle la cause du renvoi d’Ibliss (le diable) de la miséricorde d’Allah ? un péché. Quelle est la cause du naufrage du peuple de Noé ? un péché.
Quelle es la cause de la tempête qu’à connu le peuple de Ad ? un péché.
Quelle est la cause de la disparition du peuple de Loût, ( Gabriel a soulevé la terre) « Nous reversâmes [la cité] de fond en comble, et fîmes pleuvoir sur elle en masse, des pierres d’argile succédant les unes aux autres» ? un péché.
Pourquoi la terre connaît autant de tragédies? à cause des péchés. Anas Ibn Malik a demandé à Aicha (qu’Allah soit satisfait d’elle) : Ô mère, quand arrive le tremblement de terre ? Si la consommation d’alcool augmente et que la fornication s’étend de plus en plus et que les péchés se répandent . Allah ordonne à la terre de trembler. Est ce un châtiment ? elle lui dit : non, par miséricorde pour ses serviteurs. Le prophète – la grâce et la paix sur lui- a dit : Si les péchés apparaissent dans ma communauté Dieu étend les catastrophes sur elle.

Ne sous-estime pas les péchés en prétendant que ce n’est pas grave.
Le prophète – sur lui la grâce et la paix- « Méfiez vous des péchés auxquels vous ne prêtez pas de l’importance car s’ils s’accumulent, ils détruisent le personne qui les commets ! »

Qui d’entre nous persiste encore à commettre un péché ? qu’il jure qu’à partir de ce soir il s’en débarrasse!
L’avenir de nos frères en Irak dépend de notre repentir.. Cette tragédie qu’on vit n’est due qu’à nos péchés.

Anas Ibn Malik (qu’Allah soit satisfait de lui) rapporte : "Vous commettez assurément des actes qui n'ont presque aucune importance à vos yeux et que nous tenions au temps de l'Envoyé de Dieu - sur lui la grâce et la paix - pour des péchés mortels !"

« quand vous colportiez la nouvelle avec vos langues et disiez de vos bouches ce dont vous n'aviez aucun savoir; et vous le comptiez comme insignifiant alors qu'auprès d'Allah cela est énorme. » Verset 15 Sourate Nour

Ibn Al Kayim disait :
-ne crois pas que le péché que tu commets ne sera pas puni
-être fier d’avoir désobéi, est plus grave que de le commettre !
-te réjouir en désobéissant à Allah sans tenir compte qu’Allah t’observe est plus grave que de commettre le péché
-être triste car tu as raté l’occasion de péché est plus grave que de commettre le péché : tu te dis mes amis ont fait ceci ou cela et moi je n’ai pas eu cette chance. Figure toi que ce sentiment est plus grave que si tu avais accompagné tes amis.)
-Prendre soin de te cacher pour commettre un péché sans prêter attention au fait qu’Allah t’observe, est plus grave que le péché lui même. ( tu fermes les volets et tu prends toutes tes précautions pour que personne ne te voit. Quant au fait qu’Allah t’observe cela ne te fait ni chaud ni froid !)
-ton manque de pudeur vis à vis de l’ange qui note tout ce que tu fait et pire que ta désobéissance.

Les péchés détruisent les nations.. Lorsque les musulmans sont arrivés à Chypre lors des conquêtes, ils regardaient les romains qui quittaient la ville. Contents, les musulmans se félicitaient mutuellement, sauf Abi Dardaa, le compagnon du prophète (qu’Allah soit satisfait de lui) qui pleurait. Il leur dit : Je pleure une nation qui a désobéi à son Seigneur et Dieu l’a remplacé par une autre.
Vous avez compris cette règles si le péché se répand dans une communauté, Allah la remplace par une autre. Allah aime notre Oumma, c’est pour cette raison qu’Il la bouscule et la réveille on lui faisant subir des catastrophes.
Nous allons énumérer les conséquences des péchés en espérant que cela nous amènera à détester cette désobéissance à Allah.
1-la colère d’Allah
2-les croyants déteste celui qui désobéit à Dieu
3-le pécheur a de plus en plus de mal à subvenir à ses besoins
4-le péché met fin au savoir . On a de moins en mois envie d’apprendre
5-le pécheur souffre de son éloignement d’Allah.
6-Il souffre de solitude car ils s’est détaché des gens et de son entourage. « je me rends compte de l’impact de mon péché rien qu’à observer l’attitude de mes proches »
7-Un visage terne et un cœur sombre (Tout ce qu’il gagne ne lui suffit pas, il te faut toujours plus…alors que l’obéissance à Dieu illumine les visages et sème l’amour dans les cœurs) est ce qu’il est encore concevable de désobéir?
8-Impossible d’obéir à Allah : le pécheur prévoit de se lever le soir pour prier (ou pour faire n’importe quel acte d’adoration d’Allah) mais il n’y arrive pas Allah l’en empêche !
9-Le péché incite à en commettre un autre.
10-Le pécheur a toujours au fond de lui un sentiment de faiblesse « Quiconque veut la puissance (qu'il la cherche auprès d'Allah) car la puissance tout entière est à Allah: vers Lui monte la bonne parole, et Il élève haut la bonne action.. » Verset 10 Sourate Fatir
11-Allah attache peu d’importance au pécheur. Allah l’a ignoré donc il a péché et si Allah lui avait attaché de l’importance Il lui aurait évité cela.
12-Le malheur se répand dans le monde… « La corruption est apparue sur la terre et dans la mer à cause de ce que les gens ont accompli de leurs propres mains; afin qu'(Allah) leur fasse goûter une partie de ce qu'ils ont œuvré; peut-être reviendront-ils (vers Allah). » Verset 41 Sourate Les romains
« Nous ne leur avons fait aucun tort. Mais ils se sont fait du tort à eux-mêmes. Leurs divinités, qu'ils invoquaient en dehors d'Allah, ne leur ont servi à rien, quand l'Ordre (le châtiment) de ton Seigneur fut venu; elles n'ont fait qu'accroître leur perte. » Verset 101 Sourate hoûd

Allah n’a pas substituer une autre communauté à notre Oumma Il n’a pas détruit notre communauté… Notre Oumma n’est pas morte mais elle souffre d’une grande et profonde blessure …On demande à Allah, pourquoi ça nous arrive ? pourquoi tous ces malheurs ???avez vous oublié nos péchés et notre désobéissance pendant plus de 100 ans ??? le plus grand impact de la désobéissance, c’est au moment de la mort, tu essaies de prononcer la profession de foi mais impossible !! tu n’y arrive pas.
Méfie toi du péché qu’on commet lorsqu’on se retrouve tout seul ! dès que tu te retrouve seul tu désobéis à Allah, alors que devant les gens tu n’oses pas le faire.
Le prophète – sur lui la grâce et la paix- nous a parlé de ce genre de personne qui arrive le jour de la résurrection avec énormément de bonnes actions mais ça ne leur sert à rien ( Le prophète – sur lui la grâce et la paix- a comparé ces actions à une poussière éparpillée) ces gens sont des musulmans et paraissent pieux alors que quand ils sont seuls ils désobéissent à Allah !
Au fait ne te fie pas à la patience d’Allah avec toi…Parfois tu désobéis et Allah est bienfaisant envers toi, ensuite tu désobéi Allah est toujours bienfaisant, puis tu ne penses plus à te repentir vu qu’Allah est toujours bienfaisant, tu crois qu’Allah ne t’en veut pas pour ces petites erreurs !jusqu’à ce qu’il t’ôte la vie et à ce moment là, ça sera trop tard tu ne pourra plus te repentir !! Si la sanction arrive c’est une miséricorde d’Allah et une leçon pour que les musulmans réalisent, ce qu’ils font et qu’il se remettent en question ! Notre oumma ne se relèvera jamais si on persiste dans notre désobéissance à Allah !!

 

 

Repost 0
19 octobre 2005 3 19 /10 /octobre /2005 00:00

Connaissez-vous la signification du repentir ?

Le repentir est le fait de regretter nos fautes, nos péchés, de nous excuser auprès d’Allah d’avoir osé le défier en commettant des actions qu'il nous a interdites!
C’est s’engager à entamer, un nouveau départ dans notre comportement envers Allah.
Mais me direz-vous : pourquoi, et de quoi devons-nous nous repentir, qu’avons-nous fait pour nous repentir ?!
Laissez-moi vous On va parler de choses que nous faisons sans nous rendre compte de leur énormité. Mais malgré cela, Allah nous laisse la porte du repentir grande ouverte parce qu’Il est miséricordieux et parce qu’Il nous aime !!

Vous voulez savoir ce que nous vous faisons ? Nous commettons des péchés capitaux !
Il y a deux sortes de péchés : ceux qui sont pardonnés sans que vous le sachiez, par exemple après les prières ou après quelque bonne oeuvre. Et ceux qui ne sont pardonnés que si vous vous en repentiez.

Vous allez me dire : mais nous ne faisons rien de grave, nos fautes sont minimes et sans importance et Allah va nous pardonner !

C’est complètement faux, prenons exemple d’une faute, que malheureusement, beaucoup de personnes commettent sans savoir que c’est un péché capital : ne pas faire sa prière !

Allah vous a créés, vous êtes ses serviteurs ; pourtant vous Lui dites « Nous ne sommes pas capables de vous adorer » ! Vous ne le prononcez pas, mais c’est votre comportement qui le dit. Savez-vous ce que veut dire le fait de ne pas prier ?
C’est comme si vous disiez à Dieu « Nous ne sommes pas capables de nous prosterner devant Vous; Votre culte nous est ennuyeux » ! Vous pouvez regarder un match de football pendant deux heures de suite, mais vous tenir debout entre les Mains d’Allah pendant cinq minutes vous est fastidieux !! N’est-ce pas un péché capital ?!

Savez-vous que chaque respiration représente un don d’Allah, vous ne pouvez pas garantir d’ouvrir les yeux après les avoir fermés, sans Allah nous ne somme rien du tout… Comment pouvez-vous ne pas vous prosterner devant Lui pendant cinq minutes?! Mais non vous vous dites peut être que vous êtes capables de subvenir à vos besoins sans avoir recours à l’aide d’Allah !
Allah pardonne beaucoup certes, mais il y’a une limite que l’on ne doit pas dépasser ; car quiconque la dépasse, s’expose inévitablement à la colère d’Allah.

L’enfer possède plusieurs portes, l’une d’entres elles se nomme « Saqar », savez-vous ce que c’est que « Saqar » ??
Allah, loué soit-il dit : « Et qui te dira ce qu’est Saqar? Il ne laisse rien et n’épargne rien; Il brûle la peau et la noircit. » Versets 27, 28, 29 sourate AL Mouddaththir
C’est un châtiment terrifiant. Les anges debout à l’entrée de « Saqar » demandent à ceux qui y entrent : «Qu’est-ce qui vous a acheminés à Saqar? Ils diront: Nous n’étions pas de ceux qui faisaient la Salāt » Versets 42,43 sourate AL Mouddaththir
Ils diront aussi : " nous nous associions à ceux qui tenaient des conversations futiles » verset 45 sourate AL Mouddaththir

Cela démontre comment un péché capital est doublement grave car, en plus de sa conséquence néfaste le jour du jugement, il vous incite à commettre d’autres péchés. Par exemple si vous ne faites pas la prière, rien ne vous empêchera d’imiter les autres dans leurs mauvaises actions et de ce fait, accumuler d’autres péchés !
Néanmoins, beaucoup de personnes justifient ce péché en disant : « Comment voulez-vous que nous fassions la prière alors que nous sommes dépravés? Notre prière ne sera pas acceptée !
Comprenez que la prière est un lien entre vous et Allah, il ne doit s’interrompre en aucun cas ! Si vous avez de la difficulté à arrêter un péché, priez Allah pour qu’il vous donne la volonté et la force d’être un bon croyant. La prière est votre seule ressource, ne la perdez pas !
D’autres personnes se disent trop occupées par leur travail, et n’ont pas le temps de faire la prière au moment de l'appel, et quand elles rentrent le soir, elles sont trop lasses pour l’effectuer !
Le travail est important, nous sommes tout à fait d’accord ; mais réfléchissez un peu : à qui devez vous ce travail ? Vous croyez que c’est grâce à vos compétences que vous l’avez eu ? Regardez autour de vous, ne voyez vous pas des universitaires en chômage ? En quoi est-ce que vous êtes différents d’eux ?
Allah vous a fait don de ce travail, et pour le remercier vous lui désobéissez pour faire plaisir à votre patron, avouez que c’est absurde!

Ne cherchez plus de vains prétextes pour continuer à manquer la prière, pensez à vous repentir. Finalement, combien espérez-vous vivre ? Soixante-dix ans, cent ans ?! Et après ?! Vous savez bien que personne ne peut rester éternellement sur terre, d’ici cent ans, tous ceux qui sont vivants seront morts et alors : ou vous serez heureux au paradis ou bien vous allez souffrir et vous lamenter toute l’éternité.
Le sommeil est une forme mineure de la mort. Allah loué soit-Il dit : « Allah reçoit les âmes au moment de leur mort ainsi que celles qui ne meurent pas au cours de leur sommeil. Il retient celles à qui Il a décrété la mort, tandis qu’Il renvoie les autres jusqu’à un terme fixé. Il y a certainement là des preuves pour des gens qui réfléchissent. » Verset 42, sourate Az-Zoumar
Nous sommes tellement faibles ! Comment pouvons-nous désobéir à Dieu, et nous endormir après avoir suscité Sa colère ?! Savez-vous que Satan fait en sorte que la désobéissance vous soit agréable la nuit, et cela pour que vous vous endormiez en défiant Allah par tout ce que vous avez commis ? Et quand Allah accueillera votre esprit, Il le fera alors que vous êtes au sommet de la désobéissance… ! Et là, Satan dira à Dieu : Ô Dieu ! N’est-ce pas là celui que Vous avez honoré ! Le voilà désobéissant et égaré… !

La situation est pourtant simple : si vous mourrez maintenant, Allah sera-il satisfait de vous ?
Si oui vous allez au paradis, l’autre alternative est tout à fait déplaisante !
Tant que vous êtes vivant, ne perdez pas la chance qui vous est offerte tous les jours de vous repentir et vous purifier ! Enfin est-il raisonnable qu’à 30 ans, vous êtes encore à vous poser la question ?
Il y’a un autre péché capital. Il s’agit de la désobéissance aux parents. Une seule larme d’une mère, est pour Allah, beaucoup plus grave que les péchés d’une année entière. Le visage rouge de colère d’un père, est aussi pour Allah, plus grave que les péchés de toute une année… !
Une fille qui rencontre un garçon, en cachette de ses parents, sera inscrite « traîtresse », car elle aura trahi son père et sa mère. Le prophète que la Grâce et le Salut lui soient accordés a dit : « Un étendard sera levé pour chaque traître, le jour de la résurrection, sur cet étendard sera mentionné : Ceci est la trahison d’un tel ».
Allah loué soit-il dit : « Et ce n’est pas un acte de bienséance que de pénétrer chez les gens par l’arrière des maisons. Mais la bonté pieuse consiste à craindre Allah. Entrez donc dans les maisons par leurs portes. Et craignez Allah, afin que vous réussissiez! » . Verset 189 Al Baqara
Certaines personnes traitent leurs parents avec insolence et mépris, cela leur coûtera extrêmement cher le jour de la résurrection, Allah n’aime pas ceux qui désobéissent à leurs parents. Alors si vous avez un problème dans vos relations avec vos parents, allez vite leur demander pardon. Comment pouvez-vous garantir que l’occasion se présenterait le lendemain !
Il nous faut aussi nous repentir des péchés qui, même moindres, peuvent être la cause de notre perte. Le prophète, que la Grâce et le Salut lui soient accordés, raconte qu’un homme se présentera le jour du jugement dernier, et que Dieu ordonnera de déployer ses registres d’actions. Et voilà qu’on lui étale quatre-vingt-dix-neuf registres tous pleins de mauvaises actions, chaque registre s’étendant à vue d’œil … Des milliers de péchés sans fin sont mis sur la balance, … Médisance, calomnie, regard interdit, raillerie…
Et malgré tout cela, Allah est Miséricordieux…Alors rapprochons-nous de Lui.

Y’a-t-il d’autres péchés dont nous devons nous repentir?

Oui ! L’insouciance et la dénégation. Il y a des personnes qui ne remercient pas Allah pour les nombreuses faveurs dont elles jouissent.
Il existe trois genres de personnes :
• Les bons croyants qui exécutent tous les ordres d’Allah et qui commettent quelquefois des erreurs, mais se repentissent aussitôt ;
• Ceux qui désobéissent effrontément aux ordres d’Allah et commettent tous les péchés imaginables ;
• Les insouciants, qui ne pensent jamais à Allah, ils peuvent être bien éduqués et avoir de bonnes manières, ne commettent pas les péchés capitaux non pas à cause de la peur d’Allah mais simplement parce que c’est inconvenant !
A ces derniers nous disons : Répondez sincèrement à cette question. Quelles sont vos priorités dans la vie ?? Les femmes, le football, l’argent, l’avenir…. Et où est Allah dans tout cela ?! Où est Allah dans votre vie ?!
Je vous en prie ! Il faut rectifier les priorités. La satisfaction d’Allah doit être la première de vos préoccupations.
Savez-vous que l’insouciant est pire que le désobéissant ? Car le désobéissant n’est pas heureux en commettant les péchés, il est conscient du tort que lui cause ces derniers, et ne trouvant plus le bonheur dans ce qu’il fait, il se mettra à la recherche du vrai bonheur.
Inversement, l’insouciant est persuadé qu’il est irréprochable, premièrement parce qu’il ne discute pas la religion, il fait sa prière, jeûne pendant le Ramadan .., deuxièmement et c’est là où réside le danger, c'est que, Satan, craignant une éventuelle révolution qui entraînerait un retour à la raison, le tient éloigné des péchés capitaux, lui écartant ainsi tout choc émotionnel !
Satan l’entretient donc dans cette paresseuse insouciance jusqu’à ce qu’il meurt !


Découvrons à présent la seule manière qui nous est donnée de nous purifier de tous les péchés capitaux ou non, graves ou moindres, c’est le repentir.
Allah loué soit-il dit : «Dis : “ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d'Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c'est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux » Verset 53 Az-Zoumar
Le verset est destiné à ceux qui ont commis des excès, et qui généralement se trouvent trop corrompus, trop mauvais et n’osent pas se repentir. Mais Allah les rassure et leur dit de ne pas désespérer de sa clémence généreuse. Parce qu’Il est le très miséricordieux.
Alors n’hésitez plus à vous repentir avant qu’il ne soit trop tard. Soumettez-vous et obéissez à Allah avant que vous ne soyez sujet à un lourd châtiment que vous ne pourrez éviter.
Allah dit : « Et revenez repentant à votre Seigneur, et soumettez-vous à Lui, avant que ne vous vienne le châtiment et vous ne Recevrez, alors aucun secours. » verset 54 sourate Az-Zoumar.
Ayez l’intention, et accourez vers la repentance dès maintenant.

Savez-vous que le pèlerinage efface tous les péchés ? Le repentir efface aussi tous les péchés ; c’est comme une nouvelle naissance pour vous !

Allah loué soit-il dit: «Ne savent-ils pas que c’est Allah qui accueille le repentir de Ses serviteurs, et qui reçoit les Sadaqāt, (bonnes actions et aumônes) et qu’Allah est L’Accueillant au repentir et le Miséricordieux » Verset 104 sourate Tawba
Pourquoi Allah nous fait-Il cette faveur?
C’est parce qu’Il nous aime, car c’est notre Créateur et Il veut nous pardonner.
Allah loué soit-Il dit : «Et Allah veut accueillir votre repentir. » verset 27 sourate Al Nisaa.
Et dans un autre verset : « Allah veut vous éclairer, vous montrer les voies des hommes d'avant vous, et aussi accueillir votre repentir. Et Allah est Omniscient et Sage ». Verset 27 Sourate Al Nisaa
Par contre ceux qui ne se repentent pas, sont sujets à la colère d’Allah loué soit-Il qui dit : «Et quiconque ne se repent pas... Ceux-là sont les injustes. » Verset 11 sourate Al- Houjourãt
Dans un autre verset Allah précise quelles sont les actions qui suscitent le plus sa colère.
Allah loué soit-il dit :« Qui n’invoquent pas d’autre dieu avec Allah et ne tuent pas la vie qu’Allah a rendue sacrée, sauf à bon droit; qui ne commettent pas de fornication - car quiconque fait cela encourra une punition. Et le châtiment lui sera doublé, au Jour de la Résurrection, et il y demeurera éternellement couvert d’ignominie; sauf celui qui se repent, croit et accomplit une bonne œuvre; ceux-là Allah changera leurs mauvaises actions en bonnes, et Allah est Pardonneur et Miséricordieux.» Versets 68, 69, 70 Sourate Al Forkan
Dans ce sens, le prophète que la Grâce et le Salut lui soient accordés raconte : Allah dit à un homme le jour de la résurrection : Lis ton livre de péchés. Le visage de l’homme, noirci à chaque mauvaise action lue, et croit qu’il sera puni. A ce moment, Allah loué soit-il, lui dit : Ne t’ais-tu pas repenti ? L’homme répond : Oui Seigneur, je m’étais repenti ! Allah lui dit alors : Lis ton livre à nouveau. En relisant son registre, l’homme se rend compte que chaque mauvaise action qu’il a lue auparavant, s’est transformée en une œuvre louable, jusqu’à ce que ses mauvaises actions soient toutes changées en bonnes œuvres.
En constatant que ses mauvaises actions ont été changées en bonnes actions, l’homme eut une idée, il dit : Seigneur ! J’ai d’autres mauvaises actions que les anges n’ont pas inscrites..!
Vous voyez à quel point Allah est Clément et Miséricordieux ! Non seulement Il accepte le repentir de ses serviteurs et pardonne tous leurs péchés, mais en plus, il leur fait la grâce de changer leurs péchés en bonnes actions ! Que vous faut-il de plus pour l’aimer et revenir vers Lui ?!

Que préférez-vous ? Vous repentir et mériter ainsi que toutes vos anciennes erreurs soient transformées en bonnes actions, ou bien continuer à ignorer cette miséricorde qui vous est offerte à chaque moment du jour et à chaque moment de la nuit ?! Le Prophète que la Grâce et le Salut lui soient accordés nous apprend que Dieu le Très Haut, tend sa main la nuit afin que le pécheur du jour revienne à Lui, et tend sa main le jour afin que le pécheur de la nuit revienne à Lui.
Mais il y a ceux qui ont des doutes, est-il possible qu’Allah soit aussi généreux ? Se demandent-ils ? Ils se sentent fautifs, indignes de cette faveur divine. Allah sait que vous êtes faibles, que vous allez hésiter à aller vers lui, alors Lui, Le plus Haut, le plus Miséricordieux vous fait le privilège de vous le demander chaque nuit ! Le prophète que la Grâce et le Salut lui soient accordés dit : « Allah Le Plus Haut descend vers le premier ciel, pendant le dernier tiers de la nuit, et rappelle vers Lui les Hommes : Y’a-t-il parmi vous quelqu’un qui veut se repentir pour que j’accepte son repentir ? Y’a-t-il parmi vous quelqu'un qui demande pardon pour que je le lui accorde ? »
Mais attention : se repentir n’est pas une chose à faire une seule fois dans sa vie, ou bien une seule fois dans la journée. Il faut constamment renouveler son repentir afin de rester proche d’Allah et de ne pas tomber dans l’insouciance. Le prophète que la Grâce et le Salut lui soient accordés dit : «Ô gens ! Je demande pardon à Allah et je reviens à Lui cent fois par jour » !
Dans un autre Hadith il dit : « Par Allah, je demande pardon à Dieu et je reviens à Lui plus de soixante-dix fois par jour ».
Allah ne se contente pas de vous demander de revenir à Lui, mais Il vous assure que cela Lui fait très plaisir ! Pour vous rendre compte du degré de Sa joie, écoutez ces deux Hadiths :
Le prophète que la Grâce et le Salut lui soient accordés dit : « Allah est plus heureux du repentir de Son serviteur qu’un homme se trouvant dans un désert périlleux avec sa monture portant nourriture et boisson, qui, s’étant endormi, se réveille pour constater la perte de sa monture et qui s'employant vainement à sa recherche jusqu’à éprouver une soif intolérable, se dit: "Je vais retourner au même endroit où j’étais pour y dormir jusqu'à ma mort", retourne et met sa tête sur son coude pour dormir dans l’attente de la mort, et qui une fois réveillé, trouve sa monture auprès de lui avec ses vivres, boisson et nourriture. Allah, en effet, se réjouit du repentir de Son serviteur croyant plus que cet homme qui a retrouvé sa monture et ses vivres »
Allah loué soit-Il dit au Prophète Daoud que le Salut lui soit accordé: « Ô Daoud ! Si ceux qui s’éloignent de Moi savaient à quel point J’attends leur retour et combien Je désire qu’ils se repentent; ils auraient fondu de désir pour Me retrouver, ô Daoud ! Si ceci est mon vœu pour ceux qui s’éloignent de Moi, alors quel serait mon amour pour ceux qui viennent vers moi »

Laissez-moi vous poser une question : quel est le plus beau jour de votre vie ?
Un homme nommé « Kaâb Ben Malek » avait commis une grave erreur. Le prophète a ordonné à tous les compagnons de l’ignorer pendant cinquante jours. Au cinquantième jour, et alors qu’il était entrain d’accomplir sa prière de l’Aube sur la terrasse de sa maison, il entendit quelqu’un crier son nom et dire : « Réjouis-toi Kaâb Allah t’a pardonné ! » Il courut vers le prophète qui lui dit en souriant : « Réjouis-toi Kaâb, du meilleur jour qui s’est levé sur toi depuis le moment où ta mère t’a mis au monde, Allah t’a accordé son pardon ! »
Le repentir et le pardon d’Allah, cela a un goût absolument indescriptible ! Vous êtes purifiés, libres, et heureux !
Mais pour vous repentir, il n’est pas indispensable, comme l’exemple de Kaâb de le faire devant tout le monde. Ecoutez cette histoire pour juger la discrétion avec laquelle Allah accorde le repentir de ses serviteurs :
A l’époque du Prophète Moussa (Moïse) il y eut une sécheresse si longue que les bêtes en périrent. Moïse, accompagné de tous ses compagnons, les fils d’Israël allèrent sur une colline et prièrent Allah pour qu’Il fasse cesser la sécheresse, mais n’eurent aucune réponse. Moïse surpris, demanda à Allah la raison de ce refus. Allah lui répondit : « Vous avez été privés de pluie à cause de la malédiction des péchés d’un homme parmi vous qui me désobéit depuis quarante ans et il ne pleuvra pas tant qu’il est avec vous » Moussa dit : « Que devons-nous faire ?» Allah lui répondit : « Chassez-le » Moïse s’est tourné vers ses compagnons et dit : « Ô enfants d’Israël ! Il existe parmi vous un homme qui désobéit à Dieu depuis quarante ans, et suite à la malédiction de ses péchés, nous avons été privés de pluie ; et il ne pleuvra pas jusqu’à ce qu’il nous quitte ! »
Mais personne ne sortit du groupe. L’homme tremblant de peur et de honte n’eut d’autre recours que d’implorer secrètement Allah : «Ô Allah ! Si je sors hors du groupe je me démasquerai et me couvrirai de honte, et si je reste nous allons tous mourir de soif… Ô Allah, pardonnez-moi et couvrez-moi et je jure de ne plus vous désobéir.» Aussitôt ; la pluie tomba. Moïse que la paix soit sur lui s’interrogea: « Ô Dieu ! Il a plu alors que personne n’est sorti du groupe ?! ». Alors Allah lui dit : « Il a plu grâce à ma joie du repentir de mon serviteur qui est revenu vers moi ». Moussa demanda : « Montrez-le moi Seigneur, pour que je puisse être content de lui » Allah lui répondit : «Moïse, Je l’ai couvert alors qu’il me désobéissait, Je ne le démasquerai point le jour de son repentir ! »



A vous maintenant de vous poser la question, combien de fois Allah vous a-t-il couvert pendant que vous lui désobéissez, et durant combien d’années ? Vous n’avez jamais pensé que, peut être un jour cela changera ? Il ne vous vient pas à l’esprit pendant que vous vous enfermez pour vous dissimuler des gens, qu’un regard vous observe ? N’avez-vous jamais honte de Lui ?
L'Envoyé d'Allah que la Grâce et le Salut lui soient accordés a dit: « Un homme qui n'a jamais fait aucune bonne œuvre dit aux siens: "Quand je mourrai, brûlez mon corps et répandez la moitié de mes cendres sur la terre, et l’autre moitié dans la mer". - "Par Allah, ajoute le Prophète, si Allah le veut, Il peut lui infliger le pire des châtiments jamais infligé à personne ". Quand cet homme mourut, les siens réalisèrent sa demande. Mais, Allah donna ordre à la mer de réunir les éléments qu'elle avait reçus et enjoignit à la terre d'en faire autant pour ce qu'elle avait reçu. Une fois l'homme ressuscité, Allah lui dit: "Pourquoi as-tu agi ainsi?". - "A cause de la crainte que Tu m'inspirais, répondit-il; Tu le sais mieux que personne". Allah alors lui pardonna. »
Si vous avez peur de Lui ici-bas vous serez en sécurité plus tard.

Le repentir a trois conditions :

1. Le regret d’avoir commis le péché ;
2. Le renoncement au péché ;
3. La résolution de ne plus le commettre.

Mais, Allah acceptera-il notre repentir si jamais nous commettons à nouveau le péché que nous nous avons résolu de quitter ? Oui ! Et la preuve est la suivante :


Un homme est venu demander au prophète que la Grâce et le Salut lui soient accordés :
- Ô Messager d’Allah ! S’il m’arrive de commettre un péché, sera-t-il inscrit (dans le registre des mauvaises actions) ?
- Il le sera ! Répondit le Prophète.
- Et si je m’en repentais?
-Il sera effacé
- Et s’il m’arrivait de le commettre une nouvelle fois?
- il sera inscrit !
- Et si je m’en repentais ?
- Il sera effacé.
- Et s’il m’arrive de le commettre à nouveau ?
- Il sera inscrit !
- Et si je m’en repentais ?
- Il sera effacé.
- Jusqu’à quand sera-t-il effacé ?
- Allah ne se lassera de te pardonner, que lorsque tu te lasseras de te repentir répliqua le Prophète que la Grâce et le Salut lui soient accordés.

Mes frères ! Aimons Allah et revenons vers Lui et prenons un nouveau départ dans notre comportement envers Allah Le très Miséricordieux!

J’implore Allah, Le Miséricordieux pour qu’Il nous accorde Son pardon, pour qu’Il accepte notre repentir et pour qu’Il réunisse tous les musulmans. Que Prière et Paix soient sur notre Prophète Mohammed et Louange à Allah, Souverain Maître de l’Univers.

Repost 0
14 octobre 2005 5 14 /10 /octobre /2005 00:00

 Comme c'est le mois de Ramadan, qu'on fait la prière de tarâwîh et qu'il est souvent plus facile de se rapprocher d'Allah, eh bien je vous propose de (re)lire ce texte afin que ce mois nous serve à être plus (souvent) humbles dans nos prières.

Je pense que la prière est ce qu'il y a de plus important dans ce monde et que si on la fait convenablement, c'est un plaisir qui devient petit à petit un besoin. Si on la fait convenablement, ça devient un repos et non une tâche ; une envie et non une obligation.


Voici la transcription de la conférence (du professeur Amr Khaled) :

 

Comment accomplir l’humilité dans la prière ? Comment se soumettre à Allah pendant notre prière ? J’ai envie d’avoir cette humilité, mais je n’y arrive pas, je suis distrait. Je vois des personnes qui pleurent en priant ; pourquoi pleurent-elles ? Qu’est-ce qui dans la prière fait pleurer ces personnes ? Comment faire pour sentir ce que sentent ces gens dans leur prière ?

 

 

 

 

A) Différents niveaux dans la prière

 

 

1.      Celui qui ne respecte pas le temps de la prière (il la fait n’importe quand), l’ablution (quand il la fait, il la fait n’importe comment), les règles d’apparence (il ne respecte pas les gestes que le Prophète nous a appris : il regarde sa montre, il bouge tout le temps, il regarde la télévision, il lit n’importe comment, etc.) et bien sûr il ne saurait jamais accomplir l’humilité.

 

Ø      Il a fait la prière mais il sera puni le jour du jugement pour son manque de politesse envers Allah.

 

2.      Il respecte le temps, l’ablution, les règles d’apparence, mais il n’est pas soumis à Allah, son cœur n’est pas présent.

 

Ø      Son jugement sera très long.

 

3.      Il respecte le temps, l’ablution, les règles d’apparence et pendant un moment son cœur est présent, et un autre moment Satan lui prend de son temps, alors il le repousse puis il réessaye d’être soumis, puis Satan revient, etc.

 

Ø      Il est donc entre prière et Jihad (effort) et il a deux récompenses : la récompense de sa soumission à Allah et la récompense de son effort en repoussant Satan. Beaucoup de gens sont dans ce niveau.

 

4.      Il respecte le temps, l’ablution, les règles d’apparence et il ressent l’humilité, il est concentré, il ressent les versets qu’il lit : il dit « Allahou Akbar », il ressent la Grandeur d’Allah, il dit « Soubhana Rabbiya al’AZîm » il ressent la puissance d’Allah, etc.

 

Ø      C’est le bien-aimé d’Allah. Mais il y a encore un 5ème niveau :

 

5.      Il respecte le temps, l’ablution, les règles d’apparence, mais il a sorti son cœur et l’a mis entre les mains d’Allah et il s’est déconnecté du monde et de ce qui s’y trouve. Il n’a aucune information de ce qui se trouve autour de lui, il est avec Allah.

 

Ø      A-t-on déjà réussi à prier comme cela ? Ne fut-ce qu’une seule fois ?

 

 

 

 

 

 

 

B) Gens qui ont cette humilité :

 

 

1.      Le Prophète Mohammed (pbsl) :

 

·        Il disait au muezzin (Bilal) : « Ô Bilal, réconforte-nous par la prière ».

 

                                                                                                             i.      Alors que nous nous dirions plutôt « débarrasse-nous vite de la prière, la série télévisée va commencer dans deux minutes ! » N’aurais-t-on pas quelque temps à consacrer à Allah ? Ce temps-là n’étant déjà pas très dominant dans notre journée, ne serait-ce pas une occasion pour le remplir d’une bonne prière ? Remarquez que dans le Coran, Allah ne dit jamais « ‘Sallou’ » (Priez), mais Il dit « ‘AQimous Salât’ » (établissez, édifiez, enrichissez la prière).

 

·        Quand on venait près du Prophète (pbsl), on entendait un fond de pleures qui se cachait derrière sa lecture du Coran.

 

·        La chose qui importait le plus notre Prophète dans la vie d’ici bas était les deux rak’at qu’il faisait pendant la nuit.

 

 

2.   Soufiâne Atthawriy :

 

·        On dit que quand on le voyait prier on aurait dit qu’il allait mourir à cet instant. Il y a un hadith qui dit « Priez la prière du partant ». Priez comme si c’était votre dernière prière sur terre et que vous allez mourir juste après.

 

                                                                                                             i.      Nous disons tous « Allahou Akbar » plusieurs fois dans notre prière, mais savez-vous la signification profonde qu’a cette phrase ? Elle signifie que j’abandonne toutes mes préoccupations d’ici-bas pour Allah, « Dieu est plus Grand » que tout ce qui peut m’importer dans ce monde. Le premier « Allahou Akbar » est le plus important car si on y pense profondément c’est celui qui va couper toutes les relations, les pensées qui n’ont pas de rapport avec Allah. Puis les autres qui viennent sont des rappels. Chaque fois qu’on est distrait dans quelque chose, « Allahou Akbar », Dieu est plus Grand et plus important que cette chose.

 

 

3.   Imam Hâtem Al’Assam :

 

·        On lui demanda un jour comment il faisait pour se soumettre complètement dans sa prière et il répondit : « Je prie comme si la Kaaba était entre mes yeux, ‘As-sirâte sous mes pieds (‘As-sirâte, c’est le pont surplombant l’Enfer sur lequel nous passerons le jour du jugement), le Paradis à ma droite, l’Enfer à ma gauche, l’Ange de la mort derrière moi, le Prophète me regardant attentivement, je dit « Allahou Akbar » avec glorification, je lit avec méditation, je m’incline avec modestie, je me prosterne avec humilité et j’assemble dans ma prière ma crainte d’Allah et mon espoir de Clémence de Sa part puis je termine ma prière, en me demandant si ma prière a été acceptée ou pas ».

 

 

4.   Orwa Ibn Az-zoubayr :

 

·        Il avait une maladie à son pied et on devait lui amputer alors on lui a proposé de le droguer pour qu’il ne sentent rien, mais il refusa. On lui proposa alors de le frapper sur la tête pour l’assommer, mais c’était trop dangereux parce qu’il risquait la mort puisqu’il était très vieux. Ne sachant que faire, on lui demanda une solution et il répondit : « Laissez-moi prier, lire, méditer, m’incliner puis attendez que je me prosterne puis faites de mon pied ce que vous voulez ». Ils firent comme il a dit et attendirent qu’il se prosterne et à ce moment, le médecin commença à lui amputer son pied. Il ne criait pas, il ne faisait que dire « La ilaha illa Lah » (Il n’y a pas de divinité sinon Allah) « Astaghfirou Lâh » (je demande pardon à Allah) « Alhamdou lilah » (louanges à Allah) « Allahou Akbar » (Allah est plus Grand). Puis le sang coulait de plus en plus et on apporta de l’eau bouillante pour l’arrêter et à ce moment, ‘Orwa s’évanouit. Quand il se réveilla, il dit : « Par Allah, je n’ai rien éprouvé comme douleur jusqu’à ce que l’eau bouillante touchât mon pied ».

 

 

5.    Ali Ibn Abi Talib :

 

·        Avant la prière il devenait pâle, très pâle et on lui a demandé ce qu’il avait, pourquoi il pâlissait, alors il répondit : « Savez-vous devant qui je vais me placer ? »

 

                                                                                                             i.      A-t-on le sentiment de se placer devant Allah quand nous prions ? Pourtant c’est ce que nous faisons, parfois sans s’en rendre compte, alors comment faudrait-il se comporter ?

 

 

 

C) Comment ressentir l’humilité dans la prière ?

 

 

1.      Eviter les péchés car les péchés assombrissent et alourdissent ton cœur. Ils t’empêcheront d’avoir les larmes aux yeux et d’être influencé par la lecture du Coran. On raconte l’histoire d’une personne qui s’est rendue chez l’imam et lui a dit : « Je dors tôt, je prépare mon eau et j’ai l’intention de me lever à la prière du matin mais je n’y arrive pas » alors l’imam lui répondu : « tes pêchés t’ont ligoté ».

 

 

2.      Choisir un ensemble de sourates qu’on aime bien, les étudier et lire leur signification, leur exégèse. Puis prier en lisant ces sourates pendant la nuit.

 

a.      C’est difficile mais une forte volonté suffit pour pouvoir se lever la nuit. Allah ne mérite-t-il pas qu’on se lève pour Lui ? Nous sommes tous capables de le faire, Allah n’as pas choisi des gens à qui il ne donnent pas la possibilité de sentir l’humilité. Bien sûr, plus on étudie le Coran, plus c’est facile de se sentir proche d’Allah.

 

 

3.      Prier en groupe (Jamâ’a) : prier avec son frère, sa sœur, sa mère, son père, dans la mosquée, prier les Tarâwîh. La mosquée est très importante. Si ce n’est pas possible, prier en groupe. Il faut chercher la prière de groupe !

 

 

4.      Comprendre la signification de ‘Salât’, de la prière. Il faut savoir que chaque geste dans la prière a une influence sur le cœur du prieur :

 

a.      L’ablution : il y a un hadith qui dit que chaque geste que nous faisons pendant nos ablutions purifie non seulement le corps, mais aussi le cœur. En effet, on se rince la bouche, toutes les mauvaises paroles qu’on a dites s’effacent, on se rince le visage, toutes les choses mauvaises que nous avons vues s’effacent, etc. Donc essayons de penser à cela pendant que nous faisons nos ablutions.

 

b.      La direction : on se dirige tous avec notre corps vers la Ka ’ba. Mais notre cœur est-il dirigé vers elle ? Ne soyons pas paradoxaux, ne nous mentons pas à nous même : acceptons-nous de nous diriger vers la Ka ’ba et laisser notre cœur se diriger vers autre chose ? Prions avec sincérité, dirigeons notre cœur vers Allah.

 

c.       On dit « Allahou Akbar », (Allah est plus Grand) : rien dans mon cœur, Ô Allah, n’est plus grand que Toi. Faisons attentions à ne pas mentir, c’est-à-dire le dire avec la langue, mais le cœur ne dit pas du tout cela. Oserions-nous dire Allahou Akbar, alors que la vie est plus grande, la famille est plus importante, les jeux, l’argent, le travail, l’amour, etc. ? Du moment qu’on a dit Allahou Akbar, nous entrons directement en conversation avec Allah. Respectons-Le et soyons poli. Imaginez-vous en conversation avec le roi ou quelqu’un de très important et que vous êtes impoli ; il vous met dehors tout de suite, mais par contre, Allah est Clément, Il ne fait pas cela, Il dit : « Aurais-tu trouvé quelqu’un de meilleur que Moi pour que Tu me délaisse ? » Si nous restons impoli avec Lui, il se détourne. Imaginez-vous qu’Allah ne veux pas vous écouter !

 

d.      Puis vient le prologue, la Fatiha. Savez-vous qu’Allah réplique après chaque verset du prologue ? D’après un hadith quoudoussi voici les répliques :

 

 

1. Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

2. Louange à Allah, Seigneur de l'univers.

 

Ø      Mon serviteur m’a glorifié.

 

3. Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,

 

Ø      Mon serviteur m’a exalté.

 

4. Maître du Jour de la rétribution.

 

Ø      Mon serviteur m’a complimenté.

 

5. C'est Toi [Seul] que nous adorons, et c'est Toi [Seul] dont nous implorons secours.

 

Ø      Ceci est entre Moi et mon serviteur.

 

6. Guide-nous dans le droit chemin,

 

7. le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.

 

Ø      Ceci est entre Moi et mon serviteur, et à lui ce qu’il demande

 

 

C’est pour cela qu’Omar Ibn Abd Al’Aziz, quand il lisait le prologue, il marquait un temps d’arrêt entre chaque verset et quand on vint lui demander pourquoi il faisait cela, il répondit : « Afin de goûter pleinement de la réplique de mon Seigneur ».

 

 

e.      Puis une sourate au choix. Il y a trois niveaux dans la lecture d’une sourate :

 

                                                                                                             i.      La langue lit, mais le cœur est absent.

 

                                                                                                           ii.      La langue lit et le cœur écoute.

 

                                                                                                         iii.      Le cœur lit et la langue traduit.

 

Pour pouvoir atteindre le troisième niveau, il faut étudier beaucoup de Coran et lire son exégèse.

 

f.        Puis les gestes habituels en essayant de penser le plus possible à ce que nous disons.

 

Repost 0
18 septembre 2005 7 18 /09 /septembre /2005 00:00

Résumé de la conférence sur «la positivité» de l’émission « tant qu’ils ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes » le 25/03/2003.

Louange à Allah, nous le louons, nous implorons Son aide, Sa guidance, Son secours. Nous cherchons refuge auprès d’Allah contre le mal instigué par notre âme et nos mauvaises actions. Celui qu’Allah guide ne saurait être égaré et celui qu’Allah égare tu ne trouveras alors pour lui aucun allié pour le mettre sur la bonne voie. O Seigneur, étend la paix et la bénédiction sur ce Messager généreux, sur sa famille et ses compagnons.

Sur notre chemin de changement et afin de respecter les règles de la loi divine « tant qu’ils ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes », on retrouve l’un des changements qu’il faut opérer sur notre quotidien : Cessons d’être passifs !
Cette passivité nous la vivons dans tout ce qui nous entoure :
- Les résidences où l’on habite : si l’ascenseur est en panne ou qu’il manque d’entretien comment est ce que je réagis ? « ce n’est pas mon problème »
- L’entrée de l’immeuble ainsi que le trottoir en face de chez moi, ressemble à un dépotoir. comment est ce que je réagis ? « ce n’est pas mon problème ».
- Je constate énormément d’erreurs professionnelles , du vol, de la corruption… . comment est ce que je réagis ? toujours la même réaction, « ce n’est pas mon problème. » Vous imaginez l’ampleur de cette passivité dans notre vie!
- Un autre exemple encore : une personne qui stationne en deuxième position et qui bloque la circulation. Quant à moi, je ne réagis pas car j’estime que ça ne me concerne pas, vu que ce n’est pas sur mon trajet ! Il vaut mieux que je ne fasse pas de remarque car je risque de me faire insulter.
- Dans un petit bureau ou une salle, il y’a une personne qui fume et ça me gêne ainsi que les gens présents dans cette pièce. et pourtant je ne réagis pas et je préfère me taire.. j’ai pris l’habitude de me taire. Suite à cette attitude vous pensez qu’Allah va nous aider ???
- Les parents qui font taire leur enfant dès qu’il a une attitude positive et qui donne son avis : « tais toi ! ne te mêle pas de cela ! »
- Même pendant les élections, on ne prend pas de décision et on ne réagit pas !

Pourquoi cette passivité ?? Qu’est ce qui nous rend aussi passifs ???
En général, dès que tu poses cette question, on te répond : « tu crois que c’est ma réaction ou mes paroles qui vont changer quelque chose !! » « tu crois que le monde n’attend que ma réaction pour que ça s’arrange ?» bien sûr que non !
Mais même si tu ne vois pas d’amélioration, il faut que tu sois positif et actif ! C’est une obligation divine pour chaque musulman.
Et ne pense pas que les choses vont s’arranger, si tu contentes d’appliquer ce changement d’attitude qu’avec tes enfants.. Regarde attentivement ce verset, est ce qu’Allah a dit : En vérité, Allah ne modifie point l'état d’un individu, tant qu’il ne modifie pas ce qui est en lui-même. Jamais !! Allah a dit : " En vérité, Allah ne modifie point l'état d'un peuple » Tu remarqueras qu’Il a mentionné Peuple. C’est à dire, tu peux changer toi et tes enfants en vous distinguant des autres, mais le changement ne se produira pas, il n’y aura pas d’aide d’Allah. Il faut que l’état de toute la société change. Si la société n’est pas solidaire dans ce changement, comment veux tu préserver tes enfants ?? c’est pour cette raison qu’on ne peut approuver ce genre de justification passive : « mon attitude ne changera pas le monde ! » Ton attitude changera ce monde certainement ! « Mon attitude à moi seul peut changer les monde? » oui tout à fait. « Ca n’arrivera pas tout de suite, mais peut-être dans 100 ans ou plus. » Et alors, c’est quoi le problème ? il vaut mieux y arriver dans un siècle que de ne jamais y arriver !

Attention être actif ne veut pas dire manquer de tact ! Allah dit : « Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. Car c'est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s'égare de Son sentier et c'est Lui qui connaît le mieux ceux qui sont bien guidés. » Verset 125- Sourate Les abeilles (A-Nahl)

Si tu veux le changement il faut être positif et actif car les catastrophes nous entourent..
« Et craignez une calamité qui n'affligera pas exclusivement les injustes d'entre vous. Et sachez qu'Allah est dur en punition. » Verset 25 Sourate Al-Anfal

Un jour, le Prophète (sur lui la grâce et la paix) se réveilla effrayé et dit alors: "Il n'y a d'autre divinité qu'Allah; malheur aux Arabes qui sont sous le coup d'un danger imminent. Aujourd'hui, une brèche est faite dans le mur de Yajouj et de Majouj de cette grandeur". Sufyân fit alors signe pour indiquer le nombre dix (pour donner idée de la grandeur de la fissure). - "O Envoyé d'Allah, m'écriai-je, allons-nous donc périr, alors qu'il y a parmi nous des gens vertueux?". - "Oui, répondit-il, si les turpitudes deviennent nombreuses".

Allah a demandé à l’ange Gabriel de faire disparaître un village (l’engloutir sous terre). Gabriel Lui dit : O Allah, il y’a dans ce village ton serviteur qui est entrain de prier. Allah lui dit : Commence par lui ! Gabriel Lui dit: Pourquoi ? Allah lui dit : « Son visage n’a pas rougit une seule fois pour moi ! » Il n’a jamais réagi pour que mon message soit respecté et appliqué ! il n’a jamais rougi de colère en observant les autres entrain de me désobéir ! L’islam nous demande d’être actif et bénéfique dans notre société. Car comme je vous l’ai dit précédemment, l’Islam veut qu’on soit une Oumma solidaire et refuse l’individualisme.

Omar Ibn Al-Khatab (qu’Allah soit satisfait de lui) Les villages sont sur le point de disparaître (mourir) alors qu’elles sont peuplés On lui demanda : comment est ce possible ? Il dit : Si les libertins prévalent sur les bons.

Un autre sens très significatif que nous enseigne Omar Ibn Al-Khatab (qu’Allah soit satisfait de lui) si le péché ne se voit pas est reste secret il ne portera préjudice qu’à celui qui l’a commis, par contre si ça se sait et que les gens ne font rien pour le changer, toute le monde va en pâtir !

Le Prophète -sur lui la grâce et la paix- a dit : « Par celui qui tiens mon âme entre ses mains, vous devez ordonner de faire le bien et d’interdire le répréhensible sans quoi Dieu sera sur le point de vous infliger un châtiment qu’à la suite vous L’invoquerez (pour qu’il vous épargne) mais vous resterez inexaucés »

Vous réaliser l’ampleur du danger que cause la passivité ! Le changement qu’on souhaite se divise en deux : Un changement qu’Allah nous apporte et un changement dont on est responsable. Mais Allah ne fera rien tant qu’on a pas effectué au préalable un changement en nous-mêmes !
Décidons ensemble d’arrêter cette passivité afin de changer cette réalité amère qu’on vit au quotidien. Chaque réaction et attitude positives seront bénéfiques pour nos frères en Irak et en Palestine..

le Prophète -sur lui la grâce et la paix- a dit : « Celui qui observe strictement les prescriptions de Dieu, et celui qui les transgresse, sont comparables à des gens qui se trouvent sur un bateau et après un tirage au sort, les uns occupent le pont et les autres la partie inférieur. Ceux qui se trouvent en bas sont obligés lorsqu’ils ont besoin d’eau, de monter sur le pont et de croiser ceux qui y logent. Ils se dirent : Si nous faisions un trou dans notre part du bateau on pourrait s’abreuver et éviterait de gêner ceux qui se trouvent sur le pont; mais si ceux qui se trouvent sur le pont les laissent faire, tous les hommes périront, alors que s’ils les empêchent, ils seront tous sauvés » Vous savez pourquoi le Prophète –sur lui la grâce et la paix- a donné comme exemple un bateau ?? car le résultat d’un trou ou d’une énorme fissure est instantané. Ce qui rend l’exemple très clair et très compréhensible! Car cette image du bateau est représentative de la société : n’importe quelle fissure dans la société influe sur plusieurs générations. (cause le naufrage de plusieurs générations) Que puis-je faire tout seul ??
Je vais te citer plusieurs exemples de positivité :

Un homme croyant, de la famille du Pharaon. Regardez cette positivité face au Pharaon avec toute sa prestance et son pouvoir. Allah le décrit ainsi:.
« Et un homme croyant de la famille de Pharaon, qui dissimulait sa foi dit: "Tuez-vous un homme parce qu'il dit: "Mon Seigneur est Allah?" Alors qu'il est venu à vous avec les preuves évidentes de la part de votre Seigneur. S'il est menteur, son mensonge sera à son détriment; tandis que s'il est véridique, alors une partie de ce dont il vous menace tombera sur vous". Certes, Allah ne guide pas celui qui est outrancier et imposteur! » Verset 28- Sourate Ghafer
Il a pris ses responsabilités et a tenu ses obligations face à Allah . Quelle a été la réponse immédiate d’ Allah :« Allah donc le protégea des méfaits de leurs ruses, alors que le pire châtiment cerna les gens de Pharaon: » Verset 45- Sourate Ghafer

Tu crains qu’il arrive quelque chose à tes enfants ? Assimile bien ce qui suit :
« Que la crainte saisisse ceux qui laisseraient après eux une descendance faible, et qui seraient inquiets à leur sujet; qu'ils redoutent donc Allah et qu'ils prononcent des paroles justes. » Verset 9- Sourate NisÂ

Le croyant de Sourate Yâ-Sîn : Allah a envoyé deux messagers à cette cité mais ils n’ont pas voulu les croire et ils les traitèrent de menteurs. Il envoya un troisième envoyé.. Les habitants de la cité sont mécréants et il y’a trois messagers. ; La réaction normale c’est de se dire il y’a suffisamment de messagers, pourquoi vais je m’en mêler ? Il n’ont pas besoin de moi. Ce n’est pas moi qui vais faire changer quelque chose, alors que les gens concernés n’y arrivent pas ? figure toi que si !! cet homme qui n’est pas resté passif et qui est arrivée de l’autre bout de la ville.. tout ce trajet pour démontrer sa positivité : « Et du bout de la ville, un homme vint en toute hâte et dit: "Ô mon peuple, suivez les messagers: [21] suivez ceux qui ne vous demandent aucun salaire et qui sont sur la bonne voie. » Verset 21-22-Sourate Yâ-Sîn
Tu peux être comme lui ? Dès que c’est l’heure de la prière du Dohr, tu peux demander à tes collègues de venir faire leur prière !!!tu peux dire à la personne qui t’enfume de cesser de fumer ou de sortir fumer dans l’espace fumeur!!

La huppe de Salomon : un petit oiseau parmi les troupes de soldats de Salomon qui se rendait chez Salomon afin de lui rendre des comptes. Il aperçut sur son chemin un peuple qui se prosterne devant le soleil au lieu d’Allah. Ceci l’attriste et en même temps l’intrigue…Mais il ne s’arrête pas là, il va en parler à Salomon et va lui fournir les preuves :« Mais elle n'était restée (absente) que peu de temps, et dit: "J'ai appris ce que tu n'as point appris; et je te rapporte de Saba'une nouvelle sûre: » Verset 22- Sourate Les Fourmis (Naml)

Une fourmis : imaginez une petite créature insignifiante mais qui a une attitude positive. Dès qu’elle a aperçu l’armée s’approcher, elle s’est empressée d’avertir son peuple :« Quand ils arrivèrent à la Vallée des Fourmis, une fourmi dit: "Ô fourmis, entrez dans vos demeures, (de peur) que Salomon et ses armées ne vous écrasent (sous leurs pieds) sans s'en rendre compte". [18] Il sourit, amusé par ses propos et dit: "Permets-moi Seigneur, de rendre grâce pour le bienfait dont Tu m'as comblé ainsi que mes père et mère, et que je fasse une bonne œuvre que tu agrées et fais-moi entrer, par Ta miséricorde, parmi Tes serviteurs vertueux". » naml 18-19
Sa positivité a fait sourire de joie Salomon, et il remercia Allah pour le bienfait dont Il l'a comblé.

Un exemple de positivité avec toute la sagesse et la politesse qui se doit. Le jour de la bataille de Badr, Ibn Al-Moundir remarque que l’emplacement des troupes choisit par le Prophète –sur lui la grâce et la paix- n’était pas judicieux. Il s’approcha du Prophète –sur lui la grâce et la paix- et lui demanda si ce choix tactique était une révélation d’Allah ou un choix personnel. Le Prophète –sur lui la grâce et la paix- l’informe que c’est un choix personnel. Ibn AL-Moundir lui proposa alors de changer d’endroit et de tactique car il avait plus d’expérience dans le domaine, Le Prophète –sur lui la grâce et la paix- suivit ses conseils.

Ibn Masoud : Il s’est converti à l’Islam le jour de la bataille des coalisés, il a voulu être actif et faire quelque chose. Il eu la brillante idée de semer la zizanie entre les mécréants et les juifs !

Un étudiant dans une faculté ne trouvait pas d’endroit ou prier à l’intérieur de la fac, il a cherché partout mais en vain. Il devait se résigner à faire la prière dans un endroit sombre dans un sous-sol où il y’a avait un vieil homme qui priait…il se dit impossible, je refuse de faire ma prière sous terre ! Il se rend dans la cour de la faculté et s’est mis à faire l’appel à la prière puis à prier tout seul. Tous les jours, il priait tout seul dans la cour ensuite le vieil homme le suivit et ils se mirent à prier tout les deux. Les jours suivants d’autres personnes (professeurs, employés, étudiants) se joignirent à eux. Vu le nombre de gens qui augmentait , le recteur fut obligé de construire une salle pour la prière afin de garder une bonne image de sa faculté. Toutes les facultés ont suivi cette exemple et ont construit des salles de prière. Cet étudiant récoltera une bonne action auprès d’Allah à chaque fois qu’une personne prie dans cet endroit, et ce jusqu’au jour du jugement dernier.. Avez vous cette attitude positive !! Ensemble, soulevons notre drapeau et soyons fiers n’ayant pas honte ! Les tyrans ainsi que ceux qui désobéissent à Allah n’ont pas honte de soulever le leur !

Traduit par la sœur Salma – www.amal-online.net

Repost 0
5 septembre 2005 1 05 /09 /septembre /2005 00:00
Laisse moi te décrire un peu le droit chemin, As-Sirâte d’ici-bas, tel que l’a décrit le prophète (qpssl) :

 

 

 

 Un compagnon a raconté: « Pendant que nous étions assis avec le prophète (qpssl)  il nous traça une ligne droite sur le sol, et il dit: Voici le sentier d’Allah! Puis il traça, à gauche et à droite de ce trait, de multiples autres traits en zigzag et il dit: Voici les chemins (de perdition)! À la tête de chaque chemin, un diable qui attire à la Fournaise ! Puis, il  récita: « Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc ; et ne suivez pas les senties qui vous écartent de Sa voie, voilà ce qu’Il vous enjoint. Ainsi atteindrez-vous la piété… » (VI-153). »

 

 


Un second hadith magnifique de limpidité! Pour le savourer, fais fonctionner ton imagination pour voir ce chemin que décrit le prophète (qpssl) !

 

 


Le prophète (qpssl)  a dit :
« Allah (swt) a cité en parabole un chemin droit, et des deux côtés du chemin il y a un rempart et dans les (deux) remparts on trouve des portes ouvertes protégées par des rideaux baissés. A la tête du chemin droit, un apôtre qui dit: Ô gens! Prenez ce chemin! Et ne zigzaguez pas! Et au milieu du chemin droit, un (autre) apôtre appelle les gens et leur dit: Malheur à vous! Ne tirez pas ces rideaux sinon vous allez vous engager dans une porte et vous tomberez! »

 

 


Arrives-tu à visualiser le chemin? Les remparts, un de chaque côté? Les portes et les rideaux?

 

 


Et le prophète (qpssl)  poursuit:

 

 


 «  Le chemin droit est le chemin d’Allah!

 

 

 - Les deux remparts sont les sacro-saints d’Allah (toutes les choses qui doivent être l’objet d’un respect absolu et qu’on ne doit pas violées!) [Maharem ‘Allah (swt): les choses qu’Il a interdites]!

 

 

- Les portes sont les issues vers l’illicite!
- Les rideaux sont des artifices par lesquels le diable t’attire vers l’illicite! Si tu t’engages dans une porte, tu tomberas en Enfer!

- L’apôtre à la tête du chemin est le Coran!

 

 

- L’apôtre au milieu du chemin est une « intuition » (barrière morale) qu’Allah(swt) a mis dans le cœur de chaque croyant, qui lui dit: Ne t’engage pas dans cette porte! »

 

 

 

 

[C’est merveilleusement décrit, n’est-ce pas ?]

Les portes sur ce chemin sont comme les tenailles du pont de l’Enfer!

 

 


- Sur une porte, à l’intérieur, il y’a écrit « Fornication », mais sur son beau rideau rouge, on lit : « AMOUR »! [Illicite bien sûr! Cela commence par l’amour et se terminera par la fornication!]

 

 


- Sur une seconde porte, à l’intérieur: « L’alcool est une impureté » mais sur son chatoyant rideau jaune on lit: « Sois un homme et essaie pour voir »!

 

 


- Sur une troisième porte, à l’intérieur: « La nudité et l’outrage à la pudeur » mais sur son envoûtant rideau multicolore on lit: «  LA MODE  »! …Etc. Les portes sont multiples avec des enseignes toujours attrayantes et aveuglantes!

 

 


J’ai peur pour toi! J’ai peur que tu t’engages dans une porte et que tu ne puisses plus en sortir! Cramponne-toi à tes amis pieux et dis-leur: « Si vous voyez que je me laisse aller après le ramadan (et que je m’écarte du chemin), ne me laissez pas tomber! »

 

 


Et si tu tombes une fois (en t’engageant dans l’une des portes), s'il te plaît reviens (sur le droit chemin) et repens-toi vite! J’ai peur que tu meurs en étant en dehors du chemin! [Te rends-tu compte?!] Cela te fera tomber en Enfer, à coup sûr!

 

 


J’ai peur que tu dévies du chemin et que tu te dises: « Je redeviendrai sérieux inch’Allah », puis que tu le redeviennes et que tu rechutes à nouveau! Et toi ma sœur, j’ai peur que tu mettes le voile, puis que tu le retires! J’ai peur que tu décides d’arrêter les mauvaises fréquentations et que tu te retrouves parmi elles encore une fois! Etc… etc…

 

 


J’ai peur que tout cela (tes zigzags sur le droit chemin) se reproduise [en chutes et écorchures] sur le pont de l’Enfer!

 

 


S'il te plaît! Cramponne-toi au chemin avec tes mains et tes dents! On ne sait pas quand est-ce que l’on mourra! Ne meurs pas en étant en dehors du chemin! S’il te plaît! C’est le diable qui t’incite à tirer les rideaux et il n’a que ça à faire! C’est son travail! Il l’a dit à Allah (swt): « (…) Je m’assoirai pour eux sur Ton droit chemin! » (XVI-7) Pour les en détourner! [C’est très explicite!]

 

 


Fais attention ma soeur
! Les rideaux sont multicolores! Ils sont trompeurs! Il te dira: « Je t’aime! » Tu le croiras! Et il voudra te connaître un peu plus, ce qui veut dire des rendez-vous en tête à tête, puis cela aboutira à une fréquentation illicite, à un flirt et que sais-je encore! Ne te laisse pas berner ma soeur, s'il te plaît!

 

 


Le droit chemin? C’est le mariage! Le gain licite! Le voile! La prière! L’adoration!…etc.

 

 

 Et ses balises sont les bonnes fréquentations (celles des pieux)!


Veux-tu franchir le pont de l’Enfer rapidement?


 

 

Voici quelques « recettes »:

 

 

·         Le prophète (qpssl)  a dit: « Annonce la bonne nouvelle aux marcheurs dans le noir (ceux qui sortent à la prière du Fajr avant le levé du soleil)! Une lumière totale le jour de la résurrection (les attend)! » [Quand est-ce que l’on aura besoin de lumière ce jour là? Sur le pont!]

 

 

 

 

·         Il  a dit aussi: « Il franchira As-Sirâte et ne glissera point en Enfer, un serviteur, homme ou femme, croyant, qui aura perdu trois enfants (ici-bas)!

 

 

 

 


Une femme répliqua:
- Et (s’il n’en perd que) deux?
- Et deux!
- Et un (seul)?
Il  s’est tût un instant puis il dit:
- Et un (seul)! »

 

 

 

 

·         Il a dit aussi: « Celui qui comble un besoin et (rend service) à son frère (de religion), Allah affermira ses pas sur As-Sirâte (pont de l’Enfer)! »

 

 

 

 

·         Le « respect des dépôts » et le respect des liens de sang! »

 

 

 

 

·        Le repentir: « Ô vous qui avez cru! Repentez-vous à Allah d’un repentir sincère. Il se peut que votre Seigneur vous efface vos fautes et qu’Il vous fasse entrer dans des Jardins (…) [ceux-là] Leur lumière courra devant eux et à leur droite, ils diront : « Seigneur, parfais-nous notre lumière et pardonne-nous. Car Tu es Omnipotent. » (LXVI-8)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment faire pour marcher, et demeurer sur le droit chemin (As-Sirâte d’ici-bas)?

 

 



 

1-     Cramponne-toi au Coran, car Allah (swt) a dit du Coran qu’il est un chemin droit.

 

 

 

 

 

 

2-    Cramponne-toi à la tradition prophétique (Sunna), car Allah (swt) a dit du prophète (qpssl)  « (…) et en vérité tu guides vers un chemin droit ! » (XLII-52).

 

 

 

 

3-     Cramponne-toi aux bonnes fréquentations (tes amis pieux): « Le chemin de  ceux que Tu as comblés de faveurs, » (I-7)



Voilà! Soyez lumineux!

 

 

 

 

 

 

 

 

[Traduit avec la précieuse collaboration d’Amèle09, de walen95 et de  Fird@ous du forum oumma.net. Ne les oubliez pas dans vos invocations]

 

 

Repost 0
5 septembre 2005 1 05 /09 /septembre /2005 00:00
L’autre chose remarquable:

 

- Pour prendre le droit chemin (As-Sirâte d’ici-bas), tu dois commencer par suivre le prophète (qpssl)  [son enseignement t’est indispensable pour pratiquer ton culte] et pour aborder le pont de l’Enfer (As-Sirâte de l’au-delà), tu trouveras, à son début, le prophète (qpssl)  qui priera pour toi!

 

 


- A la fin du droit chemin (As-Sirâte d’ici-bas) [qui prend fin avec ta mort], ta tombe sera un jardin de Paradis (si tu es un bon croyant) et l’aboutissement du pont de l’Enfer (As-Sirâte de l’au-delà) est le Paradis!

 

 


- Si tu dévies du droit chemin (As-Sirâte d’ici-bas) : « Et quiconque se détourne de Mon Rappel, mènera certes, une vie pleine de gêne » (XX-124) [Une vie étriquée et misérable! Sans épanouissements! Tu étouffes!] Et si tu dévies du pont de l’Enfer (Sirâte de l’au-delà) tu tomberas dans une Fournaise noire et ténébreuse [étouffante aussi!]

 

 


- Il y aura des harpons, des crochets et des tenailles dans l’au-delà et il y a des harpons, des crochets et tenailles ici-bas (les tentations)!

 

 



- La lumière dans l
’au-delà sera la lumière de tes bonnes actions ici-bas!

 

 


[Tu vois qu’il y a un lien très étroit, que tu ne soupçonnais même pas, entre les deux! Ton parcours sur le pont de l’Enfer sera une réplique de ton parcours sur le droit chemin ici-bas!]

 

 


Pour résumer :

- Ta vitesse sur le pont de l
’Enfer, c’est toi qui la fixes!
- Ta chute en Enfer, c’est toi qui la choisis!
- Ton arrivée au Paradis dépend de ta volonté!

C’est le même chemin!

 

 


C’est pour cela que le verset: « Guide-nous dans le droit chemin » (I, 6) est au cœur du prologue (Al Fatiha), que tu récites, au moins, 17 fois dans la journée! Et c’est normal qu’il en soit ainsi car il s’agit, comme tu l’as vu, de ta vie et de ton salut! [Tu comprends maintenant l’importance de la Fatiha , tu ne la réciteras plus comme avant!]

 

 


Ce verset est le centre autour duquel tourne toute la sourate!

 

 


Dans la première partie de la sourate, on fait l’éloge d’Allah et on Le loue [pour que notre demande soit agréée, comme nous l’a appris notre prophète (qpssl) ]:
« Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah, Seigneur de l’univers

 

 

Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,
Maître du Jour de la rétribution

 

 

C’est Toi [Seul] que nous adorons, et c’est Toi [Seul] dont nous implorons secours. »

 

 

Puis, nous formulons notre demande en question:
 « Guide-nous dans le droit chemin, »

 

 



 

Et enfin, il y a une description de ce que l’on a demandé:
«
Le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs,
Non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés. 
»

 

 

 
C
’est comme si on disait à Allah (swt): « De grâce! On veut (rester sur) As-Sirâte! »


La lumière que l’on aura sur As-Sirâte viendra de « ceux que Tu as comblés de faveurs »: c’est-à-dire le prophète (qpssl) , ses compagnons, ses épouses et tous ceux qui nous serviront d’exemple dans la vie ici-bas [dont on suivra le chemin] pour avoir de la lumière dans l’au-delà!

 

 


Qu’est-ce qui peut te faire dévier du Sirâte? Deux choses:

 

 


- Les plaisirs sensuels (illicites). Donc, on doit éviter « ceux qui ont encouru Ta colère». Absorbés par les plaisirs [et la débauche], ils ont délaissé notre Seigneur!

 

 

 
- Tout ce qui est spécieux (qui est trompeur sous une apparence de vérité: « Chobha »). Donc, on ne suivra pas non plus «des égarés
», des gens qui se sont perdus dans les méandres doctrinales, loin de la Révélation.

 

 



Le but du prologue (Al Fatiha)
est: « Je veux marcher sur le droit chemin! (As-Sirâte!) ».

 

 


Sur le pont de l’Enfer, les harpons et les crochets seront au nombre des péchés commis ici-bas!

 

 


Il y
aura le harpon du mensonge, qui écorchera tous les menteurs, le crochet du flirt qui atteindra tous ceux et toutes celles qui se seront laissés aller à cette relation, les épines d’acier des regards illicites, qui écorcheront tous ceux et celles qui n’auront pas baissé leurs regards et les chutes corresponderont à tes multiples « retours en arrière d’après-ramadan » lorsque tu redevenais le (la) même, ou pire, après un mois d’intense dévotion ! [Tu avais reculé d’un cran encore une fois!]

 

 



Veux-tu savoir si tu es sur le droit chemin?

Regarde (qui sont) tes amis! Les croyants sont les balises de ton chemin!

 

 


Pourquoi Allah (swt) a-t-Il appelé As-Sirâte d
’ici-bas, le Droit chemin? Pourquoi « le droit »?

 

 

Parce qu’il (pour te dire qu’il) est simple et court et permet d’atteindre ton objectif, c’est-à-dire la porte du Paradis!

 

 

[Il n’est pas sinueux! la ligne droite n’est-elle pas le chemin le plus court entre deux points?]

 

 

Repost 0
5 septembre 2005 1 05 /09 /septembre /2005 00:00

...


Quand aux croyants, ils seront lumineux!

 



«Le jour où tu verras les croyants et les croyantes, leur lumière courant devant eux et à leur droite ; (on leur dira): « Voici une bonne nouvelle pour vous, aujourd’hui: des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux pour y demeurer éternellement ». Tel est l’énorme succès ! » (LVII-12)

 

 


Et les hypocrites?

 

 


(LVII-13 ; 14)
«Le jour où les hypocrites, hommes et femmes, diront à ceux qui croient: « Attendez que nous empruntions [un peu] de votre lumière ». Il sera dit : « Revenez en arrière, et cherchez de la lumière C’est une sorte de moquerie car ils ne peuvent revenir nulle part! « En arrière » veut dire à la vie ici-bas car c’est ici que l’on fait le plein de lumière!

 

 


Mais nous, nous y sommes encore (ici-bas)! Pourquoi traînons-nous les pieds?!
Pourquoi traînons-nous les pieds lorsqu’il s’agit d’obéir à notre Seigneur?
Pourquoi traînons-nous les pieds lorsqu’il s’agit de se comporter convenablement avec nos parents?

 

 

Pourquoi traînons-nous les pieds lorsqu’il s’agit d’accomplir la prière d’Al Fajr à l’heure?

 

 

Pourquoi traînons-nous les pieds lorsqu’il s’agit de préserver nos liens de sang?
Pourquoi traînons-nous les pieds lorsqu’il s’agit de porter le voile ?
Pourquoi traînons-nous les pieds lorsqu’il s’agit de se hâter vers notre Seigneur et de l’adorer?

 

 


Pourquoi?

 

 


… C’est alors qu’on éleva entre eux une muraille ayant une porte dont l’intérieur contient la miséricorde et dont la face apparente a devant elle le châtiment !
Une sorte de barrière pour les empêcher (les hypocrites) d
’avancer sur As-Sirâte grâce à la lumière des croyants!

 

 


Les hypocrites diront aux croyants:

 

 

 … N’étions-nous pas avec vous, leur crieront-ils? « Oui, répondent (les autres) mais vous vous êtes laissés tenter, vous avez comploté et vous avez douté et de vains espoirs vous ont trompés, jusqu’à que vienne l’ordre d’Allah. Et le séducteur (le diable) vous a trompés au sujet d’Allah ! »

 

 

 
Certes, tu étais ma copine mais tu n’écoutais pas! Et je te… (à quoi ça sert maintenant ? Il est trop tard !).

 

 




 

 

 

 

 

Le lien avec la vie d’ici-bas!


Une chose importante à remarquer:

 

 


Le pont de l
’Enfer s’appelle As-Sirâte et dans le prologue (Al Fatiha), Allah (swt) appelle le droit chemin As-Sirâte! « Ihdina As-Sirâte al mostaqim! [Guide-nous dans le droit chemin» (I, 6)

 

 

 
La question qui se pose ici, est
: pourquoi? Pourquoi le même nom? [Attention! Aucune parole divine n’est fortuite ou à prendre à la légère!]

 

 


La réponse est évidente!

 

 


As-Sirâte de l’au-delà n’est que le prolongement du Sirâte d’ici-bas! Il s’agit du même chemin! Celui qui a été guidé sur As-Sirâte d’Allah (swt) (le droit chemin) ici-bas, le sera aussi dans le Sirâte de l’au-delà (le pont de l’Enfer)!

 

 


En effet, c’est comme si Allah (swt) te disait: « Si tu marches comme Je le veux (en respectant Mes commandements) sur le droit chemin (As-Sirâte de la vie ici-bas), Je te ferai marcher comme tu le souhaiteras et le voudras sur le pont de l’Enfer (As-Sirâte de l’au-delà!) ».

 

 


Pour t’éclaircir la chose un peu plus, c’est, en quelque sorte, la même avenue! Celui qui s’égare de la bonne direction ici-bas, ne saura pas marcher (droit) dans (le prolongement de l’avenue) dans l’au-delà!

 

 


C’est la raison pour laquelle, le droit chemin et le pont de l’Enfer, portent tous les deux le même nom! As-Sirâte!

 

 


A partir de là, tout en marchant sur As-Sirâte d
’ici-bas, tu gardes dans ton esprit As-Sirâte de l’au-delà. Toute ton activité s’en trouve influencée car tout ce que tu fais ici, tu le retrouveras là-bas! [Donc tu réfléchis deux fois avant d’agir!]

 

 


C’est comme si Allah (swt) te disait: « Tu es libre! C’est toi qui détermines ta progression sur le pont de l’Enfer (As-Sirâte de l’au-delà) en marchant correctement sur le droit chemin (As-Sirâte d’ici-bas!) »

 

 


Alors, fais attention! Si tel péché t’écorche (si tu y succombes) ici-bas, ce sera, alors, le harpon qui t’écorchera dans l’au-delà! Et ce sera proportionnel au degré de ton laisser-aller à ce péché!

 

 


Vois-tu comment tu as glissé et tu t’es accroché au pont de l’Enfer? Cela correspond à ta glissade (dans le péché) ici-bas!

 

 


Vois-tu comment ta progression est lente sur le pont de l’Enfer? Cela correspond à ta progression sur le droit chemin ici-bas! (Tu traînais les pieds pour ta religion !)

 

 


C’est le même Sirâte

Repost 0
5 septembre 2005 1 05 /09 /septembre /2005 00:00

Louange à Allah, nous le louons, nous implorons Son aide, Sa guidance, Son secours. Nous cherchons refuge auprès d’Allah contre le mal instigué par notre âme et nos mauvaises actions. Celui qu’Allah guide ne saurait être égaré et celui qu’Allah égare tu ne trouveras alors pour lui aucun allié pour le mettre sur la bonne voie.

Ô Seigneur, étend la paix et la bénédiction sur ce Messager généreux, sur sa famille, ses compagnons.

 

 

Avec tous les événements sanglants que nous vivons, cela m’a rappelé le jour du jugement dernier.

 

 

Il m’est venu alors à l’idée de te parler d’une des étapes du jour de la résurrection !

 

 

C’est l’étape la plus délicate ! Tu vas te rendre compte qu’elle a un lien étonnant avec ta vie de tous les jours !

 

 


Mais commençons d’abord par présenter cette étape :

 

 

 
Il s
’agit, en fait, de la dernière étape à passer juste avant de se retrouver devant la porte du paradis. C’est le passage sur As-Sirâte !

 

 

                                                         
On y arrive après la résurrection, l
’attente du jugement, la pesée des bonnes et mauvaises actions et l’envol des livres (où sont inscrits les bonnes et mauvaises actions).


Je t’en prie ! Pour pouvoir vivre cette étape, active ton imagination et essaye de te présenter cette situation, concentre-toi et imagine cette vérité qui se produira ! Le Coran le dit ! Imagine que tu y es et que tu vas aborder As-Sirâte !

 

 

Qu’est-ce que As-Sirâte ?

 

 


Après avoir passé les trois précédentes étapes, pour arriver devant la porte du paradis de là où tu es, il faut passer au dessus de l
’Enfer ! Comment ? Par un pont qui le surplombe!

 

 


«Il n’y a personne parmi vous qui ne passera pas par [l’Enfer] : car [il s’agit là] pour ton Seigneur d’une sentence irrévocable ! » (XIX- 71).
« ne passera pas par [l’Enfer] »
: c’est-à-dire, sur le pont de l’Enfer que les croyants franchiront selon leurs oeuvres ici-bas mais les mécréants tomberont de celui-ci !

 

 

 

 

Donc, As-Sirâte est le pont de l’Enfer! Il fait la largeur de l’Enfer et tout le monde l’empruntera!

 

 


Combien fait-il de kilomètres? Je ne sais pas! Cela dit, on a une idée de la profondeur de l’Enfer: un jour, le prophète (qpssl) était assis avec les compagnons lorsqu’ils entendirent un bruit sourd qui les fit sursauter! Le prophète (qpssl) dit alors :

 

 

 

« Savez-vous ce que c’est?

- Non!

 

 

 - C’est un rocher qui vient de tomber au fond de l’Enfer ! Il chutait depuis 70 hivers (années) et il vient (à peine) d’atteindre le fond ! »

 

 


Imagines-tu? S’il faut 70 ans pour toucher le fond, comment doit être la largeur de l’Enfer ? Combien fait-elle?

 

 

 Des milliers, des millions, ou des milliards de kilomètres? Peut-être bien !
Imagine un peu la distance que tu vas devoir parcourir sur As-Sirâte, et à ton allure ! En combien d’années le franchiras-tu?

 

 


Laisse-moi te décrire un peu plus ce pont de l’Enfer:

Le prophète (qpssl) a dit :

 

 

« Il est plus fin qu’un cheveu et plus tranchant qu’un sabre ! »

 

 


Sens-tu ton pied quand il se posera dessus? Et si tu glisses et que tu t’y accroches avec tes mains, comment vont-elles être?

 

 

 

 

Il se peut que tu me dises: « Mais, comment marchera-t-on dessus alors qu’il est plus fin qu’un cheveu?».

 

 

Allah (swt), ce jour là, fera marcher des gens sur leurs visages, comment ne pourrait-Il pas te faire marcher sur ce pont? Il (swt) dit en effet :

 

 

 « Ceux qui seront traînés [ensemble] sur leurs visages vers l’Enfer, ceux-là seront dans la pire des situations et les plus égarés hors du chemin droit. » (XXV-34)

 

 


Donc, il est aussi fin qu’un cheveu, mais tu marcheras dessus!

 

 


Et attention! Sous le pont, l’Enfer est noir et ténébreux! « (…) ils lui entendent un gémissement, tandis qu’il bouillonne. Peu s’en faut que, de rage, il n’éclate!(…)» (LXVII- 7 ; 8)

 

 

Donc, tu entendras les gémissements de l’Enfer lors de ton passage!

« (…) [le feu] jette des étincelles volumineuses comme des châteaux ! » (LXXVII-22)

 

 


Tu te rends compte de la taille des étincelles! Et ce n
’est pas tout! Tu passeras en portant tes péchés sur le dos!

 

 

« (…) et ils portent leurs fardeaux sur leurs dos, et quels mauvais fardeaux!»(VI, 31)

 

 


Sur As-Sirâte, il y
a des épines en acier qui pourront écorcher ton pied et il y a des crochets et des harpons qui pourront l’arracher! Tu pourras aussi être saisi par une tenaille qui te fera tomber en Enfer! Imagines-tu ta chute qui durera 70 ans?!

 

 


Tu comprends pourquoi lorsque Abdullah ibn Rawaha entendit le verset : « Il n’y a personne parmi vous qui ne passera pas par [l’Enfer] : car [il s’agit là] pour ton Seigneur d’une sentence irrévocable ! » (XIX- 71) se mit à pleurer et lorsqu’on lui demanda pourquoi, il répondit : « Comment ne pas pleurer alors qu’il m’a informé que j’allais emprunté le pont, mais ne m’a pas garanti que je le franchirai! »

 

 


Un jour, le prophète (qpssl) , qui dormait, sa tête posée sur les genoux de Aïcha, fut réveillé par les larmes de celle-ci, qui lui sont tombèrent dessus. Il  lui dit :

 

 

  « Qu’as-tu?
- J’ai pensé au jour de la résurrection ô Messager d’Allah (swt) ! Je me suis demandé : Pensera-t-on aux nôtres? Et les bien-aimés penseront t-ils les uns aux autres?
- Oui! Sauf lors de trois étapes: la balance, les livres qui s’envolent et As-Sirâte! »

 

 

[Donc c’est l’une des étapes où l’on ne pensera pas aux autres! Quelle que soit leur place dans notre coeur!]

 

 


Cela veut dire qu’une fois sur As-Sirâte, si ta mère se trouve devant toi, tu ne la regarderas même pas! Chacun pour soi ! On n’est préoccupé que par son propre sort!
Tu imagines ton frère, là devant toi! Même s’il tombe et crie tu ne le regarderas pas!

 

 


Tu imagines un peu les battements de ton coeur lorsque les gens tomberont devant toi! Imagines-tu si un individu que tu connais te passe devant et s’éloigne ? Tu le méprisais ici-bas, alors qu’il était plus dévoué que toi! [C’est un moment de vérité, n’est-ce pas ?]

 

 


Il se peut que tu me demandes: « Est-on obligé de passer par As-Sirâte? Et si quelqu'un refusait? Après tout, on n’a jamais entendu une sentence dire que les anges poussent (et forcent) les gens à passer! Alors? »

 

 

 

 

En fait, ce ne sera pas la peine de pousser les gens ! Ils n’auront, tout simplement, pas le choix! Nous serons sur le pont de l’Enfer au moment où les cieux et la terre seront anéantis!

 

 

« au jour où la terre sera remplacée par une autre, de même que les cieux ! (…)» (XIV-48)

 

 

A cette lecture, un compagnon interpella le prophète (qpssl) :
 « 
Où serons-nous alors?

 

 

- Sur As-Sirâte! »

 

 


L
’affaire est pliée! Tu l’emprunteras, car il n’y a pas de quatrième lieu ! Il y a le Paradis, l’Enfer et As-Sirâte.

 

 

 
C’est d’ailleurs sur As-Sirâte, une fois que les gens du Paradis seront au Paradis et que les gens de l’Enfer seront en Enfer, que l’on égorgera la mort! Et on dira aux uns et aux autres: « Restez-y éternellement sans connaître (une nouvelle fois) la mort! » Les gens du Paradis se réjouiront et ceux de l’Enfer se résigneront!
Pourquoi sur As-Sirâte? Parce qu’il sera visible pour les gens du Paradis et de l’Enfer et parce qu’il n y aura pas d’autre lieu tout simplement!

 

 


Tu comprends alors pourquoi un homme pieux, voyant un jour un jeune homme, absorbé par les artifices mondains qui se laissait aller à la frivolité et la rigolade (excessive), l’interpella et lui dit:

 

 


 « Sais-tu, au moins, que tu vas emprunter As-Sirâte mon fils ?
- Oui!
- Es-tu rassuré à l’idée de le passer ?

- Non!

 

 

- Alors, pourquoi ce laisser-aller? [Tu ne peux pas te réjouir maintenant! Tu n’as pas encore franchit As-Sirâte!] »

 

 


Point de sérénité tant que tu n
’auras pas As-Sirâte dans le dos! (Tant que tu ne l’auras pas franchit)!

 

 

C’est comme si l’étape d’As-Sirâte était celle du salut ou du bannissement! C’est l’étape cruciale!

 

 

 
N’oublie pas qu’au moment d’aborder As-Sirâte, tu trouveras le prophète (qpssl) en train d’invoquer Allah(swt) pour toi en disant: « Ya rabbi salem ! Ya rabbi salem ! (Ô Allah (swt) faites qu’il passe sain et sauf !) ! » Il  le dira pour chacun d’entre nous…
[Le prophète (qpssl) n
e sera pas à cet endroit précis par hasard, il sait ce qui t’attendra sur ce pont!]

 

 


Voilà ! [Imagine que ]Tu abordes As-Sirâte et il fait noir ! Tu portes tes péchés sur le dos, tu entends les cris en dessous… et comme si la situation n’était pas assez tendue comme ça, (le prophète (qpssl) a dit) : « C’est à ce moment que le « respect du dépôt » et le respect des liens de sang seront suscités (sous une apparence humaine) et se tiendront l’un à droite et l’autre à gauche du pont de l’enfer » [pour te demander de rendre des comptes !]

 

 


Les deux diront : «
Ô Allah! Il ne passera pas avant de nous rendre des comptes! [La situation devient périlleuse! N’est-ce pas ?]

 

 



***parenthèse***

 

 

 

 

respect du dépôt » est la traduction approximative du mot : « Al Amana » qui n’a pas d’équivalent en français, et qui englobe: ta loyauté, ton honnêteté et ta probité envers tout ce qui t’a été confié (comme dépôt) ici-bas ! Et c’est à prendre au sens large:

 

 

 (« Al amana » mesure, en quelque sorte, le degré de trahison ! Moins tu trahis et Plus t’es considéré comme « Amine » )

 

 

Tu peux trahir quelqu'un qui t’a confié un dépôt matériel (argent ou autre).
Tu peux trahir un secret (dans le cas des conjoints qui se confient l
’un à l’autre c’est un péché grave).

 

 

Tu peux trahir la confiance de quelqu'un lors d’une opération commerciale.
Tu peux trahir ta femme (qu’on t’a confié en quelque sorte, en la maltraitant, en manquant à tes devoirs envers elle ou en ne respectant pas ses droits).
Tu peux trahir tes parents en établissant un lien avec une fille (ou un garçon) à leur insu.

 

 

Tu peux trahir une grâce d’Allah (swt): tes biens matériels (en les dilapidant), tes enfants (en négligeant leur éducation), ta santé (en négligeant ton corps au sens propre comme au figuré), par exemple, quand tu ne préserves ni ton œil ni ta langue de l’illicite, c’est une trahison!

 

 

Tu peux trahir Allah (swt) en délaissant Ses prescriptions, (tu abandonnes la prière, c’est une trahison !)

 

 

Tu peux trahir le prophète (qpssl)  en occultant son enseignement.
Tu peux trahir l’Islam en ne participant pas à son expansion!

 

 

 
« Al amana » englobe tout cela!]

***fin de la parenthèse***

 

 



Tu es sur As-Sirâte maintenant ! Vas-y ! rends des comptes pour la trahison de ta femme que tu as maltraitée ! Pour la trahison de tes enfants que tu as mal éduqués ! Pour la trahison de l
’Islam que tu n’as pas enseigné aux autres et auquel tu n’as pas invité autrui!

 

 


Et les liens de sang aussi!

 

 

Tes proches auxquels tu ne rendais pas visite! Tu ne demandais même pas de leurs nouvelles!

 

 

Tes parents, que tu avais honte de présenter à tes amis et que tu négligeais au profit de ces derniers!

 

 

Et la femme qui, une fois mariée, ne rendait visite à sa mère qu’après de longues absences! Justifie cette négligence maintenant!

 

 



Tu te diras: « Pourquoi ne suis-je pas encore passé(e)? » [Tu as tant de choses à te reprocher?!]

 

 

 
Allez mon frère/
ma sœur! Mets ton pied sur As-Sirâte! Sens-tu à quel point il est coupant? Vas-y alors! Pose l’autre pied! Tu ne vas quand même pas tomber dès le premier pas! Mais, qu’as-tu donc fait pour tomber dès le premier pas?

 

 


C’est bon? Avances-tu? Entends-tu les cris en dessous? As-tu vu? Untel/Unetelle, ton/ta copain/copine, vient de tomber devant toi! Aïe! On l’avait tant conseillé pourtant! Pourquoi?! Entends-tu sa voix? Il/Elle appelle au secours en tombant!
As-tu vu untel/unetelle? Il/Elle vient de passer devant toi à toute vitesse! As-tu vu? Ta mère s’accroche au Sirâte! Ton père est là-bas, un peu plus loin

 

 


Aïe! Tu viens d’être écorché(e) par un harpon! Ce n’est rien! Tu crains le pire! Chuter…

 

 


Soudain, il y a de la lumière! Ouf!

 

 


Il se peut que tu me demandes: « Mais, n’apprend-t-on pas, dans la tradition, que le jour de la résurrection, le soleil sera juste au dessus de nos têtes et qu’il fera chaud? Comment pourra-t-il faire noir alors que le soleil est tout près?! »
En fait, le soleil sera là lors de la première étape: on viendra de sortir de terre et on attendra que le jugement commence. Il ne sera plus là lorsque l’on sera sur As-Sirâte

 

 


Le prophète (qpssl) a dit : « Les gens (qui entament As-Sirâte) auront une lumière équivalente à (au degré de) leur foi! Certains auront une lumière telle une montagne! (Sera-ce toi ?) Et certain, telle un palmier! (Ça va! Tu arrives à voir!) Et certains, telle leur ombre! Et certains, telle un bâton! Et certains, telle l’orteil du pied, elle s’allumera un temps puis s’éteindra, alors ils s’arrêteront! [Car ils ne verront plus rien! il fera noir!]

 

 

On leur dira (à tous): Marchez sur As-Sirâte comme vous le permet votre lumière! »
Donc, celui qui a une lumière telle son orteil, en combien d
’années franchira-t-il As-Sirâte?

 

 

« Chaque fois qu’il leur donne de la lumière, ils avancent ; mais dès qu’il fait obscur, ils s’arrêtent… » (II, 20)

 

 


Et toi? Combien de temps te faudra-t-il? Et ta lumière? Comment sera-t-elle?

 

 


Le prophète (qpssl) a dit :
« Certains passeront en un clin d’œil! [Ferme tes yeux puis ouvre-les! Hop! Ça y est! Tu es de l’autre côté! Comment cela? Tu es croyant, non? Tout ce que je t’ai raconté jusque là ne te concerne peut-être pas! Tu as eu peur, hein?!]

 

 

Certains passeront tel le vent! Certains passeront tel l’éclair! (On dit: Comment passer tel un éclair? le prophète (qpssl)  répondit: Ne voyez-vous pas l’éclair qui apparaît puis disparaît? et bien, c’est pareil!) Certains passeront tels des oiseaux! Certains, tels des cavaliers! D’autres, en se traînant sur les genoux, d’autres en rampant, d’autres tomberont et s’accrocheront avec les mains et passeront ainsi!
Certains vont progresser, progresser, progresser jusqu’à ce qu’ils voient la porte du Paradis, puis tomberont! C’étaient des hypocrites!

 

 


On passera tous! Sans exception! Le verset est clair!

 

 

« Il n’y a personne parmi vous qui ne passera pas par [l’Enfer] : car [il s’agit là] pour ton Seigneur d’une sentence irrévocable ! » (XIX- 71).

 

 


Celui qui passera rapidement, arrivera devant la porte du Paradis plus vite et entrera aussitôt!


Tandis que celui, ou celle, qui traîner
a (car) ses péchés avaient été nombreux ici-bas : (le Ramadan arrivé, il s’est remis sur ses pieds (spirituellement parlant) puis il a rechuté et est devenu pire qu’avant! Elle a porté le voile un moment, puis l’a retiré! Ensuite, elle s’est laissée aller à telle ou telle tentation, et puis… et puis… etc… etc) Tu passeras le pont à ton rythme! Tu tomberas puis tu te relèveras! Et tu retomberas un peu plus loin! Et tu te relèveras à nouveau! Tu t’écorcheras! Tu seras blessé(e)! Tu hurleras! Tu entendras les cris! Tu verras les gens te devancer et s’éloigner et toi tu traîneras! Des milliers de kilomètres encore sur le pont! Tu demanderas de l’aide, mais nul secoureur! L’Enfer sera toujours sous tes pieds, il jettera d’immenses étincelles! Ton fardeau te pèsera! Tu ne sauras quoi en faire! Tu ne pourras pas t’en débarrasser en le jetant!

 

 


C’est là que tu te diras [en repensant à ta vie ici-bas]: « J’aurais dû ne pas faire ceci, ne pas faire cela! J’aurais dû me hâter vers Mon Seigneur! J’aurais dû porter le voile! J’aurais dû rompre telle ou telle mauvaise habitude! » Etc… etc  (ce sera le temps des regrets!)

 

 

Repost 0

Présentation

  • : L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • : Dans Anwaroul-Islam vous entez, sur l'ocean de l'Amour et la Fraternité vous navigurez,les rappels et la science d'Allah vous rencontrerez .......
  • Contact

Recherche