Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 15:17

Son nom et sa généalogie

Addâs s'exécuta. Il posa la grappe. Le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) qui, tendant alors la main dit : "Au nom de Dieu» avant de manger.
Le garçon dit : "Les gens de ce pays ne prononcent pas une telle parole».
Le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) dit : "Et toi, de quel pays viens tu?».
Addâs : "Je suis chrétien, originaire de "Ninawâ»».
Le Messager Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) reprit : "Tu es originaire du village d'un homme vertueux,
Yoûnous Ibn Mattâ».
Le garçon dit : "Comment as tu connu Younous Ibn Mattâ".
Le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) répondit : "Celui-là est mon frère. C'était un Prophète et moi aussi je suis Prophète».
Cela dit Addâs se pencha, baisa les mains et les pieds du Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui).
Les deux enfants de Rabîa se dirent alors l'un à l'autre : "Voilà, il a corrompu ton gosse».
Au retour de Addâs ils lui dirent : "Malheur à toi! qu'est ce que c'est, ce que tu viens de faire?".
Le garçon répondit : "Maître! il n'existe pas sur terre meilleur que cet homme. Il m'a informé d'une chose que seul un Prophète peut savoir».
Ils lui dirent : "Malheur à toi! qu'il ne te détourne pas de ta religion car ta religion est meilleure que la sienne».

Il prêcha son peuple, mais personne ne repondit à son appel, il décida donc de partir pour prêcher un autre peuple, tout en pensant que c'était une bonne chose

Dieu (le Très-Haut) a dit : {Et Zun-Nun (Jonas) quand il partit, irrité. Il pensa que Nous N'allions pas l'éprouver.} (21/87)

Il fit son voyage dans un bateau en compagnie de marins

Dieu (le Très-Haut) a dit : {Quand il s'enfuit vers le bateau comble} (37/140)

La mer agité, les marins décident de jeter quelqu'un part dessus bord pour la calmer, et c'est Yoûnous qui est tiré au sort

Dieu (le Très-Haut) a dit : {Il prit part au tirage au sort qui le désigna pour être jeté [à la mer].} (37/141)

Il se fit avaler par un énorme poisson

Dieu (le Très-Haut) a dit : {Le poisson l'avala alors qu'il était blâmable.} (37/142)

Dans le ventre de celui-ci, il se repenti de l'abandon de son peuple, et Dieu le délivre

Dieu (le Très-Haut) a dit : {Puis il fit, dans les ténèbres, l'appel que voici : "Pas de divinité à part Toi ! Pureté a Toi ! J'ai été vraiment du nombre des injustes". Nous l'exauçâmes et le sauvâmes de son angoisse. Et c'est ainsi que Nous sauvons les croyants.} (21/87-88)

Dieu (le Très-Haut) a dit : {Endure avec patience la sentence de ton Seigneur, et ne soit pas comme l'homme au Poisson (Jonas) qui appela (Allah) dans sa grande angoisse.} (68/48)

Si il ne se serait pas repenti, il serait resté dans le ventre du poisson jusqu'au Jour du Jugement

Dieu (le Très-Haut) a dit : {S'il n'avait pas été parmi ceux qui glorifient Dieu, il serait demeuré dans son ventre jusqu'au jour où l'on sera ressuscité.} (37/-143-144)

Il retrouve la terre ferme, et Dieu le guerri des lésions qu'il avait avec des courges

Dieu (le Très-Haut) a dit : {Nous le jetâmes sur la terre nue, indisposé qu'il était. Et Nous fîmes pousser au-dessus de lui un plant de courge} (37/145-146)

C'est par une grâce de Dieu qu'il retrouva la santé après son séjour dans le ventre du poisson

Dieu (le Très-Haut) a dit : {Si un bienfait de son Seigneur ne l'avait pas atteint, il aurait été rejeté honni sur une terre déserte} (68/49)

A son retour, tout son peuple, soit 120.000 hommes crurent en lui

Dieu (le Très-Haut) a dit : {Si seulement il y avait, à part le peuple de Younus (Jonas), une cité qui ait cru et à qui sa croyance eut ensuite profité ! Lorsqu'ils eurent cru, Nous leur enlevâmes le châtiment d'ignominie dans la vie présente et leur donnâmes jouissance pour un certain temps.} (10/98)

Dieu (le Très-Haut) a dit : {et l'envoyâmes ensuite (comme Prophète) vers cent mille hommes ou plus. Ils crurent, et Nous leur donnâmes jouissance de la vie pour un temps.} (37/147-148)

Ibn 'Abbas (que Dieu l'agrée) a dit au sujet de {ou plus}, qu'il s'agit de 20.000 hommes supplementaires.

Ses mérites

Dieu (le Très-Haut) a dit : {De même, Ismaël, Elisée, Jonas et Lot. Chacun d'eux Nous l'avons favorisé par dessus le reste du monde.} (6/86)

Dieu (le Très-Haut) a dit : {Jonas était certes, du nombre des Messagers.} (37/139)

Dieu (le Très-Haut) a dit : {son Seigneur l'élut et le désigna au nombre des gens de bien.} (37/50)

Repost 0
Published by Bouchra - dans les Prophetes
commenter cet article
5 mars 2007 1 05 /03 /mars /2007 16:49

C'est l'un des quatre Prophètes arabes

Selon Abou Dhar, le Prophète a dit en parlant des Prophètes : "Parmi eux, il y en a quatre qui sont arabes : Hoûd, Sâlih, Chou'ayb, et ton Prophète, ô Abou Dhar". (ibn Hibbân)

Il est arrivé après Houd et les 'آd

Dieu (تعالى) a dit : {Et rappelez-vous quand Il vous fit succéder aux Aad et vous installa sur la terre.} (7/74)

Il est envoyé au peuple de Thamoûd, à Hijr

Dieu (تعالى) a dit : {Et aux Tamud, leur frère Salih} (7/73)

Dieu (تعالى) a dit : {Et (Nous avons envoyé) au Tamud, leur frère Salih} (11/61)

Dieu (تعالى) a dit : {Nous envoyâmes effectivement vers les Tamud leur frère Salih.} (27/45)

Selon Ibn 'Omar (رضي الله عنهما), le Messager de Dieu (صلى الله عليه و سلم) a dit à ses compagnons lorsqu'ils parvinrent (sur la route de la Syrie) à l'endroit nommé Al Hijr où habitait jadis le peuple de Thamoûd : "Si vous n'êtes pas en pleurs, n'entrez pas dans leur vallée, sinon vous risqueriez d'avoir leur propre sort". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Il les prêche à l'unicité de Dieu

Dieu (تعالى) a dit : {Ô mon peuple, dit-il, adorez Dieu. Pour vous, pas d'autre divinité que Lui.} (7/73)

Dieu (تعالى) a dit : {"Ô mon peuple, adorez Dieu. Vous n'avez point de divinité en dehors de Lui. De la terre Il vous a créé, et Il vous l'a fait peupler (et exploiter). Implorez donc Son pardon, puis repentez-vous à Lui. Mon Seigneur est bien proche et Il répond toujours (aux appels)"} (11/61)

Dieu (تعالى) a dit : {Il dit : "Ô mon peuple ! Que vous en semble, si je m'appuie sur une preuve évidente émanant de mon Seigneur et s'Il m'a accordé, de Sa part, une miséricorde, qui donc me protégera contre Dieu si je Lui désobéis ? Vous ne ferez qu'accroître ma perte.} (11/63)

Il leur rappel que Dieu seul leur a donné la force de tailler les montagnes en maisons

Dieu (تعالى) a dit : {Vous avez édifié des palais dans ses plaines, et taillé en maisons les montagnes. Rappelez-vous donc les bienfaits de Dieu et ne répandez pas la corruption sur la terre "comme des fauteurs de trouble".} (7/74)

Dieu (تعالى) a dit : {les Tamud qui taillaient le rocher dans la vallée} (89/9)

Les notables de sont peuples rejetent son en après avoir appris que les pauvres l'ont suivi

Dieu (تعالى) a dit : {Les notables de son peuple qui s'enflaient d'orgueil dirent aux opprimés, à ceux d'entre eux qui avaient la foi : "Savez-vous si Salih est envoyé de la part de son Seigneur ? " Ils dirent : "Oui, nous sommes croyants à son ". Ceux qui s'enflaient d'orgueil dirent : "Nous, nous ne croyons certainement pas en ce que vous avez cru".} (7/75-76)

Dieu (تعالى) a dit : {Ils dirent : "Ô Salih, tu étais auparavant un espoir pour nous. Nous interdirais-tu d'adorer ce qu'adoraient nos ancêtres ? Cependant, nous voilà bien dans un doute troublant au sujet de ce vers quoi tu nous invites".} (11/62)

Dieu (تعالى) a dit : {Ils dirent : "Nous voyons en toi et en ceux qui sont avec toi. des porteurs de malheur".} (27/47)

Dieu (تعالى) a dit : {Les Tamud ont traité de mensonges les avertissements ! Ils dirent : "Allons-nous suivre un seul homme (Salih) d'entre nous-mêmes ? Nous serions alors dans l'égarement et la folie. Est-ce que le a été envoyé à lui à l'exception de nous tous ? C'est plutôt un grand menteur, plein de prétention et d'orgueil".} (54/23-25)

Il leur annonce comme preuve de son , la sortie d'une chamelle à partir d'un rocher

Dieu (تعالى) a dit : {Certes, une preuve vous est venue de votre Seigneur : voici la chamelle de Dieu, un signe pour vous.} (7/73)

Dieu (تعالى) a dit : {ô mon peuple, voici la chamelle de Dieu qu'Il vous a envoyée comme signe. Laissez-la donc paître sur la terre de Dieu, et ne lui faites aucun mal sinon, un châtiment proche vous saisira !"} (11/64)

Cette chamelle boira du lac où ils s'abreuvent un jour, et eux un jour

Dieu (تعالى) a dit : {Nous leur enverrons la chamelle, comme épreuve. Surveille-les donc et sois patient. Et informe-les que l'eau sera en partage entre eux [et la chamelle]; chacun boira à son tour.} (54/27-28)

Il avertit son peuple de ne faire aucun mal à cette chamelle, sous peine d'un châtiment douloureux

Dieu (تعالى) a dit : {Laissez-la donc manger sur la terre de Dieu et ne lui faites aucun mal; sinon un châtiment douloureux vous saisira.} (7/73)

Le plus malfaiteur de son peuple tua la chamelle avec l'accord de son peuple, et ils se moquent de Sâlih

Dieu (تعالى) a dit : {Ils tuèrent la chamelle, désobéirent au commandement de leur Seigneur et dirent : "ô Salih, fais nous venir ce dont tu nous menaces, si tu es du nombre des Envoyés".} (7/77)

Dieu (تعالى) a dit : {Ils la tuèrent.} (11/65)

Dieu (تعالى) a dit : {Nous avions apporté aux Tamud la chamelle qui était un [miracle] visible : mais ils lui firent du tort.} (17/59)

Dieu (تعالى) a dit : {Et il y avait dans la vide un groupe de neuf individus qui semaient le désordre sur terre et ne faisaient rien de bon. Ils dirent : "Jurons par Dieu que nous l'attaquerons de nuit, lui et sa famille. Ensuite nous dirons à celui qui est chargé de le venger : "Nous n'avons pas assisté à l'assassinat de sa famille, et nous sommes sincères".} (27/48-49)

Dieu (تعالى) a dit : {Puis ils appelèrent leur camarade qui prit [son épée] et [la] tua.} (54/29)

Dieu (تعالى) a dit : {Les Tamud, par leur transgression, ont crié au mensonge, lorsque le plus misérable d'entre eux se leva (pour tuer la chamelle). Le Messager de Dieu leur avait dit : "La chamelle de Dieu ! Laissez-la boire". Mais, ils le traitèrent de menteur, et la tuèrent.} (91/11-14)

Abdullàh Ibn Zama (رضي الله عنه) a dit avoir entendu le Messager de Dieu (صلى الله عليه و سلم) dans l'un de ses sermons. Il parla de la chamelle et de celui qui la tuée. Il dit : "Le verset dit : {Quand se leva en toute hâte leur plus misérable}, cela veut dire que se leva pour la tuer un homme puissant et malfaiteur, jouissant de la protection de son clan». (Al-Boukhâri, Mouslim n°5095)

Il leur annonce que le châtiment va avoir lieu dans trois jours

Dieu (تعالى) a dit : {Alors, il leur dit : "Jouissez (de vos biens) dans vos demeures pendant trois jours (encore) ! Voilà une promesse qui ne sera pas démentie".} (11/65)

Dieu (تعالى) a dit : {Il dit : "Ô mon peuple, pourquoi cherchez-vous à hâter le mal plutôt que le bien ? Si seulement vous demandiez pardon à Dieu ? Peut-être vous serait-il fait miséricorde.} (27/46)

Le grand Cri semblable à la foudre les saisit

Dieu (تعالى) a dit : {Le cataclysme les saisit; et les voilà étendus gisant dans leurs demeures.} (7/78)

Dieu (تعالى) a dit : {Et le Cri saisit les injustes. Et les voilà foudroyés dans leurs demeures, comme s'ils n'y avaient jamais prospéré. En vérité, les Tamud n'ont pas cru en leur Seigneur. Que périssent les Tamud !} (11/67-68)

Dieu (تعالى) a dit : {Et quant aux Tamud, Nous les guidâmes; mais ils ont préféré l'aveuglement à la guidée. C'est alors qu'ils furent saisis par la foudre du supplice le plus humiliant pour ce qu'ils avaient acquis. Et Nous sauvâmes ceux qui croyaient et craignaient Dieu.} (41/17-18)

Dieu (تعالى) a dit : {Ils défièrent le commandement de leur Seigneur. La foudre les saisit alors qu'ils regardaient. Ils ne purent ni se mettre debout ni être secourus.} (51/44-45)

Dieu (تعالى) a dit : {Nous lâchâmes sur eux un seul Cri, et voilà qu'ils furent réduits à l'état de paille d'étable.} (54/31)

Dieu (تعالى) a dit : {Quant aux Tamud, ils furent détruits par le [bruit] excessivement fort.} (69/5)

Il ne resta personne comme survivant

Dieu (تعالى) a dit : {c'est Lui qui a fait périr les anciens Aad, ainsi que les Tamud, et Il fit que rien n'en subsistât} (53/50-51)

Dieu (تعالى) a dit : {Leur Seigneur les détruisit donc, pour leur péché et étendit Son châtiment sur tous.} (91/14)

Sauf Sâlih et ceux qui l'ont suivi

Dieu (تعالى) a dit : {Puis, lorsque Notre ordre vint, Nous sauvâmes Salih et ceux qui avaient cru avec lui, - par une miséricorde venant de Nous - de l'ignominie de ce jour-là. En vérité, c'est ton Seigneur qui est le Fort, le Puissant.} (11/66)

Dieu (تعالى) a dit : {Et Nous sauvâmes ceux qui avaient cru et étaient pieux.} (27/53)

Il parle à son peuple exterminé

Dieu (تعالى) a dit : {Alors il se détourna d'eux et dit : "Ô mon peuple, je vous avais communiqué le de mon Seigneur et vous avais conseillé sincèrement. Mais vous n'aimez pas les conseillers sincères !"} (7/79)

Dieu laisse les combles en rappel pour l'humanité

Dieu (تعالى) a dit : {Ils ourdirent une ruse et Nous ourdîmes une ruse sans qu'ils s'en rendent compte. Regarde donc ce qu'a été la conséquence de leur stratagème : Nous les fîmes périr, eux et tout leur peuple. Voilà donc leurs maisons désertes à cause de leurs méfaits. C'est bien là un avertissement pour des gens qui savent.} (27/50-52)

 

Repost 0
Published by Bouchra - dans les Prophetes
commenter cet article
6 janvier 2007 6 06 /01 /janvier /2007 11:13

Ibn Is'hâk dit : Job était un Romain et il était Job ibn Moss ibn Razeh ibn Esaii ibn Isaac ibn Abraham.
D'autres dirent qu'il était : Job ibn Moss ibn Rawel ibn Esaii ibn Isaac ibn Abraham.

Ibn Asâkîr dît que sa mère était la fille de Loth. Il est aussi avancé que son père était l'un de ceux qui crurent en Abrahamle jour où il fut jeté dans le feu et il ne fut pas brûlé. Cependant, la première opinion paraît être correcte, parce qu'il était de  la progéniture d'Abraham, comme le dit Allah:

"Et parmi la descendance d'Abraham ou de Noé, David, Salomon, Job, Joseph, Moïse et Aaron."  
 [ Sourate 6 - verset 84 ]

II est l'un des Prophètes qui ont reçu des Révélations d'Allah , comme le dit Allah le Tout-puissant dans la Sourate An-Nisâ:

"Nous t'avons fait une révélation comme Nous fîmes à Noé et aux prophètes après lui. Et Nous avons fait révélation à Abraham, à Ismaël, à Isaac, à Jacob, aux Tribus, à Jésus, à Job, à Aaron et à Salomon, et Nous avons donné le Zabour à David."   [ Sourate 4 - verset 163 ]

Ainsi il paraît plus authentique de dire qu'il était de la progéniture d'Esaii ibn Isaac. Le nom de sa femme était Lia bint Jacob. Mais dans une autre opinion, il est dit que sa femme était Rahma bint Ephraïm. Il est dit aussi qu'elle était Lia bint Manasseh ibn Jacob.

Allah dit dans la Sourate Al-Anbiyâ:

"Et Job, quand il implora son Seigneur: "Le mal m'a touché. Mais Toi, tu es le plus miséricordieux des miséricordieux"! Nous l'exauçâmes, enlevâmes le mal qu'il avait, lui rendîmes les siens et autant qu'eux avec eux, par miséricorde de Notre part et en tant que rappel aux adorateurs" [ Sourate 21 - verset 83 /84 ]

Allah dit aussi dans la Sourate Sâd:

"Et rappelle-toi Job, Notre serviteur, lorsqu'il appela son Seigneur: "Le Diable m'a infligé détresse et souffrance". Frappe (la terre) de ton pied: voici une eau fraîche pour te laver et voici de quoi boire. Et Nous lui rendîmes sa famille et la fîmes deux fois plus nombreuse, comme une miséricorde de Notre part et comme un rappel pour les gens doués d'intelligence. "Et prends dans ta main un faisceau de brindilles, puis frappe avec cela. Et ne viole pas ton serment". Oui, Nous l'avons trouvé vraiment endurant. Quel bon serviteur! Sans cesse il se repentait". [ Sourate 38 - verset 41 / 44 ]

 

L'épreuve d’Ayoub

Les exégètes et les historiens dirent qu’Ayoub était un homme riche qui possédait tous les genres de biens. Il possédait un bétail innombrable, des moutons, des esclaves et des domestiques, il possédait aussi de vastes terrains et avait beaucoup d'enfants.

Toutes ces propriétés disparurent. Il fut, en plus, infligé dans son corps avec de différents genres de maladies, au point qu'aucun membre ou partie de son corps n'était sain, à l'exception de son cœur et sa langue avec lesquels il évoquait Allah. Il demeura malade et croyant en la Pitié d'Allah .

Ses maladies continuèrent si longtemps que même ses amis l'ont abandonné, et ses parents l'ont laissé. Il fut sorti de sa ville et jeté sur une colline. Autre que sa femme, personne ne sentit la moindre compassion envers lui. Elle prit en charge ses droits sur elle, et se souvint de leur bon temps ensemble. Elle l'aidait à faire les nécessités quotidiennes qu'il ne pouvait faire sans son aide. Elle était si affligée et si dépourvue qu'elle commença à travailler pour gagner un salaire pour manger et nourrir son mari. Qu'Allah les agrée. Elle maintint sa patience à côté de son mari pendant leur épreuve dans leur richesse, leur propriété et leurs enfants.

 

Dans un Hadith authentique, le Prophète dit :

"Les plus éprouvés des gens sont les Prophètes, puis les vertueux, et puis ceux de moins en moins".

Il dit aussi :  

                  " L'homme est mis à l'épreuve selon la vigueur de sa religion.  S'il est fort dans sa religion, son épreuve sera plus dure". (Mousnad Ahmad)

 

Cependant, toutes ces épreuves ne faisaient qu'accroître la religion d’Ayoub, sa patience, sa gloire et sa gratitude à Allah , dans l'attente de Ses récompenses hors de son épreuve. Sa patience était exemplaire.

 

Moujâhid dit que le Prophète Ayoubétait tout d'abord affligé par la petite vérole.  Combien de temps a-t-il souffert de ses maladies et adversités ?  Il y a plus d'une opinion.

Wahb ibn Mounabbih dit qu'il a souffert pendant trois ans exactement. Anas dit qu'il a demeuré dans cette situation douloureuse sept ans et quelques mois environ. Il fut jeté sur une colline jusqu'à ce qu'Allah le sauva de ses souffrances et lui donna la plus grande récompense pour sa patience.

Houmaid dit : II a souffert dix-huit ans environ. As-Souddi dit que sa chair tombait de son corps, et rien ne resta que ses os et ses muscles. Sa femme apportait des cendres et les mettait sous son corps. Elle lui dit beaucoup de fois:  

"Ayoub ! Si tu supplies ton Seigneur, II peut te sauver de cette souffrance."
         Il répondait :
"J'ai vécu soixante-dix ans en étant sain, ne pourrais-je pas supporter celle souffrance pour une même durée ?"

Quand elle fut percée de cette réponse, elle commença à travailler pour gagner un salaire pour manger et nourrir son mari Ayoub.

Les gens arrêtèrent de l'employer pour ne pas être infectés par ses maladies ou mis à la même épreuve. Quand elle n'a trouvé personne pour lui accorder un travail, elle se rendit chez une fille riche et lui vendit une de ses nattes de cheveux pour avoir de la nourriture.

Quand elle revint à Ayoubavec la nourriture, il l'interrogea d'où elle l'avait obtenue tout en exprimant sa désapprobation. Elle dit : "J'ai fourni mon service aux gens." Quand il était le jour suivant, et elle ne trouva personne qui pourrait lui accorder un travail, elle lui vendit une autre natte pour avoir de la nourriture et l'apporter à Ayoub. Ayoub refusa d'en manger, et jura de ne pas en manger si elle ne lui dit pas d'où elle avait obtenue la nourriture. Alors, elle enleva son écharpe de sa tête. Quand Ayoub vil sa tête rasée, il fit cette prière :

Le mal m'a touché, mais Toi, Tu es le plus miséricordieux des miséricordieux. [ Sourate 21: verset 83 ]

 

Ibn Abi Hâtim rapporta que Abdoullâh ibn Obaid ibn Omair a dit : Ayoub avait deux frères.

Ils se rendirent un jour chez lui, mais ils ne purent pas s'approcher de lui à cause de son odeur répugnante, ainsi ils restèrent loin de lui. L'un d'eux dit à l'autre :

"Si Allah savait du bien en Ayoub, Il ne l'aurait pas mis à cette épreuve."

Quand Ayoub entendit ceci, il devint plus fâché d'eux que jamais. Il dit : "O Allah ! Si Tu sais que je n'ai jamais passé une nuit en étant rassasié si j'avais su qu'il y avait un seul affamé cette nuit-là, alors approuve-moi."

Une voix vint du ciel et confirma sa véracité, et ses deux frères l'entendirent. Ensuite Ayoubdit :

 ''O Allah ! Si Tu sais que je n'ai jamais porté une chemise si je savais qu'il y avait des gens sans vêtements, alors approuve-moi." Une voix vint du ciel confirmant sa véracité, et ils l'entendirent. Ayoub dit encore une fois : "O Allah ! Je demande de Ton Honneur", et il se prosterna en disant : "O Allah ! Par Ton Honneur, je ne soulèverai plus ma tête jusqu'à ce que Tu me sauves de ma souffrance", et il souleva sa tête tout en étant en bonne santé.

 

Soulagement de la Souffrance

Ibn Abi Hâlim rapporta que Abdoullâh ibn Abbâs a dit : "Allah le vêtit d'un vêtement du Paradis, et il alla de côté et s'assit dans un coin. Sa femme revint et ne put pas le reconnaître. Elle dit : "O serviteur d'Allah ! Où est allé l'homme affligé qui était ici ? J'ai peur que des chiens ou des loups l'aient mangé." Elle ne cessa de lui parler un bon moment. Ensuite, II lui dit : "Qu'est-ce qui t'arrive, je suis Ayoub !"  Elle dit : "Pourquoi te moques-tu de moi ?" Il dit: "Je suis effectivement Ayoub, Allah m'a rendu ma santé"

Ibn Abbâs a dit : Allah lui rendit aussi sa richesse et ses enfants, et les a doublés pour lui.

Wahb ibn Mounabbih a dit :  Allah lui révéla : Je t'ai rendu ta famille et ta richesse en double. Alors, lave-toi de cette eau, en cela est une cure pour toi, et offre un sacrifice de la part de tes compagnons et implore le pardon pour eux, parce qu'ils m'ont désobéi à ton sujet."

L'imam Ahmad rapporta d'Abi Houraira que le Prophètedit;

"Pendant qu’Ayoub se baignait en étant nu, un grand nombre de criquets en or tomba sur lui II commença à les mettre dans ses vêtements. Son Seigneur l'appela : « O Ayoub ! Ne t 'ai-Je pas donné assez de ce que tu ramasses ? Ayoub dit : Oui mon Seigneur, mais je ne me passe point de Ta Bénédiction. " (Mousnad Ahmad)

 

" Frappe la terre de ton pied " [ Sourate 38 : verset 42 ]

Cela veut dire que tu frappes le sol avec ta jambe. Il fit ce qu'Allah avait commandé de faire. Allah fît jaillir une source froide d'eau, et l'ordonna de s'en laver et d'en boire.

Ainsi, Allah dégagea sa souffrance, sa peine, les maladies de son corps, et II le fit un homme sain et beau. Allah lui donna aussi un tas de richesse si énorme et si abondante de sorte qu'elle pleuvait dans la forme de criquets en or.

Allah lui rendit aussi sa famille.

" Nous l'exauçâmes, enlevâmes le mal qu'il avait, lui rendîmes les siens et autant qu'eux avec eux, par miséricorde de Notre part et en tant que rappel aux adorateurs "
 [ Sourate 21: verset 84 ]

Il est dit qu'Allah a ressuscité ses mêmes enfants. Il est aussi avancé qu'Allah lui a donné d'autres enfants au lieu de ceux qui étaient morts, et dans l'Au-delà Allah les rassemblera tous ensemble.

{Par miséricorde de Notre part). Nous avons enlevé sa souffrance et l'avons sauvé de ses douleurs et de l'épreuve de par Notre Pitié et Notre Grâce {et en tant que rappel aux adorateurs}.

La situation critique et l'exemple d’Ayoubsont une leçon pour tous ceux qui sont affligés dans leurs corps, leurs biens, ou leurs familles. On doit suivre l'exemple d’Ayoub, si on est affligé par une adversité quelconque.

Ayoub vit après sa détresse soixante-dix ans dans le territoire des romains, tout en prêchant la religion d'Allah, mais après sa mort ils ont altéré encore une fois leur religion.

 

" Et prends dans ta main un faisceau de brindilles, puis frappe avec cela. Et ne viole pas ton serment. Oui, Nous l'avons trouvé vraiment endurant "  [ Sourate 38 : verset 44 ].

Dans ces Versets, Allah parle de Sa Pitié sur Ayoub. Ayoubavait juré qu'il fouetterait sa femme cent fois. Il est dit qu'il a juré de le faire pour motif de sa vente de ses tresses de cheveux. Dans une autre opinion, il est dit que Satan lui vint dans l'apparence d'un médecin el lui prescrit quelques médecines pour Ayoub. Elle informa Ayoub à son sujet, mais Ayoub savait qu'il était Shaytan, ainsi il jura qu'il la fouetterait cent fois.

Quand Allah le sauva de ses souffrances, Il lui ordonna de prendre des brindilles, les attacher ensemble, et puis la frapper une seule fois. Ainsi un seul coup monterait à cent, et il aurait honoré son serment. C'était un autre soulagement pour lui, en particulier dans le cas de sa femme qui avait pris soin de lui si patiemment, une femme de piété et de droiture. Qu'Allah l'agrée dans Sa miséricorde.

Ibn Jarîr et d'autres historiens ont cité qu'au moment de sa mort, Ayoub avait quatre-vingt-treize ans. Aussi, il dit qu'il vit plus que cela.

Il a confié sa mission Prophétique à son fils Haumal, ensuite à son autre fils Bichr que beaucoup de gens considèrent pour être Thoul-Kifl.

Repost 0
Published by Bouchra - dans les Prophetes
commenter cet article
30 novembre 2006 4 30 /11 /novembre /2006 12:24
Allâh (تعالى) informe les anges de la future création d'Adam et ce qu'ils répondent

Allâh (تعالى) a dit : {Lorsque Ton Seigneur confia aux anges : "Je vais établir sur la terre un vicaire "Khalifa".} (2/30)

Selon l'exégèse d'Al-Qurtubi, les anges s'aperçurent que ce vicaire allait commettre des dégâts. Alors, voulant découvrir la raison secrète de la décision divine pour effacer le doute, ils s'exclamèrent : {Ils dirent : "Vas-Tu y désigner un qui y mettra le désordre et répandra le sang, quand nous sommes là à Te sanctifier et à Te glorifier?" - Il dit : "En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas!".} (2/30)

Adam fût créé un vendredi

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه) le Messager d'Allâh (صلى الله عليه وسلم) a dit : "le meilleur jour qui voit se lever le Soleil est le vendredi. C'est ce jour-là qu'Adam a été créé, et ce jour-là qu'il est entré au Paradis et qu'il en est sorti". (Mouslim)

Abou Hourayra (رضي الله عنه) rapporte : "Le Messager d'Allâh me prit une fois par la main et me dit : "Allâh a créé la matière de la terre le samedi. Il créa les montagnes le Dimanche. Il créa les arbres le lundi. Il créa le mal le mardi. Il créa la lumière le mercredi. Il y dissémina tout ce qui bouge le jeudi. Il créa Adam après la deuxième prière de l'après midi (Al 'Asr) du vendredi à la fin de toute la création, à la dernière heure du jour entre l'après-midi et la nuit". (Mouslim)

Il fût créé a partir d'argile des mains d'Allâh

Allâh (تعالى) a dit : {Nous créâmes l'homme d'une argile crissante, extraite d'une boue malléable.} (15/27)

Allâh (تعالى) a dit : {C'est Lui qui vous a créé de terre} (40/67)

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Allâh à Lui la puissance et la majesté créa Adam à partir d'une poignée de terre qu'Il avait prise de toutes parts de la surface de la terre. Aussi et, en mesure correspondante, il y a eu parmi sa descendance des hommes blancs, rouges, noirs de peau et d'autres de couleurs médianes entre celles-ci. Il y a aussi eu de mauvais hommes, des bons, des doux et des durs ainsi que d'autres de caractères intermédiaires entre ceux-ci". (Ahmad, At-Tirmidhi, et At-Tabari)

Son nom "Adam" vient justement du fait qu'il a été créé de la terre = "Adîm", d'après Sa'îd ïbn Jubayr.

Lorsque Allâh -Exalté soit-Il- donna forme à Adam, Il le laissa ainsi, ung corps inhabité par une âme durant quarante jours selon ibn-'Abbâs, rapporte al-Dahhâk. Al-Suddî rapporte d'après ses maîtres qu'Adam resta dans un état entre l'argile et l'eau durant quarante années de celles que nous connaissons. Abou 'Uthtnân al-Nahdî rapporte que Salmân al-Fârisî a dit : "Allâh fit fermenter la pâte d'argile dont fut créé Adam quarante jours durant."

Dans son commentaire du coran, al-Tabarî dit : "Allâh créa l'homme; à savoir Adam , de "çalçâl" qui est l'argile asséchée sans cuisson. Tellement sèche cette argile résonne lorsqu'on la bouge où qu'on la tape."

Satan examine le corps inerte

On rapporte que le Prophète - que la Paix et le Salut soient sur lui - dit : "Lorsque Allâh à Lui la puissance et la majesté - donna forme à Adam, Il le laissa ainsi un certain temps. Alors Satan se mit à tourner autour de lui et quand il remarqua qu'il était creux, il comprit que c'était une créature qui ne se maintiendrait pas." (Ahmad, Ibn Sa'd dans at-Tabaqat)

Le souffle de l'Esprit

Al-Suddî rapporte que : "Lorsque Allâh souffla l'Esprit dans le corps d'Adam, l'Esprit y pénétra par la tête, alors Adam éternua et les anges lui enjoignirent : "Dis louange à Allâh !"
Il dit : "Louange à Allâh !"
Et eux de reprendre : "Que ton Seigneur te couvre de Sa miséricorde !"
Lorsque l'Esprit parvint à ses yeux, il vit les fruits du Paradis et lorsqu'il atteignit son ventre, il eut envie de manger et sauta aussitôt en vue d'y aller avec précipitation, avant même que l'Esprit n'eût atteint ses pieds. Aussi Allâh (تعالى) dit : {L'homme a été créé d'impatience} (21/37)

Al-Dhahhâk rapporte que l'Esprit a été soufflé dans le corps d'Adam par la tête. Et au fur et à mesure qu'il pénétrait une partie, elle se transformait aussitôt en chair et en os. Lorsque le souffle atteignit son ombilic, Adam regarda son corps qui lui plût. Il essaya alors des se lever en vain. Puis, lorsque le souffle de la vie l'anima entièrement, il éternua et dit : "Louange à Allâh!"
Et Allâh lui dit : "Que la miséricorde d'Allâh te couvre !"

Il fut créé après la création des anges et celle des Jinns

Allâh (تعالى) a dit : {Et quand au djinn, Nous l'avions auparavant créé d'un feu d'une chaleur ardente. Et lorsque ton Seigneur dit aux anges : "Je vais créer un homme d'argile crissante, extraite d'une boue malléable} (15/28-29)

Allâh a tiré d'Adam sa descendance jusqu'au Jour du Jugement

Allâh (تعالى) a dit : {Et quand ton Seigneur tira une descendance des reins des fils d'Adam et les fit témoigner sur eux-mêmes : "Ne suis-Je pas votre Seigneur ?" Ils répondirent : "Mais si, nous en témoignons..." - afin que vous ne disiez point, au Jour de la Résurrection : "Vraiment, nous n'y avons pas fait attention", ou que vous auriez dit (tout simplement) : "Nos ancêtres autrefois donnaient des associés à Allah, et nous sommes leurs descendants, après eux. Vas-Tu nous détruire pour ce qu'ont fait les imposteurs ?"} (7/172-173)

Il lui est ordonné de saluer les anges

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : "Quand Allâh créa Adam , Il lui dit : "Va saluer ceux-là (un petit groupe d'Anges assis à proximité) écoute bien par quelle formule ils vont te saluer et ce sera votre façon de saluer, toi et ta descendance". Il leur dit : "Paix et salut sur vous!" Ils dirent : "Paix et salut sur toi ainsi que la miséricorde d'Allâh". Ils lui ont donc ajouté : "Ainsi que la miséricorde d'Allâh". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Allâh demande aux habitants du Paradis de se prosterner comme témoignage de respect devant Adam, tous lui obéirent sauf Iblis

Allâh (تعالى) a dit : {Et lorsque Nous demandâmes aux anges de se prosterner devant Adam, ils se prosternèrent à l'exception d'Iblis qui refusa, s'enfla d'orgueil et fut parmi les infidèles.} (2/34)

Allâh (تعالى) a dit : {Nous vous avons créés, puis Nous vous avons donné une forme, ensuite Nous avons dit aux anges : "Prosternez-vous devant Adam." Ils se prosternèrent, à l'exception d'Iblis qui ne fut point de ceux qui se prosternèrent.} (7/11)

Allâh (تعالى) a dit : {[Allah] dit : "Qu'est-ce qui t'empêche de te prosterner quand Je te l'ai commandé ?" Il répondit : "Je suis meilleur que lui : Tu m'as créé de feu, alors que Tu l'as créé d'argile". [Allah] dit : "Descends d'ici, Tu n'as pas à t'enfler d'orgueil ici. Sors, te voilà parmi les méprisés." "Accorde-moi un délai, dit (Satan) jusqu'au jour où ils seront ressuscités." [Allah] dit : "Tu es de ceux à qui délai est accordé." "Puisque Tu m'as mis en erreur, dit [Satan], je m'asseoirai pour eux sur Ton droit chemin, puis je les assaillirai de devant, de derrière, de leur droite et de leur gauche. Et, pour la plupart, Tu ne les trouveras pas reconnaissants." "Sors de là", dit (Allah) banni et rejeté. "Quiconque te suit parmi eux... de vous tous, J'emplirai l'Enfer".} (7/12-18)

Allâh (تعالى) a dit : {Et lorsque Nous dîmes aux anges : "Prosternez-vous devant Adam", ils se prosternèrent, excepté Iblis [Satan] qui était du nombre des djinns et qui se révolta contre le commandement de son Seigneur. Allez-vous cependant le prendre, ainsi que sa descendance, pour alliés en dehors de Moi, alors qu'ils vous sont ennemis ? Quel mauvais échange pour les injustes !} (18/50)

Allâh (تعالى) a dit : {Et quand Nous dîmes aux anges : "Prosternez-vous devant Adam", ils se prosternèrent, excepté Iblis qui refusa.} (20/116)

Allâh (تعالى) a dit : {et dès que Je l'aurai harmonieusement formé et lui aurai insufflé Mon souffle de vie, jetez-vous alors, prosternés devant lui". Alors, les anges se prosternèrent tous ensemble, excepté Iblis qui refusa d'être avec les prosternés. Alors [Allah] dit : "ô Iblis, pourquoi n'es-tu pas au nombre des prosternés ? " Il dit : "Je ne puis me prosterner devant un homme que Tu as créé d'argile crissante, extraite d'une boue malléable".} (15/30-34)

Allâh montre aux anges la supériorité d'Adam

Allâh (تعالى) a dit : {Et Il apprit à Adam tous les noms (de toutes choses), puis Il les présenta aux anges et dit : "Informez-Moi des noms de ceux-là, si vous êtes véridiques !" (dans votre prétention que vous êtes plus méritants qu'Adam). - Ils dirent : "Gloire à Toi ! Nous n'avons de savoir que ce que Tu nous a appris. Certes c'est Toi l'Omniscient, le Sage". - Il dit : "Ô Adam, informe-les de ces noms;" Puis quand celui-ci les eut informés de ces noms, Allâh (تعالى) dit : "Ne vous ai-Je pas dit que Je connais les mystères des cieux et de la terre, et que Je sais ce que vous divulguez et ce que vous cachez ?"} (2/31-33)

Ibn 'Abbâs, 'Ikrima, Qatâda, Mujâhid et bin Jubayr disent que Allâh lui a enseigné tous les noms de toutes choses, aussi bien celles importantes que celles futiles.

'Açim Ibn Kulayb rapporte que Sa'd, le servant d'al- Hasan Ibn 'Ali a dit : "J'étais chez Ibn 'Abbâs, une fois lorsqu'on cita le nom de la vaisselle et celui du fouet ; Et Ibn 'Abbâs de souligner : {Il enseigna à Adam tous les noms}"

Qatâda, quant à lui, affirme que : "Allâh enseigna à Adam le nom de Ses créations qu'Il n'avait pas enseignés aux anges. Il lui nomma chaque chose par son nom et lui en montra l'utilité."

Al-Nahhâs dit que cette interprétation est la meilleure d'entre toutes celles qui ont été rapportées. C'est aussi l'interprétation adoptée par al- Zamakhcharî.

Adam vit au Paradis, tout lui est permis sauf un arbre

Allâh (تعالى) a dit : {Et Nous dîmes : "ô Adam, habite le Paradis toi et ton épouse, et nourrissez-vous-en de partout à votre guise; mais n'approchez pas de l'arbre que voici : sinon vous seriez du nombre des injustes".} (2/35)

Allâh (تعالى) a dit : {" ô Adam, habite le Paradis, toi et ton épouse; et ne mangez en vous deux, à votre guise; et n'approchez pas l'arbre que voici; sinon, vous seriez du nombre des injustes."} (7/19)

Allâh (تعالى) a dit : {Alors Nous dîmes : "ô Adam, celui-là est vraiment un ennemi pour toi et ton épouse. Prenez garde qu'il vous fasse sortir du Paradis, car alors tu seras malheureux. Car tu n'y auras pas faim ni ne sera nu, tu n'y auras pas soif ni ne seras frappé par l'ardeur du soleil".} (20/117-119)

    La première rencontre avec son épouse

    Ibn`Abbâs et Ibn Mas'ûd ont dit : "Une fois Satan banni du Paradis, Adam y fut installé et se mit à s'y promener en solitaire, n'ayant point de compagne auprès de laquelle il trouverait la paix. Il s'endormit et, en se réveillant, il découvrit assise à sa tête une femme que Allâh lui avait créée de sa côte.
    - Qui es-tu? Demanda Adam surpris.
    - Une femme, dit-elle.
    - Pourquoi as-tu été créée? Reprit-il. Et elle de répondre :
    - Pour que tu trouves la paix auprès de moi.
    - Les anges, voulant mettre à l'épreuve le degré de sa connaissance, lui demandèrent : Quelle est son nom, ô Adam ?
    - Eve, dit-il
    - Et pourquoi Eve ? Demandèrent-ils.
    - Parce que, leur dit-il, elle a été créée à partir d'une chose vivante.

    De quel Paradis s'agit-il ?

    La majorité des savants sont d'avis qu'il s'agit du Paradis destiné aux croyants après le Jugement Dernier.
    D'autres éminents savants pensent au contraire qu'il s'agissait d'un Paradis terrestre, qui était situé à un endroit élevé du globe, selon Ibn Kathir, Oubay Ibn Ka'b (رضي الله عنه), Ibn 'Abbâs (رضي الله عنهما), Abou Hanifa (رحمه الله), entre autres, étaient de cet avis.

Adam et son épouse désobéirent à l'ordre d'Allâh de ne pas manger au fruit interdit

Allâh (تعالى) a dit : {Peu de temps après, Satan les fit glisser de là et les fit sortir du lieu où ils étaient.} (2/36)

Allâh (تعالى) a dit : {Puis le Diable, afin de leur rendre visible ce qui leur était caché - leurs nudités - leur chuchota, disant : "Votre Seigneur ne vous a interdit cet arbre que pour vous empêcher de devenir des anges ou d'être immortels !". Et il leur jura : "Vraiment, je suis pour vous deux un bon conseiller". Alors il les fit tomber par tromperie. Puis, lorsqu'ils eurent goûté de l'arbre, leurs nudités leur devinrent visibles; et ils commencèrent tous deux à y attacher des feuilles du Paradis. Et leur Seigneur les appela : "Ne vous avais-Je pas interdit cet arbre ? Et ne vous avais-Je pas dit que le Diable était pour vous un ennemi déclaré ?"} (7/20-22)

Allâh (تعالى) a dit : {En effet, Nous avons auparavant fait une recommandation à Adam; mais il oublia; et Nous n'avons pas trouvé chez lui de résolution ferme.} (20/115)

Allâh (تعالى) a dit : {Puis le Diable le tenta en disant : "Ô Adam, t'indiquerai-je l'arbre de l'éternité et un royaume impérissable ?" Tous deux (Adam et ève) en mangèrent. Alors leur apparut leur nudité. Ils se mirent à se couvrir avec des feuilles du Paradis. Adam désobéit ainsi à son Seigneur et il s'égara.} (20/120-121)

Ainsi leur prédestination de vivre sur terre s'accomplit

Ibn Sa'd dit : "Nous avons été informé par Khaddâch, lui-même informé par ibn-Zayd que Khâlid al - Hadâ' a dit : Je partis en voyage et, à mon retour, j'entendis les gens répéter des propos qu'ils attribuaient à al-Hasan. Je le rencontrai et lui dis :
"ô Abu Sa'îd, Adam a-t-il été créé pour (vivre au) ciel ou bien sur terre ? "
"Quelle question ! ô Abu Munâzil, me répondit-il. Mais c'est pour vivre sur terre, bien sûr, qu'il a été créé ! "
"Mais vois-tu, rétorquai je, s'il s'était abstenu de manger de l'Arbre ? "
"Il a été destiné à vivre sur terre, insista-t-il, et quant à l'arbre, il devait inévitablement manger de ses fruits". (At-Tabaqat)

Il est donc par cette acte exclu du Paradis et descend sur terre

Allâh (تعالى) a dit : {Et Nous dîmes : "Descendez (du Paradis); ennemis les uns des autres. Et pour vous il y aura une demeure sur la terre, et un usufruit pour un temps.} (2/36)

Allâh (تعالى) a dit : {Nous dîmes : "Descendez d'ici, vous tous ! Toutes les fois que Je vous enverrai un guide, ceux qui [le] suivront n'auront rien à craindre et ne seront point affligés".} (2/38)

Allâh (تعالى) a dit : {"Descendez, dit [Allah], vous serez ennemis les uns des autres. Et il y aura pour vous sur terre séjour et jouissance, pour un temps." "Là, dit (Allah), vous vivrez, là vous mourrez, et de là on vous fera sortir."} (7/24-25)

Allâh (تعالى) a dit : {Il dit : "Descendez d'ici, (Adam et ève), [Vous serez] tous (avec vos descendants) ennemis les uns des autres. Puis, si jamais un guide vous vient de Ma part, quiconque suit Mon guide ne s'égarera ni ne sera malheureux.} (20/123)

Mais il est tout de même pardonné par le Très-Haut, et il est élu pour être Prophète

Allâh (تعالى) a dit : {Tous deux dirent : "Ô notre Seigneur, nous avons fait du tort à nous-mêmes. Et si Tu ne nous pardonnes pas et ne nous fais pas miséricorde, nous serons très certainement du nombre des perdants".} (7/23)

Allâh (تعالى) a dit : {Puis Adam reçut de son Seigneur des paroles, et Allâh agréa son repentir car c'est Lui certes, le Repentant, le Miséricordieux.} (2/37)

Allâh (تعالى) a dit : {Son Seigneur l'a ensuite élu, agréé son repentir et l'a guidé.} (20/122)

Allâh (تعالى) a dit : {Certes, Allâh a élu Adam, Noé, la famille d'Abraham et la famille d'Imran au-dessus de tout le monde.} (3/33)

L'Imâm Ahmad rapporte à ce propos qu'Abu Darr al-ghifârî dit : "Je dis : ô Messager d'Allâh, qui est le premier Prophète.
- C'est Adam, me répondit-il.
- Etait-il vraiment Prophète ? Repris-je.
- Il était Prophète, me confirma-t-il, et recevait la révélation.
- ô Messager d'Allâh, combien v a-t-il de Prophètes envovés (par Allâh)?
- Nombreux; ils sont au nombre de trois-cent-soixante et quelques."

Les demandes de chacun avant de descendre sur terre

Ibn al-Athîr rapporte dans la première partie de son ouvrage d'histoire "al-Kâmil fi-l-Târîkh" à propos de ce dont Allâh a doté l'homme et le diable, ce qui suit : "Lorsqu'il fut banni du Paradis, Satan dit : "ô Seigneur, vous m'avez fait sortir du Paradis à cause d'Adam, mais je n'ai aucun pouvoir sur lui en dehors du Tien."
- "Je t'accorde le pouvoir de l'influencer." Lui dit le Seigneur.
- "Accorde-moi davantage."
- "Pour tout enfant qui naîtra pour lui de sa descendance, tu auras autant qui naîtront de la tienne."
- "Accorde-moi davantage."
- "Tu hanteras leurs coeurs et tes suggestions seront aussi proches d'eux que le sang qui coulera dans leurs veines."
- "Accorde-moi davantage."
- "Tu as à les attaquer par tous tes moyens et tes subordonnés comme tu as à utiliser leurs biens et leurs enfants."
Adam dit à son tour : "ô Seigneur, Tu lui as accordé un délai et Tu lui as donné du pouvoir sur moi. Mais je ne peux me défendre contre lui que par Toi."
- "Pour tout enfant qui naîtra de ta descendance, je chargerai un ange de le protéger contre le démon qui lui sera affecté."
- "Accorde-moi davantage."
- "La bonne action aura la récompense de dix et plus. Alors que la mauvaise action ne sera comptée que comme une seule, si toutefois Je ne l'efface pas complètement."
- "ô Seigneur, accordez-moi plus d'avantages sur lui ! "
- "ô Mes serviteurs qui vous êtes faits outranciers contre vous-mêmes, ne désespérez pas de la miséricorde d'Allâh. Oui, Allâh pardonne tous les péchés."
- " Encore, Seigneur ! "
- "Je ne refuserai le repentir d'aucun de tes descendants jusqu'au dernier moment de sa vie."
- " Encore, Seigneur ! "
- "Je vous accorderai mon pardon en dépit de tout."
- "J'en suis satisfait." dit enfin Adam.

Il établit, avec sa femme Eve, sa descendance qui peuplera la terre

Allâh (تعالى) a dit : {Et c'est Lui qui vous a créés à partir d'une personne unique (Adam). Et il y a une demeure et un lieu de dépôt (pour vous.) Nous avons exposé les preuves pour ceux qui comprennent.} (6/98)

Ibn al-Jûzî dit dans son livre "al-Muntazam" qu'Eve ( Hawwâ' en arabe ) eut quarante enfants d'Adam, entre filles et garçons en vingt couches. Elle accouchait à chaque fois de jumeaux dont une fille et un garçon. Les historiens disent qu'Adam eut de son vivant un très grand nombre de fils et de petits fils. Al-Qurtubî rapporte d'après Ibn Abbâs que ce nombre était de quarante mille. C'est aussi l'avis rapporté par al-Mas'ûdî.

L'un des fils d'Adam tue son frère, et devient ainsi le premier meurtrier parmi les hommes

Allâh (تعالى) a dit : {Et raconte-leur en toute vérité l'histoire des deux fils d'Adam. Les deux offrirent des sacrifices; celui de l'un fut accepté et celui de l'autre ne le fut pas. Celui-ci dit : "Je te tuerai sûrement". "Allâh n'accepte, dit l'autre, que de la part des pieux". Si tu étends vers moi ta main pour me tuer, moi, je n'étendrai pas vers toi ma main pour te tuer : car je crains Allah, le Seigneur de l'Univers. Je veux que tu partes avec le péché de m'avoir tué et avec ton propre péché : alors tu seras du nombre des gens du Feu. Telle est la récompense des injustes. Son âme l'incita à tuer son frère. Il le tua donc et devint ainsi du nombre des perdants. Puis Allâh envoya un corbeau qui se mit à gratter la terre pour lui montrer comment ensevelir le cadavre de son frère. Il dit : "Malheur à moi ! Suis-je incapable d'être, comme ce corbeau, à même d'ensevelir le cadavre de mon frère ? " Il devint alors du nombre de ceux que ronge le remords.} (5/27-31)

Selon Ibn Mas'ud (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : "Chaque fois que quelqu'un est tué injustement, le premier fils d'Adam (Caïn) supporte une partie de son sang parce qu'il a été le premier criminel". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Ibn Kathîr rapporte dans son ouvrage "al-Bidâya wal-Nihâya" un résumé des traditions rapportées à ce sujet par ses prédécesseurs. Al-Suddî, dit-il, rapporte d'après Abu-Mâlik et Abu çâlih, tous deux d'après ibn-`Abbâs et Murra, d'après Ibn Mas'ûd et certains compagnons qu'Adam mariait chaque garçon issu d'un couple de jumeaux à une fille issue d'un autre couple.
Abel voulait épouser la soeur jumelle de Caïn. Caïn étant le plus âgé. La soeur jumelle d'Abel était meilleure et Caïn la voulait pour lui. Adam ordonna à Caïn de marier sa soeur à Abel, mais il refusa. Alors, il leur enjoignit à tous deux de présenter chacun une offrande, puis partit pour le pèlerinage de la Mecque. Il demanda alors aux cieux, puis aux terres, puis aux montagnes de garder ses deux fils, mais, ils refusèrent tous, tour-à-tour.
Caïn accepta quant à lui de s'engager à assurer la sécurité de sa personne ainsi que celle de son frère. Ensuite, Abel présenta comme offrande une grosse chèvre triée avec soin parmi les chèvres de son troupeau. Alors que Caïn présenta une brassée de céréales de qualité médiocre qu'il avait cultivées.
Un feu vint alors dévorer l'offrande d'Abel et délaisse celle de Caïn qui s'écria rageusement s'adressant à son frère : "Je te tuerai pour t'empêcher d'épouser ma soeur (jumelle)." Caïn répliqua : "Allâh n'accepte que l'oblation des pieux."

Sa mort après une vie de 960 années

Selon Ibn `Abbâs : "Lorsque le verset traitant de la dette fut révélé, le Prophète dit : "Le premier homme à avoir nié la dette de laquelle il devait s'acquitter n'est autre qu'Adam. En effet, lorsque Allâh créa Adam , il fait sortir de son dos tous ses descendants jusqu'au jour de la résurrection et les lui présenta. Adam remarqua parmi eux un homme au visage éclatant.
- "ô Seigneur, qui est celui-là?" demanda-t-il.
- Allâh lui dit : "C'est ton fils David."
- "Jusqu'à quel âge vivra-t-il ? "
- " soixante ans. "
- "ô Seigneur, prolongez lui encore la durée de sa vie ? "
- "Non, répondit le Seigneur, à moins que Je retranche des années de ta vie pour lui en prolonger la sienne."
Adam devait vivre mille ans, mais il donna qurante années de sa vie à David. Allâh prit acte et prit les anges à témoins. Lorsqu'ensuite les anges vinrent recueillir l'âme d'Adam, celui-ci objecta :
- Mais il me reste encore quarante ans à vivre!
- Ces années, lui rappelèrent-ils, tu en avais fait don à ton fils David."
- Quand est-ce que l'ai-je fait" Protesta-t-il.
Et Allâh de lui montrer le titre de créance et d'appeler les anges à témoigner.

Abu bu Ja'far Al-Tabarî rapporte qu'Adam tomba malade pendant onze jours avant sa mort et qu'il rédigea alors son testament qu'il confia à son fils Chayth.

Ibn-Kathîr rapporte d'après `Abd Allâh fils de l'Imâm Ahmad, d'après Hababa Ibn Khâlid, d'après Hammâd Ibn Salama, d'après Humayd, d'après al-Hasan, que Yahia Ibn Dhamra el-Sa'dî rapporte avoir vu un vieil homme, à Médine, parler aux gens et qu'avant demandé qui c'était, on lui répondit que c'était Ubay Ibn Ka'b. Celui- ci, rapporte-t-il, dit : "Lorsqu'Adam était sur le point de rendre l'âme, il dït à ses enfants : "ô mes enfants, j'ai envie de quelques fruits du Paradis." Ils s'en allèrent aussitôt lui en apporter et furent accueillis (aux portes du Paradis) par les anges qui portaient le linceul et les baumes pour Adam, ainsi que des pioches et des paniers.
Ils dirent : ô fils d'Adam, que cherchez-vous et où allez-vous?
- Notre père est malade et a envie de quelques fruits du Paradis. Rentrez chez vous car votre père est parvenu au terme de sa vie.
Lorqu'ensuite Eve vit les anges arriver, elle les reconnaît et se rendit compte du but de leur visite. Elle se précipita, alors, auprès d'Adam qui lui cria : "Eloigne-toi de moi. Je n'avais, au fait, succombé à la tentation qu'à cause de ton entraînement. Ne t'interpose donc pas entre moi et les anges du Seigneur."
Les anges recueillirent son âme, puis lui firent la lotion funèbre, l'ensevelirent, l'embaumèrent et lui creusèrent une tombe. Ils firent la prière funèbre pour lui, le déposèrent dans sa tombe et l'inhumèrent. Ils dirent, ensuite : "ô Fils d'Adam, tel est le sort de vous tous."

Son corps fût lavé, puis enterré par les anges

Oubay (رضي الله عنه) rapporte que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quand Adam mourut, les anges lavèrent sa dépouille l'un après l'autre, puis ils creusèrent sa tombe et dirent : "Telle est la loi pour Adam et sa descendance"". (Al-Hakim et Tabarani)

Sa rencontre avec le Prophète (صلى الله عليه وسلم) au premier ciel lors de l'ascension

Selon Anas Ibn Mâlik (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit dans le hadîth de l'ascension : "Porté par lui, je m'élevai jusqu'aux régions célestes. Gabriel demanda la permission d'y accéder. - "Qui est-ce?", demanda-t-on. - "C'est Gabriel ", répondit-il. - "Et qui t'accompagne?". - "C'est Muhammad ". - "A-t-il donc reçu la Mission?". - "Oui". On nous ouvrit et je vis aussitôt Adam qui me souhaita la bienvenue et invoqua (Allah) en ma faveur". (Mouslim n°234)

Le jour du jugement, on lui demandera qu'il demande l'ouverture des portes du Paradis mais il refusera

Selon Houdhayfa et Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Allâh, béni et exalté, ressemblera les gens. Les Croyants resteront debout jusqu'à ce qu'on fasse venir le Paradis tout près d'eux. Ils vont alors trouver Adam (عليه السلام) et lui disent : "Ô notre père! Prie pour nous ton Seigneur pour qu'Il nous ouvre les portes du Paradis!"
Il leur répond : "Qu'est-ce donc qui vous a sortis du Paradis si ce n'est la faute de votre père? Non, ce n'est pas à moi que revient cet honneur. Allez plutôt à mon fils Abraham, l'ami d'Allâh". (Mouslim)

Repost 0
Published by Bouchra - dans les Prophetes
commenter cet article
29 mai 2006 1 29 /05 /mai /2006 16:35
Il est le fils de David

Allâh (تعالى) a dit : {Et Salomon hérita de David} (27/16)

Allâh (تعالى) a dit : {Et à David Nous fîmes don de Salomon} (38/30)

Parmi les dons qu'il a reçu en plus de la prophètie

    Le jugement equitable

    Allâh (تعالى) a dit : {Et David, et Salomon, quand ils eurent à juger au sujet d'un champ cultivé où des moutons appartenant à une peuplade étaient allés paître, la nuit. Et Nous étions témoin de leur jugement. Nous la fîmes comprendre à Salomon. Et à chacun Nous donnâmes la faculté de juger et le savoir.} (21/78-79)

    La mise à son service des Jinns, ainsi que du vent

    Allâh (تعالى) a dit : {Et (Nous avons soumis) à Salomon le vent impétueux qui, par son ordre, se dirigea vers la terre que Nous avions bénie. Et Nous sommes à même de tout savoir, 82. et parmi les diables il en était qui plongeaient pour lui et faisaient d'autres travaux encore, et Nous les surveillions Nous-mêmes.} (21/81)

    Allâh (تعالى) a dit : {"ô hommes ! On nous a appris le langage des oiseaux; et on nous a donné part de toutes choses. C'est là vraiment la grâce évidente. Et furent rassemblées pour Salomon, ses armées de djinns, d'hommes et d'oiseaux, et furent placées en rangs. Quand ils arrivèrent à la Vallée des Fourmis, une fourmi dit : "Ô fourmis, entrez dans vos demeures, [de peur] que Salomon et ses armées ne vous écrasent [sous leurs pieds] sans s'en rendre compte". ! Il sourit, amusé par ses propos et dit : "Permets-moi Seigneur, de rendre grâce pour le bienfait dont Tu m'as comblé ainsi que mes père et mère, et que je fasse une bonne oeuvre que tu agrées et fais-moi entrer, par Ta miséricorde, parmi Tes serviteurs vertueux".} (27/16-19)

    Allâh (تعالى) a dit : {Et à Salomon (Nous avons assujetti) le vent, dont le parcours du matin équivaut à un mois (de marche) et le parcours du soir, un mois aussi. Et pour lui nous avons fait couler la source de cuivre. Et parmi les djinns il y en a qui travaillaient sous ses ordres, par permission de son Seigneur. Quiconque d'entre eux, cependant, déviait de Notre ordre, Nous lui faisions goûter le châtiment de la fournaise. Ils exécutaient pour lui ce qu'il voulait : sanctuaires, statues, plateaux comme des bassin et marmites bien ancrées.} (34/12-13)

    Allâh (تعالى) a dit : {Nous lui assujettîmes alors le vent qui, par son ordre, soufflait modérément partout où il voulait. De même que les diables, bâtisseurs et plongeurs de toutes sortes. Et d'autres encore, accouplés dans des chaînes. "Voilà Notre don; distribue-le ou retiens-le sans avoir à en rendre compte".} (38/36-39)

Il est informé que dans un pays proche, les gens adorent autre qu'Allâh

Allâh (تعالى) a dit : {Puis il passa en revue les oiseaux et dit : "Pourquoi ne vois-je pas la huppe ? est-elle parmi les absents ? Je la châtierai sévèrement ! ou je l'égorgerai ! ou bien elle m'apportera un argument explicite". Mais elle n'était restée (absente) que peu de temps et dit : "J'ai appris ce que tu n'as point appris; et je te rapporte de Sabaa" une nouvelle sûre : J'ai trouvé qu'une femme est leur reine, que de toute chose elle a été comblée et qu'elle a un trône magnifique. Je l'ai trouvée, elle et son peuple, se prosternant devant le soleil au lieu d'Allah. Le Diable leur a embelli leurs actions, et les a détournés du droit chemin, et ils ne sont pas bien guidés. Que ne se prosternent-ils devant Allâh qui fait sortir ce qui est caché dans les cieux et la terre, et qui sait ce que vous cachez et aussi ce que vous divulguez ?} (27/20-25)

Il exhorte alors la reine de Saba à suivre l'Islâm

Allâh (تعالى) a dit : {Alors, Salomon dit : "Nous allons voir si tu as dis la vérité ou si tu as menti. Pars avec ma lettre que voici; puis lance-la à eux; ensuite tiens-toi à l'écart d'eux pour voir ce que sera leur réponse.} (27/27-28)

La reine lui envoi un cadeau

Allâh (تعالى) a dit : {La reine dit : "Ô notables ! Une noble lettre m'a été lancée. Elle vient de Salomon; et c'est : "Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, ne soyez pas hautains avec moi et venez à moi en toute soumission". Elle dit : "Ô notables ! Conseillez-moi sur cette affaire : je ne déciderai rien sans que vous ne soyez présents (pour me conseiller)". Ils dirent : "Nous sommes détenteurs d'une force et d'une puissance redoutable. Le commandement cependant t'appartient. Regarde donc ce que tu veux ordonner". Elle dit : "En vérité, quand les rois entrent dans une cité ils la corrompent, et font de ses honorables citoyens des humiliés. Et c'est ainsi qu'ils agissent. Moi, je vais leur envoyer un présent, puis je verrai ce que les envoyés ramèneront".} (27/29-35)

Il refuse le cadeau

Allâh (تعالى) a dit : {Puis, lorsque [la délégation] arriva auprès de Salomon, celui-ci dit : "Est-ce avec des biens que vous voulez m'aider ? alors que ce qu'Allâh m'a procuré est meilleur que ce qu'Il vous a procuré. Mais c'est vous plutôt qui vous réjouissez de votre cadeau.} (27/36)

Sourate 27 - fin de l'histoire de la reine

37. Retourne vers eux. Nous viendrons avec des armées contre lesquelles ils n'auront aucune résistance. et nous les en expulserons tout humiliés et méprisés. 38. Il dit : "Ô notables ! Qui de vous m'apportera son trône avant qu'ils ne viennent à moi soumis ?" 39. Un djinn redoutable dit : "Je te l'apporterai avant que tu ne te lèves de ta place : pour cela. je suis fort et digne de confiance". 40. Quelqu'un qui avait une connaissance du Livre dit : "Je te l'apporterai avant que tu n'aies cligné de l'oeil". Quand ensuite, Salomon a vu le trône installé auprès de lui, il dit : "Cela est de la grâce de mon Seigneur, pour m'éprouver si je suis reconnaissant ou si je suis ingrat. Quiconque est reconnaissant. c'est dans son propre intérêt qu'il le fait, et quiconque est ingrat... alors mon Seigneur Se suffit à Lui-même et Il est Généreux". 41. Et il dit [encore] : "Rendez-lui son trône méconnaissable, nous verrons alors si elle sera guidée ou si elle est du nombre de ceux qui ne sont pas guidés". 42. Quand elle fut venue on lui dit : "Est-ce que ton trône est ainsi ?" Elle dit : "C'est comme s'il c'était". - [Salomon dit] : "Le savoir nous a été donné avant elle; et nous étions déjà soumis". 43. Or, ce qu'elle adorait en dehors d'Allâh l'empêchait (d'être croyante) car elle faisait partie d'un peuple mécréant. 44. On lui dit : "Entre dans le palais". Puis, quand elle le vit, elle le prit pour de l'eau profonde et elle se découvrit les jambes. Alors, [Salomon] lui dit : "Ceci est un palais pavé de cristal". - Elle dit : "Seigneur, je me suis fait du tort à moi-même : Je me soumets avec Salomon à Allah, Seigneur de l'univers".

Identité de celui qui apporta le trône en un clin d'oeil

Selon Al-Qourtoubi (rah), la majorité des commentateurs du Coran sont d'avis qu'il s'agissait d'un ami (et peut être même un proche) de Soulaymân (alayhis salâm), qui connaissait le plus important nom d'Allâh [Ism Al-A'Zham].

Selon Ibn Ishâq (rah), cette personne se prénommait آsif Bin Barkhiya. C'est par le biais d'un acte miraculeux [Karâma] qu'il réussit à apporter le trône si rapidement.

Certains exégètes (parmi lesquels Ar-Râzi) pensent qu'il s'agissait de Soulaymân (alayhis salâm) lui-même, car à ce moment, il était celui qui correspondait le plus à la description donnée dans le Coran, à savoir {celui qui avait une connaissance du Livre}. Si on prend cette interprétation, les propos suivants, c'est à dire : {Je te l'apporterai avant que tu n'aies cligné de l'œil}, devront être compris comme étant adressés au Djinn de la part de Soulaymân (alayhis salâm).

A sa mort, il reste debout appuyé sur sa canne tandis que les mauvais Jinns continuent leur travail, ne serait-ce la mite qui a rongé sa canne, les Jinns auraient continuaient leur travail encore très longtemps

Allâh (تعالى) a dit : {Puis, quand Nous décidâmes sa mort, il n'y eut pour les avertir de sa mort que "la bête de terre", qui rongea sa canne. Puis lorsqu'il s'écroula, il apparut de toute évidence aux djinns que s'ils savaient vraiment l'inconnu, ils ne seraient pas restés dans le supplice humiliant [de la servitude].} (34/14)


 

Ses mérites

Allâh (تعالى) a dit : {Et il a une place rapprochée de Nous et un beau refuge.} (38/40)

Repost 0
Published by Bouchra - dans les Prophetes
commenter cet article
18 octobre 2005 2 18 /10 /octobre /2005 00:00
Ibn Djarîr et d'autres dirent: "Le désordre régna chez les fils d'Isrâ-îl, leur péchés devinrent de plus en plus importants et ils tuèrent un certain nombre de Prophète. Allâh Ta'âla alors rendit maîtres sur eux, à la place des Prophètes, de rois tyranniques qui les traitèrent injustement et faisaient couler leur sang.

Il les mit aussi sous l'emprise d'autres adversaires et lorsqu'ils en combattaient quelques-uns, ils portaient avec eux le reliquaire où se trouvait la voûte du temps. Ils emportaient alors la victoire par sa grâce et par ce qu'Allâh Ta'âla avait mis en lui de la " Sakîna" et une relique laissée par la famille de Mûssa et la famille de Hâroûn.

Pendant une certaine guerre contre les habitants de Ghaza et de 'Asqalan, ces derniers les vainquirent et réussirent à s'emparer de ce reliquaire. Lorsque la nouvelle parvint au roi des fils d'Isrâ-îl à cette époque-là, il se tordit le cou et mourut de chagrin.

Et les fils d'Isrâ-îl restèrent tels des troupeaux sans bergers jusqu'à ce qu'Allâh Ta'âla leur envoya un des Prophètes nommé " Chamouwîl". Ils lui demandèrent alors de leur désigner un roi à la suite duquel ils combattraient les ennemis, et il ne fut d'eux ce que nous allons citer de ce qu'Allâh Ta'âla a raconté dans son Livre.

Ibn Djarîr dit: "Entre la mort de Yoûcha' Ibn Noûn et le temps où Allâh Ta'âla envoya Chamouwîl Ibn Bâlî, quatre-cent-soixante années passèrent. Ensuite il cita en détail les durées pendant lesquelles chaque roi régna sur eux et les nomma un par un. Mais nous avons à dessein omis de les énumérer". (Kitâb Sahîhu Qiçaç ul-Anbiyyâh d'Ibn Kathîr, p.399)

risala.net

Repost 0
Published by Bouchra - dans les Prophetes
commenter cet article
15 octobre 2005 6 15 /10 /octobre /2005 00:00
Allâh le fit dormir 100 ans

Allâh (تعالى) a dit: {Ou comme celui qui passait dans par un village désert et dévasté: "Comment Allâh va-t-Il redonner la vie à celui-ci après sa mort ?" dit-il. Allâh donc le fit mourir et le garda ainsi pendant cent ans. Puis Il le ressuscita en disant: "Combien de temps as-tu demeuré ainsi ?" "Je suis resté un jour, dit l'autre, ou une partie de la journée." "Non ! dit Allah, tu es resté cent ans. Regarde donc ta nourriture et ta boisson: rien ne s'est gâté; mais regarde ton âne... Et pour faire de toi un signe pour les gens, et regarde ces ossements, comment Nous les assemblons et les revêtons de chair". Et devant l'évidence, il dit: "Je sais qu'Allâh est Omnipotent".} (2/259)

Après cette histoire, les fils d'Israel l'ont pris pour divinité

Allâh (تعالى) a dit: {Les Juifs disent: "Uzayr est fils d'Allah" et les Chrétiens disent: "Le Christ est fils d'Allah". Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu'Allâh les anéantisse ! Comment s'écartent-ils (de la vérité) ?} (9/30)
 

Repost 0
Published by Bouchra - dans les Prophetes
commenter cet article
25 septembre 2005 7 25 /09 /septembre /2005 00:00
Son nom

Muhammad Ibn Ishâq dit: "Son nom est Al-Yasa' Ibn Akhtab".
Aboû Al-Qâssim Ibn 'Asâkir dit: Son nom est Al-Yassa' Ibn 'Adî Ibn Choutalam Ibn Afrâthim Ibn Yûssuf Ibn Ya'coub Ibn Ishâq Ibn Ibrâhîm Al-Khalîl.
Ibn Kathîr a dit: "On dit aussi qu'il était le cousin paternel d'Ilyâs et qu'il se cachait avec lui dans la grotte du Mont Qâssioun pour fuir le roi Ba'albak. Plus tard il s'y rendit avec lui et quand Ilyâs mourrut, Al-Yassa' lui succéda et Allâh Ta'âla lui donna après lui la prophétie [...] Nous avons raconté l'histoire de Dhoûl-Kifl après celle d'Ayoûb ('ailayhi salam) car on dit qu'il fut le fils de Ayoûb. Wa Allâh Ta'âla A'lâm. (Kitâb Sahîhu Qiçaçou al-Anbiyyâ de Ibn Kathîr, p.399)

Son histoire

Ibn Ishâq a rapporté qu'Al-Hassan dit: Après Ilyâs vint Al-Yassa' ('alayhouma Salam) qui demeura autant qu'Allâh le voulut, les appelant à Allâh Ta'âla et suivant les lois [Charî'a] et la voie [minhaj] d'Al-Yassa'. Ensuite il mourut et le désordre complet régna parmi eux, il multiplièrent les péchés, eurent parmi eux un plus grand nombre de tyrans et tuèrent les Prophètes. Parmi eux il y eu un roi [Malik] obstinés et injuste et l'on dit que ce fut celui dont Dhoû-l-Kifl se porta garant, s'il se repentait, qu'il entrerait au paradis.

Ses mérites

Allâh (تعالى) a dit: {De même, Ismaël, Elisée, Jonas et Lot. Chacun d'eux Nous l'avons favorisé par dessus le reste du monde.} (6/86)

Allâh (تعالى) a dit: {Et rappelle-toi Ismaël et Elisée, et Zal-Kifl, chacun d'eux parmi les meilleurs.} (38/48)

Repost 0
Published by Bouchra - dans les Prophetes
commenter cet article
7 juin 2005 2 07 /06 /juin /2005 00:00
Il est menuisier de métier

Le Messager de Dieu (صلى الله عليه و سلم) a dit: "Zacharie était menuisier". (Mouslim)

Il s'occupa de la garde de Marie, mère de Jésus (عليه السلام)

Allâh (تعالى) a dit: {Son Seigneur l'agréa alors du bon agrément, la fit croître en belle croissance. Et Il en confia la garde à Zacharie. Chaque fois que celui-ci entrait auprès d'elle dans le Sanctuaire, il trouvait près d'elle de la nourriture. Il dit : "ô Marie, d'où te vient cette nourriture ?" - Elle dit : "Cela me vient d'Allah". Il donne certes la nourriture à qui Il veut sans compter.} (3/37)

Au sujet de la naissance de la dame Maryam (as) et de son enfance, sa mère s'appelait Hannah, c'était la femme de 'Imran et elle ne pouvait enfanter. Dans le rêve, Hannah vit une fois un oiseau qui donnait à manger à son petit. C'est alors qu'elle eut ce sentiment qu'ont les mères et elle demanda à Allah (t) de lui accorder un enfant vertueux. Elle fit alors le vœu de le mettre au service de Baytou l-Maqdis - la mosquée de Al-Qouds - parce qu'elle pensait qu'elle aurait un garçon et que le garçon d'ordinaire est utile pour le service de Baytou l-Maqdis. Il s'agissait du lieu destiné à l'adoration et cela n'était pas un rabaissement pour l'enfant. Seulement Allah ta'ala a voulu pour Hannah qu'elle porte une fille qui serait la meilleure de toutes les femmes de l'humanité et la mère d'un des prophètes au nombre des 'Oulou l-'Azm parmi les messagers, à savoir le Messie (عليه السلام). Lorsque la femme de 'Imran mit au monde son enfant, sa petite fille, elle était extrêmement belle. C'est alors qu'elle l'appela Maryam et Allah ta'ala lui accorda Sa miséricorde et Sa grâce. Le Prophète Zakariyya prit en charge Maryam pour l'élever. Allah (t) a voulu que ce soit Son prophète Zakariyya (as), le mari de la tante maternelle de Maryam, qui la prenne en charge, sans qu'aucun autre homme ne la prenne en charge. Ainsi Zakariyya (as) lui enseigna les préceptes de la religion de l'Islam, le bon comportement et il la fit grandir avec les comportements de vertu et les bons exemples.

Maryam (as) naquit vertueuse, chaste, pure des péchés et des désobéissances, connaisseuse de Allah (تعالى), pieuse, elle était une sainte qui persévérait sur l'adoration de Son Seigneur, priant au milieu de la nuit et aux extrémités du jour. Allah soubhanah lui accordait des prodiges manifestes qui étaient autant de signes surprenants, de preuves de l'éminence de la puissance de Allah soubhanahou wa ta'ala. Ainsi le Prophète de Allah Zakariyya (as) rentrait chez elle dans son alcôve (mihrab) après avoir fermé sur elle les portes de la mosquée, il retrouvait chez elle des fruits de l'été pendant l'hiver et des fruits de l'hiver pendant l'été.

Alors que sa femme est stérile et lui veillard, il demande à Allâh d'avoir une descendance

{Alors, Zacharie pria son Seigneur, et dit : "ô mon Seigneur, donne-moi, venant de Toi, une excellente descendance. Car Tu es Celui qui entend bien la prière".} (3/38)

{C'est un récit de la miséricorde de ton Seigneur envers Son serviteur Zacharie. Lorsqu'il invoqua son Seigneur d'une invocation secrète, et dit : "ô mon Seigneur, mes os sont affaiblis et ma tête s'est enflammée de cheveux blancs. [Cependant], je n'ai jamais été malheureux [déçu] en te priant, ô mon Seigneur. Je crains [le comportement] de mes héritiers, après moi. Et ma propre femme est stérile. Accorde-moi, de Ta part, un descendant qui hérite de moi et hérite de la famille de Jacob. Et fais qu'il te soit agréable, ô mon Seigneur".} (19/2-6)

{Et Zacharie, quand il implora son Seigneur : "Ne me laisse pas seul, Seigneur, alors que Tu es le meilleur des héritiers".} (21/89)

Allâh accepta cette demande et envoya des anges pour l'en informer

{Alors, les Anges l'appelèrent pendant que, debout, il priait dans le Sanctuaire : "Voilà qu'Allah t'annonce la naissance de Yahya, confirmateur d'une parole d'Allah. Il sera un chef, un chaste, un prophète et du nombre des gens de bien".} (3/39)

{"Ô Zacharie, Nous t'annonçons la bonne nouvelle d'un fils. Son nom sera Yahya [Jean]. Nous ne lui avons pas donné auparavant d'homonyme".} (19/7)

{Nous l'exauçâmes, lui donnâmes Yahya et guérîmes son épouse.} (21/90)

Etonné, il demande un signe annonciateur

{Il dit : "Ô mon Seigneur, comment aurais-je un garçon maintenant que la vieillesse m'a atteint et que ma femme est stérile" ?. Allah dit : "Comme cela ! ", Allah fait ce qu'Il veut. - "Seigneur, dit Zacharie, donne-moi un signe." - " Ton signe, dit Allah, c'est que pendant trois jours tu ne pourras parler aux gens que par geste. Invoque beaucoup Ton Seigneur; et, glorifie-Le, en fin et en début de journée."} (3/40-41)

{Et [Zacharie dit]: "ô mon Seigneur, comment aurai-je un fils, quand ma femme est stérile et que je suis très avancé en vieillesse ?" [Allah] lui dit : "Ainsi sera-t-il ! Ton Seigneur a dit : "Ceci m'est facile. Et avant cela, Je t'ai créé alors que tu n'étais rien". "ô mon Seigneur, dit [Zacharie], accorde-moi un signe". "Ton signe, dit [Allah,] sera que tu ne pourras pas parler aux gens pendant trois nuits tout en étant bien portant. Il sortit donc du sanctuaire vers son peuple; puis il leur fit signe de prier matin et soir.} (19/8-11)

Le temoignage d'Allâh en sa faveur

{De même, Zacharie, Jean-Baptiste, Jésus et Elie, tous étant du nombre des gens de bien.} (6/85)

Repost 0
Published by Bouchra - dans les Prophetes
commenter cet article
27 mai 2005 5 27 /05 /mai /2005 00:00
C'est le fils de Zarariya, sa naissance est due à l'invocation de son père

Allâh  a dit: {Et Zacharie, quand il implora son Seigneur : “Ne me laisse pas seul, Seigneur, alors que Tu es le meilleur des héritiers”. Nous l'exauçâmes, lui donnâmes Yahya} (21/89-90)

L'annonce de sa naissance

{Alors, les Anges l'appelèrent pendant que, debout, il priait dans le Sanctuaire : “Voilà qu'Allah t'annonce la naissance de Yahya, confirmateur d'une parole d'Allah. Il sera un chef, un chaste, un prophète et du nombre des gens de bien”.} (3/39)

{"ش Zacharie, Nous t'annonçons la bonne nouvelle d'un fils. Son nom sera Yahya [Jean]. Nous ne lui avons pas donné auparavant d'homonyme”.} (19/7)

Il recut la sagesse alors qu'il était tout jeune, ainsi que d'autres qualités

{Nous lui donnâmes la sagesse alors qu'il était enfant, ainsi que la tendresse de Notre part et la pureté. Il était pieux, et dévoué envers ses père et mère; et ne fut ni violent ni désobéissant.} (19/12-14)

Il repris les enseignements de la Thora qui fut donnée à Moûsa

{"ش Yahya, tiens fermement au Livre (la Thora) !"} (19/12)

Il trouve la mort en paix

{Que la paix soit sur lui le jour où il naquit, le jour où il mourra, et le jour où il sera ressuscité vivant !} (19/15)

Sa rencontre avec le Prophète (saws) au second ciel lors de l'ascension

Selon Anas ibn Mâlik (qu'Allah soit satisfait de lui), le Prophète (pbAsl) a dit dans le hadîth de l'ascension: "Puis, je fus porté au second ciel, Gabriel (que la paix soit sur lui) demanda qu'on nous ouvrît. - "Qui est-ce?", demanda-t-on. - "C'est Gabriel ", répondit-il. - "Et qui t'accompagne?". - "C'est Muhammad ". - "A-t-il donc reçu la Mission?". - "Oui". On nous ouvrit et je vis aussitôt les deux cousins maternels: Jésus ('Isa), le fils de Marie et Jean Baptiste, fils de Zacharie (qu'Allah leur accorde Ses bénédictions) qui me souhaitèrent la bienvenue et le bien". (Mouslim n°234)

Ses mérites

{De même, Zacharie, Jean-Baptiste, Jésus et Elie, tous étant du nombre des gens de bien.} (6/85)

{Ils concouraient au bien et Nous invoquaient par amour et par crainte. Et ils étaient humbles devant Nous.} (21/90)

Repost 0
Published by Bouchra - dans les Prophetes
commenter cet article

Présentation

  • : L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • : Dans Anwaroul-Islam vous entez, sur l'ocean de l'Amour et la Fraternité vous navigurez,les rappels et la science d'Allah vous rencontrerez .......
  • Contact

Recherche