Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 décembre 2006 5 15 /12 /décembre /2006 22:06

question:

Que faut-il entendre par sacrifice ? S’agit-il d’une obligation ou d’une Sunna (forte recommandation).

Answer:

Louanges à Allah

Par sacrifice on entend la bête domestique tuée au cours des jours de la fête du Sacrifice pour se rapprocher d’Allah le Puissant et Majestueux.

Ce sacrifice fait partie des rites islamiques fondés par le Livre d’Allah et la Sunna de Son Messager (bénédiction et salut soient sur lui) et le consensus des musulmans.

Quant au Livre, on y lit la parole du Très Haut : «Accomplis la Salâ pour ton Seigneur et sacrifie.» et : «Coran,108 :2 » et  «  Dis: "En vérité, ma Salâ, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, Seigneur de l' Univers. » (Coran,6 :162)

Le terme nusuk  (traduit par dévotion) renvie à  l’immolation  d’un sacrifice selon Said ibn Djoubayr. L’on dit qu’il englobe tous les actes d’adoration y compris l’immolation. il a donc un sens plus large.

Le Très Haut dit encore : «  À chaque communauté, Nous avons assigné un rite sacrificiel, afin qu' ils prononcent le nom d' Allah sur la bête de cheptel qu' Il leur a attribuée. Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez- vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s' humilient,» (Coran, 22 : 34).

Quant à la Sunna, al-Boukhari et Mouslim rapportent respectivement sous les numéros (5565 et 1966) : « Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a sacrifié deux béliers cornus et bigarrés ; il les a égorgés lui-même après avoir dit : « bismi Allahi, Allahou Akbar » et après les avoir couchés et mis son pied sur leur nuque ».»

2/ D’après Abd Allah Ibn Omar (P.A.a) : « le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) procédait au sacrifice durant les dix années qu’il a passé  à Médine » (rapporté par Ahmad (4935) et par at-Tirmidhi (1507) et jugé bon par al-Albani dans Mishkat al Massabih, 1475).

3/ D’après Uqba ibn Amir (P.A.a) le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) avait distribué des bêtes à sacrifier à ses compagnons et Uqba (le rapporteur), qui reçu un chevereau, dit :

–« ô Messager d’Allah ! Je n’ai reçu qu’un chevreau ! »

–« sacrifie-le » (rapporté par al-Boukhari,5547)

4/ D’après al-Baraa ibn Azib (P.A.a) le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Celui qui procède au sacrifice après la prière s’en est bien acquitté et s’est conformé à la pratique prescrite aux musulmans ». (rapporté par al-Boukhari (5545).

Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) procédait au sacrifice et ses compagnons en faisaient de même. En outre, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a affirmé que ce rite est une tradition musulmane. C’est pourquoi tous les musulmans sont d’accord sur son institution, comme l’ont rapporté de nombreux ulémas.

Leur divergence porte sur la question de savoir si la pratique constitue une forte recommandation ou une obligation qu’il n’est pas permis d’omettre.

La majorité des ulémas soutient le premier avis. C’est l’opinion de Chafii, de Malick et d’Ahmad (selon l’avis qui leur est attribué le plus souvent). D’autres soutiennent le second avis. C’est l’opinion d’Abou Harifa. C’est aussi un des deux avis attribués à Ahmad. C’est l’opinion choisie par Cheikh al-islam Ibn Taymiyya. Celui-ci déclare que cet avis est attribué à Malick et il reste l’avis apparemment adopté par son école.

Extrait du Rissalatou ahkam al-Udhhiya wa adh-dhakat par Ibn Outhaymine (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit : « Le sacrifice est fortement recommandé à celui qui en a les moyens. On le fait pour soi-même et à la place de sa famille » Fatawa Ibn Outhaymine, 2/661.



Islam Q&A

Repost 0
15 décembre 2006 5 15 /12 /décembre /2006 22:03

question:

Qui est-ce qui a donné au Coran ce nom ?
J’ai lu dans une revue que c’est Abou Bakr (P.A.a). Mais je ne crois pas que cela soit vrai puisqu’Allah, le Transcendant et Très Haut a dit dans la sourate al-insane : «En vérité c' est Nous qui avons fait descendre sur toi le Coran graduellement. » (Coran, 76 : 23).
Cher frère,
J’espère que vous me donnerez une explication claire à ce propos …

Answer:

Louange à Allah

O auteur de la question ! vous avez déjà répondu à votre propre question. En effet, c’est Allah qui a appelé Son livre al-Qur’an. A ce propos, il dit : « (Ces jours sont) le mois de Ramadân au cours duquel le Coran a été descendu » (Coran, 2 : 185) et : «Ne méditent- ils donc pas sur le Coran?» (Coran, 4 : 82) et : «Et quand on récite le Coran, prêtez- lui l' oreille attentivement et observez le silence, afin que vous obteniez la miséricorde (d' Allah). » (Coran, 7 : 204) et : «Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils combattent dans le sentier d' Allah: ils tuent, et ils se font tuer. C' est une promesse authentique qu' Il a prise sur Lui-même dans la Thora, l' Évangile et le Coran.» (Coran, 9 : 111) et : «Ce Coran n' est nullement à être forgé en dehors d' Allah mais c' est la confirmation de ce qui existait déjà avant lui, et l' exposé détaillé du Livre en quoi il n' y a pas de doute, venu du Seigneur de l' Univers. » (Coran, 10 : 37) et : « Nous l' avons fait descendre, un Coran en (langue) arabe, afin que vous raisonniez. Nous te racontons le meilleur récit, grâce à la révélation que Nous te faisons dans ce Coran même si tu étais auparavant du nombre des inattentifs (à ces récits). » (Coran, 12 : 2-3) et : «Nous t' avons certes donné "les sept versets que l' on répète", ainsi que le Coran sublime.» (Coran, 15 : 87) et : «Lorsque tu lis le Coran, demande la protection d' Allah contre le Diable banni. » ( Coran ;16 :98) «Certes, ce Coran guide vers ce qu' il y a de plus droit »    (Coran, 17 : 9) et : «Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Cependant, cela ne fait qu' accroître la perdition des injustes. » (Coran, 17 : 82) et : «Dis: "Même si les hommes et les djinns s' unissaient pour produire quelque chose de semblable à ce Coran, ils ne sauraient produire rien de semblable, même s' ils se soutenaient les uns les autres". » (Coran, 17 : 88) et : « (Nous avons fait descendre) un Coran que Nous avons fragmenté, pour que tu le lises lentement aux gens. Et Nous l' avons fait descendre graduellement. » (Coran, 17 : 106) et : «Nous n' avons point fait descendre sur toi le Coran pour que tu sois malheureux, » (Coran, 20 : 2) et : « » (Coran, 27 : 6) et : «Que soit exalté Allah, le Vrai Souverain! Ne te hâte pas (de réciter) le Coran avant que ne te soit achevée sa révélation. Et dis: "Ô mon Seigneur, accroît mes connaissances!" » (Coran, 20 : 114) et : «Tâ, Sîn. Voici les versets du Coran et d' un Livre explicite, » (Coran, 27 : 1) et : « Certes, c' est toi qui reçois le Coran, de la part d' un Sage, d' un Savant.» (Coran, 27 : 6) et : «Celui qui t' a prescrit le Coran te ramènera certainement là où tu (souhaites) retourner. Dis: "Mon Seigneur connaît mieux celui qui a apporté la guidée et celui qui est dans un égarement évident. » (Coran, 28 : 85) et : «Yâ Sîn. Par le Coran plein de sagesse. » (Coran, 36 : 1-2) et : «40- Et vraiment, Nous avons rendu le Coran facile pour la méditation. Y a- t- il quelqu'un pour réfléchir? » (Coran, 54 : 40) et : «Et c' est certainement un Coran noble, » (Coran, 56 : 77) et : «21- Mais c' est plutôt un Coran glorifié » (Coran, 85 : 21).

Cela dit, subsiste-t’il encore un doute sur le fait que c’est Allah qui a donné le nom Qu’ran au livre qu’Il a révélé à Muhammad et pas Abou Bakr ou un autre ?

Le terme arabe « qur’an » dérive de quar’ qui signifie réunir et rassembler. Le livre a été appelé ainsi parce qu’il réunit des sourates. On a dit encore que l’appellation lui a été donnée parce qu’il a rassemblé les fruits contenus dans tous les livres révélées antérieurs. On dit aussi que c’est parce qu’il réunit toutes sortes de connaissances. Voir al-itqan par as-Souyouti, 1/162-163.

Enfin, nous vous recommandons de vérifier et de bien choisir ce que vous lisez afin d’éviter la confusion qui peut vous venir de la lecture de sources peu sûres comme les livres et les revues pouvant vous jeter dans le doute.

Puisse Allah nous assister à acquérir un savoir utile et à accomplir de bonnes œuvres.



Cheikh Muhammad Salih al-Munadjid. Q&A
Repost 0
28 octobre 2006 6 28 /10 /octobre /2006 19:47

question:

Quand certains veulent poser une question gênante, ils la débutent par l’expression susmentionnée Est-ce que c’est correct ?

Louange à Allah

Cette expression est erronée car la timidité fait partie de la religion. Il serait plus correcte de dire, par exemple ; « Allah n’a pas honte de la vérité » conformément à l’expression employée dans le hadith d’Um Salamata qui dit : « Um Soulaym se présenta au Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) et lui dit : ô Messager d’Allah, Allah n’a pas honte la vérité : « la femme doit elle prendre un bain rituel si elle a rêvé d’avoir eu des rapports intimes ? »  « Oui, dit le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) si elle constate un écoulement » Um Salamat se couvrit le visage et dit : ô Messager d’Allah, est ce que cela arrive à la femme ? » « Oui, pauvre ! À quoi d’autre serait dû la ressemblance entre l’enfant et sa mère ? » Dit le Prophète. (Rapporté par Boukhari et Mouslim).



Islam Q&A
Sheikh Muhammed Salih Al-
Munajjid

Repost 0
23 octobre 2006 1 23 /10 /octobre /2006 19:25

Question :

 Faut-il que les six jours de Shawwal soient jeûnés de façon successive ? Ne pourrais-je pas les effectuer en trois phases de deux jours au cours des week-end ?

Reponse:

La succession des jours nest pas une condition de validité du jeûne. Peu importe quon les jeûne réunis ou dispersés. Il est toutefois préférable de sempresser à le faire conformément aux propos du Très Haut : «  Empressez-vous à la bienfaisance » «Empressez-vous à chercher le pardon de votre Maître ». Et Moïse dit : «  Maître, je me suis dépêché auprès de Toi pour que Tu sois satisfait ». Par ailleurs, le retardement comporte des inconvénients.

Les Shefiites et certains Hanbalites soutiennent la nécessité de sempresser à accomplir ce jeûne. Mais il ny a aucun mal à ne pas sy empresser. Car on peut le retarder au milieu ou à la fin du mois.

An-Nawawi (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : « Nos condisciples disent quil est désirable de jeûner six jours de Shawwal à cause de ce hadith. Il est préférable de les jeûner successivement dès le début du mois. Mais il est permis de les répartir sur les jours du mois, voire de les retarder au-delà du mois. Lintéressé ne sen serait pas moins conformé à la Sunna, compte tenu de la généralité des termes du hadith. Ceci ne fait lobjet daucune divergence de vues chez nous. Cest aussi lavis dAhmad et Dawoud ». Al-MadjmouSharh al-Mouhadhdhab.


Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid
Repost 0
25 septembre 2006 1 25 /09 /septembre /2006 16:36

Souvent, pendant le mois de Ramadan, on remarque une hausse de la consommation des médicaments contenant du Paracétamol. Beaucoup de personnes lient le jeûne à la perte de vigilance et à l’irritabilité. Cependant, d’après les études scientifiques, ce n’est pas le jeûne en lui même qui est responsable de ces phénomènes. Quelles sont les explications que donnent donc les médecins ?

Les céphalées, le manque de vigilance et l’irritabilité sont plutôt liés au sevrage brutal en tabac, en café ou en thé qui s’opère au cous des premiers jours du Ramadan, mais aussi à certaines habitudes qu’on adopte durant ce mois. En effet, durant le mois de Ramadan, on a tendance à prendre de mauvaises habitudes. Le soir, on consomme des plats riches en sauce, des sucreries et des excitants comme le café, le thé ou le tabac.

Forcément, cela perturbe le cycles huit heures de sommeil indispensables à un équilibre de la santé physique et psychique. Les spécialistes conseillent les personnes à risque d’entamer, durant la semaine qui précède le jeûne, une diminution progressive dans la prise des excitants et de cigarettes. Il est également préférable pendant le mois de Ramadan d'éviter les plats difficiles à digérer. Car les digestions lentes, qui donnent envie de dormir en temps normal après le déjeuner, sont celles qui chassent le sommeil du soir.

par lnmf

Repost 0
23 septembre 2006 6 23 /09 /septembre /2006 18:30

Question :

Comment doit-on formuler l’intention de jeûner le Ramadan ?  A partir de quel moment l’intention de jeûner doit-elle exister ?

 

Réponse : L’intention consiste à se résoudre à jeûner et elle doit être formulée chaque nuit.  Fatwa de la Commission Permanente, tome 10 P. 246.

Certains ulémas soutiennent que l’intention du début suffit dans tout un ensemble d’actes dont la succession est une condition de validité. L’intention initiale s’applique aussi longtemps que la succession des actes ne sera rompue pour une excuse.

Dans ce cas, il faut renouer l’intention. Cela étant, si l’on formule au premier jour du Ramadan l’intention de jeûner tout le mois, à moins qu’il arrive une excuse qui interompt la succession du jeûne, cela devrait suffire.

C’est comme si l’on voyage durant le mois de ramadan. Car, dans ce cas, on doit, au retour, renouveller   l’intention de jeûner. Ceci est plus exact puisque si vous interrogiez tous les musulmans, chacun d’eux vous dirait : moi, j’ai formulé dès le début l’intention de jeûner tout le mois.

Si l’intention ne se concrétise pas rééllement, elle est jugée l’être. En effet, le statut originel est la non rupture. C’est pourquoi nous avons dit : si la succession est interrompue pour une raison valable et que l’on veut reprendre le jeûne, il faut renouveller l’intention. Voilà l’avis qui rassure ».  Ach-charh al mumti, tome 6, p. 369-370.

Repost 0
31 mai 2006 3 31 /05 /mai /2006 18:05
Question :

Que signifie le vocable ‘’ Aquida ‘’ et quelle en est l’étymologie ?

Réponse :

          Louange à Allah

Les ‘’ Aquida ‘’ ( Dogmes ) sont des choses auxquelles on adhère intimement de gaïté de coeur et avec une certitude débarrassée de tout doute ou hésitation.

          Le terme ‘’ Aquida‘’ dérive linguistiquement de la racine A.Q.D dont le sens tourne autour de : fixation , assurance , vérification . On trouve dans le Coran : «Allah ne vous sanctionne pas pour la frivolité dans vos serments, mais Il vous sanctionne pour les serments que vous avez l'intention d'exécuter. » ( Coran,5 : 89). La confirmation d’un serment implique sincérité et détermination. On dit : «  Aquada al habla »: il a tissé la corde c’est-à-dire en en introduisant des composants dans d’autres. «  al-itiquad » vient de «  aqd » qui signifie attacher solidement. On dit itaqa-tou kadha » c’est-à-dire: j’y adhère intimement; mon esprit l’adopte résolument.

          Dans la terminologie musulman ‘’ Aquida ‘’ renferme des choses de l’ordre de la connaissance auxquelles le musulman doit adhérer intimement et croire résolument, car Allah en a informé par la voie de son livre ou par l’intermédiaire de la révélation faite à Son Messager (paix et bénédiction d’Allah soient sur lui ). Les fondements des dogmes auxquelles on a été donné l’ordre d’adhérer sont mentionnés dans les propos du Très Haut : «Le Messager a cru en ce qu' on a fait descendre vers lui venant de son Seigneur, et aussi les croyants: tous ont cru en Allah, en Ses anges, à Ses livres et en Ses messagers; (en disant): "Nous ne faisons aucune distinction entre Ses messagers". Et ils ont dit: "Nous avons entendu et obéi. Seigneur, nous implorons Ton pardon. C' est à Toi que sera le retour » (Coran , 2 :286 ). Le Messager les a précisés dans le célèbre hadith de Djibril où il dit : «  la foi consiste à croire en Allah , en Ses anges, en Ses livres, en Sa rencontre, en Ses messagers et en la résurrection.» 

          Aussi la ‘’ AQUIDA ‘’ islamique renvoie -t- elle aux connaissances reçues selon des informations authentiques d’Allah et de son Messager et auxquelles le musulman doit adhérer intimement du fait de sa croyance en Allah et en Son Messager (paix et bénédiction d’Allah soient sur lui ).


SOURCE: Commentaire de Lumatoul itiquad par Ibn Outhaymine et Al-Aquida fi Allah par Oumou al Ashqua (www.islam-qa.com)
Repost 0
8 mai 2006 1 08 /05 /mai /2006 18:03
Question :

Quel est le sens qu’il faut donner aux faits de suivre l’imam et de ne pas le précéder?

Réponse :

Louanges à Allah

Suivre l’imam dans ses gestes c’est attendre qu’il achève un geste en terminant la prononciation de la formule : Allahou akbar. C’est à ce moment qu’il faut le suivre. Aussi faut-il rester debout quand il prononce la précédente formule pour entamer son inclinaison et le laisser s’incliner complètement avant de le suivre dans cette posture. Il faut le laisser encore se redresser complètement et prononcer la formule :sami’a Allahou liman hamidahou ( = Allah entend celui qui Le loue). Car c’est quand il aura terminé la prononciation de cette formule qu’on doit le suivre en se redressant. Et c’est ainsi qu’il faut procéder pour le reste des gestes constitutifs de la prière.

Quant au fait de le précéder, c’est s’incliner ou se prosterner ou commencer un geste quelconque avant qu’il ne le termine. Une telle attitude annule ou diminue la prière ou la rend imparfaite.


Voir al-lou lou’al makine de Cheikh Ibn Djabrine, p. 13.  islam-qa.com

Repost 0
8 mars 2006 3 08 /03 /mars /2006 22:41
Question :

Comment définir le licite et l’illicite ?

Réponse :

Louange à Allah

 

L’illicite est tout acte dont l’accomplissement entraîne une punition et l’abandon une récompense, pourvu que, dans ce dernier cas, l’on soit exclusivement motivé du respect de l’interdiction établie par Allah, le Transcendant et Très Haut. S’agissant du licite, il n’y a aucun péché à s’en abstenir comme on n’est pas récompensé pour l’avoir fait, à moins qu’on soit motivé dans ce cas par l’intention d’avoir la force nécessaire pour bien obéir à Allah, le Transcendant et Très Haut. Cette intention est cause de récompense.

 

Seul Allah le Très Haut a le droit de déclarer une chose licite ou illicite. Il est vrai cependant que des gens ont rendu licite certaines choses déclarées illicites par Allah. D’autres ont rendu illicite certaines choses déclarées licites par Allah. D’autres enfin ont inventé des pratiques cultuelles qu’Allah n’a pas instituées mais interdites.

 

En religion musulmane, il y a un principe qui stipule que le licite c’est ce qu’Allah et Son messager ont rendu comme tel et que l’illicite est aussi ce qu’Allah et Son messager ont rendu comme tel, et que la religion est ce qu’Allah et son messager ont institué et que nul n’est autorisé à s’écarter de la voie droite que le Messager a reçu l’ordre divin de tracer. A ce propos le Très Haut a dit : «"Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez- le donc; et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie."Voilà ce qu' Il vous enjoint. Ainsi atteindrez- vous la piété. » (Coran, 6 :153 ).

 

Allah a mentionné dans les sourates 6 et 7 les motifs pour lesquels Il a stigmatisé la conduite des polythéistes, à savoir qu’ils ont prohibé ce qu’Allah n’a pas proscrit comme la bonhayra (chamelle ayant mis bas cinq chamelles et qui pour cela acquiert un statuts spécial) et la saiba(chamelle ayant mis bas dix chamelles et qui pour cela acquiert un statuts spécial)  et ils ont rendu licite ce qu’Allah a interdit comme l’infanticide et établi une religion non agréée par Allah. A ce propos, le Très Haut a dit : «13- Il vous a légiféré en matière de religion, ce qu' Il avait enjoint à Noé, ce que Nous t' avons révélé, ainsi que ce que Nous avons enjoint à Abraham, à Moïse et à Jésus: "Établissez la religion; et n' en faites pas un sujet de divisions". Ce à quoi tu appelles les associateurs leur paraît énorme Allah élit et rapproche de Lui qui Il veut et guide vers Lui celui qui se repent. » (Coran, 42 :13 ). Il existe aussi des choses proscrites qu’ils ont érigées en pratiques cultuelles, comme le polythéisme, le fait de tourner autour de la Maison dans une complète nudité, entre autres actes.

 


Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid
Repost 0
5 février 2006 7 05 /02 /février /2006 15:05
Question :

J'ai entendu que le fait de jeûner le jour d'Ashoura entraîne la rémission des péchés de l'année précédente en vertu de la parole du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) : "Je compte sur Allah pour que le jeûne observé le jour d'Ashoura expie les péchés commis pendant l'année précédente.
Est-ce exact? Cette rémission s'applique-t-elle à tous les péchés même les majeurs?Qu'est-ce qui explique l'importance du jour?

Réponse :

Louanges à Allah

Premièrement,le jeûne du jour d'Ashoura permet d'expier les péchés  de l'année précédente en vertu de la parole du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui): «Je compte sur Allah pour que le jeûne observé le jour d'Arafa expie les péchés commis pendant l'année précédente. et l'année suivante et pour que le jeûne du jour d'Ashoura  expie les péchés commis pendant l'année précédente. » (rapporté par Mouslim,1162)

Le fait de nous accorder la rémission des péchés de toute une année à cause du jeûne d'un seul jour est une manifestation de l'immense grâce divine.

Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) tenait particulièrement à jeûner le jour d'Ashoura en raison de son importance. A ce propos , Ibn Abbas (P.A.a) dit: « Je n'ai pas vu le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) s'intéresser au jeûne d'un jour  comme il le faisait pour Ashoura puisqu'il le préférait aux autres, exception faite de ce mois-ci (le Ramadan) (rapporté par al-Boukhari,1867)

Le terme ''yataharra" signifie singulariser par le jeûne dans le but de jouir de la récompense particulièrement désirable qui y est attachée.

Deuxièmement, la raison pour laquelle le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) tenait à jeûner l'Ashoura et y exhortait les gens réside dans ce qui est dit dans ce hadith rapporté par al-Boukhari (1865) d'après Ibn Abbas selon lequel quand le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) arriva à Médine et se rendit compte que les Juifs jeûnaient le jour d'Ashoura , il dit:

-         «Qu'est-ce que c'est? »

-         «Un jour heureux, un jour où Allah sauva les fils d'Israël de leurs ennemis. Et Moise le jeûna ( pour cela)

-         -«Nous méritons mieux que vous d'imiter Moise»

-         Et puis il le jeûna et donna l'ordre de le jeûner. »

A l'expression : «Un jour heureux» la version de Mouslim substitue «un jour important qu cours duquel Allah a sauvé Moise et son peuple de la noyade et laissé se noyer Pharaon et son peuple»

A l'expression :«Moise jeûna»,Mouslim ajoute  dans sa version : « par reconnaissance envers Allah Très Haut et, par conséquent, nous le jeûnons.» La version d'al-Boukhari précise : «Nous le jeûnons par vénération pour Lui »

A l'expression : «Il donna l'ordre de le jeûner» , al-Boukhari substitue: «il dit à ses compagnons: vous méritez mieux qu'eux d'imiter Moise, alors jeûnez-le»

Troisièmement, la rémission des péchés qui résulte du jeûne d'Ashoura s'applique aux péchés mineurs. Quant aux péchés majeurs, ils nécessitent un repentir spécial.

An-Nawawi (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit : «Le jeûne du jour d'Ashoura expie tous les péchés véniels et on en déduit que seuls les péchés majeurs ne sont pas concernés». Il dit encore : « Le jeûne du jour d'Arafa expie les péchés commis pendant deux ans et le jeûne d'Ashoura expie les péchés d'une année. Si on prononce Amen au même moment que les anges le font, on obtient la rémission de tous ses péchés précédents. Chacun de ces actes possède une vertu expiatoire. S'il y a des péchés mineurs à expier, ils les expient. S'il n'y a ni péchés mineurs ni péchés majeurs à expier, on inscrit des bienfaits au profit de leur auteur et on élève son grade. S'il n'y a qu'un péché mineur ou plusieurs, en l'absence de péchés majeurs, nous espérons que les actes en question entraîneront l'allègement des péchés majeurs. Voir al-Madjmou', charh al-Mouhadhdhab,tome -.

Cheikh al-islam (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit : « la vertu expiatoire attachée à la purification rituelle, à la prière, au jeûne du Ramadan, à celui du jour d'Arafa et  à celui du jour d'Ashoura , s'applique exclusivement aux péchés mineurs » Al-Fatawa al-Koubra,tome 5.


Islam Q&A
Repost 0

Présentation

  • : L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • : Dans Anwaroul-Islam vous entez, sur l'ocean de l'Amour et la Fraternité vous navigurez,les rappels et la science d'Allah vous rencontrerez .......
  • Contact

Recherche