Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juin 2006 4 29 /06 /juin /2006 20:23

 

 Les Palestiniens se sont réveillés jeudi sans la moitié ou presque de leur gouvernement. Huit ministres et vingt députés ont été enlevés dans la nuit par l’armée israélienne qui mène depuis plus de 24 heures une vaste opération militaire dans la Bande de Gaza mais aussi en Cisjordanie. L' opération "pluie d’été" vise à récupérer un soldat israélien enlevé par les Comités de la Résistance populaire. Parmi les ministres arrêtés dans un bâtiment d’Hébron, figurent le vice premier ministre Nasser Al Chaer et celui des cultes, Nasser Nayef Rajoub.

Repost 0
24 avril 2006 1 24 /04 /avril /2006 14:31

Ainsi, celui qui s'en acquiettes tous, est Musulman et sa foi est parfaite. Par contre ,quiconque les abandonne totalement est consideré à l'unanimité comme non-musulman. Quant à celui qui y croit tous fermement, mais neglige par paresse l'un d'entre eux, exception  faite de la shahada( l'attestation de fois),il est consideré comme devergondé.Enfin,celui qui s'acquitte de l'ensemble des obligations et proclame sa foi avec la langue, mais uniquement dans le bute de plaire aux gens, est un hypocrite.

Le but des actes culturels en Islam:

En Islam, les actes culturels ne peuvent en aucun cas etre limités à leur exterieur et  etre compris comme un ensemble de geste qu'on execute. L'essentiel est ce qui est recherché à travers l'accomplissement (gestuel) de ces actes,à savoir leur finalité et leur sens. Ainsi une priere qui ne detourne pas des actes immoraux et blamables, ne  profite pas au musulman.Il n'y a aucun profit à tirer du jeûne on n'abondonne pas le mensonge, les contrefaçon,le faux temoingnage.Le Pelerinage ou la Zakâte( l'impôt social purificateur) ne sont pas agrées quant ils sont faits par ostentation ou pour la renommée.

Cela ne veut pas dire qu'il faille abandonner ces actes culturels s'ils ne portent pas leur fruit escompté.Mais qu'il faut, au condraire s'efforcer d'etre sincere et de concretiser le but recherché à traveres ces actes.

Repost 0
9 mai 2005 1 09 /05 /mai /2005 00:00

                        La profession de foi

 

L'Attestation de fois (Ash-Shahada) : Ash-hadou An La ilaha Ila Allah, Wa Ash-hadou an-na Muhamadan Rassoul-oullah.

La Shahada est la base de l'Islam, le fondement sur lequel notre religion s'est construite et s'est élevée.
celle-ci se découpe en deux parties :

La ilaha ila Allah :

Cela signifié "il n'y a de Dieu qu'Allah". C'est une formule courte mais dont la portée est inimaginable. C'est le premier engagement du serviteur envers son Dieu mais aussi son dernier engagement. C'est l'essence de l'Islam, ce à quoi tous les prophètes ont appelés de tout temps! C'est ce que l'on appel en Arabe le "Tawhid" (ou l'Unicité de Dieu).


Le Tawhid de subdivise en trois branches essentielles :

-L'Unicité de Dieu dans la Création (Tawhid Al-Rouboubiyya) :

Cela consiste à croire qu'Allah est le Maître absolu de toute chose, qu'Il à tout crée de sa propre volonté et qu'Il Maîtrise tout ce qui est dans les cieux et dans la terre. Quand il veut crée une chose, il suffit qu'Il dise "soit" est la chose est crée. Rien ne peut s'imiser dans Sa volonté. Rien n'est difficile pour Sa Grandeur : Il Maîtrise tout, régit tout et sait, entend et voit toute chose. C'est Lui qui donne la vie et la reprend, c'est Lui qui fait la pluie et le beau temps.

- L'Unicité de Dieu dans l'adoration (Tawhid Al-Houlouhiyya) :

Allah est le seul qui mérité d'être adoré. Le culte ne doit être voué qu'au Très Haut, sans rien lui associer. Nos prières, nos supplications, nos éloges, nos plaintes ne doivent être adressées qu'à Allah. Nul en dehors de lui ne doit être adoré, nul en dehors de Lui ne doit être Craint, nul en dehors de Lui ne doit être invoqué. Il est le seul qui répond aux invocations de Ses serviteurs.

- L'Unicité d'Allah dans Ses noms et Ses attributs (Tawhid Al Asma Wal Siffat) :

Allah a les plus beaux noms et les meilleurs attributs. Cette forme d'unicité vise à exempter le créateur de toute ressemblance et à le dégager de tous les défauts et imperfections propres aux créatures.

l'importance de "La ilaha ila Allah" est capitale : C'est ce à quoi ont toujours appelés les Messagers d'Allah, que ce soit Ibrahim, Moise, Noé (as) ou encore Muhammad (asws).


Le prophète salallahu 'Alayhi Wa Salam a dit : Le prophète Noé a dit à son fils :

« Je t’ordonne de dire souvent « La ilaha illallah », car si les sept cieux et les sept terres étaient mises sur un côté d’une balance, et « La ilaha illallah » était mise sur l’autre côté de la balance, « La ilaha illallah » pèserait plus lourd ".

Le compagnon Abu-Dhar (ra) demanda au prophète (asws) : « Est-ce que la parole « la ilaha illallah » fait partie des bonnes actions ? »

Il dit : " Oui, elle est la meilleure parmi les bonnes actions ».

Ash-hadou an-na Muhammadan Rasoul-Oullah :

Je témoigne que Muhammad est son prophète. Le Prophète Muhammad est effectivement le dernier messager envoyé par Allah, non pas à sa communauté, mais à toute l'humanité contrairement aux autres prophètes envoyés à leurs communautés respectives. C'est aussi le meilleur des prophètes ainsi que el dernier. Nul autre prophète après lui. C'est un modèle pour tout musulman sincère, ses qualités morales sont inégalables.

 

 

L'Attestation de fois (Ash-Shahada) : Ash-hadou An La ilaha Ila Allah, Wa Ash-hadou an-na Muhamadan Rassoul-oullah.

La Shahada est la base de l'Islam, le fondement sur lequel notre religion s'est construite et s'est élevée.
celle-ci se découpe en deux parties :

La ilaha ila Allah :

Cela signifié "il n'y a de Dieu qu'Allah". C'est une formule courte mais dont la portée est inimaginable. C'est le premier engagement du serviteur envers son Dieu mais aussi son dernier engagement. C'est l'essence de l'Islam, ce à quoi tous les prophètes ont appelés de tout temps! C'est ce que l'on appel en Arabe le "Tawhid" (ou l'Unicité de Dieu).


Le Tawhid de subdivise en trois branches essentielles :

-L'Unicité de Dieu dans la Création (Tawhid Al-Rouboubiyya) :

Cela consiste à croire qu'Allah est le Maître absolu de toute chose, qu'Il à tout crée de sa propre volonté et qu'Il Maîtrise tout ce qui est dans les cieux et dans la terre. Quand il veut crée une chose, il suffit qu'Il dise "soit" est la chose est crée. Rien ne peut s'imiser dans Sa volonté. Rien n'est difficile pour Sa Grandeur : Il Maîtrise tout, régit tout et sait, entend et voit toute chose. C'est Lui qui donne la vie et la reprend, c'est Lui qui fait la pluie et le beau temps.

- L'Unicité de Dieu dans l'adoration (Tawhid Al-Houlouhiyya) :

Allah est le seul qui mérité d'être adoré. Le culte ne doit être voué qu'au Très Haut, sans rien lui associer. Nos prières, nos supplications, nos éloges, nos plaintes ne doivent être adressées qu'à Allah. Nul en dehors de lui ne doit être adoré, nul en dehors de Lui ne doit être Craint, nul en dehors de Lui ne doit être invoqué. Il est le seul qui répond aux invocations de Ses serviteurs.

- L'Unicité d'Allah dans Ses noms et Ses attributs (Tawhid Al Asma Wal Siffat) :

Allah a les plus beaux noms et les meilleurs attributs. Cette forme d'unicité vise à exempter le créateur de toute ressemblance et à le dégager de tous les défauts et imperfections propres aux créatures.

l'importance de "La ilaha ila Allah" est capitale : C'est ce à quoi ont toujours appelés les Messagers d'Allah, que ce soit Ibrahim, Moise, Noé (as) ou encore Muhammad (asws).


Le prophète salallahu 'Alayhi Wa Salam a dit : Le prophète Noé a dit à son fils :

« Je t’ordonne de dire souvent « La ilaha illallah », car si les sept cieux et les sept terres étaient mises sur un côté d’une balance, et « La ilaha illallah » était mise sur l’autre côté de la balance, « La ilaha illallah » pèserait plus lourd ".

Le compagnon Abu-Dhar (ra) demanda au prophète (asws) : « Est-ce que la parole « la ilaha illallah » fait partie des bonnes actions ? »

Il dit : " Oui, elle est la meilleure parmi les bonnes actions ».

Ash-hadou an-na Muhammadan Rasoul-Oullah :

Je témoigne que Muhammad est son prophète. Le Prophète Muhammad est effectivement le dernier messager envoyé par Allah, non pas à sa communauté, mais à toute l'humanité contrairement aux autres prophètes envoyés à leurs communautés respectives. C'est aussi le meilleur des prophètes ainsi que el dernier. Nul autre prophète après lui. C'est un modèle pour tout musulman sincère, ses qualités morales sont inégalables.

L'Attestation de fois (Ash-Shahada) : Ash-hadou An La ilaha Ila Allah, Wa Ash-hadou an-na Muhamadan Rassoul-oullah.

La Shahada est la base de l'Islam, le fondement sur lequel notre religion s'est construite et s'est élevée.
celle-ci se découpe en deux parties :

La ilaha ila Allah :

Cela signifié "il n'y a de Dieu qu'Allah". C'est une formule courte mais dont la portée est inimaginable. C'est le premier engagement du serviteur envers son Dieu mais aussi son dernier engagement. C'est l'essence de l'Islam, ce à quoi tous les prophètes ont appelés de tout temps! C'est ce que l'on appel en Arabe le "Tawhid" (ou l'Unicité de Dieu).


Le Tawhid de subdivise en trois branches essentielles :

-L'Unicité de Dieu dans la Création (Tawhid Al-Rouboubiyya) :

Cela consiste à croire qu'Allah est le Maître absolu de toute chose, qu'Il à tout crée de sa propre volonté et qu'Il Maîtrise tout ce qui est dans les cieux et dans la terre. Quand il veut crée une chose, il suffit qu'Il dise "soit" est la chose est crée. Rien ne peut s'imiser dans Sa volonté. Rien n'est difficile pour Sa Grandeur : Il Maîtrise tout, régit tout et sait, entend et voit toute chose. C'est Lui qui donne la vie et la reprend, c'est Lui qui fait la pluie et le beau temps.

- L'Unicité de Dieu dans l'adoration (Tawhid Al-Houlouhiyya) :

Allah est le seul qui mérité d'être adoré. Le culte ne doit être voué qu'au Très Haut, sans rien lui associer. Nos prières, nos supplications, nos éloges, nos plaintes ne doivent être adressées qu'à Allah. Nul en dehors de lui ne doit être adoré, nul en dehors de Lui ne doit être Craint, nul en dehors de Lui ne doit être invoqué. Il est le seul qui répond aux invocations de Ses serviteurs.

- L'Unicité d'Allah dans Ses noms et Ses attributs (Tawhid Al Asma Wal Siffat) :

Allah a les plus beaux noms et les meilleurs attributs. Cette forme d'unicité vise à exempter le créateur de toute ressemblance et à le dégager de tous les défauts et imperfections propres aux créatures.

l'importance de "La ilaha ila Allah" est capitale : C'est ce à quoi ont toujours appelés les Messagers d'Allah, que ce soit Ibrahim, Moise, Noé (as) ou encore Muhammad (asws).


Le prophète salallahu 'Alayhi Wa Salam a dit : Le prophète Noé a dit à son fils :

« Je t’ordonne de dire souvent « La ilaha illallah », car si les sept cieux et les sept terres étaient mises sur un côté d’une balance, et « La ilaha illallah » était mise sur l’autre côté de la balance, « La ilaha illallah » pèserait plus lourd ".

Le compagnon Abu-Dhar (ra) demanda au prophète (asws) : « Est-ce que la parole « la ilaha illallah » fait partie des bonnes actions ? »

Il dit : " Oui, elle est la meilleure parmi les bonnes actions ».

Ash-hadou an-na Muhammadan Rasoul-Oullah :

Je témoigne que Muhammad est son prophète. Le Prophète Muhammad est effectivement le dernier messager envoyé par Allah, non pas à sa communauté, mais à toute l'humanité contrairement aux autres prophètes envoyés à leurs communautés respectives. C'est aussi le meilleur des prophètes ainsi que el dernier. Nul autre prophète après lui. C'est un modèle pour tout musulman sincère, ses qualités morales sont inégalables.

Repost 0
16 avril 2005 6 16 /04 /avril /2005 00:00

                 ***La Priere***

 

            Macha Allah

 

La prière (Salât), en tant que deuxième pilier de l'Islam, est d'une très grande importance. Elle permet au croyant d'exprimer son adoration envers Dieu, l'Unique Créateur. Elle se fait de façon directe et sans intermédiaire entre l'homme et Dieu.

 

Sourate 2, Verset 186
"Lorsque mes serviteurs t'interrogeront à mon sujet, dis-leur que je suis près d'eux, que j'exauce le voeu de celui qui m'invoque. Qu'ils répondent donc à mon appel par leur soumission et croient en moi pour être bien dirigés."
Sourate 98, Verset 5
"Pourtant, il ne leur fut ordonné que d'adorer Dieu, de lui vouer un culte pur, en monothéistes sincères, d'accomplir la prière, de s'acquitter de l'aumône, car telle est la religion de la parfaite orthodoxie."

Depuis toujours, Dieu ordonna aux croyants de le prier en lui rendant des louanges. Dans le Coran, il est souvent fait référence à la Prière et plus particulièrement à celles des prophètes (Que la paix et le salut soient sur eux).

 

Sourate 10, Verset 87
"Nous révélâmes à Moïse : "Invitez, ton frère et toi, votre peuple à prendre en Égypte des demeures. Faites de vos demeures des lieux de recueillement. Accomplissez la prière et annoncez une bonne nouvelle aux croyants."."
Sourate 14, Verset 40
"Fais que j'accomplisse la prière et qu'une partie de mes descendants l'accomplissent également! Seigneur, agréé mon invocation!"
L'accomplissement de la prière doit se faire de manière rigoureuse, tant au niveau de sa préparation qu'à celui de son accomplissement. Elle marque ainsi la vie du croyant car elle doit être accomplie de manière régulière tout au long de la journée. Ce fait révèle son rythme véritablement cosmique, d'une part parce qu'elle suit le mouvement naturel du soleil et d'autre part, parce que les intervalles entre chaque prière subissent une certaine accélération.

 En effet, au fur et à mesure que la journée avance, ces intervalles se réduisent. L'intervalle le plus long est entre la prière du matin (Al-Soubh) et celle du midi (Al-Dhouhr), et l'intervalle le plus court est entre celle s'effectuant après le coucher du soleil (Al-Maghrib) et celle de la nuit (Al-^Icha'). Ce rythme est également présent dans le Coran lui-même. En effet, nous trouvons au début de cet ouvrage les Sourates les plus longues et à la fin les plus courtes. C'est de cette façon que le croyant, en plus d'accomplir un acte d'adoration, se met en harmonie avec le rythme universel qui régit toutes choses créées par le Tout Puissant.

La prière se compose de rak^ah, unité indissociable qui contient elle-même des piliers gestuels et oraux. Leur nombre dépend de la prière que le croyant doit effectuer. Parmi ces piliers gestuels, il y a quatre postures principales : station debout, inclination, prosternation et station assise sur les talons. Chaque position est douée d'une véritable signification symbolique et spirituelle. D'après les commentaires traditionnels les plus courants, la prière synthétise les formes de soumission et d'adoration de tous les êtres créés : les arbres et les montagnes se tiennent debout, les astres se lèvent et se couchent, les animaux sont inclinés et tout ce qui vit tire sa nourriture de la terre. De cette manière, le croyant, au travers de la Salât, retrouve la position centrale que Dieu lui avait destiné. Nous verrons par la suite et plus en détail comment s'effectue une rak^ah.

Qui doit faire la prière?
Tout musulman pubère et saint d'esprit et pur doit effectuer la prière rituelle. Bien entendu, à l'occasion de son apprentissage, le musulman pourra commencer à apprendre plus tôt. Par pureté, il faut comprendre que le croyant doit avoir fait ses ablutions (la grande : al-ghousl - la petite : al-woudhou') si son état de pureté a été levé. Nous verrons les ablutions plus en détail par la suite.

Les conditions de validité de la prière sont les suivantes :

 

  • Être musulman.
  • Avoir atteint l'âge de distinction.
  • Que le Musulman ressente dans son cœur la crainte d'Allah.
  • Respecter les horaires de la prière.
  • Si la personne est en état de grande impureté, il faut effectuer la grande ablution ou par l'ablution sèche.
  • Avoir effectuer la petite ablution à moins qu'elle n'aie pas été annulée.
  • Le corps, les vêtements, le lieu de la prière doivent être exemptes d'impuretés.
  • Orienter son corps dans la Qibla.
  • Pour la femme, couvrir tout le corps sauf le visage et les mains avec quelque chose qui cache la couleur de la peau, et pour l'homme, cacher au minimum la zone entre le nombril et les genoux.
Quand?
Les prières devant être accomplies à des moments bien précis et les effectuer à l'heure est une obligation (les avancer est interdit, les retarder pour une raison valable est autorisé). Étant au nombre de cinq, voici les temps pendant lesquels ils doivent être accomplis :

 

  • Al-dhouhr (prière de la mi-journée de 4 rak^ah) : son temps commence lorsque le soleil s'écarte du milieu du ciel (a passé le zénith) et dure jusqu'à ce que toute chose ait une ombre égale à sa propre longueur en plus de l'ombre qu'elle avait quand le soleil était à son zénith.
  • Al-'asr (prière de la après-midi de 4 rak^ah) : son temps commence à la fin du temps de al-dhouhr et dure jusqu'au coucher du soleil.
  • Al-maghrib (prière du coucher du soleil de 3 rak^ah) : son temps commence après le coucher du soleil et dure jusqu'à la disparition de la lueur rougeâtre.
  • Al-^icha' (prière de la nuit de 4 rak^ah) : son temps commence à la fin du temps de al-maghrib et dure jusqu'à l'apparition de l'aube véritable (al-fajrou s-sadiq).
  • Al-fajr (prière de l'aube de 2 rak^a) : son temps commence à la fin du temps de Al-^icha' et dure jusqu'au lever du soleil (ach-chourouq).

Voici une illustration des temps établis pour la prière :

 

                      

 

Comment ?
Nous avons vu précédemment que pour pouvoir accomplir la prière et donc de s'adresser à Dieu, il fallait être pur. La pureté passe par deux niveaux. Ce qui rompt le premier niveau, c'est :

 

  • Tout de qui sort par les orifices inférieurs (matière fécale, urine et gaz),
  • Le sommeil profond,
  • La perte de conscience,
  • Toucher directement le sexe d'un humain,
  • Toucher peau contre peau une femme qu'il est possible d'épouser avec désire.

Si ce premier niveau est rompu, le croyant doit alors effectuer la petite ablution (al-woudou'). Ce qui rompt le second niveau, c'est :

 

  • L'émission de liquide sexuel (maniyy)
  • Le rapport sexuel (dès qu'il y a pénétration)
  • La fin des règles
  • La fin des lochies
  • L'accouchement

Si ce second niveau est rompu, le croyant doit alors effectuer la grande ablution (al-ghousl).

 

Source: http://islamfrance.free.fr/priere.html

Repost 0
10 avril 2005 7 10 /04 /avril /2005 00:00

La Zakât

Le premier sens du mot arabe zakât est purification. En effet, la zakât est le troisième pilier de l'Islam et est une manière, dans sa signification première, de purifier les biens légaux que l'on a acquis. Le verset suivant l'indique clairement.

Sourate 92, Verset 18 
...qui donne ses biens pour se purifier... 

L'aumône est une obligation pour tous les musulmans qui en ont les moyens ; le Coran est très clair à ce sujet.

Sourate 9, Verset 103 
Prélève de leur bien une aumône par laquelle tu les purifies et les bénis, et prie pour eux. Ta prière est une quiétude pour eux . Et Dieu est Audiant et Omniscient. 

Sourate 73, Verset 20 
...Accomplissez la Salât, acquittez la Zakât, et faite à Dieu un prêt sincère...

La purification "équivaut aussi à un sacrifice qui enlève l'aspect maléfique de ce qui est trop quantitatif dans les possessions terrestres de l'homme, les faisant participer au sacré éminemment qualitatif que l'Islam confère à toute la vie". N'oublions pas que la véritable récompense est auprès de Dieu.

Sourate 57, Verset 11 
Quiconque fait à Dieu un prêt sincère, Dieu le lui multiplie, et il aura une généreuse récompense

En pratique, la zakât a donc et en plus les objectifs suivant :

  1. Purifier l'âme humaine de l'avarice, de l'avidité et de la convoitise.
  2. Aider les pauvres et les plus démunis. La zakât favorise ainsi une véritable entraide sociale en étant une oeuvre d'utilité public.
  3. Limiter l'accumulation et la concentration de biens chez les riches afin qu'ils ne soient pas aux mains d'une minorité de la société.

Qui peut en bénéficier?
Le Coran nous informe très clairement à ce sujet
.

Sourate 9, Verset 60 
Les aumônes sont destinées : aux pauvres et aux nécessiteux, à ceux qui sont chargés de les recueillir et de les répartir, à ceux dont les cœurs sont à rallier, au rachat des captifs, à ceux qui sont chargés de dettes, à la lutte dans le chemin de Dieu et au voyageur. Tel est l'ordre de Dieu. Dieu sait et il est juste. 

Il y a donc huit catégories de personnes/objets ayant droit à la zakât :

  1. Le pauvre. Il n'a pas de quoi subvenir à ses besoins ainsi qu'à ceux dont il a la charge (femme, parents, enfants...). Ces besoins sont la nourriture mais aussi le logement, les vêtements, etc. De même, il est possible que des non-musulmans dans le besoin puissent en bénéficier.
  2. Le nécessiteux. La différence avec le pauvre est illustré dans le hait suivant :
    "Le nécessiteux n'est pas celui qui va d'une personne à une autre, congédié par une bouchée ou deux, par une ou deux dattes, mais le nécessiteux est celui qui n'a rien à dépenser et dont on ne soupçonne pas la privation pour lui venir en aide et qui ne se présente pas pour demander l'aumône." (Sahih Al-Boukhari)
  3. Les collecteurs de la zakât qui se déplacent donc de maison en maison. Il y a aussi les secrétaires et les intendants qui s'occupent de la gestion de cet aumône.
  4. Les nouveaux convertis. La zakât peut être utilisée afin de raffermir le cœur des personnes qui viennent juste de se convertir. .
  5. L'affranchissement des esclaves musulmans. Ainsi, le musulman désireux de plaire à Dieu rachète et affranchi un plusieurs esclaves.
  6. Les endettés. Les personnes ayant contractés une dette dans un but pieux peuvent bénéficier de la zakât afin de s'en acquitter.
  7. La voie de Dieu. La voie de Dieu comprend principalement la guerre sainte (utilisée par exemple pour l'équipement, le ravitaillement, etc.) mais aussi tout ce qui est d'utilité public tels que la construction d'hôpitaux, de dispensaires, l'achat de fournitures pour les mosquées. La guerre sainte est cela-dit prioritaire.
  8. Le voyageur. Celui qui est loin de chez lui et a besoin de se nourrir, de se vêtir par exemple peut bénéficier de la zakât. S'il est riche et a la possibilité d'emprunter de l'argent, il doit le faire plutôt que de bénéficier de la zakât.
Celà-dit, les pauvres et les nécessiteux doivent être les bénéficiaires prioritaires si le montant de l'aumône est relativement peu élevé. Il faut savoir également que le musulman ne peut donner son aumône aux personnes dont il a la responsabilité comme ses enfants, ses parents... car il doit déjà subvenir à leur besoin. S'il ne le peut pas, c'est qu'il doit donc bénéficier de la zakât

À combien s'élève la zakât?
Afin de déterminer le montant de la zakât, il convient dans un premier temps de déterminer les biens soumis à ce pilier de l'Islam. Le Coran nous l'indique dans plusieurs versets.

Sourate 2, Verset 267 
Ô les croyants! Dépensez des meilleures choses que vous avez gagnées et des récoltes que Nous avons fait sortir de la terre pour vous. 

Sourate 9, Verset 34 
... À ceux qui thésaurisent l'or et l'argent et ne les dépensent pas dans le sentier de Dieu, annonce un châtiment douloureux.
 

Ainsi, comme l'indique ce premier verset tiré du Coran, la zakât doit être payée avec nos biens acquis. Nous trouvons donc dans un premier temps l'or, l'argent mais aussi, compte tenu du contexte actuel, les billets de banque, chèques... En effet, les matériaux tels que l'or et l'argent étaient utilisés pour faire des pièces de monnaies à l'époque du prophète ( Que la paix et la bénédiction de Dieu sur lui ). Aujourd'hui, nous avons les pièces et les billets en d'autres matériaux. Ensuite, on a les produits agricoles (grains, fruits, légumes...) et les bestiaux (Chameaux, bovins, ovins...).

Dans le contexte actuel où, le calcul du montant de la zakât se base sur celui de l'or et l'argent de l'époque du prophète Mouhammad ( Que la paix et la bénédiction de Dieu sur lui ). En France, une personne ayant gardée une somme d'au moins 6000 francs au bout d'un an doit s'acquitter de la zakât. Le montant est de 2.5% de la somme économisée. L'argent sur lequel on a déjà payé la zakât ne doit pas être soumis à cet impôt l'année suivante. Pour les produits de la terre et les bestiaux, il est de 10%. Le minimum imposable doit être calculé en fonction du niveau de vie de chaque pays voir de chaque région. Cet impôt est équitable ; il est proportionnel à la somme ou aux biens économisés et donc des biens de chacun. Et Allah est le plus savant.

Repost 0
9 avril 2005 6 09 /04 /avril /2005 00:00

 

     ** Le  Jeûne Complet **

Le jeûne

 "Lorsque arrive le mois de Ramadan, les portes du Paradis sont ouvertes et celles de l'enfer fermées, tandis que les “ chayatines ” (démons) sont enchaînés" (Boukhari-Muslim)  

 

Bien qu’il semble être un mois de restrictions et d’interdits, le 9ème mois du calendrier lunaire est un mois qui est attendu partout dans le monde par la communauté musulmane.  Et ceci n’est pas fortuit, car les croyants savent bien que “ Ramadan ”  , n’est pas un mois comme les autres, car il renferme d’énormes trésors dont le musulman profite ici-bas et dans l’au-delà. Le mois de Ramadan est un excellent moyen pour s'attirer La miséricorde, et Le pardon divin car il est dit : « Celui qui jeûne le mois de Ramadan avec foi en comptant sur la récompense divine, ses péchés lui seront pardonnés » (Boukhari et Muslim)

Pour tout acte d'adoration, Allah  nous a donné une description de la récompense, mais le jeûne nul n'en connaît le salaire, car il est dit : «  Tout ce que fait le fils d’Adam est pour lui-même sauf le jeûne, il est pour Moi et c’est Moi qui en donne la récompense… » (Hadith unanimement reconnu authentique)

Parmi les indénombrables vertus du jeûne, ce dernier est aussi une protection infaillible, car le prophète  a dit :  « Le jeûne préserve de l'enfer tel un bouclier au combat » (Rapporté par Ahmed). On peut encore se faire une idée du mérite du jeûne en soulignant qu'au Jour du jugement dernier, Allah  invitera les jeûneurs à entrer par la porte de "Rayane", la porte des "rafraîchissements", qui ne sera franchie que par eux. On retiendra donc que Ramadan est un mois béni, un mois qui a des avantages ici-bas, et dans l'au-delà !

     Ce que le musulman doit retenir, c'est que le jeûne ne consiste pas uniquement à se priver de nourriture, boissons, relations intimes … Mais cela doit être un jeûne complet et sincère qui nous fera profiter pleinement de La récompense divine.À cet effet, nous allons énumérer quelques points importants :

 

Pratiquer le jeûne de la langue  [en contrôlant sa langue]

          La langue est à l'origine de beaucoup de maux et de problèmes, elle peut blesser plus profondément qu'une arme, et est capable de semer la discorde et de briser des ménages... Tout musulman doit tenir sa langue, ne pas prononcer des mots grossiers, il ne doit pas non plus dire des paroles vaines, ni calomnier, ni médire, ni mentir…

     Le prophète  a dit : « Quand l’un de vous jeûne, qu’il s’abstienne de dire des choses obscènes et d’élever la voix. Si quelqu’un l’insulte ou le provoque au combat, qu’il se contente de dire : “ Je suis en état de jeûne ”… » (Hadith unanimement reconnu authentique)

 

Pratiquer le jeûne des yeux  [en maîtrisant son regard]

     Allah  a dit :

« Prescris aux croyants de tenir leurs yeux baissés et de dominer leurs sens. Cela les rendra plus purs. Allah sait tout ce qu’ils font. »  (Sourate 24, verset 30)

     Comme on le sait, le regard en islam est autorisé, mais uniquement dans le licite, car il est dit Allah  nous a donné deux yeux, mais avec cela, Il nous a donné deux "couvercles" pour les préserver des choses qu'Allah n'aime pas et ces couvercles sont : les paupières.

     La vue est l'une des portes qui mène au coeur, et pour preuve, lorsque l'on regarde une mauvaise image, elle nous reste en tête des jours voir des années, et par conséquent elle tache notre coeur, qui devient plus lourd a l'adoration d'Allah .

 

Pratiquer le jeûne de l'ouïe  [en se préservant les oreilles]

          Allah   nous dit :

 «  Et ne poursuis pas ce dont tu n'as aucune connaissance ! L'ouie, la vue et le cœur ; sur tout cela, en vérité, on sera interrogé » (Sourate 17, verset 36)

     Le musulman doit se préserver des mauvaises paroles, même s’il ne les dit pas. Il doit aussi veiller à ne pas les entendre. Il veille aussi à ne pas détourner son cœur de l'adoration d'Allah , en évitant ce qui rend son cœur faible, tel écouter de la musique, prêter l'oreille à la médisance, le colportage, les mots grossiers, les paroles vaines…

 

Pratiquer le jeûne du corps en général [en se préservant les membres]

 Le "nafs" ou ego : En le soumettant à l'adoration. Comme on le sait, notre nafs n'aime que se reposer, ne pas se fatiguer... et pour y remédier, nous l’éduquons par le biais du jeûne, en ne lui donnant pas satisfaction et en le soumettant aux actes d'adorations.

Le coeur : En le nettoyant des choses de ce bas monde auquel il est souvent rattaché, et en le faisant "jeûner" en le privant des choses qu'il aime, et entre autres en donnant les biens auxquels il est trop lié, car un attachement excessif aux biens nous rend difficile l'attachement à notre Créateur.

Les mains : En ne prenant que les choses qui plaisent à Allah , [en s'interdisant les gestes grossiers, persécuteurs, ou injustes...]

Les pieds : En ne se rendant que vers les endroits qui plaisent à Allah …

 

Le Jeûne est donc avant tout une cure pour tout le corps

Et Dieu est Seul Savant.

 

Repost 0
5 avril 2005 2 05 /04 /avril /2005 00:00

                          Sans idée 

C'EST QUOI LE HADJ ? 

Le hadj, pèlerinage à la ville sainte de La Mecque, située en Arabie Saoudite, est une obligation à réaliser pour tout musulman au moins une fois dans sa vie, à condition qu'il satisfasse un certain nombre d'exigences. Institué par Dieu, le cinquième pilier de l'Islam est décrit dans le Coran.

Sourate 3, Verset 97 
Là sont des signes évidents, parmi lesquels l'endroit où Abraham s'est tenu debout ; et quiconque y entre est en sécurité. Et c'est un devoir envers Dieu pour les gens qui ont les moyens d'aller faire le pèlerinage de la Maison. Et quiconque ne croit pas... Dieu se passe largement des mondes. 
 

Sourate 2, Verset 196 
Et accomplissez, pour l'amour de Dieu, le grand et le petit pèlerinage.

Cette obligation a été établie en l'An 9 après l'Hégire, appelée l'année de la délégation pendant laquelle la sourate Al-'Imrân a été révélée. Ce dernier verset extrait du Coran nous informe très clairement de la raison pour laquelle tout croyant doit faire le pèlerinage. C'est en effet pour l'amour de Dieu et en commémoration du voyage d'Abraham et de sa famille. Le croyant cherche ainsi à plaire à Dieu car ce pèlerinage peut lui permettre de faire pardonner tous ses péchés, comme l'a précisé le prophète ( Que la paix et la bénédiction de Dieu sur lui ).

 

"Quiconque accomplit le pèlerinage pour l'amour de Dieu et s'abstient de toutes relations sexuelles avec son épouse, et ne fait pas de mal et ne commet pas de péchés, alors il retournera chez lui [après le pèlerinage sans péchés] comme s'il était à nouveau né."
(Sahih Al-Boukhari, Volume 2, livre 26, numéro 596)

 

Histoire et signification
Abraham (Ibrahim) est une figure emblématique chez les musulmans ; il est un modèle de piété et un fervent adorateur de Dieu, ayant toujours été défenseur de l'unicité divine. Abraham est considéré comme le patriarche du monothéisme pure

Sourate 3, Verset 95 
Dis : "C'est Allah qui dit la vérité. Suivez donc la religion d'Abraham, Musulman droit. Et il n'était point des associateurs". 

Historiquement, il est parti de sa ville, Ur (Mésopotamie), après avoir exprimé son opposition aux pratiques polythéiste de son peuple, notamment de son père

Sourate 6, Verset 74 
(Rappelle le moment) où Abraham dit à 'Âzar, son père : "Prends-tu des idoles comme divinités? Je te vois, toi et ton peuple, dans un égarement évident!". 

Il est alors partit s'établir en Égypte avec sa famille. Plus tard, il a conduit une de ses épouses, Hajar, et de leur fils Ismaïl, à une vallée d'Arabie, faisant confiance à Dieu qui devait s'occuper d'eux.

Hajar, préoccupé par son jeune bébé, commença à rechercher dans les environs de la nourriture et de l'eau. Ainsi, en réponse à sa recherche, Dieu fit sortir de sous le pied d'Ismaël une source d'eau afin d'étancher sa soif. Hajar avait escaladé les collines voisines recherchant de la nourriture et d'éventuelles caravanes. Certaines se sont arrêtées et ont demandé la permission à Hajar d'utiliser l'eau de cette source pour leur propre consommation et celle de leurs chameaux. Certains commerçants décidèrent de s'installer dans cette petite vallée : c'est comme cela que la ville de La Mecque est née.

Par la suite, la population augmenta. Abraham retournait de temps en temps rendre visite à sa famille. Alors qu'Ismaïl avait environ treize ans, ils construisirent la Kaaba, bâtiment de forme cubique vide, dans le but d'y vouer un culte au Dieu unique.

Sourate 2, Verset 127 
Et quand Abraham et Ismaël élevaient les assises de la Maison, ils dirent : "Ô notre Seigneur, accepte ceci de notre part! Car c'est Toi l'Audient, l'Omniscient.". 

Condition à remplir.
Plusieurs conditions sont à remplir afin de pouvoir effectuer le pèlerinage. Elles sont au nombre de quatre.

  1. Être musulman. En effet, dans la mesure ou l'intention dans le coeur est ce qui valide nos actes, une personne ne croyant pas en Dieu et en l'Islam ne peut voir "son pèlerinage" validé.
  2. Avoir pleinement possession de ses capacités mentales. Une personne atteinte de folie, de troubles du comportement... n'est pas dans l'obligation d'effectuer le pèlerinage.
  3. Avoir atteint l'âge de puberté (majorité), que ce soit chez l'homme ou la femme. L'enfant n'ayant pas de responsabilité à assumer comme l'adulte, il n'est pas obligatoire pour lui d'effectuer le pèlerinage. Cela dit, rien ne l'empêche de s'y rendre avec ses parents par exemple.
  4. Avoir les moyens physiques et financiers (provision et moyen de transport) afin de l'accomplir. Une personne qui n'a pas un état de santé lui permettant de faire le pèlerinage n'est pas obligé de l'accomplir. Par ailleurs, lorsque l'on parle de moyens financiers, il ne faut pas que la croyant oublie la famille dont il a la responsabilité, si c'est le cas. Il ne peut pas partir et laisser femme(s) et enfant(s) sans les ressources nécessaires afin qu'ils subviennent à leurs besoins en son absence.
Repost 0

Présentation

  • : L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • : Dans Anwaroul-Islam vous entez, sur l'ocean de l'Amour et la Fraternité vous navigurez,les rappels et la science d'Allah vous rencontrerez .......
  • Contact

Recherche