Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 20:48

Au Nom de Dieu, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux
 
Louange à Dieu, Seigneur des mondes. Paix et salut sur notre Prophète Mouhammad. Chères sœurs, chères mères, que la paix et la miséricorde de Dieu soient sur vous.  
Les enfants grandissent, voici le moment de leur apprendre la prière. Lourde responsabilité à assumer, comment faire ? Comment s’y prendre ? Comment persévérer ? Ce sujet a pour objectif de répondre à ces questions en vous proposant une méthode pratique, qui tient compte du rythme et de la psychologie de l’enfant.

 

Tout d’abord, il ne faut pas oublier d’être progressif avec un enfant car c’est un être extrêmement sensible et fragile et qui n’aime pas être brusqué. Ainsi, lui imposer les cinq prières en une seule fois, par exemple, risque de le décourager complètement. Il est préférable qu’il commence à prier assez jeune, (vers 6 ans environ) mais à son rythme.

Pour ce qui est de l’apprentissage des ablutions, un papier plastifié collé près du lavabo, sera une aide précieuse pour l’enfant. Ce papier pourra se résumer à quelques petits dessins simplifiés, qui lui rappelleront les actes à effectuer, ainsi que l’ordre dans lesquels ils doivent être accomplis. Ce papier ne vous dispensera pas de surveiller les ablutions de votre enfant, car au début il fera des erreurs, et vous serez là pour le corriger. Il est préférable de bien le surveiller au début, car s’il s’habitue à des erreurs, ce sera plus difficile après de le corriger.
Lorsque vous remarquez que votre enfant sait bien faire ses ablutions, espacez alors le contrôle, mais revenez-y de temps à autre, afin de vérifier s’il ne commet pas d’erreur.

(JPEG) En ce qui concerne la prière, décidez du moment où vous voulez qu’il commence à prier et préparez-le psychologiquement une ou deux semaines à l’avance. C’est-à-dire répétez-lui assez souvent, durant cette période, qu’il a grandi et qu’il va commencer, tel jour, à faire la prière. Cela va l’encourager et le préparer à cet acte, car dire à un enfant, du jour au lendemain, tu dois faire la prière, point final, tu ne discutes pas, tu obéis, n’est pas, je le pense la meilleure façon de lui faire aimer sa religion et ses obligations. Il ne faut pas brusquer l’enfant, mais suivre son rythme et l’encourager.

Au cas où votre enfant ne connaît pas bien les sourates ou les paroles à dire dans la prière, un autre petit papier sera alors très utile. S’il ne sait pas l’arabe, écrivez-lui avec des lettres françaises (méthode qui peut s’avérer très utile également pour les converti(e)s au début). Si l’enfant ne sait pas encore lire, apprenez-lui par cœur ce qu’il a à dire dans la prière. Au départ, il faudra, tout comme l’ablution, de la surveillance et énormément de patience de la part de la maman, mais les efforts seront, si Dieu veut, récompensés.

A quel moment commencer ? Quel rythme suivre ?

Nous savons que le Prophète saws a conseillé l’âge de 7 ans en indiquant une méthode progressive. Donc à chacune de trouver le rythme qui lui convient, et qui convient à son enfant.
Une méthode possible consiste à commencer lorsqu’ils ont 6 ans environ, en adoptant ce rythme : une prière par jour pendant un an, puis deux prières par jour l’année suivante, etc, jusqu’à parvenir, par l’aide de Dieu, aux cinq prières. Toutes les fois qu’une prière va être ajoutée, les prévenir quelques temps à l’avance, afin qu’ils aient le temps de s’habituer psychologiquement au changement.
(JPEG)
La prière que l’enfant a à faire est laissée au choix et peut varier. C’est-à-dire que si l’enfant, par exemple, en est à la phase d’une prière par jour, alors tous les jours, il gère lui-même quelle prière il va effectuer, ce qui lui donne plus de liberté et l’oblige à connaître, par là-même les différentes sortes de prières (2 ou 3 ou 4 rak’ates). Mais en aucun cas la ou les prières à faire ne doivent être négligées pour cause de visites, voyage, maladie ou autres, car sinon l’enfant prendra l’habitude de retarder la prière ou la laisser pour n’importe quelle excuse ou changement dans sa vie quotidienne.

Le rythme d’une prière par an peut être réadapté en fonction de la sœur, de l’enfant... Mais il y a une erreur qu’il faut absolument éviter c’est le fait de commencer très tard et d’imposer à l’enfant toutes les prières d’un seul coup. Il se lassera très vite et pourra laisser tout tomber et se découragera. Il vaut donc mieux doucement mais sûrement...

La sœur qui apprend la prière à ses enfants doit s’armer de beaucoup de patience de persévérance. Il y aura peut-être des jours où elle aura l’impression de faire parti de "la police de la prière", des jours de lassitude également, mais elle ne doit pas oublier sa responsabilité, ne pas oublier qu’elle sera interrogée sur ses enfants, au jour du Jugement, ne pas oublier la récompense qu’il y a à laisser derrière soi des êtres qui remplissent le rôle de leur création, à savoir adorer leur Créateur par la prière et les bonnes actions. Puis ses enfants feront des invocations en sa faveur, après leurs prières, et le cycle de la vie et de l’adoration pourra se poursuivre et elle pourra être heureuse d’en avoir fait parti.

La méthode présentée ici n’est peut-être pas parfaite mais elle est efficace, si d’autres sœurs ont d’autres idées à proposer, je les encourage à nous écrire car la religion c’est le bon conseil. Partager nos expériences de mères pour s’entraider fait parti de la fraternité. Que Dieu, Le Tout Miséricordieux aide les mamans à enseigner la prière à leurs enfants, qu’Il leur donne la facilité, le courage et la patience pour assumer cette lourde responsabilité. Amine. Paix et salut sur notre Prophète Mouhammad.

 

Louange à Dieu, Seigneur des mondes.

auteur:Imane P.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bouchra & Samir - dans Femina-famille
commenter cet article

commentaires

Les éditions Al Hilal 12/06/2010 13:39



Salam 'alaykoum. Nos éditions proposent des cahiers de coloriage pour apprendre les ablutions et la priere aux enfants. Nous esperons que cela vous sera utile in sha ALLAH.


www.editions-alhilal.com



Anonyme 09/02/2009 12:42

Génial, et si ton gosse ne croit pas....

Anonyme 15/08/2008 14:25

selem ma soeur tn blog et tres interesan je lai regarder grace a ma mere cetai pr te dire bonne continuation ma soeur et a bientot inchalla si dieu le veux

Oum Nour 15/08/2008 10:07

assalamou alaykoum , ma chère Bouchra je te fais de gros bisous et que dieu te garde ainsi que ta famille , je voulais te félicité pour cet article il est excellant et que dieu te bénisse ainsi que celle qui l'a écrit .amine

liliacée 11/08/2008 15:16

salam alaykomoui, ne jamais oublier que nous avons la tâche de leur faire apprécier la prière, alors il faut tout faire pour qu'ils s'y investissent, en leur montrant que la prière est un repos.

Présentation

  • : L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • : Dans Anwaroul-Islam vous entez, sur l'ocean de l'Amour et la Fraternité vous navigurez,les rappels et la science d'Allah vous rencontrerez .......
  • Contact

Recherche