Lundi 10 décembre 1 10 /12 /Déc 19:02

Asalam alikom wa rahmato-ALLAH

 

Mes  Cher  visiteurs Je m'excuse  pour cette longue absence, et je viens aujourd'hui en coup de vent  lancer un appel au pres des soeurs de la communautéde Toulouse .

Je suis a la recherche de soeur enseignante de la langue anglaise pour donner des cours a mon enfant de 4 ans , des cours a domicile sur la ville de Toulouse. Je vous pris de prendre contacte avec moi part mail, biensur la soeur sera remuneré!  voici mon adresse:  bouchramarwaroquaya@live.fr

Par Bouchra
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 25 juillet 3 25 /07 /Juil 16:05

Asalam alikom, cher visiteurs voici un message a transmettre  a votre entourage.

Si vous connaissez des  freres et soeurs non voyant l'association institut Paris Eglantine distribue des livres de Coran en  braille en arabe (Gratuit),

Contacte: Houcine au 06 19 61 15 04

                  institute Paris Eglantine

                  site: WWW.iPE08.com

                 

Baraka-ALLAHou Fikom

 

 

Par Bouchra - Publié dans : Coran En baille en Arabe Gratuit
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Jeudi 24 février 4 24 /02 /Fév 00:52

Jeune homme de « bonne famille ».

Issu d'une famille catholique française, bretons d' Ile et Vilaine « émigrés » à Paris plus exactement: on peut dire que je suis de « bonne famille ». Notre arrière grand père maternel est mort pendant la première guerre mondiale fauché par une mitrailleuse allemande sur les bords de la Loire. Du côté paternel notre grand père a combattu en 14 et a été rappelé en 40. Notre père a fait la guerre d'Algérie. Quant à moi j'ai rempli mes obligations militaires au 51ème RT à Compiègne avec le grade de sergent. Loin de moi l'idée de dénigrer les marginaux, mais chez nous il n'y a ni délinquant ni chômeur. A ma connaissance il n'y a pas eu de divorces dans notre famille. Nous avons certaines idées quant à l'honneur, la famille, la patrie et la foi. 


Le silence du clergé me pesait.

Depuis mon plus jeune âge j'ai baigné dans la foi chrétienne. Baptême, communion et confirmation avec de nombreuses retraites spirituelles. Messe tous les dimanches, participation à des œuvres caritatives avec la paroisse et veillées pieuses. J'ai toujours aimé et cherché Dieu. Charles De Foucauld était mon personnage préféré quand j'étais jeune, j'aimais le côté ascète aventurier missionnaire. Je dois dire que je suis très attaché au Christ aussi. Ayant grandi dans les années 80, je ne supportais pas de voir tous les Charlie-hebdo et autres gauchiste franc-maçonniques, railler la religion catholique et galvauder les valeurs chrétiennes. J'ai toujours ces images en tête, les Cabus, les Leluron et les Coluche ricanant sur les plateau de télévision et se livrant à des parodies dégradantes pour galvauder les valeurs chrétiennes. En toutes impunité, sur toutes les chaînes de télévision, dans leurs journaux laïques avec pour seule réponse du clerg é, le silence. La loi sur l'avortement de Mme Weill laissa l'église muette aussi, rien à dire sur le génocide légal du peuple français. Tendre la joue droite... J'en parlais à mes parents qui n'avaient aucune réponse satisfaisante sur le sujet, le père Michel responsable de notre paroisse se murait dans le silence quand je lui posais des questions à ce sujet. J'en ai conçu une certaine amertume. Quel respect y a t il pour les catholiques dans ce pays ? Amis chrétiens: constatez que ceux qui ont abimé la foi catholique et craché sur le Christ (que Dieu me pardonne cette triste expression) sont les mêmes qui tiennent aujourd'hui des assises de l'islamisation et tentent de dénigrer l'Islam. 



Mes prières résonnaient dans le vide

Je vouais un culte particulier à la Vierge Marie, j'allais souvent prier, mettre des cierges et faire des aumônes. Mon église préférée à cette période de ma vie était notre Dame des Victoires. J'ai toujours aimé prier et avoir ce dialogue intérieur, beaucoup me comprendront. Une chose que j'avais du mal à accepter c'est que ma raison « bloquait » sur beaucoup de points de la religion catholique, la trinité notamment; il fallait accepter le mystère et rester insatisfait dans sa quête spirituelle. De plus, je n'avais que de vagues réponses sur l'origine du monde et surtout, question existentielle, la vie après la mort. Après la passivité systématique de l'Église, les scandales pédophiles liés au célibat des prêtres ont fini par lézarder ma foi. Je priais et pensais toujours beaucoup à Dieu mais j'allais moins à la messe et je m'ennuyais souvent pendant l'homélie. Parfois je m'abstenais même de communier. J'ai commencé à me poser des questions sur le Catholicisme et je sentais mes prières résonner dans le vide. S'en est suivi une période de laisser-aller, je picolais un peu (pour un breton c'est normal), je sortais en boîte et surtout je fréquentais beaucoup les filles. Gueules de bois et lever à midi, comme une longue période de vacances. Ayant passé mon bac, après avoir passé mon PESO, je suis parti à l'armée dans les transmissions avec le grade de sergent. Quand j'y repense aujourd'hui c'est un bon souvenir. Une fois dégagé de mes obligations militaires je suis rentré dans la vie active car j'ai eu l'opportunité de rentrer dans l'entreprise de mon cousin, j'y ai depuis fait ma place en tant que commercial car j'ai, grâce à Dieu, un certain talent pour le relationnel et la vente. J'ai rapidement eu des revenus corrects et j'ai pu prendre un crédit pour me payer un studio. Je suis content d'avoir eu cette opportunité car le fait d'être propriétaire m'assure une certaine tranquillité d'espr it et une indépendance matérielle non négligeable. De plus mes horaires ne sont pas trop contraignants ce qui me permet de lire et d'avoir une vie personnelle assez riche. Je reconnais être un privilégié et je rends grâce à Dieu pour ça. Ma vie étant plus que correcte d'un point de vue matériel, j'ai pu me payer une voiture, des vacances et des loisirs à satiété. Cependant je sentais une sorte d'aigreur permanente, comme un questionnement par rapport à mon utilité dans cette vie. J'ai commencé à remettre en question la société matérialiste dans laquelle nous vivons. 


11 Septembre 2001

Un jour dans le quartier de Belleville je suis passé devant une librairie musulmane et je me suis arrêté pour regarder la vitrine. Comme j'ai vécu dans un milieu où il n'y avait pas beaucoup de Maghrébins l'Islam m'était complètement étranger. En regardant dans la vitrine j'ai vu une sorte de tableau avec des écritures en arabe. Je ne comprenais pas ce qui était écrit mais j'ai trouvé cette écriture très belle. Je ne suis pas rentré dans le librairie ce jour là. En fait, je ne suis pas raciste mais je n'ai jamais aimé l'attitude des Maghrébins, je n'aime pas leur accent ni leurs manières. Ce n'est pas ma tasse de thé... Donc, je ne suis pas rentré dans la librairie islamique. Une curiosité a pourtant commencé à naître dans mon cœur. Comme je n'avais pas de fréquentations arabes et pas d'ouvrage sur le sujet, ma curiosité est restée insatisfaite. La vie a continué son cours.
Puis est arrivé le 11 septembre 2001. Je n'arrivais pas à y croire, j'étais indigné et j'avoue avoir détesté les musulmans ce jour là. Je ne comprenais pas que l'on puisse faire ça. J'ai voulu savoir. Je suis retourné à la librairie islamique de Belleville; j'étais très gêné de rentrer dans ce magasin surtout que j'y allais avec un apriori négatif, pour confirmer mes soupçons. Le libraire était un vieux monsieur arabe à cheveux blanc avec une barbe courte: il m'accueillit par un « salam aleykoum » auquel je répondis par un bonjour assez sec. Quand j'y repense, je crois qu'il a du sentir quelle était ma démarche; pourtant il ne s'est pas braqué. Je tournais dans les rayons et me sentais dans un monde étranger en regardant les titres des livres. Le vendeur me demanda s'il pouvait me conseiller. Je lui répondis que je souhaitais me renseigner sur l'Islam et lire le Coran traduit en français. Il fit alors le tour de son comptoir pour venir discuter av ec moi. Malgré ma gêne apparente et mon hostilité à peine voilée, il était souriant et aimable avec moi ce qui interpella ma conscience. Il m'expliqua que le Coran n'était pas le la première lecture à avoir pour connaître l'Islam. Deux barbus sont rentrés dans le magasin, et, à ma grande surprise ils étaient français, ou européens. Ils m'ont souri et sont venu directement me serrer la main en me disant « salam aleykoum »; je ne savais pas quoi répondre, j'étais un peu gêné et déstabilisé par leur gentillesse. Le vendeur de la librairie me fit acheter « Ryad es Salihin ». Je suis donc reparti avec ce livre. Mes certitudes ont été ébranlées ce jour là: je ne pensais pas qu'il y avait des français musulmans et comme j'avais un apriori négatif sur ces gens là, j'avais été un peu surpris par leur attitude sympathique et cordiale. J'ai commencé à lire « Ryad es Salihin » (le jardin des vertueux). Là ce fut un choc, j'ai été confront é à une puissance et une profondeur spirituelle que je n'avais jamais ressenti dans la religion catholique. C'était comme si on répondait à mes questions avant que je les pose... Je dois dire qu'après cette lecture je souhaitais devenir musulman. Ma foi avait été revivifiée. Je suis donc retourné à la librairie pour acheter le Coran. Ce même vendeur m'a dit que les actes venaient du cœur et qu'il suffisait de prononcer une phrase pour devenir musulman ( achadou Allah ilaha ilah lah wa achadou ana Mohamed rassoul Allah, j'atteste qu'il n'y a point de divinité à part Allah et que Mohamed est son Prophète ). Pas de baptême, pas de communion ni de confirmation. Avant de m'engager à « changer » de religion, je voulais quand même me renseigner plus et surtout lire le Coran. J'ai donc commencé à lire le Coran avec sérieux et concentration... et là... comment vous dire, j'ai su que c'était la Vraie Parole de Dieu. Que de similitude avec la Bible mais avec une sorte de magie étrange qui touche votre cœur. J'ai fini le Coran et je me suis rendu dans une mosquée pour faire ma profession de foie (chahada), je n'arrivais pas à prononcer l'arabe alors l'imam m'a aidé. Je suis donc devenu musulman. L'imam m'a expliqué que la pierre angulaire de la foi était la prière. J'ai donc acheté un livre qui explique comment faire la prière et j'ai commencé à prier cinq fois par jour en français. J'ai appris à prier et à réciter les prières en arabe avec une facilité déconcertante. Quand tu fais un pas vers Allah Il fait 100 pas vers toi. 


Au début je n'ai parlé à personne de ma conversion

Mes parents se sont douté de quelque chose car je ne mangeais plus de charcuterie et que je ne buvais pas d'alcool lors des repas familiaux. Doucement ils ont compris; ça n'a pas changé nos rapports, bien au contraire je m'entends encore mieux avec eux depuis que je suis musulman, je leur rends visite plus souvent car: « Le paradis est sous les pieds de ta mère » et « une porte du paradis porte le nom de papa ». Ils ont accepté ma conversion et nous avons des échanges spirituels riches et féconds. Je leur ai ramené des livres expliquant l'Islam, ils ont aimé ces lectures et ont été surpris d'apprendre la beauté et la puissance spirituelle de cette religion. Je ne désespère pas qu'ils deviennent musulmans un jour mais quoiqu'il arrive je les aime et respecte leurs traditions: compte tenu de notre contexte familial et de leur âge ce n'est pas évident non plus pour eux de changer. J'ajoute que l'Islam n'a pas altéré ma vie professionnelle, je porte une barbe courte et mes collègues ne savent même pas que je suis un musulman, c'est un bienfait que je garde dans mon cœur, un trésor personnel et je n'ai pas vocation à faire du prosélytisme. Si on me pose des questions je répondrais bien volontiers. La religion c'est personnel, c'est un acte du cœur. La prière islamique a une puissance totale, c'est un transcendance absolue avec Dieu Tout Puissant. Depuis ma conversion je suis le plus heureux des hommes, je suis passé du doute à la certitude, des ténèbres à la lumière. Je suis aujourd'hui marié avec une française musulmane comme moi et nous sommes très heureux. Ma femme porte le voile et moi une barbe courte, mais comme nous sommes de type européen, les gens ne remarquent pas que nous sommes musulmans. Nous prions, nous jeunons et essayons de faire du bien autour de nous avec nos familles et en faisant des aumônes aux pauvres. On n'embête personne avec notre religion, comme on sait qu'on a raison on ne che rche pas à convaincre. Ceux qui ont quelque bien en eux nous rejoindrons par la force des choses, quant aux autres, on ne peut demander à un coeur mort de s'émouvoir... J'ai toujours gardé mes amis d'enfance, certains se sont posé des questions sur ma conversion mais aucun d'eux n'a vraiment été hostile car ils ont remarqué que l'effet a été totalement bénéfique. Bon j'avoue que je ne sors plus faire la fête et que je ne bois plus mais, déjà je suis marié et, en plus, on y gagne à ne pas s'abrutir avec l'alcool. Mon ami d'enfance a embrassé l'Islam après que je lui ai expliqué et fait lire différents ouvrages. J'aime toujours autant la France et souhaite le meilleur pour notre pays. Je pense que tous les Européens fiers de leurs racines et désireux de renouer avec les valeurs de leurs pères se convertiront à l'Islam. Voilà c'était l'histoire de mon évolution spirituelle et religieuse, j'espère que vous aurez passé un agréable moment en me lisan t, insha'Allah.

Je termine avec cette Parole du Seigneur: « Tout l'Univers ne saurait Me contenir, seul le cœur de Mon fidèle le peut. »

Hamza le parisien.

Par Bouchra & Samir - Publié dans : ~Témoignages ~
Ecrire un commentaire - Voir les 12 commentaires
Samedi 7 août 6 07 /08 /Août 19:27

 

 

ramadan20kareem22.jpg

Chers frères et sœurs,

Ramadan est une heureuse occasion pour les croyants qui leur permet de renouveler leurs engagements envers leur Seigneur, le Créateur et Maître du Jour de la Rétribution.

Cet engagement doit être à la fois intérieur et extérieur, par conséquent un Musulman récite non seulement plus de Coran et offre plus de prières, mais surtout il (ou elle) le fait avec recueillement, humilité et attention.

Les Musulmans doivent s’assurer qu’ils ne se limitent pas seulement à l’aspect extérieur du culte. Chercher l’agrément d’Allah doit être une priorité pour le croyant et n’est pas une chose aisée.

Ramadan est une magnifique opportunité pour se remettre en question et se repentir. Si quelqu’un ne profite pas de Ramadan pour se repentir quand le fera t-il ?

Les Musulmans doivent lutter (jihad nafs) pour adorer Allah autant qu’ils le peuvent et ce, dès le début du mois, car cela accroît la possibilité de finir Ramadan en beauté.

Les Musulmans doivent s’interroger sur les buts à atteindre au Ramadan, si ils veulent faire parti des gagnants ou des perdants (penser à la mort, aux questionnements lors de la mort, à la remise des livres au jour du jugement...), mais aussi, s’assurer d’adorer Allah par conviction et amour et non pas par simple habitude et imitation de leur entourage.

Les Musulmans doivent être profondément conscients que Ramadan n’est qu’un moyen et pas le but.

Jeûner Ramadan avec foi et chercher Sa récompense afin qu’Il nous pardonne nos péchés antérieurs.

Il ne faut pas rompre le jeûne sans excuse valable, car cela fait parti des grands péchés.

Prier Salat ut-Tarawih et veiller en prières les nuits de Ramadan - surtout pendant Layatul-Qadr - avec foi, à la recherche l’agrément divin, afin qu’Allah nous pardonne nos péchés antérieurs.

Il faut s’assurer que notre nourriture, notre boisson et nos vêtements sont halals, pour que nos actions soient acceptées, et nos invocations agréées.

Il faut essayer de partagez le repas d’iftar avec d’autres croyants pour obtenir des récompenses.

"Qui donne à manger ou à boire à quelqu’un qui jeûne, d’un bien licitement acquis, les anges ne cessent de prier pour lui durant ramadan. L’archange Gabriel prie pour lui la nuit du destin."

Il faut essayer de faire les cinq prières obligatoires en groupe (pour les hommes) pour gagner la protection d’Allah et Sa récompense.

Il faut être très charitable, car c’est le mois de la bienfaisance. Donc, il faut évitez de perdre son temps dans des œuvres inutiles.

Faire la ’Umrah au Ramadan, car la ’Umrah faite au Ramadan est égale à un Hajj.

Prendre le souhour dans la dernière partie de la nuit avant le Fajr, car cela aide à supporter le jeûne.

Etre sûr que le soleil s’est bel et bien couché pour rompre le jeûne.

Faire le ghusl (bain) avant le Fajr, si besoin est, car les actes d’adoration sont conditionnés par l’état de pureté.

Passer son temps à lire le noble Coran, réfléchir et méditer sur le sens de ses versets, car il sera une intercession pour nous au jour du jugement dernier.

Prohiber le mensonge et les médisances de nos propos, car ils réduisent la valeur du jeûne.

Ne pas nous laisser emportez par les effets du jeûne (faim, fatigue...) en devenant désagréable avec nos proches, ou en nous fâchant pour un rien. Au contraire, le jeûne doit être une occasion de retrouver son calme et sa tranquillité d’esprit.

Pour jeûner de manière parfaite, il faut essayer de toujours rester en état de taqwa (piété) vis-à-vis d’Allah, être conscient qu’Il nous observe, être reconnaissant envers Ses bienfaits, observer Ses commandements et fuir tout ce qu’Il a interdit. Penser souvent à Allah, rechercher son pardon, Lui demander le paradis et Sa protection contre le châtiment du feu, surtout en jeûnant, L’invoquer en rompant le jeûne et en prenant le souhour.

Faire des invocations pour soi, ses enfants, sa famille et toute la communauté. Penser à ceux qui souffrent : nos frères et nos sœurs de Palestine, d’Irak, d’Afghanistan, du Pakistan, de Tchétchénie, ceux qui sont torturés ou prisonniers parmi eux... Qu’Allah les délivre de leurs souffrances et unisse les cœurs des croyants dans la piété et la foi et la meilleure adoration.

Se repentir de tous les péchés et se décider à ne plus y revenir, regretter et s’engager à ne plus se conduire ainsi dans le futur, Allah est le Grand Accueillant au repentir. Faire beaucoup d’invocations sur le Prophète, sur lui la paix et les bénédictions, ses compagnons et ceux qui les suivront jusqu’au jour du Jugement..

Ô Allah ! Fais de nous tes serviteurs bien aimés en ce mois béni de ramadan,
Ô Allah ! Fais que nous soyons de ceux qui se tiennent debout pendant ses nuits en prières à T’adorer afin que Tu sois satisfait de nous et que Tu nous pardonnes par Ta Miséricorde. 
Ô Allah ! Fais que nous obtenions toutes les récompenses de ce mois béni, laisse-nous observer Layatul-Qadr et donnes-nous le succès par Ta permission 
Ô Allah, Toi le Miséricordieux, 
Ô Allah, Tu es le pardonneur et Tu aimes le pardon alors pardonne-nous
Ô Seigneur ! Accepte nos oeuvres, Toi L’Audiant, l’Omniscient, Le Vivant, Le Digne de Louanges. 
Et que la paix et les bénédictions soient sur le Prophète Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons.


 

Sajida M    aslim taslam                                                                                                                                                                          

Par Bouchra & Samir - Publié dans : Rappels
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Samedi 27 mars 6 27 /03 /Mars 10:50
Bon nombre de filles adressent des correspondances aux garçons et expriment à travers les lignes de leurs lettres beaucoup de propos que je salirais ma plume et vos oreilles en les reproduisant. C’est un phénomène qui s’est répandu dans cette société. C’est pourquoi nous nourrissons d’immenses espoirs que vous daignerez écrire un traité qui aborde cette question avec tous les arguments appropriés. J’ai même discuté avec beaucoup d’entre eux sur le danger que représente cette affaire, mais compte tenu de l’étroitesse de mes connaissances due à mes lectures peu étendues, je n’ai pas réussi à les convaincre en dépit de plusieurs tentatives.

Louange à Allah

Parmi les objectifs essentiels de l’Islam figure la préservation de la progéniture et de l’honneur. C’est pour cela qu’Allah a interdit la fornication et a prescrit la peine de la flagellation et celle de la lapidation. Il a également interdit l’usage de toutes les voies qui y mènent tel que le tête-à-tête avec une femme étrangère, un regard pécheur, un clin d’œil traître, un voyage sans mahram (sans l’accompagnement d’un proche parent) le fait pour la femme de sortir de chez elle bien parfumée, exhibitionniste et négligemment vêtue, dans le but de s’emparer des cœurs des jeunes, de les séduire et de les détourner de leur religion.

Il en est de même du discours d’un séducteur adressé à une femme et la réponse de celle-ci par des propos de nature à attirer l’autre, à le pousser à nourrir des illusions, à susciter son désir (sexuel et à le faire tomber dans ses filets). Cela peut se passer aussi bien dans la rue qu’à travers une communication téléphonique ou une correspondance épistolaire ou autre. C’est pour ces considérations qu’Allah a interdit aux femmes de Son messager (bénédiction et salut soient sur lui) - bien qu’elles fussent des femmes irréprochables - de perpétuer la conduite anté-islamique et d’utiliser un langage assez doux pour susciter l’espoir d’un homme au cœur malade (hypocrite). C’est pourquoi Il leur a donné l’ordre de tenir un langage correct. A ce propos, le Très Haut dit : « Restez dans vos foyers; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d' avant l' Islam (Jâhiliya). Accomplissez la Salâ, acquittez la Zakâ et obéissez à Allah et à Son messager. Allah ne veut que vous débarrasser de toute souillure, ô gens de la maison (du prophète), et veut vous purifier pleinement. Et gardez dans vos mémoires ce qui, dans vos foyers, est récité des versets d' Allah et de la sagesse. Allah est Doux et Parfaitement Connaisseur. » (Coran, 33 : 33-34).

Les jeunes hommes musulmans doivent craindre Allah, préserver leur sexe, baisser leur regard, contrôler leur langage et leur plume pour les débarrasser de l’indécence, des propos dégradés, de l’échange de paroles scabreuses avec les jeunes filles et des tentatives menées pour les tromper.

Les jeunes musulmanes doivent, elles aussi, avoir le même comportement, garder leur chasteté, éviter de sortir de chez elles vêtues mais nues (porteuses de vêtements transparents) pour se livrer à l’exhibitionnisme.

Il est rapporté de façon sûre que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : «  Je n’ai pas encore vu deux catégories de pensionnaires de l’enfer : des hommes munis de cravaches telles des queues de bœuf avec lesquelles ils frappent les gens, et des femmes habillées mais nues et qui marchent nonchalamment la tête parée par des tresses semblables à la bosse inclinée d’un chameau. Celles-là n’entreront pas au paradis et n’en sentiront pas l’odeur. Pourtant son odeur est perceptible à tant ou tant de jours de marche. » (rapporté par Ahmad et par Mouslim dans le Sahih).

Si les jeunes hommes et les jeunes femmes obéissent à Allah et à son Messager, transcendent les bassesses, s’écartent des voies conduisant aux tentatives et aux endroits douteux, cela sera plus propre et plus pur pour leurs cœurs et plus apte à hisser leur rang et protéger leur société. C’est Allah qui nous assiste.


Extrait des avis de la Commission Permanente, 12/381-382.

source: www.islam-qa.com/fr
Par Bouchra & Samir - Publié dans : Questions /Reponses
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires

Présentation

  • : L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • L'Islam n'est pas le chemin que l'on parcourt avec ses pieds mais avec son Coeur
  • : Culture
  • : Dans Anwaroul-Islam vous entez, sur l'ocean de l'Amour et la Fraternité vous navigurez,les rappels et la science d'Allah vous rencontrerez .......
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>

Derniers Commentaires

Créer un Blog

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés